Top Air Forces Algerian
bienvenue parmi nous ,n'oublier pas de vous présenter avant toutes choses,
et de lire la charte du Forum,
merci,
le staff.

Top Air Forces Algerian

Forces Armées Algérienne
 
AccueilportailCalendrierS'enregistrerConnexion
bonjour,vous devez vous présenter merci

Partagez | 
 

 (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Un hélicoptère lourd Mi-26T2 sera présenté à l`armée algérienne   Mer 20 Juin - 16:04

La compagnie Rostvertol présentera aux forces aériennes algériennes la version modernisée de son hélicoptère de transport lourd Mi-26T2, informe ITAR-TASS.




La démonstration se déroulera du 5 au 16 juillet sur une base des forces aériennes d'Algérie, selon un porte-parole de l'industrie de défense. Début juillet, l'hélicoptère partira de Rostov-sur-le-Don avant de se poser en Algérie, selon notre interlocuteur.

L'hélicoptère Mi-26T2 est doté d'une nouvelle « carlingue de verre », de l'avionique et de système de navigation modernes. Les équipements lumineux de la cabine sont adaptés à l'emploi des lunettes de vision nocturne.

A l'issue de la démonstration de l'hélicoptère, le commandement des forces aériennes algériennes prendra une décision sur l'acquisition de plusieurs hélicoptères Mi-26T2. Actuellement, les forces aériennes algériennes ne disposent pas d'hélicoptères de transport lourds du type Mi-26T. Elles exploitent au sein des escadrilles de transport des engins de fabrication soviétique et russe, notamment des Mi-6 (2 unités), Mi-4 (4), Mi-2 (28), Mi-8 (47), Mi-171 (42) et Ka-32. /L
http://french.ruvr.ru/2012_06_20/Algerie-helicopteres-russes-Mi-26T2/






Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
Invité
Invité



MessageSujet: sujet du message acht hélicos lourd   Mer 20 Juin - 17:19

Bonsoir !

Voilà la grosse acquisition que les russes souhaitent pour l'équipement en lourd de l'Algérie

Si besoin est pourquoi pas???...mais lecoût - AÏE AÏE AÏE!!!...Question confused

Revenir en haut Aller en bas
DSI
Adjudant
Adjudant
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Mer 20 Juin - 17:57

l'Algérie n'a pas de gros hélico de transport lourds ,
quand au Prix 8 millions à 10 millions $ US (Mi-26T) (Année 2000) c'est un chiffre approximatif Question
mais une bonne option pour l'Algérie "
Mi-26 équipé d’un dispositif de lutte anti-incendie"
idéale pour la surface végétale et lutte contre les incendies



La compagnie russe de fabrication d'hélicoptères, Rostvertol, présentera entre le 5 et le 16 juillet, son hélicoptère de transport Mi-26T2, à l'armée algérienne, rapporte «Itar-Tass», citant un responsable officiel russe. L'hélicoptère, rapporte l'agence, devrait quitter la région de Rostov, dans le sud de la Russie, en direction de l'Algérie, au début du mois de juillet.
« Itar-Tass» donne quelques caractéristiques de l'hélicoptère qui est doté d'une nouvelle cabine en verre, d'un équipement radio-électronique et d'un système de navigation modernisé. L'équipement de l'hélicoptère sera adapté pour l'utilisation de lunettes à vision nocturne. Cette démonstration devrait décider l'armée algérienne d'acheter ou pas, un lot de Mi-26T2 indique «Itar-Tass» en relevant que l'armée de l'air algérienne ne dispose d'aucun hélicoptère de transport lourd comme le Mi-26T2.
La flotte algérienne, indique l'agence, est composée de 2 Mi-6, de Mi-4, de 28 Mi2, de 47 Mi-8, de 42 Mi-171 et de 5 hélicoptères Ka-32. Le Mi-26T2 est la dernière version de l'hélicoptère de transport lourd Mi-26T que Rostvertol a décidé de moderniser en le dotant d'un cockpit tout écran et d'une nouvelle avionique, deux éléments qui en limitaient l'attrait à l'exportation. Selon les spécifications fournies par des sites spécialisées, le MI-26T2 d'un usage aussi bien civil que militaire, dispose d'un cockpit en verre avec écrans LCD de 5 pouces, un pilote automatique numérique et un système Glonass de navigation assistée qui permet les opérations IFR (règles de vol aux instruments).
Cette version ne nécessite que deux membres d'équipage de vol, contre cinq auparavant. Une caméra TSL-1600 rotative permet une surveillance en mode standard ou infrarouge de la cargaison transportée. Il est la version modernisée du MI-26, l'un des plus gros hélicoptères au monde. L'Algérie est un client traditionnel de la Russie dans le domaine des armements et elle a été, selon le rapport 2011 du Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI), le premier acheteur d'armes en Afrique.
«RATTRAPAGE»
Selon le rapport, le budget militaire algérien a connu une hausse de 44% (2,5 milliards de dollars) en partie en raison de «préoccupations relatives au conflit libyen». L'Algérie était déjà classée parmi les plus grands importateurs d'armes au monde pour la période 20062010, soit avant les tumultes libyens. Pour beaucoup d'observateurs, il s'agit d'un effort, substantiel, de rattrapage après le creux des années 90 où l'on a évoqué un «quasi-embargo». Depuis 2002, la tendance est à l'augmentation des dépenses militaires. Le marché algérien a représenté 13% des ventes de l'armée russe, durant cette période. Les informations, qui viennent de Russie, doivent être prises avec prudence, certaines annonces n'ayant pas été suivies d'effet. En juin 2011, le groupe russe Rosvertol avait annoncé que des négociations avec l'Algérie pour la vente de son hélicoptère de combat Mi-28NE Havoc «étaient en bonne voie».






