Top Air Forces Algerian
bienvenue parmi nous ,n'oublier pas de vous présenter avant toutes choses,
et de lire la charte du Forum,
merci,
le staff.

Top Air Forces Algerian

Forces Armées Algérienne
 
AccueilportailCalendrierS'enregistrerConnexion
bonjour,vous devez vous présenter merci

Partagez | 
 

 (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Mer 27 Mar - 16:11

Harris décroche un important contrat d'équipement en Algérie

Le géant Américain des télécommunication militaires Harris Corporation vient de décrocher un important contrat en Algérie.
En effet Harris a décroché le contrat de fourniture d'un système de communication voix et données pour le contrôle aérien militaire Liberty Star VCCS.
ce système monté dans un shelter mobile, permettra à l'armée de l'air Algérienne de contrôler le trafic aérien même dans des endroits reculés du pays. Ce VCCS représente le septième équipement du genre en Algérie. Quatre autres systèmes VCCS sont en option.
Ce marché fait la part belle au transfert de technologie et de technicité car nous apprenons qu'il impliquera grandement des partenaires Algériens dépendant de la direction des fabrication militaires.
Le déploiement de ce système permettra une communication en temps réel avec les aéronefs, ainsi qu'un transfert de données en haut débit vers le sol et ce sur l'ensemble du territoire national.



le communiqué de Harris Corp

"MELBOURNE, FL/GATINEAU, QC, Canada, January 23, 2013 — Harris Corporation (NYSE:HRS), an international communications and information technology company, has been awarded a contract to provide a voice communications system for military air traffic control in Algeria. This will be the seventh Harris Voice Communication and Control System (VCCS) deployed in Algeria, with an option for four additional systems to be deployed over the next two years.

Harris will supply the Liberty-STAR™ VCCS to a partner that will integrate the system into a mobile military shelter for monitoring aviation activity in remote locations. The mobile shelter system will be equipped with touch-screen operator positions, radio and telephone interfaces, and a System Maintenance, Administration and Reconfiguration Terminal (SMART) POSITION™.
Liberty-STAR features a modular architecture, open-platform software and commercial-off-the-shelf hardware that delivers a reliable, scalable communications solution for air traffic control (ATC) towers, airline and area control dispatch, flight service stations, and mobile shelters.
"This newest award for Liberty-STAR in Algeria reflects our successful approach to designing and delivering solutions that meet the unique operational needs of mobile military customers," said John O'Sullivan, vice president, Mission Critical Networks, Harris Government Communications Systems. "Harris ATC products combine today's most advanced communications technology with our company's unique understanding of both civil and military aviation challenges."
Harris has extensive experience developing mission-critical solutions that support civil and military air traffic control operations worldwide, including more than 200 customers in 50 countries. The company has installed over 60 mobile military ATC systems, including six in Algeria. Harris also has installed one civil ATC system in Algeria. As part of its initiative to further expand internationally and introduce new products to market, the company will launch a new IP-based, ATC voice communications system during ATM World Congress, being held February 12-14, 2013 in Madrid.
About Harris Corporation
Harris is an international communications and information technology company serving government and commercial markets in more than 125 countries. Headquartered in Melbourne, Florida, the company has approximately $5.5 billion of annual revenue and about 15,000 employees — including 6,000 engineers and scientists. Harris is dedicated to developing best-in-class assured communications® products, systems, and services. Additional information about Harris Corporation is available at harris.com."




Jan 29, 2013 (Datamonitor via COMTEX) --Harris Corporation, a communications and information technology company, has received a contract to provide a voice communications system for military air traffic control in Algeria. This will be the seventh Harris Voice Communication and Control System, or VCCS, deployed in Algeria, with an option for four additional systems to be deployed over the next two years.
Harris will supply the Liberty-STAR VCCS to a partner that will integrate the system into a mobile military shelter for monitoring aviation activity in remote locations. The mobile shelter system will be equipped with touch-screen operator positions, radio and telephone interfaces, and a System Maintenance, Administration and Reconfiguration Terminal (SMART) POSITION.
Liberty-STAR features a modular architecture, open-platform software and commercial-off-the-shelf hardware that reportedly delivers a scalable communications solution for air traffic control (ATC) towers, airline and area control dispatch, flight service stations, and mobile shelters.
"This newest award for Liberty-STAR in Algeria reflects our successful approach to designing and delivering solutions that meet the unique operational needs of mobile military customers," said John O'Sullivan, vice president, mission critical networks, Harris Government Communications Systems.
"Harris ATC products combine today's most advanced communications technology with our company's unique understanding of both civil and military aviation challenges."
Publié par secret-difa3 à 13:10






Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
yanis
Sergeant chef
Sergeant chef
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Mer 3 Avr - 14:48

l'Algérie s'oriente vers l'acquisition d'un batch de MS tagil, mais il y a aussi l'option Léo II qui est sur la table
Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Ven 19 Avr - 10:48

Algérie : la France hors-jeu des grands contrats d'armements
Copyright Reuters




C'est un fiasco commercial pour les grands groupes français de l'armement en Algérie. En dépit des efforts politiques de Paris, Alger oublie régulièrement les propositions françaises en vue d'équiper les forces armées algériennes.
[quote]C'est un peu la déprime chez les grands commerçants d'armements français en Algérie. En dépit du voyage de François Hollande en décembre, puis la guerre menée au Mali par Paris contre les djihadistes et la bonne coopération entre les services de renseignements, l'espoir était quelque peu revenu dans les grands groupes français, qui font régulièrement chou blanc depuis des années en Algérie. Rien n'y fait. Si ce ne sont pas les Russes, qui vendent de façon régulière leurs armements comme des petits pains, ce sont les Allemands, les Britanniques, les Italiens, voire les Chinois, qui rafflent la plupart des contrats en compétition en raison des choix de la présidence algérienne... Bref, jamais les Français, bel et bien tricards à Alger. "Tous sauf la France", résume-t-on dans les milieux de l'armement français lassés par les choix d'Alger et du clan du président Bouteflika, qui décide de ces contrats.
( Suite)
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20130418trib000760217/algerie-la-france-hors-jeu-des-grands-contrats-d-armements.html






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Mar 23 Avr - 14:18

depuis lundi un C-17 sur la Base de Boufarik qui passe des testes en vu d'une prochaine acquisition,
en concurrence avec le A330MRTT,
et A400M cheers

un C17





Airbus A330 MRTT




A400M

qu’Airbus est entrain d’expérimenter « encore des problèmes de moteurs, mais ces problèmes ne devraient pas avoir d'impact sur le
calendrier général et la date de livraison ».









Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Mar 23 Avr - 16:12

Le C17 en démonstration officielle en Algérie




Nous l'attendions en mars, ce n'est qu'hier qu'il a atterri à l'aéroport militaire de Boufarik. Un C17 Globmaster III du 446 eme Air Wing, basé à McChord dans l'Etat de Washington est en Algérie pour effectuer une série de démonstrations et permettre aux pilotes Algériens de l'évaluer en vue de passer commande.



