Top Air Forces Algerian
bienvenue parmi nous ,n'oublier pas de vous présenter avant toutes choses,
et de lire la charte du Forum,
merci,
le staff.

Top Air Forces Algerian

Forces Armées Algérienne
 
AccueilportailCalendrierS'enregistrerConnexion
bonjour,vous devez vous présenter merci

Partagez | 
 

 actualités Corée du Nord (économies politiques militaire )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Séoul mène des exercices dans un contexte de tension   Sam 25 Déc - 20:31

L'agence officielle nord-coréenne KCNA a déclaré par la suite que les autorités nord-coréennes avaient estimé superflu de "réagir à chaque provocation militaire", bien qu’auparavant elles aient menacé de recourir à des mesures de rétorsion sévères face aux exercices de Séoul.
Diaporamas
© REUTERS/ Park Ji-Ho/Yonhap Séoul mène des exercices dans un contexte de tension
16:09 24/12/2010
Jeudi dernier, l’armée sud-coréenne a terminé en 40 minutes les exercices militaires accompagnés de tirs d’entraînement qu'elle menait à proximité de la frontière nord-coréenne. Les exercices d'une durée réduite se sont déroulés près de la ville de Pocheon situé à 30 km au sud de la zone démilitarisée séparant le Nord et le Sud




















Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Corée: Séoul déploie des lance-roquettes multiples sur deux îles frontalières   Lun 25 Avr - 16:12



La Corée du Sud a déployé de manière permanente des lance-roquettes multiples de 130 mm Kuryong sur deux îles frontalières en mer Jaune pour se protéger contre une éventuelle attaque nord-coréenne, a annoncé lundi l'agence Yonhap se référant à une source gouvernementale.

"Les lance-roquettes multiples de 130 mm Kuryong, qui se trouvaient temporairement sur les îles de Baengnyeong et de Yeonpyeong suite à l'attaque d'artillerie nord-coréenne de novembre dernier, y sont désormais déployés de manière permanente", a indiqué la source citée par l'agence.

"Le déploiement des lance-roquettes Kuryong est appelé à renforcer notre potentiel de riposte en cas de nécessité", selon la source.
Les lance-roquettes multiples Kuryong ont une portée de 23 à 36 km et sont dotés de 36 roquettes de calibre 130 mm.

Profondément ébranlée par le torpillage de la corvette sud-coréenne Cheonan en mer Jaune en mars 2010, la situation sur la péninsule de Corée s'est aggravée le 23 novembre dernier, après un échange de tirs d'artillerie, le plus important depuis cinquante ans, entre les deux Corées près de l'île de Yeonpyeong. Quatre Sud-Coréens dont 2 civils ont été tués et deux dizaines d'autres blessés. Séoul a riposté par 50 tirs, plus tard les parties ont encore échangé une trentaine de tirs. Pyongyang a rejeté la responsabilité de l'incident sur la Corée du Sud






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: actualités Corée du Nord (économies politiques militaire )   Mar 28 Juin - 11:24

La Corée du Nord n'arrive plus à nourrir ses soldats

Citation :
Un journaliste nord-coréen a pu faire sortir de son pays de nombreuses images. Si la population a toujours faim, l'armée, le socle du régime, commence aussi à souffrir de malnutrition.


Des enfants en haillons, le visage noir tant il est sale, mendiant auprès de passants qui n'ont rien à leur donner ... La chaîne australienne ABC a diffusé lundi des images filmées clandestinement il y a plusieurs mois par un journaliste nord-coréen. Un témoignage rare de la misère de ce pays cloisonné, qui commence à toucher également l'armée, jusqu'ici préservée des privations.

«Mon papa est mort, et ma maman m'a abandonné. Alors je dors dans la rue», explique un petit garçon de 8 ans à la caméra. Nombre de ses petits camarades sont aussi orphelins. Leurs parents sont morts de faim, ou bien ont été déportés par le régime de Kim Jong-il au goulag. Alors ils quémandent de la nourriture sur les marchés, et survivent comme ils le peuvent.