Revenir en haut Aller en bas
mig29
Sergeant chef
Sergeant chef
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Sam 30 Juin - 18:42

Ми-26 - чемпион по грузоподьемности



MI-26 Helicopter (Discovery)










Revenir en haut Aller en bas
gribiche
Soldats
Soldats



MessageSujet: sujet réponse contrats militaires algériens passés ou à venir   Mer 31 Oct - 13:16

Citation :
80 à 110 chasseurs en vue

chasseurs en vue!
L'info a (mal) filtrée dans la presse Algérienne et internationale, l'Algérie, chercherait à acquérir un certain nombre de chasseurs, afin de remplir le gap crée par la mise au rebuts des mig23 et des mig21, mais aussi et certainement pour anticiper le retrait à moyen termes des mig29 et des mig 25.
Le but en gros est de lancer un appel d'offres international inspiré des MRCA Indiens et Brésiliens. Des consultations auraient déjà eu lieu avec les différents constructeurs afin de voir qui serait disposé à concourir.
Des garanties auraient été données aux Algériens sur la participation des occidentaux au tender, au vu de l'état des économies des pays Européens et des Etats-Unis, mais aussi en signe de rapprochement avec l'acteur clé en Afrique du Nord.
A la clé, 80 à 110 chasseurs multi-rôles à pourvoir dans une échéance de quatre à cinq ans et un budget pouvant tourner autour des 10 milliards de dollars.
Le cahiers des charges étant toujours à l'écriture, il est facile d'imaginer les conditions qui y seront mentionnées tant d'ordre technique que commercial et donc d'imaginer les candidats potentiels.


Les prérequis du CFA

Les récentes acquisitions et l'intérêt porté par le Commandement des Forces Aériennes Algérien semble laisser profiler le futur chasseur pivot de l'Armée de l'Air Algérienne.
1- Il aura un radar AESA, une capacité de tirer des munition en BVR à longue distance,
2- Il sera de préférence bi-réacteur,
3- Il devra pouvoir accomplir des missions en Air-Sol avec des munitions intelligentes, ainsi que des missions de reconnaissance,
4- Il devra montrer le meilleur compromis entre la capacité d'emport et le rayon d'action,
5- Il sera obligatoirement ravitaillable en vol par le parc actuel de ravitailleurs (compatible UPAZ),
6- Il sera très "Communicant" et aura la capacité de transférer des données de haute capacité sur de longues distances,
7- Il devra pour partie être assemblé ou construit en Algérie, sa maintenance se faisant totalement en local.
8- Précision presque inutile, il sera de génération 4+ ou 4++
9- L'avion doit offrir un certain degrés de furtivité ou de discrétion. Il devra en gros proposer un bon compromis entre la taille et la signature radar.
10- Le package spare and repair devra être avantageux et assurer un maintien en conditions opérationnelles optimal.
11- Le package formation devra inclure le maximum d'avantages pour l'Algérie (Simulateurs, Exercices internationaux, formation en condition réelle, formations in-situ....)

Si le prix de de l'appareil importe peu, les coûts de maintenance et la disponibilité seront des éléments clés dans le choix du CFA. De plus les restrictions technologiques et l'accès aux équipements d'accompagnement (Pods, Missiles et bombes) feront pencher la balance vers les plus offrants.

Les candidats en vue

Vu l'importance du tender et les contacts "favorables" déjà entamés par les envoyés spéciaux du MDN, en Europe et aux Etats-Unis, nous vous proposons une liste de compétiteurs possibles et de prétendants assurés au bid, leurs points forts et leurs lacunes:
1- Les Têtes d'affiche:

Le Sukhoi 35: Candidat naturel à la compétition, annoncé depuis des années comme probable chasseur de l'AAF.
Ses plus: Plateforme commune avec le Su30 et maîtrisée par l'AAF, magnifiques capacités au combat, superbes capacités d'emport et belles performances générales.
Ses moins: Pas encore de AESA (à termes oui), un gros RCS, monoplace.