Selon nos informations, l'armée de l'air Algérienne est sur le point de commander 6 à 8 appareils de ce type pour enrichir sa flotte de transporteurs lourds

source : http://secret-difa3.blogspot.fr/2013/04/le-c17-en-demonstration-officielle-en.html






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
yanis
Sergeant chef
Sergeant chef
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Mer 24 Avr - 16:05

Qatar reçoit Quatrième C-17
29/12/2012 Le Emiri Air Force Qatar (QEAF) a pris livraison de son quatrième C-17A Globemaster III, serialled MAE le 10 Décembre 2012. La vente commerciale directe de deux C-17A a été engagé le 21 Juillet 2008 et a conduit à leur livraison en 2009, avec une option pour deux autres appareils. Les options ont ensuite été repris, ce qui a conduit à cette dernière loi C-17 à la suite d'un troisième avion qui a été remis plus tôt en 2012. Cela garantit la QEAF a maintenant flotte de transport le plus moderne du Moyen-Orient, après avoir pris livraison de quatre appareils C-130J en 2011. La flotte de transport est basé à Al Udeid, où l'USAF a une base massive, qui accueille régulièrement US Air Force C-17 et C-130. Durant l'année 2011, QEAF C-17 pris en charge l'opération dirigée par l'OTAN en Libye et a fourni une aide pour les victimes de la sécheresse au Kenya en 2012. Au début de 2010, QEAF C-17 livré de l'aide humanitaire à Haïti et au Chili à la suite des tremblements de terre dévastateurs. Boeing a livré 249 dans le monde entier C-17, dont 218 à l'air service actif de travail américain, les unités de la Garde et de la Réserve. Un total de 31 C-17 ont été livrés à l'Australie, le Canada, le Qatar, les Émirats arabes unis, le Royaume-Uni et l'initiative de capacité de transport aérien stratégique de 12 membres de l'OTAN et du Partenariat pour la paix. L'Inde a également dix C-17A sur commande pour la livraison en 2013 et 2014. L'Algérie entend être proche de commander quatre C-17 pour remplacer une partie de leur vieillissement Il-76 flotte. Alan Warnes

http://www.tangentlink.com/news/2012/12/29/qatar-receives-fourth-c-17.html
Revenir en haut Aller en bas
mig29
Sergeant chef
Sergeant chef
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Jeu 25 Avr - 10:56

Armement militaire
L’Algérie explore de nouveaux marchés,



Citation :

Plusieurs sources spécialisées font état, depuis fin 2012, de négociations entre les autorités algériennes et les constructeurs d’armement européens et américains.


L’Algérie est-elle en train de changer de stratégie en matière d’achat de matériel militaire ? Client historique de la Russie, elle prospecte, depuis quelques mois, de nouveaux marchés : américain, italien, allemand et polonais. Le pays semble vouloir diversifier ses fournisseurs en matière d’équipements militaires. Plusieurs médias et sites internet évoquent, depuis la fin 2012 et le début de l’année en cours, des négociations et des contacts entre les autorités algériennes et des constructeurs d’armements des pays européens et américains en vue d’un éventuel achat d’avions de transport aérien, d’hélicoptères et de matériel de télécommunication. En effet, le site spécialisé de l’armement au Maghreb, Secret-Défense annonce une probable acquisition par l’Algérie d’appareils de transport militaire américains, les C17.
Le 27 mars dernier, le même site avait également annoncé que le géant américain de télécommunications militaires, Harris Corporation, venait de décrocher un important contrat en Algérie portant sur «la fourniture d’un système de communication voix et données pour le contrôle aérien militaire Liberty Star VCCS». «Ce système, monté dans un shelter mobile, permettra à l’armée de l’air algérienne de contrôler le trafic aérien même dans des endroits reculés du pays. Ce VCCS représente le septième équipement du genre en Algérie. Quatre autres systèmes VCCS sont en option. Ce marché fait la part belle au transfert de technologie et de technicité»,
lire la suite ici,
source : http://www.elwatan.com/actualite/l-algerie-explore-de-nouveaux-marches-25-04-2013-211570_109.php






Revenir en haut Aller en bas
yanis
Sergeant chef
Sergeant chef
avatar


MessageSujet: Alger accélère sa folle course aux armements    Ven 26 Avr - 11:04

Alger accélère sa folle course aux armements : Russes, Polonais, Américains, Italiens et Allemands courtisés

Citation :
Client historique de la Russie qui était son principal pourvoyeur d’équipements militaires, l’Algérie est en train de prospecter de nouveaux marchés. Américains, Italiens, Allemands et Polonais se sont, en effet, mis dernièrement en lice pour lui permettre de diversifier ses fournisseurs. Des négociations entre les autorités algériennes et des constructeurs d’armes européens et américains auraient été menées depuis la fin 2012 et le début de l’année en cours en vue d’une éventuelle acquisition d’avions de transport, d’hélicoptères et de matériel de télécommunication et d’une remise à niveau de son parc de C130H.
Un C17 Globmaster III a ainsi atterri lundi à l'aéroport militaire de Boufarik pour effectuer une série de démonstrations et permettre aux Algériens de l'évaluer en vue de passer commande ou du moins d’opérer leur choix en toute connaissance de cause entre ce gros porteur de Boeing et l'A400M ainsi que l'A330 MRTT d’Airbus.
Selon des sources concordantes, l'armée de l'air algérienne aurait néanmoins déjà pris la décision de commander 6 à 8 C17 pour enrichir sa flotte de transporteurs lourds pour accroître les capacités de sa division transport qui subit une mutation en profondeur et qui devrait bientôt déménager à Bousaada où des installations flambant neuves sont en cours de construction.
suite : http://www.libe.ma/Alger-accelere-sa-folle-course-aux-armements-Russes-Polonais-Americains-Italiens-et-Allemands-courtises_a37510.html


http://www.yabiladi.com/articles/details/16949/armement-maghreb-alger-s-approvisionne-marche.html
Revenir en haut Aller en bas
terminateur
Caporal chef
Caporal chef
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Ven 3 Mai - 16:13

Suite à l'introduction de contrôles plus souples sur l'exportation de satellites d'observation militaire de l'an dernier, les groupes américains du secteur font un effort important sur les marchés émergents. L'Algérie est leur dernière cible. Selon nos sources, Exelis la branche ancienne de la défense du conglomérat ITT, a entamé des négociations avec l'armée algérienne pour la vente d'un paquet d'observation militaire. Exelis, qui ne fournit charges utiles des satellites pourraient s'associer avec un fabricant de satellites pour fournir l'Algérie. Boeing et Northrop Grumman sont tous deux parlent Exelis. Les négociations de Exelis ont été grandement facilité par le rapprochement en cours entre le Pentagone et le gouvernement algérien. Selon sœur publication de Maghreb Confidentiel Intelligence Online (Indigo Publications), le Pentagone envisage de partage des images acquises par ses drones sur le Sahel avec l'Algérie.






Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Lun 13 Mai - 13:44

Les ailes de légende - Le Mcdonnell Douglas C 17 Globemaster III







Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
terminateur
Caporal chef
Caporal chef
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Mar 14 Mai - 16:58

L’armée algérienne teste un ravitailleur A330 MRTT à Boufarik

Citation :
Quelques semaines à peine après le test du C17 qui a eu lieu à Boufarik et dans le polygône de test aérien de Tamanrasset, voilà qu’un A330 MRTT a débarqué la semaine dernière dans la principale base aérienne de transport et de projection de l’armée à Boufarik.

Selon le blog spécialisé secret-difa3, l’armée de l’air algérienne serait en phase de finaliser un contrat d’acquisition de trois avions du type A330. Ces derniers viendront renforcer la flotte de ravitailleurs, mais aussi de transporteurs, de l’AAF. Outre la possibilité de ravitailler en vol les chasseurs et les bombardiers, l’A330 MRTT permettra de ravitailler les C17 qui sont actuellement en cours d’acquisition.

Il est à noter que la colonne centrale de ravitaillement était absente de l’appareil qui a atterri à Boufarik cet après midi. Seuls les deux pods de ravitaillement en bout d’aile étaient montés. L’intégration du Tanker d’EADS, écrit secret-difa3, sera d’autant plus facile car des équipages sont d’ors et déjà qualifiés sur cet appareil et sont même en manque de temps de vol. Il ne faut pas oublier que l’A330 MRTT est construit sur la base d’une voilure de A340, avion déjà dans les effectifs du GLAM.

L’A330 MRTT est une dérivation militaire de l’avion civil A330-200, il a la capacité de transporter jusqu’à 270 hommes de troupes, ou bien 8 palettes normalisées, grace à sa capacité multi-rôle, ainsi que 65 tonnes de carburants. Il peut ravitailler 6 chasseurs lourds sur un vol de 4000 Km. Cependant cet avion-ravitailleur aéchoué à percer le continent américain, les Etats-unis et le Brésil ont en mars dernier refusé d’acquérir ce ravitailleur. Ainsi, après avoir échoué aux Etats-Unis face au KC-767 de Boeing, l’A330 MRTT a été éliminé au début de l’année d’une compétition visant à remplacer les KC-137 actuellement en service dans la force aérienne brésilienne (FAB).

Avec l’acquisition des C17 Globemaster III et des A330 MRTT, l’Armée de l’air algérienne passe à la vitesse supérieure dans le renouvellement de sa flotte de gros porteurs et ouvre la voie aux spéculations relatives à l’acquisition des futurs remplaçants des 16 Hercules C130, qui subissent actuellement une profonde modernisation aux Etats-Unis.

http://www.algerie360.com/algerie/securite/l%E2%80%99armee-algerienne-teste-un-ravitailleur-a330-mrtt-a-boufarik/






Revenir en haut Aller en bas
terminateur
Caporal chef
Caporal chef
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Jeu 16 Mai - 22:14