Si cette situation est connue, la vidéo dévoile un élément nouveau. Un soldat y affirme que l'armée aussi connaît la faim. «Tout le monde est très faible. Dans mon bataillon, sur 100 camarades, la moitié souffre de malnutrition», explique-t-il. Dans un autre extrait, un officiel réquisitionne le stock de riz d'un marchand au nom de l'armée nord-coréenne, tandis qu'un autre soldat déclare ne pas manger plus de 100 grammes de maïs par repas
N Korean children begging, army starving

«Ce film est d'une grande importance, car il montre que le régime de Kim Jong-il s'affaiblit», explique Jiro Ishimaru. Cet homme, fondateur de la revue Rimjin-gang, forme des journalistes nord-coréens afin d'obtenir des vidéos et des reportages sur la vie quotidienne dans le pays. «Auparavant, l'armée était à l'abri de tout, reprend-il, mais aujourd'hui, le régime n'est même plus capable de nourrir ses soldats. Du riz est vendu sur les marchés, mais l'armée a quand même faim.»

Tandis que la population et l'armée s'affament, un autre extrait de la vidéo montre la construction d'une ligne de chemin de fer. «Qu'est-ce que c'est ?», demande le journaliste clandestin. «Un cadeau de Kim Jong-il au camarade Kim Jong-un», le fils du dictateur, lui répond-on. La ligne sera réservée au service du futur maître de la Corée du Nord, aujourd'hui âgé de 28 ans, et dont l'accès au pouvoir n'est plus qu'une question de mois ou d'années.

«La succession est la priorité de Kim Jong-il», explique Jiro Ishimaru. «Mais Kim Jong-un est très jeune, il n'a pas d'expérience, et aucun fait d'arme à son actif.» De l'avis du journaliste japonais, l'armée, qui n'est plus protégée des privations, pourrait dans ces conditions montrer son opposition à l'accession au pouvoir de Kim Jong-un. Le pouvoir a créé une unité de police spéciale et acheté à la Chine des équipements anti-émeutes de peur de soulèvements populaires sur le modèle du printemps arabe. Mais plus de 60 ans de dictature caractérisée par un verrouillage complet du pays et le contrôle total de la vie quotidienne des nord-coréens rend un tel scénario peu probable aux yeux des observateurs.
http://www.lefigaro.fr/international/2011/06/28/01003-20110628ARTFIG00396-la-coree-du-nord-n-arrive-plus-a-nourrir-ses-soldats.php






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: actualités Corée du Nord (économies politiques militaire )   Jeu 22 Déc - 21:04

Doutes autour de la mort de Kim Jong-il

[quote]

Des espions sud-coréens affirment que le "cher leader" n'est pas mort dans les circonstances annoncées par les médias d'Etat. Peut-être même pas à la date donnée. Officiellement, Kim Jong-il est mort d'une crise cardiaque, samedi 17 décembre 2011, vers 8h30, dans son train blindé. Un décès tenu secret jusqu'au lundi, quand les médias officiels ont annoncé, à grand renfort de tremolos, l'extinction du "Soleil du XXIe siècle". Mais un espion sud-coréen remet en cause la version officielle.

Won Sei-Hoon, chef des services secrets sud-coréens, a affirmé lors d'une session parlementaire ce mardi que le train censé avoir transporté Kim Jong-Il "n'avait pas bougé de la gare de Pyongyang, ni vendredi ni samedi", jour de la mort du dirigeant.

Où et quand est dont mort le "cher leader"? La veille au soir, vers 20h, dans l'une de ses luxueuses résidences, selon Lee Yun-keol, un ancien garde du corps du dictateur qui a fait défection au Sud, cité par LeFigaro.fr. Les services secrets précisent par ailleurs que Kim Jong-il, victime d'une attaque cérébrale en 2008, ne se mettait plus au travail aussi tôt le matin. Mais cette image d'un homme affaibli est moins glorieuse que celle du leader dévoué à son peuple.