Le Super Su30: Evolution du Su30 à l'étude pour l'Inde.
Ses plus: Plateforme connue et maîtrisée par l'AAF, magnifiques capacités au combat, Furtivité accrue par rapport à sa catégorie, superbes capacités d'emport et belles performances générales.
Ses moins: avion toujours à l'étude mais avec de fortes chances de participer au tender.

Le Mig35 : L'enfant terrible!

Ses plus: Coût peu élevés, hyper-manoeuvrabilité, munitions et certains équipements largements disponibles et maîtrisés dans le parc de l'AAF, Radar AESA offrant de bonnes performances. Migration naturelle du mig29.
Ses moins: Toujours à l'état de prototype


Le Rafale : Le gage de la réconciliation Franco-Algérienne?
Ses plus: AESA quasi disponible, répond aux prérequis en termes de capacités BVR et Air/Sol/Recce
Ses moins: Un moteur poussif, Munitions spécifiques .....

Le F15 : Habituellement destiné aux alliés proches des USA, cet avion peut néanmoins figurer sur la short-list
Ses plus: AESA disponible, répond largement aux prérequis en termes de capacités BVR et Air/Sol/Recce
Ses moins: Ses coûts opérationnels, ses munitions spécifiques, sa nature sensible à l'export et les restrictions qui en découlent .....

L'EF2000: La crise ayant fait des ravages en Grande Bretagne, Londre serait plus que ravie de le proposer à un pays "fiable" comme l'Algérie.

Ses plus: AESA disponible, répond aux prérequis en termes de capacités BVR et Air/Sol/Recce
Ses moins: Ses capacités Air/Sol, ses munitions spécifiques...

Le F18 : Déjà pris en considération lors des débuts de la modernisation de l'AAF, cet avion pourrait faire son retour avec de meilleurs équipements.


Ses plus: AESA disponible, répond aux prérequis en termes de capacités BVR et Air/Sol/Recce
Ses moins: Ses capacités Air/Sol, ses munitions spécifiques...

Le J10 : Exemple parfait du non combat proven, Pékin fera tout ce qui est possible pour le placer à l'export.
Ses plus: AESA disponible, avionique moderne, prix raisonnable
Ses moins: Non combat proven, munitions spécifiques, problèmes de moteurs, monoréacteur..
2- Les Outsiders :

Le Mirage 2000 : Évoqué dans la presse durant longtemps, cet avion dont les chaines de montage sont fermés, peut, à l'instar du MMRCA Indien faire surface dans une proposition Française.
Ses plus: Bonnes performances globales, combat proven, prix raisonnable
Ses moins: Pas d'AESA, munitions spécifiques, monoréacteur, avion en fin de vie..

Le Grippen NG: Évoqué dans El Khabar, il apparaît qu'une délégation aurait réellement fait le déplacement en Suède dans le cadre des contacts préparatoires pour l'appel d'offres.

Ses plus: AESA disponible, avionique moderne, prix raisonnable
Ses moins: Non combat proven, problèmes de third party, munitions spécifiques, monoréacteur..

Le F16Block60: Proposé à l'Inde, il pourrait faire partie du MRCA Algérien

Ses plus: AESA disponible, plateforme ultra éprouvée
Ses moins: Munitions spécifiques, monoréacteur, ravitaillement par perche rigide (sauf modifications)..

Le JF17 : Petit poucet de la compétition, il a fait forte impression lors de l'IDEX 2012, par son prix trois fois moins cher qu'un équivalent occidental.

Ses plus: Plateforme ouverte au développement par une troisième partie, avionique moderne, prix très raisonnable
Ses moins: Non combat proven, munitions spécifiques, problèmes avec la réexportation du moteurs, monoréacteur..

En attendant l'avion furtif





L'Algérie à travers cet appel d'offre s'achètera une décennie de tranquillité et amorcera un processus de transfert de technologie qui aboutira un jour sur un avion de combat produit localement.
Trois escadres complètes de chasseurs de génération 4++, alliés à un advanced trainer tel que le Yak130, contriburont à la sanctuarisation du territoire national et représentent un magnifique outil de dissuasion qui vient s'ajouter à la modernisation profonde de la DAT.
En attendant, L'Algérie fera bien d'anticiper le virage du chasseur de cinquième génération qui vient de devenir "Exportable", grâce aux britanniques et au premier JSF non US.
Une rude compétition se profile entre chinois et russes, elle verra un affrontement directe entre le T-50/FGFA et le duo J20/F60 que l'Algérie ferait bien d'anticiper.