Algérie Table des matières
En dépit des rapports périodiques que l'Algérie était en train de négocier avec les fabricants européens de produire des systèmes d'armes sous licence, le pays continue de dépendre fortement de l'extérieur pour fournir de l'ANP. De l'indépendance dans les années 1980, le plus important fournisseur de l'Algérie est restée l'Union soviétique. Il a été estimé que près de 90 pour cent de l'équipement dans l'inventaire ANP en 1993 était d'origine soviétique. Dirigeants algériens ont souvent affirmé leur volonté de diversifier leurs sources d'armes et d'avoir accès aux mises à jour des équipements de l'Ouest, mais situation de précarité économique du pays ont empêché un changement majeur pour les achats de l'Ouest. Lors de l'indépendance de l'ANP nouvellement créé était utilisant des équipements de diverses sources. Certaines armes avaient été livrées à l'ALN pendant la guerre de la Chine, l'Egypte et d'autres pays. La nouvelle étude a également bénéficié de certaines fournitures militaires remis par les forces françaises alors qu'ils quittaient le pays et de l'aide de l'Egypte à l'unité de l'air. Dans l'ensemble, cependant, l'armée était très mal équipée, elle n'avait pas les armes lourdes associées à un établissement militaire moderne. Ouvertures aux nations occidentales par Ben Bella et Boumediene ont donné lieu à des réponses tièdes ou, au mieux, offre les conditions les Algériens jugés trop sévères. Le gouvernement français de Charles de Gaulle, en particulier, était réticent à fournir des objets lourds à des conditions concessionnelles aux pays qu'il avait si récemment combattu. L'Union soviétique a prolongé Algérie son premier crédit militaire, ce qui équivaut à environ 100 millions de dollars, à la suite d'une visite urgente par Boumediene à Moscou à la fin de 1963, après un revers dans la guerre de frontière avec le Maroc. Des armes lourdes et des équipements soviétiques bientôt commencé à couler dans le pays. Après la guerre de juin 1967 israélo-arabe Juin, l'Union soviétique a intensifié les livraisons d'armes et de crédits supplémentaires prolongées. Se déplace marocaines d'annexer le Sahara occidental a apparemment fourni un catalyseur pour de nouveaux achats d'armes. En 1980, l'Union soviétique a accepté de fournir un montant estimé à 3,5 milliards de dollars en armes jusqu'en 1985. Un autre accord a été signé en 1986 pour un supplément de 2 milliards de dollars en armes. Ces ventes ont été sur une base de crédit très favorable à l'Algérie, avec un remboursement sur ​​une période prolongée à de faibles taux d'intérêt. Néanmoins, l'Algérie n'était pas disposé à entrer dans une relation militaire étroite avec l'Union soviétique. Il a refusé l'Union soviétique en fondant les droits à la grande installation navale de Mers el Kebir, que les Français avaient remis en 1968, et la tenue d'exercices militaires conjoints. L'Algérie a reçu certaines des armes de fabrication soviétique les plus modernes au cours de l'1975-1985 période. L'ANP a été l'une des premières armées hors d'Europe de l'Est à être équipé du char T-72. Il a également reçu le BMP-1 et BMP-2 infanterie véhicule de combat, MiG-23 et MiG-25 avions de combat, hélicoptères Mi-24 d'attaque, l'artillerie moderne à tir rapide, et SA-2 et SA-3 missiles de défense aérienne. Même si ce sont les versions «export» de différents modèles, qui n'ont pas les capacités de ceux en unités soviétiques de première ligne, ils représentaient les armes de haute qualité. L'Union soviétique a également fourni une formation approfondie au personnel ANP. Entre fin 1963 et 1985, plus de 3.500 officiers et hommes de troupe ont reçu un enseignement technique dans l'Union soviétique. Le nombre de conseillers militaires soviétiques affectés en Algérie pour former et guider les membres de la PNA dans l'utilisation du matériel soviétique ainsi que dans les opérations tactiques est estimée avoir atteint un sommet de 3000, mais en 1993, le nombre de Russes était tombé en dessous de 500. Pendant les années 1980, les responsables algériens montrèrent un intérêt croissant pour mettre fin à quasi-monopole de l'Union soviétique dans la vente d'armes. Le gouvernement Bendjedid a cherché à pratiquer le non-alignement strict dans ses relations avec les grandes puissances. Les Algériens ont été impressionnés par la performance supérieure de l'équipement occidental utilisé par les Israéliens lors de l'invasion du Liban 1982 et par la formation plus complète et des programmes de soutien fournisseurs occidentaux fournis à leurs clients. Néanmoins, quelques négociations avec les pays occidentaux ont été effectivement consommé, sans doute en raison de contraintes budgétaires et de change de l'Algérie serrés. données disponibles reflètent la prédominance persistante de l'Union soviétique et en Europe de l'Est en tant que sources d'armement. Selon l'ACDA, sur un total de 3.820 millions de dollars en importations d'armes au cours de la période de 1981 à 1985, environ 3,200 millions de dollars provenaient de l'Union soviétique, États-Unis 170 millions de dollars aux États-Unis (principalement avion C-130 de transport), 100 millions de dollars en France, 160 millions de dollars en Grande-Bretagne, et US $ 160 millions en République fédérale d'Allemagne (RFA). Pendant la période de 1985 à 1989, les importations d'armes algériens ont totalisé 3,260 millions de dollars, dont 2,700 millions de dollars US originaire de l'Union soviétique, 430 millions de dollars dans d'autres pays d'Europe orientale, 50 millions de dollars aux États-Unis, 40 millions de dollars en Grande-Bretagne, et US $ 20 millions en France. Les livraisons ont atteint un niveau record de 1,400 millions de dollars US en 1981, ce qui représente 12,4 pour cent de toutes les importations. En 1989, les livraisons d'armes ont diminué de 600 millions de dollars, seulement 6,8 pour cent des importations totales et ont continué à pleine fortement en 1990 et 1991. Dans une série d'accords signés en 1963 et 1967, les conseillers militaires français ont maintenu une présence permanente en Algérie après l'indépendance. Un certain nombre de places à l'école militaire française de Saint-Cyr et de l'école de gendarmerie français à Melun ont été alloués aux Algériens. En 1969, environ 340 officiers et sous-officiers français ont été détachés pour travailler avec les services de formation de l'ANP. Relations réfrigérés, cependant, après que la France a dégénéré son soutien militaire au Maroc pendant le conflit du Sahara occidental, dès 1981 qu'une vingtaine de conseillers français sont restés en Algérie. L'administration du socialiste François Mitterrand, qui a été élu président de la France en 1981, a été pensé pour être plus sensibles aux intérêts de l'Algérie que les gouvernements français précédents avaient été. Le gouvernement français a augmenté le nombre de places dans les écoles militaires françaises pour les cadets algériens et des crédits supplémentaires prolongées. Algérie acheté Panhard véhicules blindés de la gendarmerie et de Milan missiles antichars, mais plus vastes achats, notamment un réseau national de radar de commandement et de contrôle, ne s'est pas concrétisée. De l'indépendance au début des années 1980, l'ANP avait acheté des quantités relativement petites de moins matériel militaire sensible aux États-Unis comme plusieurs avions de transport de l'exécutif et des formateurs primaires non armés. À partir de 1981, dans le cadre d'un rapprochement qui a été allumé par le rôle de l'Algérie comme un intermédiaire dans la libération des otages américains en Iran, les demandes algériennes pour l'équipement militaire plus sensibles ont été examinées plus favorablement. En plus de l'avion C-130 de transport Lockheed, les Etats-Unis meublé équipements de télécommunications et des camions militaires durant cette période. Toutes ces ventes ont été réalisées sur une base commerciale, et tout le matériel a été classé comme non létale. En 1985, la visite de Bendjedid aux États-Unis, cependant, Washington a approuvé l'éligibilité de l'Algérie à l'achat de matériel de défense générale dans les conditions des Foreign Military Sales (FMS) du programme. Demandes d'armes algériens ont été examinés au cas par cas. Achats directs au titre de FMS ont été minimes. Elles s'élèvent à seulement 2,2 millions de dollars US pour l'année financière (AF) 1991 ont été estimées à seulement 1 million de dollars pour l'exercice 1992 et l'exercice 1993, bien que les transactions commerciales étaient un peu plus grandes. Depuis 1985, le Département de la Défense des États-Unis a fourni une petite subvention annuelle dans le cadre du International Military Education Programme de formation et d'offrir des cours professionnels militaires de développement et de formation technique pour les officiers algériens dans des postes de direction ou réputés être des leaders potentiels. Algérie a acheté deux débarquement de chars navires de Grande-Bretagne au début des années 1980. En outre, la Colombie a entrepris un projet conjoint avec la marine algérienne pour la livraison de douze attaque rapide artisanat armés de missiles Otomat italiens. Les deux premiers de l'engin d'attaque ont été construits en Grande-Bretagne, et dix autres ont été construits ou assemblés au Mers el Kebir chantier avec l'assistance technique britannique. L'Algérie a acheté quelques-uns des patrouilleurs de la Chine, mais il ya eu peu d'autres preuves de la coopération militaire entre les deux pays depuis la guerre d'Indépendance. En 1991, il a été révélé que les Chinois étaient aider à la construction d'un réacteur nucléaire à Ain Oussera, à environ 140 kilomètres au sud d'Alger. Des rapports subséquents ont déclaré que l'Irak avait envoyé des scientifiques et de l'uranium en Algérie. Algériens ont affirmé que le réacteur est destiné à produire que des isotopes radioactifs pour la recherche médicale et à produire de l'énergie électrique. Cependant, le secret entourant le programme, qui avait été initié en 1986, a soulevé des soupçons. L'Algérie n'est pas signataire du Traité de non-prolifération des armes nucléaires, après avoir rejeté sur le principe que l'Algérie ne devrait pas avoir à renoncer à son programme d'armement nucléaire alors que d'autres nations pourraient se poursuivre avec les leurs. Algérie suite accepté d'inspection du site par l'Agence internationale de l'énergie atomique

http://countrystudies.us/algeria/172.htm






Revenir en haut Aller en bas
mig29
Sergeant chef
Sergeant chef
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Sam 18 Mai - 19:07

The Boeing Company et Elbit Systems ont conclu un accord de coopération pour développer conjointement des solutions d'auto-défense pour les avions militaires Boeing sur les marchés internationaux. Le Memorandum of Understanding (MoU) porte actuellement sur les marchés internationaux. Dans le cadre du protocole d'accord Boeing va intégrer Infrared Countermeasures directionnelles de Elbit Systems (DIRCM) avec voilure fixe et à voilure tournante offert par Boeing au niveau international.

"Sur la base de notre longue histoire de collaboration avec Boeing, nous nous attendons à ce que cet effort conjoint fournira la solution idéale pour protéger nos clients et créer de la valeur synergique pour les deux sociétés sur ce marché stratégique et en pleine croissance." Joseph Ackerman, Elbit Systems président et PDG commenté.