Des affirmations à prendre avec précautions, de la part d'espions qui ont un peu perdu la face. Les services secrets sud-coréens ont en effet été très critiqués pour n'avoir pas découvert la mort du dictateur avant son annonce officielle. Un parlementaire d'opposition a même demandé le renvoi de Won Sei-Hoon, en raison de cet "échec".

"Il est vrai que nous avons appris la mort de Kim Jong-Il au moment de son annonce, mais les autres pays étaient dans la même situation", a déclaré le président Lee Myung-Bak, pour prendre la défense du patron des services secrets. En effet, les Etats-Unis et peut-être même la Chine, alliée de la Corée du Nord, ignoraient eux aussi l'information jusqu'à lundi.[quote]



http://fr.news.yahoo.com/doutes-autour-mort-kim-jong-200514186.html








Dernière édition par air-force le Ven 30 Déc - 18:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
fred
caporal
caporal
avatar


MessageSujet: Re: actualités Corée du Nord (économies politiques militaire )   Jeu 29 Déc - 23:39

c'est bon il l'on enterré le dicta







Invité, bienvenue sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: actualités Corée du Nord (économies politiques militaire )   Jeu 29 Déc - 23:41

le fils doit être pareil il est raide comme la justice Evil or Very Mad






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
fred
caporal
caporal
avatar


MessageSujet: Re: actualités Corée du Nord (économies politiques militaire )   Jeu 29 Déc - 23:45

il a fait ses etudes en suisse il doit etre moin nerveux







Invité, bienvenue sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: actualités Corée du Nord (économies politiques militaire )   Jeu 29 Déc - 23:51




je sais pas il m'inspire pas confiance c'est pour cela que sont pére la choisie pour le remplacer a dela de ces frére bien plus agée que lui






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
fred
caporal
caporal
avatar


MessageSujet: Re: actualités Corée du Nord (économies politiques militaire )   Ven 30 Déc - 0:03

ce qui me fait peur c'est qu'il à la bombe







Invité, bienvenue sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: actualités Corée du Nord (économies politiques militaire )   Ven 30 Déc - 0:06

il est tres jeune pour être ce qu'il est aujourd'hui et dirigé un pays comme la corée du nord






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
fred
caporal
caporal
avatar


MessageSujet: Re: actualités Corée du Nord (économies politiques militaire )   Ven 30 Déc - 16:41

remarque louis XIV et monté sur le trone à 5 ans Idea







Invité, bienvenue sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: actualités Corée du Nord (économies politiques militaire )   Ven 30 Déc - 16:46

c'était le temps des rois tout çà,
maintenant c'est le temps des dictateurs Twisted Evil






Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
fred
caporal
caporal
avatar


MessageSujet: Re: actualités Corée du Nord (économies politiques militaire )   Ven 30 Déc - 17:08

oui sa me dit quelque chose çà dictateur scratch aaaaaaaah oui on vire le notre en mai 2012 327918







Invité, bienvenue sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: actualités Corée du Nord (économies politiques militaire )   Ven 30 Déc - 18:45

oui avec lui c'est de la dictature autorisée 327918
quand je le vois 86991
mais on va essayer de le virée mais c'est pas gagner






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
fred
caporal
caporal
avatar


MessageSujet: Re: actualités Corée du Nord (économies politiques militaire )   Ven 30 Déc - 18:53

oui c'est clair geek







Invité, bienvenue sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: actualités Corée du Nord (économies politiques militaire )   Lun 9 Jan - 19:47

Kim Jong-un aux commandes d'un char

Le nouveau leader nord-coréen, Kim Jong-un, a inspecté une des divisions blindées du pays. Notre vidéo présente le fils cadet de Kim Jong-Il prenant place aux commandes d'un char de combat.

ici : http://fr.rian.ru/video/20120108/192977359.html






Revenir en haut Aller en bas
yanis
Sergeant chef
Sergeant chef
avatar


MessageSujet: Re: actualités Corée du Nord (économies politiques militaire )   Dim 8 Avr - 19:04

La Corée du Nord prépare le lancement de sa fusée malgré les protestations

Citation :
La Corée du Nord, déjà en butte à des sanctions sévères, a continué dimanche de défier la communauté internationale, en montrant à la presse étrangère sa fusée Unha-3 dressée sur le pas de tir du centre spatial de Tongchang-ri (nord-ouest), dans l'attente d'un lancement désormais imminent.