Publié par secret-difa3 à l'adresse 15:37
Envoyer par e-mailBlogThis!Partager sur TwitterPartager sur Facebook
Libellés : AAF, Algérie, ANP, MDN, mrca


tout sur la défense au maghreb http://secret-difa3.blogspot.fr/2012/10/alger-prepare-un-mrca-pour-2013-80-110.html
Revenir en haut Aller en bas
terminateur
Caporal chef
Caporal chef
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Mer 31 Oct - 13:44

a tu une autre souce a part se site? Wink






Revenir en haut Aller en bas
mig29
Sergeant chef
Sergeant chef
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Mer 31 Oct - 14:01

il faut attendre aussi le venue de hollande a Alger,
il y aura surement des discutions sur le rafale,
et sur d'autre matériels militaire
hormis la discution sur le probléme maliens






Revenir en haut Aller en bas
gribiche
Soldats
Soldats



MessageSujet: re contrat militaire algérinpassé ou à venir   Mer 31 Oct - 14:09

une autre source à la demande de terminator ici :

http://www.nessnews.com/business/l-algerie-veut-acheter-80-nouveaux-avions-de-chasse-2985
cette source site el kabbar cyclops Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
terminateur
Caporal chef
Caporal chef
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Mer 31 Oct - 14:49

je crois qu'il faut attendre des sources officiel,
en se qui concerne les rafales voici le coût réel:
Sur la base des rapports parlementaires, on peut estimer, en divisant les crédits de paiement par le nombre d'avions livrés sur le période 2006-2011, son prix moyen à environ 116 millions d'euros l'appareil.

Mais attention, ce prix est TTC, c'est-à-dire qu'il intègre les 19,6% de TVA. Une TVA qui sort des crédits du ministère de la défense mais qui revient au final dans les caisses de l'Etat : pour le contribuable, le prix net du Rafale doit donc être exprimé hors taxe. On est donc à un prix unitaire de 94 millions d'euros,
source : http://www.marianne.net/blogsecretdefense/Le-Rafale-trop-cher-Bienvenue-au-cafe-du-commerce-_a452.html






Revenir en haut Aller en bas
gribiche
Soldats
Soldats



MessageSujet: Sujet re contrats algériens passés ou à venir   Mer 7 Nov - 12:18

salut



Citation :
L'important contrat passé avec les Allemands qui s'échelonne sur dix ans Détail du contrat

La presse allemande a fourni, lundi 4 juillet, quelques détails concernant le contrat de livraison d’armes à l’Algérie. D’un montant estimé à 10 milliards d’euros (plus de 14 milliards de dollars) sur une période de 10 ans, l’accord concerne plusieurs domaines : la construction de véhicules blindés en Algérie, la vente de frégates, un système électronique pour la protection des frontières et la formation au profit des militaires algériens.
Lancé en 2007, l’appel d’offres pour le système de protection des frontières est un contrat estimé entre 500 et 700 millions d’euros (lire nos informations). Cinq groupes et groupements internationaux ont remis des offres : le groupement français Thales CS Communication & Systemes, l’européen EADS, le groupement espagnol Indra Alcatel Espagne, le groupe italien Selex et l’américain Raytheon. Les gouvernements dont sont issus ces groupes ont mené d’intenses lobbyings auprès d’Alger. C’est finalement EADS qui a été choisi. L’accord aurait été arraché lors de la visite en décembre dernier du président Bouteflika en Allemagne. C’est également lors de cette visite que le chef de l’État a donné son accord pour l’achat de frégates allemandes.
L’Algérie entend déployer ce système sur l’ensemble de ses frontières terrestres et maritimes. Avec ce projet, les frontières algériennes seront équipées, dans le futur, de systèmes électroniques très sophistiqués.« L’Algérie a demandé des systèmes intégrant les dernières technologies en matière de surveillance et de défense. Elle souhaite avoir quelque chose d’équivalent à ceux utilisés dans les pays occidentaux, l’Arabie saoudite ou en Israël », explique une source proche du dossier qui a requis l’anonymat.
L’Algérie souhaite, via ce système, se protéger contre des incursions terroristes et anticiper des conflits dans la région : l’instabilité au Sahel et les troubles chez les voisins du Maghreb constituent autant de motifs d’inquiétude pour les autorités algériennes. Le conflit en Libye vient de confirmer la vulnérabilité des frontières terrestres de l’Algérie. Selon les autorités algériennes, des armes en provenance de Libye ont pénétré sur le territoire national. Elles seraient entre les mains des terroristes d’Aqmi

Tout sur l'Algérie T S A http://www.tsa-algerie.com/divers/les-details-du-contrat_16378.html
Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Mer 7 Nov - 14:29

elle date de quand cette info,
elle me semble bien ancienne Question Arrow






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
gribiche
Soldats
Soldats



MessageSujet: re contrat algérien présent ou passé   Mer 7 Nov - 16:40


salut

L’information date du 04 juillet 2011 ; c’est la durée d contrat(dix ans ) et son montant astronomique de (10 000 000 000 € )qui incite à en rafraîchir l’existence dont tu publiais la valeur dans la même rubrique le mardi 05 juillet2011 et le lundi 15 août 2011avec unevidéo retirée de circulation . Rolling Eyes