J-MUSIC DIRCM
J-MUSIC DIRCM

Boeing offre actuellement toute son avion militaire pour l'exportation. Il s'agit notamment du Globemaster C-17A III lourds de levage, ainsi que les variantes de missions spéciales de l'avion construit par Boeing Commercial Aircraft, comme le 737 et le 767, configuré pour Airborne Early Warning, la surveillance maritime et de ravitaillement en vol. L'avion prévu à l'US Air Force et la Marine sont intégrés avec DIRCMs sélectionnés séparément par les services. À ce jour, les systèmes intégrés avec C-17 des forces aériennes de et AH-64 Apache ont été livrés par Northrop Grumman. L'armée américaine est également à la recherche de nouveaux DIRCMs pour équiper l'armée et les opérations spéciales CH-47 Chinook hélicoptère de transport lourd de commandement Boeing, ainsi que Osprey V-22 avions à rotor basculant sont actuellement en cours de sélection, dans le cadre des contre-mesures infrarouges communes Armée (CIRCM) programme. L'exportation de ces technologies à base US est limitée par la US International Traffic in Arms Regulations (ITAR). On peut s'attendre à ce que l'intégration du système israélien offrira aux clients de Boeing un accès à l'état de la technologie défensive art qui n'est pas limité par la réglementation des exportations américaines. "Boeing est en partenariat avec des entreprises pionnières dans le monde pour apporter la technologie de pointe pour nos clients", a déclaré Network & Space Systems président Roger Krone. «Notre relation avec Elbit est un exemple de la façon dont nous renforçons notre portefeuille avec des fonctionnalités innovantes pour une variété de solutions."

Tous ces avions et d'hélicoptères militaires de Boeing sont actuellement commercialisés ou ont été livrés à des clients internationaux, certains ont encore à être équipé d'DIRCMs. Réseau & Space Systems de Boeing et Boeing Military Aircraft organisations travaillent ensemble pour intégrer les systèmes sur des avions existants ou, ainsi que de fournir une analyse de signature et de services de bout-en-bout et de soutien.

"Nous voyons un intérêt croissant pour DIRCM sur tous les fronts - civils, VVIP et militaires, des jets de combat et des hélicoptères", a déclaré Adi Dar, directeur général, El-Op et Elbit Systems vice-président. «Pour notre musique étant le plus récent, mais le système le plus mature de DIRCM sur le marché, flexible, système de contrôle piloté par logiciel, en utilisant avancé, fibre optique émetteur laser de faible puissance, bien adapté pour répondre à l'évolution des menaces, et conformément aux différentes plates-formes avec changements-de minimum de petits avions de transport de passagers à jets à fuselage large. Un autre système d'Elbit avantage apporte sur le marché est la certification de l'aviation civile du système - le premier au monde ".



La prolifération des tirés à l'épaule missiles anti-aériens, en particulier avec le fonctionnement des groupes terroristes en Asie, en Afrique et en Amérique latine a augmenté la demande pour DIRCM, des hélicoptères de la protection, des avions de transport moyens et grands, ainsi que des avions et des chefs d'avions de transport de l'Etat VIP (VVIP). Elbit Systems a développé plusieurs variantes de DIRCM, sous la musique et les marques C-MUSIC. La technologie développée filiale en propriété exclusive Elbit Systems Electro-optique ELOP Ltd Elbit Systems, propose des systèmes compacts et légers, qui utilise un émetteur laser en fibres exclusives et des systèmes d'alerte menace électro-optiques protégeant efficacement aéronefs contre les menaces du champ de bataille communs. Dans la dernière année Elbit Systems a fait de grands progrès avec sa nouvelle Réalisé Infra-Rouge de contre-mesures (DIRCM) connu comme la musique, la dernière étape a été le test du système complet du système avec C-MUSIC monté sur un banc d'essai volant Boeing 707. Dérivés de la musique ont été sélectionnés par l'Armée de l'Air italienne pour protéger C-27, C-130J et A101 hélicoptères, le plus tard opèrent également en Inde. L'année suivante, le système a également été choisi pour devenir le DIRCM intégrante, opérant dans le cadre de la force de l'air brésilienne KC-390 moyen avion takner de transport construit par Embraer.

Elbit Systems a développé une configuration à gousse unique du système de musique, sélectionné pour le programme de Skyshield israélien, assurant la protection DIRCM pour avions commerciaux d'Israël vols à destinations considérées comme de la «grande menace». La clé de la faisabilité d'un tel programme est la configuration gousse de C-MUSIC, permettant l'intégration du système DIRCM sur les avions configuré pour le système à l'aide d'un simple, faible traînée adaptateur A-Kit. Lorsque l'avion est prévu pour voler dans une destination définie comme «grande menace», une gousse C-MUSIC est installé, ne nécessitant puissance et des liaisons de contrôle pré-configurés lors de l'installation initiale. Le même concept peut aussi s'appliquer à la protection d'une flotte d'avions militaires, qui opèrent régulièrement sur les zones de sécurité mais il est parfois nécessaire de voler vers des destinations à haut risque.

configuration spécifique de la mission, ce qui permet une force de l'air ou de l'exploitant à maintenir seulement quelques gousses tourné entre l'avion qui fait face au niveau de menace élevé. Suite à un vaste programme de tests menée ces derniers mois, le système est considéré comme opérationnel et prêt à déployer des avions de passagers équipés de kits appropriés


http://defense-update.com/20130212_elbit-systems-dircm-to-be-integrated-on-boeing-military-aircraft-helicopters.html






Revenir en haut Aller en bas
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Dim 26 Mai - 11:59


Erieye R99A/ EMB-145











Revenir en haut Aller en bas
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Dim 26 Mai - 17:32


l’Algerian Air Force va évaluer l’IL-476




Citation :
Après le C17 Globemaster III et l’Airbus 330-MRTT, l’AAF (Algerian Air Force) continue ses évaluation à un rythme effréné.

l’Ilyushin Il-476 connu également sous le nom d’Il76-MD90A, est attendu sur la base de Boufarik (DAAK) cette semaine

—Il-476 (Il76-MD90A)



l’Il-476 est une version modernisée de l’avion de transport Il-76 Candid, déjà en service au sein de l’armée de l’air algérienne. Cette version, est notamment équipé d’une avionique modernisée avec l’adjonction d’un Glass Cockpit et remotorisé autour de 4 turboréacteur Aviadvigatel PS-90 de 16 tonnes de poussée unitaire, qui équipe notamment les Tu-204 -100 et Il-96-400.

Cet appareil est quasi assuré de rejoindre les rangs de l’AAF en vue du remplacement des anciens Candid en service. Nous reviendrons naturellement sur cette information, avec à coup sur des photos exclusives.

Retour sur les évaluations du C17 et du A330-MRTT :
le C17 Globemaster III, aurait répondu favorablement aux attentes de l’Etat-Major Algérien, cependant son coût unitaire limiterait son acquisition au nombre de 3 unités maximum.

Ce qui n’est pas le cas de l’Airbus A330 MRTT, qui après des test de refueling en compagnie des SU-30MKA, n’aurait pas entièrement satisfait par ses capacités. Il aurait été finalement écarté.






