Top Air Forces Algerian
bienvenue parmi nous ,n'oublier pas de vous présenter avant toutes choses,
et de lire la charte du Forum,
merci,
le staff.

Top Air Forces Algerian

Forces Armées Algérienne
 
AccueilportailCalendrierS'enregistrerConnexion
bonjour,vous devez vous présenter merci

Partagez | 
 

  station de dessalement d'eau de mer et barrage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: station de dessalement d'eau de mer et barrage    Lun 22 Aoû - 15:36

Elle alimentera Tipasa et une partie d’Alger
 

 
 
 
green]]La station de dessalement de l’eau de mer de Fouka, destinée à couvrir les besoins en eau potable de la partie est de la wilaya de Tipasa et d’une partie de celle d’Alger, a été partiellement mise en service. C’est ce qu’a appris l’agence de presse algérienne (APS) auprès du directeur de l’hydraulique, M.Youcef Gaby. Un volume de 20 000 m3/jour a été distribué depuis une semaine aux habitants des communes de Koléa et de Fouka en attendant d’élargir la distribution aux 17 communes de la wilaya de Tipasa et d’Alger concernées par ce programme. Située dans le quartier dit «Haï Mouaz» dans la commune de Fouka (daïra de Douaouda) sur une superficie de 10 ha, cette station va couvrir les besoins de 17 communes avec un volume affecté de 60 000 m3 pour une population totale estimée à 476 372 habitants répartis entre les wilayas de Tipasa et d’Alger. Cette station, la troisième du genre inscrite dans la wilaya de Tipasa après celle de Bou Ismail (5 000 m3) et de Oued Sebt en cours de lancement (100 000 m3/jour), utilisera la technique dite de l’osmose inverse pour dessaler l’eau de mer. Sa capacité journalière de dessalement est de 120 000 m3, dont 60 000 m3 destinés à Alger et 60 000 m3 seront réservés à la wilaya de Tipasa qui a déjà achevé le raccordement en aval de la station pour alimenter en eau potable les communes de Douaouda, Fouka, Bou Ismail, Aïn Tagouraït, Attatba et Chaïba. La partie réservée à Alger touchera les communes limitrophes de la wilaya de Tipasa, à savoir Zéralda, Mahelma, Staoueli et Aïn Benian, selon les responsables chargés du projet. Pas moins de 113 km de conduite en fonte ductile et en acier de différents diamètres ont déjà été réalisés pour relier les 17 communes à la station de Fouka, équipée de deux stations de pompage ainsi que de sept réservoirs d’une capacité de 14 000 m3 avec un volume total affecté de 60 000 m3 pour chaque wilaya. Réalisée par l’entreprise «Myah Tipasa» qui représente un groupement d’entreprises constitué d’AEC (Algerian Electrical Energy) et de la canadienne «SNC Lavalin», cette station de dessalement de l’eau de mer de Fouka a coûté la bagatelle de 900 millions de DA dont 24 millions en euros. La station sera dotée d’un système de télégestion pour son fonctionnement et sera gérée selon le modèle BOO (Build, Own and Operate), à savoir sur la base d’un partenariat, à l’image de ce qui a été fait pour la dizaine d’autres stations au niveau national. La livraison de ce projet viendra en complément aux autres déjà mis en service dans la wilaya, en l’occurrence les trois réservoirs du chef-lieu (9 000 m3), de la station de Oued Sebt à Gouraya (100 000 m3/j) dont les travaux seront lancés incessamment et enfin du barrage de Kef Eddir en voie d’achèvement à Damous (120 millions de m3). [/quote]
 
Par Rami Narimane
http://www.latribune-online.com/evenement/56370.html






Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
DSI
Adjudant
Adjudant
avatar


MessageSujet: Re: station de dessalement d'eau de mer et barrage    Dim 1 Sep - 12:16

Beni Haroun alimentera 6 millions d’habitants de l’est algérien en eau avant fin 2013

barrage de Béni Haroun



Citation :

Le ministre algérien des Ressources en Eau, Hocine Necib, a affirmé samedi à Oued El-Athania (Mila) que la mise en exploitation de la ligne d’urgence de transfert des eaux du barrage de Béni Haroun pour l’alimentation en eau potable des wilayas de Batna, Oum El Bouaghi et Khenchela sera effective "avant la fin de l’année 2013.




En visite de travail dans la wilaya de Mila, M. Necib a inscrit cette opération d’urgence dans le cadre du "projet stratégique" de transfert d’eau du barrage de Béni Haroun visant notamment l’alimentation en eau potable de six millions d'habitants dans la partie Est du pays et l’irrigation de plus de 40.000 hectares de terres agricoles. Il s’est notamment enquis de l’avancement des travaux en cours entre le barrage de Béni Haroun et le barrage-réservoir d’Oued El Athmania, puis vers la station de pompage, en cours de réalisation à Ain Kercha (wilaya d’Oum El Bouaghi).

Selon le chef de ce projet, géré par l’Agence nationale des barrages et transferts (ANB), le taux actuel d’avancement des travaux de ce projet est actuellement de 60 %. Il porte sur la construction de 120 km de grandes canalisations de 2,4 mètres de diamètre, de deux stations de pompage et un bassin d’équilibre à Ouled Hamla (Oum El Bouaghi) pour un investissement public d’environ 35 millions DA. Estimant que le conglomérat, en charge du projet, possède les moyens et les capacités requis, M. Necib a exhorté les responsables à multiplier les efforts et les chantiers pour répondre à l’urgence de mise en service prochaine de cette ligne d’urgence afin d'alimenter les wilayas concernées.

Baisse considérable du barrage de de Koudiet Lemdouar (Batna)

Le ministre a ajouté, à ce propos, que la baisse considérable du niveau du barrage de Koudiet Lemdouar (Batna) exige des efforts exceptionnels pour répondre aux besoins urgents nés de cette situation par la concrétisation de ce système de transfert axé autour du barrage géant de Béni Haroun. Dans une seconde phase, il sera question du raccordement de la station d’Ain Kercha au Barrage d’Ourkiss de la wilaya d’Oum El Bouaghi, confrontée également à un déficit en eau potable.

Le projet du système hydraulique de transfert de Béni Haroun sera totalement réalisé avant l’été 2014, a indiqué le ministre qui a également visité le chantier de réalisation de la station de pompage d’Oued Seguin, actuellement au stade des travaux de terrassement. Sur place, M. Necib a préconisé l’adoption d’un "plan détaillé" des travaux afin de concrétiser cet important "projet structurant d’une manière convenable et dans un délai n’excédant pas les 36 mois". Le ministre s’est ensuite dirigé vers Oum El Bouaghi pour s’enquérir des travaux sur une partie du projet dans cette wilaya
http://www.maghrebemergent.com/actualite/maghrebine/item/28821-beni-haroun-alimentera-6-millions-d-habitants-de-l-est-algerien-en-eau-avant-fin-2013.html
Revenir en haut Aller en bas
 

station de dessalement d'eau de mer et barrage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Station Emission de La CRAU
» L es stations radio et télécommunications ]Station de Rambouillet.
» [Les stations radios et télécommunications] Station Emission Riviere Salée Martinique
» [Service à terre] STATION RADIO ROCHANOU à PLOUGASTEL DAOULAS (C R A X BREST).
» nouvelle station d'épuration pour Dijon et ses alentours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Top Air Forces Algerian :: ( actualités ) :: Actu (internationales)
 :: Actu Algérienne
-