Revenir en haut Aller en bas
gribiche
Soldats
Soldats



MessageSujet: re :contrat miliaire algérien présent ou à venir   Dim 11 Nov - 16:05

salam
information de ce jour de satisfaction de contrat de fournitue par l'Allemagne



reproduction fidèle du P D F du journal Elwatan de cejour 11 novembre 2012
Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Lun 12 Nov - 13:55

voici le véhicule en question




Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
gribiche
Soldats
Soldats



MessageSujet: re contrat militaire algé rin passé ou à venir   Mar 13 Nov - 15:02

salam
merci Air force de la vidéo concernant le blindé dont l'appellation est : T P Z FUCHS

voici ses prouesses





Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Mar 13 Nov - 15:29

autres infos
Ce véhicule sert à la reconnaissance et à l'intervention dans une zone totalment contaminée biologiquement ou chimiquement, ainsi que soumise à une forte radioactivité







part-contre pour un véhicule blindé je trouve que les pneumatiques sont vulnérable a moins que les pneumatiques soit d'une conception (increvable) Question
DES INFOS LA DESSUS.
et je trouve que 1200 véhicules blindé en 10 ans c'est trop long
Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
gribiche
Soldats
Soldats



MessageSujet: re contrat militaire algérien passé ou à venir   Mer 14 Nov - 15:49

caractéristiques du T P Z FUCHS





un blindage spécial s'ajoute à celui d'origine mais je n'ai pas pu me procurer la doc;çà viendra je l'espère un jour surtout que comme tu dis si bien dix ans c'est l o n g ..

Revenir en haut Aller en bas
terminateur
Caporal chef
Caporal chef
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Mer 14 Nov - 16:36






Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Mer 14 Nov - 21:07

système AMAP-ADS sur le côté et les supports à l'avant





Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
mig29
Sergeant chef
Sergeant chef
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Ven 16 Nov - 22:56

des W-3 A SOKOL en Algerie pour remplacer les Mi 2 d ecolage ?
Citation :
La surprise a été la révélation de l'existence de l'accord récent pour la fourniture de huit SOKOL version de transport de l'Armée de l'Air a un client non divulgué. appris d'une source fiable chez WSK PZL Swidnik qui vient de diffuser l'un des pays d'Afrique du Nord. Tenant compte de la situation dans la région et de contrats antérieurs AgustaWestland (y compris les hélicoptères AW101 Lynx et de sauvetage) est susceptible de contrat s'applique à l'Algérie.
http://www.altair.com.pl/news/view?news_id=6376











Revenir en haut Aller en bas
DSI
Adjudant
Adjudant
avatar


MessageSujet: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Sam 17 Nov - 16:46

Il y a 2 VULCANO en commande d’après Finmecanica ! Mais aucun information sur le navire qu'ils équiperont... Peut etre des Fremm ?


Citation:
New orders: for the first nine months of 2012 totalled €643 million, an increase over the €483 million figure for the first nine months of 2011, due to the agreement of an important contract with the Indian Air Force for missile systems and an order to supply additional VBM armoured vehicles to the Italian Army in the land weapon systems line. Key new orders of the reporting period include: in the missile systems line, the order to supply Mica air-to-air missiles as part of the upgrade of the Mirage 2000 fleet used by the Indian Air Force and customer support orders. In the land, sea and air weapons system line, the order for an additional lot of VBM armoured vehicles for the Italian Army; the acquisition of the contract for two 127/64 LW naval cannons for Algeria and various logistics orders. In the underwater systems line, various contracts in the heavy torpedoes and countermeasures business areas and orders related to the FREMM programme from France
http://www.finmeccanica.it/EN/Common/files/Corporate/Comunicati_stampa/2012/Novembre/ComFin_Nove_Mesi_08_11_2012_ing.pdf


127/64 LW Vulcano naval gun system Oto Melara










Revenir en haut Aller en bas
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Sam 2 Mar - 19:55