Geste sans précédent dans ce pays très fermé, qui ne délivre des visas qu'au compte-gouttes, une cinquantaine de correspondants ont été invités à se rendre par train spécial dans la nouvelle base de lancement construite sur la péninsule de Cholsan, à 50 kilomètres environ de la frontière chinoise.

C'est de là que doit être tirée, entre le 12 et le 16 avril, une fusée à trois étages censée mettre en orbite un satellite d'observation terrestre, Kwangmyongsong-3 (Etoile brillante).

Afin de prouver qu'il s'agit bien d'un lancement pacifique, et non pas d'un essai de missile balistique déguisé, comme l'affirment notamment les Etats-Unis, la Corée du Sud et le Japon, les journalistes étrangers ont eu le rare privilège de voir de près le lanceur et le satellite, et de visiter le centre de commandement.

Malgré les mises en garde internationales, la fusée blanche, aux lettres bleu ciel, se dressait dimanche sur le pas de tir de Tongchang-ri, prête à décoller une fois que ses réservoirs auront été remplis et que le satellite aura été installé dans le dernier étage.

Des techniciens s'activaient au pied du lanceur, devant les journalistes massés à moins de 50 mètres de la tour mobile.

La fusée, haute de 30 mètres et d'un diamètre de 2,5 mètres, doit placer en orbite héliosynchrone un satellite chargé de fournir des informations sur les récoltes, les forêts et les ressources naturelles de la Corée du Nord.

Les correspondants étrangers ont pu également voir de près le satellite, un parallélépipède de 100 kilogrammes, hérissé de 5 antennes et flanqué de panneaux solaires pour l'alimenter en électricité.

Les Etats-Unis et leurs alliés ne croient pas aux intentions pacifiques de Pyongyang et accusent la Corée du Nord de préparer en fait un essai de missile balistique.

"Dire que c'est un test de missile n'a vraiment aucun sens", a affirmé Jang Myong-Jin, chef du centre spatial.

"Ce lancement a été planifié de longue date, pour le centième anniversaire du président Kim Il-Sung", a-t-il dit. "Nous ne le faisons pas à des fins de provocation."

Le régime va organiser de grandes festivités pour le 15 avril, jour de la naissance du fondateur de la République Populaire Démocratique de Corée, décédé en 1994. Son fils Kim Jong-Il lui a succédé, et à sa mort en décembre 2011, c'est son petit-fils, Kim Jong-Un, qui est devenu le nouveau numéro un nord-coréen.

"Ce qu'on a vu aujourd'hui, c'est civil, mais cette technologie peut être utilisée aussi à des fins militaires", a commenté un expert français, Christian Lardier, membre de l'Académie internationale d'astronautique (IAA).

Le premier étage de la fusée doit tomber en mer Jaune, à l'ouest de la péninsule coréenne, et le deuxième étage à l'est des Philippines, en survolant une partie des îles d'Okinawa, au sud du Japon.

Cependant, un tir sur une trajectoire aussi étroite n'est pas sans risque.

L'armée sud-coréenne et les Forces d'autodéfense japonaises -- l'armée nippone -- ont été mises en alerte et menacent d'abattre le lanceur s'il dévie de sa route.

"Nous ne tolérerons aucune violation de notre souveraineté nationale", a averti M. Jang. "Nous n'avons jamais abattu un satellite sud-coréen ou japonais. Pourquoi nous menacent-ils?"

Le chef du central spatial a toutefois voulu apaiser les inquiétudes des pays voisins.