Revenir en haut Aller en bas
yanis
Sergeant chef
Sergeant chef
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Dim 26 Mai - 18:47

Un premier prototype de l’IL-476 est sorti en juillet dernier de la chaîne d’assemblage de l’usine Aviastar-SP, située dans la région d’Oulianovsk. Le développement de cet appareil, lancé en 2006, repose sur le quadrimoteur IL-76 (code Otan : Candid), dont l’origine remonte aux années 1960 et qui a été vendu à de nombreuses forces appartenant notamment à la sphère d’influence soviétique ainsi qu’à des compagnies aériennes.



Par rapport à son aîné, l’IL-476 présente une voilure revue et corrigée ainsi qu’une structure simplifiée. Doté d’une nouvelle avionique avec des systèmes de navigation modernisés, il a reçu des moteurs de conception récente de type Aviadvigatel PS-90, déjà montés sur les Tupolev 204/214.

Résultat : ses performances s’en trouvent accrues, avec une capacité d’emport de 52 à 60 tonnes – cela varie entre les sources officielles russes – et une distance franchissable de 6.000 km (soit 25% de plus que l’IL-76, grâce à une consommation de carburant réduite).

“L’appareil possède des possibilités infinies de modernisations ultérieures et une bonne marge de sécurité


Le C-17 Globemaster III










En 1981 McDonnell Douglas fut désigné pour concevoir un transporteur lourd capable d'emporter de lourdes charges sur de longues distances ou au coeur des zones de combat. Il devait être équipé d'une large soute afin d'effectuer un chargement ou un déchargement rapide ainsi que d'une capacité d'atterrissage et de décollage court et ce sur n'importe quel type de terrain.
Le prototype vola le 15 septembre 1991 et il entra en service opérationnel le le 14 juin 1993. Le C-17 Globemaster III sorti des usines doté de winglettes (des ailettes aux extrémités des ailes) de réacteurs Pratt & Whitney PW2040 (déjà montés sur le Boeing 757 civil) installés sous la voilure, d'une rampe d'accès à l'arrière et d'un empattement élargi. Il est capable de décoller sur une très courte distance, 1.000 m lui suffisent pour décoller à pleine charge, grâce à un système de volet créant une portance supplémentaire, il est également capable, au sol, grâce à des inverseurs de poussée, faire marche arrière ou faire demi-tour.






après il faut faire le bon choix  Question
http://skymaster.fr.free.fr/avionsdiv/usa/transporteurs/globemaster/globemaster.htm
Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Dim 26 Mai - 19:01

franchement le l’IL-476 est superbe,
je trouve aussi que le Le C-17 Globemaster III a pas mal de possibilité ,
donc comme là dit notre ami yanis il faut faire le bon choix et je fait confiance a notre Armée de l' Air.






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
yanis
Sergeant chef
Sergeant chef
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Mer 29 Mai - 17:15

Des Hélicoptères d’Attaques Turcs T-129 Atak pour l’Algérie ?
C’est une information du site turc Opsiyon Haber, qui annonce que l’Algérie, serait sur le point de passer commande d’Hélicoptères d’Attaques Turcs T-129 Atak .
Développé sous transfert de technologie par TAI (Turkish Aerospace Industries), le T-129 dispose surtout d’une nouvelle turbine Rolls-Royce/Honeywell LHTEC T800, mise au point pour l’hélicoptère de reconnaissance armé RAH-66 Comanche.
Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan effectuera, à partir du 3 juin prochain, une visite en Algérie ou des accords civils et militaires pourraient être signer entre les deux pays.
Démonstration du T-129 Atak
T129 Atak Helikopter | T129 Attack Helicopter - Made in Turkey (HD)


Développé sous transfert de technologie par TAI (Turkish Aerospace Industries), le T-129 dispose surtout d’une nouvelle turbine Rolls-Royce/Honeywell LHTEC T800, mise au point pour l’hélicoptère de reconnaissance armé RAH-66 Comanche.

Le premier vol a eu lieu le 28 septembre 2009.








Revenir en haut Aller en bas
yanis
Sergeant chef
Sergeant chef
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Ven 7 Juin - 22:21

L'Algérie choisit Damen pour construire son voilier école

Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Mer 19 Juin - 18:33


Confirmation de Yak-130 supplémentaires pour l’Algérie

Une confirmation officielle vient étayer de précédentes rumeurs appuyées (Agence Interfax) sur une probable livraison à l’Algérie, de nouveaux appareils Yak-130, qui viendrait renforcer la flotte actuelle de 16 appareils.

Citation :
Et c’est Mikhaïl Pogossian, le directeur général d’OAK, le consortium aéronautique Russe qui l’affirme, lors d’une interview accordée au journal français LaTribune, en marge du Salon du Bourget 2013 qui se tient actuellement :

« Nous ne prévoyons pas de signer de nouveaux contrats pour le Yak-130 au Bourget. Nous avons déjà de grosses commandes venant du ministère de la défense russe, et nous devons en livrer en Algérie.»

Notons, que ces appareils seraient livrés en version UBS (Attaque Avancée), avec l’adjonction d’une nouvelle panoplie d’armements, dont une nacelle pour canon GsH-23 ou GsH-301.
Cependant cette version existe depuis longtemps dans la nomenclature de Yakolev, et ne serait donc que des équipoements optionnels.

Dans tous les cas, cette acquisition est double pour l’ANP, qui en plus de renforcer ses capacités offensives en CAS (Close Air Support), permettra également la réduction des coûts vis-à-vis du déploiement d’appareils comme les Su-30MKA et Mi-24SuperHind.
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20130610trib000769396/le-premier-exemplaire-de-l-avion-russe-ms-21-rival-de-l-a320-et-du-b737-sera-livre-en-2017.html
interview accordée au journal français LaTribune






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
DSI
Adjudant
Adjudant
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Sam 22 Juin - 10:31


Modernisation des T-72 des Forces Terrestres Algériennes

Dès 1979, l’ANP fût l’une des premières armées, hors pacte de Varsovie, à s’équiper de T-72. Ce premier batch, d’une centaine de chars, fut par la suite renforcé par plus de 300 autres unités acquises au fil des années auprès de l’URSS, puis des pays de l’ex bloc de l’Est. La flotte de T-72 des Forces Terrestres Algériennes se compose principalement de T-72M et M1, mais aussi de T-72B et BK acquis en Ukraine.



Dès le milieu des années 90 il apparut que le système de combat des T-72 devenait obsolète, principalement lors des engagements nocturnes. Le Commandement des Forces Terrestres se tourna dès lors vers Morozov, une entreprise ukrainienne spécialisée, qui fournit des kits de modernisation « T-72AG » pour environs 120 unités. Bien que cette modernisation apporta une amélioration significative de l’efficacité au combat des T-72, seule une partie du parc fut portée à ce standard..
Saisissant cette opportunité, plusieurs compagnies spécialisées dans la fourniture de solutions de modernisation proposèrent leurs services. C’est ainsi que la compagnie Sud Africaine, ATE, forte de l’expérience du Mi-24MKIII SuperHind conçu en collaboration avec l’ANP, proposa une modernisation des T-72 algériens au format FDS. Ce dernier, reprenait quelques éléments du char sud-africain Olifant, notamment les systèmes de visée et de contrôle de tir. Le kit monté sur un T-72M1 des Forces Terrestres Algériennes, comprenait ainsi un calculateur balistique, différents senseurs optiques Jour/Nuit, un télémètre laser et un GPS.
—T-72 FDS



Après une série de tests intensifs menés dans le polygone de tir de Hassi Bahbah, les performances du T-72FDS furent appréciées. Cependant il apparut que cette solution s’avérait trop onéreuses et que les systèmes montés sur le T-72 étaient vulnérables et difficiles à maintenir en conditions opérationnelles.