UTILISATION DES DRONES AMÉRICAINS À NOS FRONTIÈRES SUD

Les deux options que propose Washington




Citation :
Ce sont les drones Prédator qui accompliront le job au Sahel. Mais avant d'atteindre l'épicentre du conflit, au Mali, ces drones qui décolleront d'une base fraîchement acquise au Niger, doivent traverser l'espace aérien algérien. De sources diplomatiques, on indique que les Américains ont proposé deux options à leurs partenaires algériens.
La première consiste en l'achat, par l'Algérie, des drones pour la surveillance des frontières et traquer les éléments terroristes dans la région. La seconde porte sur l'ouverture de l'espace aérien algérien pour le passage des drones US. Nos sources précisent que les Etats-Unis «ne vendent jamais de drones armés aux autres pays». Et «la vente de drones de surveillance passe par un processus très long et compliqué». Or, le temps urge. Il ne reste donc que l'option de l'ouverture de l'espace aérien.
Dans ce cas, les Américains monnaient le passage de leurs avions par un échange d'informations. «En échange de l'ouverture de l'espace aérien, les Américains vont fournir de l'information sur le mouvement et la position des groupes terroristes dans la région et le long des frontières algériennes», indique la même source. Cette déclaration a été d'ailleurs corroborée par une information publiée, le 27 février, par le New York Times.
Selon ce journal, l'ambassadeur des États-Unis à Alger, Henry S. Ensher, et des officiels de haut niveau de la lutte contre le terrorisme ont proposé de partager plus d'informations avec les forces de sécurité algériennes afin de les aider à capturer ou à éliminer des terroristes sur leur sol ou dans des zones proches de leurs frontières. Selon le même journal, l'idée d'une traque énergique de Mokhtar Belmokhtar et des membres d'Al Qaîda au Maghreb islamique, a fait un large consensus parmi les services du renseignement, les hauts responsables de la Maison-Blanche ainsi que ceux du Pentagone. Mais pour donner corps à ces décisions sur le terrain, les Américains ont pris le soin de faire des propositions concrètes à leurs partenaires algériens.
C'est dans cette perspective que les responsables politiques n'ont pas tari déloges quant au rôle de l'Algérie dans la région du Sahel. S'exprimant devant le Congrès le 15 février dernier, le futur chef du Commandement militaire américain pour l'Afrique (Africom), le général David Rodriguez, a déclaré que l'Algérie est le leader régional qui dispose des capacités permettant de coordonner les efforts des pays du Sahel face aux menaces contre la sécurité transnationale.
Interrogé par les sénateurs sur le rôle de l'Algérie dans la lutte contre le terrorisme et comment envisagerait-il la coopération algéro-américaine face à la situation au Mali, le même responsable a répondu d'emblée que l'Armée algérienne est la plus capable de celles de tous les pays d'Afrique du Nord. «Je considère l'Algérie comme un leader régional, capable de coordonner les efforts des pays du Sahel pour faire face aux menaces contre la sécurité transnationale», a-t-il affirmé.
Cette position de leader dans la région est également partagée par la France selon laquelle l'Algérie reste le «meilleur allié» de la France. Dans une contribution publiée, jeudi dernier, par l'hebdomadaire Marianne, le général de corps d'armée français, Henri Poncet, a estimé que «l'Algérie s'est courageusement engagée au côté de la France pour soutenir son engagement au Mali».
«De facto, l'Algérie s'est militairement engagée à nos côtés, alors qu'elle avait de bonnes raisons de laisser la France assumer seule les conséquences de la guerre contre le régime du colonel Kadhafi, qu'elle avait estimées désastreuses pour toute la bande sahélienne», ajoute le militaire français. L'Algérie, qui a en fait la douloureuse expérience, sait que la guerre contre le terrorisme n'est jamais terminée. Une conviction partagée par les Américains qui ont appris à leurs dépens que la nébuleuse d'Al Qaîda, même décapitée, dispose toujours de sa force de frappe et qu'il va falloir focaliser cette région.
Cependant, les réseaux jihadistes ont trouvé un terrain de prédilection dans ces régions d'Afrique du Nord, hors de portée de drones et des agents de la CIA. C'est sur ce terrain justement que la CIA souffre d'un manque flagrant d'informations. Les hauts responsables des services de renseignements US expliquent cette défaillance par un manque de ressources financières et humaines.
Ce ne sera plus le cas. Aux drones stationnés au Niger, se sont joints près de 100 militaires US sans compter tout le cortège de civils qui les assistent. Les choses sérieuses ne font que commencer. Drone de guerre au Sahel
http://www.lexpressiondz.com/actualite/169915-les-deux-options-que-propose-washington.html






Revenir en haut Aller en bas
DSI
Adjudant
Adjudant
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Mar 5 Mar - 12:19

Une autre modification de l'hélicoptère d'attaque, qui est à décoller pour la première fois en 2013, sera le Mi-28UB, version d'entraînement spécial de la Mi-28N. Il est également prévu le premier vol d'une version de production du Mi-28NE exportation, commandé par l'Algérie et l'Irak
http://vpk.name/news/85470_prognoz_sobyitii_v_rossiiskoi_vertoletnoi_otrasli_na_2013_god.html






Revenir en haut Aller en bas
terminateur
Caporal chef
Caporal chef
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Mar 19 Mar - 14:22


achats fermes et possibles pour la marine algérienne :
--------------------------------------------------------------------------------

Algeria TBA Proj 877EKM Admiralteyskie Verfi Shipyard Ord Sept 2012
Algeria TBA Proj 877EKM Admiralteyskie Verfi Shipyard Ord Sept 2012
Algeria TBA MEKO A200 frigate ord Jun 2011 TKMS Germany
Algeria TBA MEKO A200 frigate ord Jun 2011 TKMS Germany
Algeria TBA Frigate Built China Ann May 2012
Algeria TBA Frigate Built China Ann May 2012
Algeria TBA Frigate Built China Ann May 2012
Algeria TBA Submarines from Italy no info
Algeria TBA Tiger Class Corvette United Shipbuiding Corp Ord 30 Jun 11
Algeria TBA TIger Class Corvette United Shipbuiding Corp Ord 30 Jun 11
Algeria Algeria? San Giorgio class LPD Ord Fincantieri Jul 2011


http://www.seawaves.com/developments.asp

http://www.sipri.org/googlemaps/2013_of_at_top_20_imp_map.html
Revenir en haut Aller en bas
DSI
Adjudant
Adjudant
avatar


MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    Jeu 21 Mar - 16:08

Algérie - Maroc : des clients militaires très courtisés

Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Algérie - Maroc : des clients militaires très courtisés | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique
Citation :
Soucieux de moderniser leur arsenal, Algériens et Marocains alignent les dollars. Mais à ce jeu, les premiers ont toujours une longueur d'avance.

La course aux armements disputée entre Algériens et Marocains est intensive. En 2006, les dépenses militaires algériennes étaient de 3,6 milliards de dollars (2,7 milliards d'euros) et celles du Maroc de 2,4 milliards de dollars. Aujourd'hui, elles culminent respectivement à 9,8 milliards et à 3 milliards de dollars ! Grâce à ses hydrocarbures et aux revenus qui en découlent, l'Algérie dispose d'une marge plus confortable que le Maroc, qui bénéficie néanmoins d'importants gisements de phosphates. Dans les deux cas, ces ressources financent les commandes et attirent les VRP de l'armement qui proposent à tour de bras du matériel - pas toujours récent et pas toujours au meilleur prix.

Dans le domaine terrestre, Alger conforte sa supériorité numérique globale, avec 185 chars russes T-90 (sur 300 commandés), et jusqu'à 500 T-72, additionnés à 300 T-62. Lesquels dotent vraisemblablement une partie des régiments d'infanterie mécanisée. Sans oublier les T-55, utilisés pour l'instruction. Côté marocain, les 200 M1A1-SA américains annoncés ne réduiront que peu l'écart avec l'Algérie, car ils remplaceront une partie des M60A3. En revanche, leur livraison équilibrera le rapport de force qualitatif : les M1A1-SA dominant les T-90 et les T-72.

Fiasco

Concernant les blindés de reconnaissance, de transport de troupes et de combat d'infanterie, l'Algérie est aussi en tête, en nombre et en termes de performances des véhicules. Au Maroc, les crédits étant plus modestes, rien ne semble prévu pour les remplacer. Même chose pour les variantes de M113 acquis d'occasion - en dehors de modernisations locales de véhicules de l'avant blindé (VAB). Dans tous les cas, la question du renouvellement du parc de blindés de reconnaissance et de transport marocains se posera d'ici à quelques années.


Le parc aérien défensif et offensif vieillit de part et d'autre, ce qui augmente les risques d'accident.

Dans le domaine aérien, le contrat de vente de 34 MiG-29 (1,27 milliard de dollars), qui est allé de pair avec l'annulation de la dette algérienne en 2006, a rapidement tourné au fiasco. Mécontents face à la mauvaise qualité des appareils, les Algériens ont cessé de payer en 2007, avant que Moscou accepte de reprendre ses avions. Contrat qui incluait également 28 Sukhoi Su-30 (16 ayant été commandés par la suite, dont au moins 8 reçus). Quant aux autres MiG-29 de la force algérienne, ils ont été achetés avant 2006 à la Biélorussie. Leurs capacités sont limitées aux missions d'interception et d'attaque au sol avec des armes non guidées. Toutefois, une modernisation devrait leur permettre d'utiliser des bombes guidées ainsi que des missiles air-sol, tout en les maintenant en service jusqu'en 2018.