A la suite des accords conclus entre la Russie et l’Algérie en Mars 2006, il fut décidé que la flotte de T-72M/M1/B/BK non modifiée, constituée d’environs 250 unités, serait modernisée en collaboration avec Nizhny Tagil au niveau de la BCL « Base Centrale Logistique » à Beni Merad en Algérie même.
Ce vaste chantier de modernisation concerne tous les éléments du système de combat des T-72. Incluant, l’installation de systèmes optroniques multi-canaux TV/IR «Sosna-U», dotés d’un système de visée stabilisée et de poursuite automatique, d’un télémètre laser performant, de systèmes d’observation PNK-4S et de mitrailleuses 12.7 télé-opérées. Outre les systèmes de visée, la modernisation impliquait aussi le remplacement du canon d’origine par le nouveau canon 2A46M, ainsi que l’installation de systèmes de climatisation nouvelle génération plus performants. Autre nouveauté d’importance, les chars modernisés ont été également équipés de systèmes d’autoprotection « soft-kill » de type «Shtora». On notera ainsi, que toutes ces modifications rapprochent fortement les T-72 modernisés des caractéristiques techniques des T-90SA.

Petit bémol, certaines images récemment diffusées sur notre site, montrent que les T-72 modernisés ne sont apparemment pas dotés de blindage réactif «Era» ou «Kontakt». Bien que les raisons soient inconnues, il est possible que les contraintes climatiques, notamment les chaleurs extrêmes, en soient pour partie la cause.
—T-72 M1M



http://www.forcesdz.com/portail/modernisation-des-t-72-des-forces-terrestres-algeriennes/#.UcV6-ypOKpo






Revenir en haut Aller en bas
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Mar 25 Juin - 13:41

Test concluant pour le MRTT?


Il a passé une batterie de test dont le Ravitaillement du Su-30MKA

il a de forte chance de remporter le contrat pour 4 -6 Ravitailleurs.






Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Mar 25 Juin - 20:15

De 4 à 6 appareils devraient être acquis selon des déclarations d'un haut responsable d'Airbus Military.
http://www.defenceweb.co.za/index.php?option=com_content&view=article&id=30665:algeria-seeking-four-to-six-a330-mrtts&catid=35:Aerospace&Itemid=107






Revenir en haut Aller en bas
mig29
Sergeant chef
Sergeant chef
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Dim 14 Juil - 17:12

Un ancien pilote de chasse français révèle devant le tribunal de Paris  

L'Algérie voulait acheter l'avion Rafale


Citation :
L'appareil de l'avionneur Dassault n'a toujours pas trouvé de débouchés à l'exportation malgré des négociations avec l'Inde, le Brésil, le Maroc et les Émirats arabes unis.

La révélation a été faite dans le cadre très officiel du Tribunal de grande instance de Paris où deux ex-pilotes de chasse comparaissaient jeudi dernier pour “commerce d'armes de guerre en bande organisée” au Tchad sans avoir obtenu l'autorisation. Habib Boukharouba et Henri de Waubert de Genlis risquaient
500 000 euros d'amende et 10 ans de prison. Leur histoire, racontée par le Nouvel Observateur, quelques heures avant l'ouverture de leur procès, est emblématique des réseaux parallèles français en Afrique. Habib Boukharouba est reçu même à l'Élysée par le secrétaire général de la Présidence et par le chef d'état-major particulier du président. 
Natif d'Oran, Habib Boukharouba est un ancien de la 33e escadre de chasse. Le quinquagénaire quittait l’armée en 1993 pour rejoindre l’industrie aéronautique. Après avoir multiplié des collaborations avec de nombreuses entreprises du secteur, il devient l'un des meilleurs vendeurs de Pilatus, une entreprise suisse qui produit des avions civils, équipés de turbines à hélices, réputés pour leur fiabilité et facilement militarisables. “Chez Pilatus, je suis devenu un vendeur star, j’ai vendu des appareils dans le monde entier”, dit Boukharouba à la barre. 
Ce statut de vendeur star lui vaut une certaine liberté vis-à-vis de son employeur et l'amène à créer, en 2003, sa propre société de service aéronautique. Griffon Aérospace se spécialise dans l’entretien des Pilatus et la formation des pilotes. 
Son complice, Henri de Waubert de Genlis, est issu d'une longue lignée de militaires, tous décorés de la Légion d’honneur. Il intègre l’armée de l’air en 1964.
Devenu lieutenant-colonel, il intègre le centre d’essai en vol et devient pilote d’essai sur mirage 2000. À la suite d’un accident qui l’empêche de voler, il quitte l’armée et part avec sa famille s’installer en Afrique du Sud. Il y fonde Aérosud, une société spécialisée dans la remise en état d’avions de chasse.
L'histoire qui les amène au tribunal commence en 2005 alors que M. Boukharouba vendait déjà à l'Algérie des avions affectés à la surveillance des frontières, selon le Nouvel Observateur. “J’ai été contacté par le conseiller du président (tchadien) Déby, qui avait été orienté vers moi par la Direction générale de l’armement”, annonce Habib Boukharouba devant le tribunal.
À l'époque, le régime de N'Djamena était à la peine face aux rebelles soutenus par le Soudan et conseillés par deux anciens proches d'Idriss déby dont ils connaissaient tous les secrets. Équipés de pick-up surmontés de tourelles de mitrailleuses, les rebelles ne pouvaient pas être défaits sans des avions de combat qui faisaient défaut au président Déby. “Les Tchadiens, explique Habib Boukharouba, voulaient remettre en état deux Pilatus, offerts par la France à la fin des années 80 dans le cadre d’un contrat de coopération et qui rouillaient en bout de piste sur l’aéroport de N’Djamena. C’était des Pilatus PC7 et un avion d’entraînement que l’on peut conditionner en bombardier.” Après plusieurs déplacements au Tchad, Griffon Aérospace signe un contrat de 12 millions d’euros avec le Tchad pour acheter un autre Pilatus et mettre les avions  au standard militaire. Il fallait également armer des hélicoptères russes en service dans les forces tchadiennes. En attendant les autorisations de vente délivrées par ma Direction générale de l'armement, Habib Boukharouba monte une véritable petite armée de l’air au Tchad et devient, note le Nouvel Observateur, “une sorte de chef d'état-major bis, grâce à une cinquantaine de techniciens, des Algériens en majorité, qui participent aux missions de bombardement et manipulent les instruments de visée et de navigations à infrarouge”.
“On ne peut pas penser un seul instant que notre mission au Tchad puisse se faire sans l’aval des forces françaises”, poursuit Boukharouba. “Les militaires français contrôlaient toute la chaîne de commandement tchadienne. Epervier, c’est 1 400 hommes, c’est le plus gros déploiement français en Afrique, le président Déby est lui-même encadré par la DGSE”, explique Habib Boukharouba devant la cour. “La DGSE suivait nos activités, elle nous avait donné un feu vert tacite”, plaide-t-il.
Son complice est sur la même ligne. “Quand je suis arrivé sur l’aéroport de N’Djamena, j’étais comme à la maison, la chaleur en plus. On était installé au cœur du déploiement français. Les ailes des avions tchadiens sur lesquels on travaillait touchaient celles des chasseurs français. C’était le groupe de chasse Alsace que j’avais moi-même commandé, pour moi, l’affaire était nette, carrée et légale.”
Les forces françaises vont d’ailleurs multiplier les coups de main, fournissant aux équipes de Griffon assistance technique et carburant.
Quelle est donc la clé de ce polar à l'africaine qui conduit au tribunal deux anciens militaires qui croyaient jouir de toutes les protections officielles. C'est Habib Boukharouba qui reprend la parole. “En 2007, j’ai rencontré l’amiral Édouard Guillaud, chef d’état-major particulier du président Sarkozy. J’avais des informations à lui communiquer. Comme je suis bien introduit en Algérie, je lui ai dit que les Algériens voulaient acquérir des chasseurs Rafale. Un gros contrat de 40 appareils ! Mais ils mettaient deux conditions : un assouplissement de la politique française sur le Sahara Occidental et ils ne voulaient pas d’Alexandre Djouhri parmi les intermédiaires. Mes ennuis ont commencé là.” Homme d'affaires d'origine algérienne, Alexandre Djouhri a tissé des réseaux dans le monde politique. Il est connu pour ses liens avec Dominique de Villepin et surtout Claude Guéant. Conclusion de Habib Boukharouba : “En parlant en haut lieu du contrat des Rafales, j’ai marché sur ses plates-bandes, on me le fait payer aujourd’hui.” Le ministère public a requis contre lui 18 mois de prison avec sursis et 350 000 euros d'amende. Des peines d'un an avec sursis et
150 000 euros d'amende et 8 mois avec sursis ont également été requises contre Henri de Waubert. Le jugement sera rendu le 18 octobre prochain.
http://www.liberte-algerie.com/actualite/l-algerie-voulait-acheter-l-avion-rafale-un-ancien-pilote-de-chasse-francais-revele-devant-le-tribunal-de-paris-203472