Rafale

Le Maroc a « riposté » au Sukhoi Su-30 en signant, en 2008, un contrat avec les États-Unis pour 24 F-16. Son coût, de 2,4 milliards de dollars, a été en partie financé par l'Arabie saoudite. Nonobstant les modernisations et l'achat de Sukhoi pour les uns, de F-16 pour les autres, le parc aérien défensif et offensif vieillit de part et d'autre, impliquant une augmentation des coûts de maintien en service ainsi que des risques d'accident accrus. Depuis environ trois ans, Alger songe donc à acquérir un chasseur multirôle qui succéderait à ses vieux appareils. Plusieurs concurrents sont en lice : le Saab JAS-39 Gripen, le EFA Typhoon, le Rafale, ainsi que le Sukhoi Su-35 ou de nouveaux Su-30, pour 80 à 100 avions. Reste que la Russie paraît avoir pris une longueur d'avance pour la vente de bombardiers Sukhoi Su-34. Et ce d'autant plus que l'acquisition d'avions de combat occidentaux et leur intégration se révéleraient complexes et onéreuses. Se pose aussi la question du transfert de technologie, au moins pour le Rafale. Cela étant dit, l'achat du Rafale serait un geste politique fort. La récente visite de François Hollande à Alger et le réchauffement des relations entre les deux pays créent un contexte favorable. Le président français est aussi attendu à Rabat début avril.

Côté marocain, un budget militaire deux à trois fois plus réduit selon les années n'autorise pas de tels projets. La modernisation récente de 27 Mirage F1, mis aux standards MF2000 pour un coût estimé entre 518 et 542 millions de dollars, implique qu'ils resteront en service encore un moment. Il en va tout autrement pour les vieux F5 de l'armée de l'air royale. Certes, ils gardent une utilité en cas de missions d'appui rapproché contre les irrédentistes du Polisario. Ils sont en revanche totalement dépassés face aux Su-30 ou aux armes antiaériennes modernes d'Alger.


Dans le domaine maritime, Alger développe la puissance de sa flotte.

Enfin, par ses hélicoptères, l'Algérie surpasse le Maroc à tout point de vue. Les Mi-24 rescapés des lots reçus dans les années 1990 et 2000 sont passés aux standards MkIII Super Hind en Afrique du Sud, avec des composants de l'hélicoptère d'attaque sud-africain Rooivalk. Le couple Mi-24 Super Hind/missiles antichars Ingwe a ainsi été engagé contre les terroristes à In Amenas. En outre, jusqu'à 48 hélicoptères Mi-28 auraient été commandés. Les premiers sont arrivés en Algérie entre fin 2012 et début 2013. Le Maroc, quant à lui, ne possède que quelques Gazelle-HOT et Gazelle-Canon. Loin de disposer des capacités des hélicoptères algériens, ils sont en outre beaucoup plus vulnérables aux tirs d'armes légères et de mitrailleuses lourdes de 12,7 mm ou 14,5 mm. Pourtant, leur remplacement n'est pas évoqué.

Frégates

Depuis plusieurs années, les spéculations sur les intentions d'achat des uns et des autres vont bon train. L'Algérie occupe une place centrale dans ce jeu de dupes, tant par son souci de moderniser sa flotte que par sa volonté de lui donner une stature plus méditerranéenne, voire océanique. L'achat de deux sous-marins russes Kilo 636 en 2006, pour 400 millions de dollars, et la commande de deux autres il y a peu illustrent cette ambition.

Dans le domaine maritime enfin, Alger développe la puissance de sa flotte. Tout en modernisant les bâtiments déjà opérationnels, elle s'appuie sur deux frégates Meko 200, auxquelles s'ajouteront deux autres, assemblées en Algérie. Elle acquiert aussi des corvettes. Côté marocain, la Frégate européenne multimission (Fremm) Mohammed VI, commandée en 2008 pour 500 millions de dollars, le navire le plus puissant de la flotte marocaine, est apte à la lutte anti-sous-marine, à la lutte antiaérienne avec ses missiles Aster 15 et à la lutte antinavires avec ses missiles Exocet MM40. En 2009, une option aurait été prise sur une seconde Fremm, mais sans suite. Moins « athlétiques », et néanmoins capables de damer le pion aux futurs Meko 200, les frégates Sigma néerlandaises constituent l'autre pièce maîtresse de la marine marocaine. Enfin, comme mentionné plus haut, le Maroc négocierait avec l'Allemagne l'achat d'au moins un sous-marin Type 209, pour environ 500 millions de dollars, tandis que la Russie aurait proposé deux S-1000 pour un coût unitaire moindre


Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Algérie - Maroc : des clients militaires très courtisés | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique

http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2722p022-029.xml3/






Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses    

Revenir en haut Aller en bas
 

(Algérie) achats, n&gociation, Acquisitions , hypothèses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

 Sujets similaires

-
» La Bouqala, cérémonie ésotérique algérienne
» Archives catholiques d'Algérie en métropole, La localisation
» Mes premiers achats MAC ! + PHOTO [12/10]
» Dernières acquisitions Septembre/Octobre 2010... (photos ajoutées)
» mes nouvelles acquisitions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Top Air Forces Algerian :: Discussions Diverses (industrie)(parades)(images et vidéos) :: industrie militaire :: Les Achats et Négociations-