Revenir en haut Aller en bas
yanis
Sergeant chef
Sergeant chef
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Ven 19 Juil - 14:01





Citation :
TSAMTO, le 17 Juillet. Dans un INR de la Pologne a tenu une cérémonie de signature de la Mechanical Plant militaire WZM SA (g.Semyanovitse Silésie, Pologne) et la société "Patria Land Systems» (Patria Land Systems, Finlande) série d'accords pour continuer la licence de production APC AMV XC-360P «Wolverine».


Validité signé en 2003 un contrat de licence de production de véhicules blindés venait à échéance cette année. Compte tenu de l'expérience positive des véhicules blindés, y compris dans des opérations de combat en Afghanistan, l'INR RP a jugé nécessaire de poursuivre la production de blindés AMV XC-360P «Wolverine» pour équiper leurs bataillons d'infanterie.


Les documents signés par le président du conseil WZM SA A.Yanik (Adam Janik) et vice-président de "M.Bollmann« Patria Land Systems (M.Bollmann).


Au total, signé quatre documents, dont un accord-cadre, la production sous licence, transfert de technologies et la fourniture de composants et d'assemblages. L'ensemble des accords prévoit la poursuite de la production sous licence, l'organisation des ventes, la maintenance, les mises à niveau et des modifications des blindés AMV XC-360P «Wolverine» dans la période allant jusqu'à 2023, selon «Altair».


Selon le ministre de la Défense nationale de la République de Pologne Tomasz Semonyaka, après plusieurs mois de négociations difficiles, qui ont été menées conjointement par le Ministère de l'Economie et le ministère de la Défense nationale de la République de Pologne, WZM SA et partenaires finlandais, les parties n'ont pas réussi à parvenir à un accord mutuellement bénéfique, qui crée les conditions pour la production continue de BTR "Wolverine" en g . Siemianowice Silésie, ainsi que d'étendre une licence de production de 10 ans.


Selon le ministre, les termes du nouvel accord crée une situation complètement nouvelle pour WZM SA, qui est mis en œuvre dans la conception de l'APC d'environ 65 améliorations significatives. Actuellement, le «degré de polonisation" BBM vous permet de déclarer qu'un produit Polonais (ACV "Wolverine" - est fabriqué sous licence de l'usine WZM SA blindé à roues AMV, conçu par le souci finlandais "Patria viiklz").


La conclusion positive des négociations permet polonais industrie de la défense d'un certain nombre d'avantages Sun RP et. Le principal est de maintenir le rythme de la modernisation technique des forces armées et augmenter le potentiel de combat du soleil RP.


Pour l'usine WZM SA a conclu avec succès les négociations signifient développement plus stable, la capacité d'obtenir des améliorations supplémentaires ordres BBM "Wolverine", y compris en utilisant l'expérience de l'exploitation en Pologne, en Afghanistan et au Tchad. La signature du contrat garantit la préservation de la Pologne 3.500 emplois.


Selon le «Altair», le contrat de cession de droits pour la production sous licence et l'accord-cadre tournage a eu lieu restrictions à l'exportation. Jusqu'à présent, le marché d'exportation WZM SA limitée sept pays. Actuellement, des discussions sont en cours sur la possibilité de ventes de véhicules blindés en Algérie et en Inde. Selon des informations officieuses, le mois dernier la proposition a été envoyée à l'Angola. Chaque contrat d'exportation sera discuté avec les entreprises afin qu'elles soient minimalement gênent les uns les autres dans le PVN du marché mondial.


En raison de l'importance et de la portée du programme sur Sun RP licence production de blindés AMV XC-360P «Wolverine» TSAMTO a jugé opportun de préparer une discussion élargie sur ce sujet. La version complète est disponible pour les abonnés sur le TSAMTO de bande.

http://vpk.name/news/93320_polsha_prodolzhit_licenzionnoe_proizvodstvo_bbm_amv_xc360p_rosomaha_do_2023_goda.html#prettyPhoto
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    

Revenir en haut Aller en bas
 

(Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

 Sujets similaires

-
» La Bouqala, cérémonie ésotérique algérienne
» Archives catholiques d'Algérie en métropole, La localisation
» Mes premiers achats MAC ! + PHOTO [12/10]
» Dernières acquisitions Septembre/Octobre 2010... (photos ajoutées)
» Les cadeaux/achats inutiles...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Top Air Forces Algerian :: Discussions Diverses (industrie)(parades)(images et vidéos) :: industrie militaire :: Les Achats et Négociations-