"Nous pouvons détruire la fusée du sol et il y a aussi un dispositif dans le lanceur qui peut juger de la trajectoire et déclencher l'autodestruction s'il dévie", a-t-il dit.

Assailli de questions sur le coût du programme spatial de la Corée du Nord alors que la population souffre de malnutrition chronique, M. Jang a maintenu la nécessité de poursuivre le développement technologique du pays.

"Même si vous avez faim, vous devez continuer à developper la technologie sinon vous deviendrez le pays le plus sous-développé du monde", a-t-il expliqué.

Il a annoncé à cette occasion que la Corée du Nord envisageait de lancer des fusées beaucoup plus puissantes, d'un poids total de 400 tonnes, contre 91 tonnes pour le lanceur Unha-3.

Pyongyang n'a jamais réussi jusqu'à présent à satelliser un engin, malgré deux tirs en 1998 et 2009.
http://fr.news.yahoo.com/fusée-nord-coréenne-plateforme-lancement-selon-journalistes-111306676.html
Revenir en haut Aller en bas
yanis
Sergeant chef
Sergeant chef
avatar


MessageSujet: Corée du Nord   Jeu 12 Avr - 10:39

La Corée du Nord envisage de lancer cette semaine la fusée Unha-3, chargée de mettre en orbite le satellite Kwangmyongsong-3 ("Etoile lumineuse"). A la veille, le 8 avril, les autorités du pays ont invité des journalistes étrangers à venir voir la zone de lancement de la fusée.



Revenir en haut Aller en bas
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Corée du Nord/fusée: l'échec    Ven 13 Avr - 16:00

Corée du Nord/fusée: l'échec dû à un manque d'études (expert russe)

Unha-3








Citation :
L'échec vendredi du tir controversé de la fusée nord-coréenne est dû au niveau insuffisant des études dans ce domaine, a déclaré Alexandre Jelezniakov de l'Académie d'astronautique russe.

"Il est très tôt pour évoquer les raisons de l'échec. Je pense qu'il est dû à l'imperfection des technologies nord-coréennes. Il y a plusieurs semaines, j'ai présumé que le tir ne serait pas un succès. Le niveau des études appropriées en Corée du Nord est insuffisant. L'échec a été prédit et il était inévitable", a estimé l'expert russe.

En dépit de nombreuses protestations de la part de la communauté internationale, Pyongyang a effectué vendredi matin le tir de sa fusée Unha-3 avec à son bord un satellite d'observation terrestre. Le lancement s'est soldé par un échec, des débris de la fusée étant retombés en mer Jaune, à 165 km au sud de Séoul.

Le 16 mars dernier, Pyongyang a annoncé son intention de procéder à un tir de fusée. La Corée du Nord a fait coïncider ce dernier avec le 100e anniversaire de la naissance de son fondateur Kim Il-Sung, célébré le 15 avril. Il s'agit de la troisième tentative ratée de mise en orbite d'un satellite par Pyongyang, après deux échecs en 1998 et en 2009.
http://fr.rian.ru/world/20120413/194300719.html






Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: actualités Corée du Nord (économies politiques militaire )   Sam 14 Avr - 9:53

la préssion international a été si force qu'ils en ont raté leurs lancement Question






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
DSI
Adjudant
Adjudant
avatar


MessageSujet: Kim Jong-Un évoque l'arme nucléaire   Lun 16 Avr - 15:58

Kim Jong-Un évoque l'arme nucléaire

Citation :
Le numéro un nord-coréen, Kim Jong-Un, a affirmé hier que la Corée du Nord ne serait plus jamais menacée par les puissances nucléaires, lors de son premier discours public, deux jours après le tir manqué d'une fusée soupçonnée par les Etats-Unis d'être un missile balistique. Les Occidentaux accusent Pyongyang de détenir plusieurs bombes nucléaires et de procéder à des essais atomiques afin de parvenir à les miniaturiser et les installer sur des missiles. «La supériorité militaire et technologique n'est plus uniquement aux mains des impérialistes.
Le temps où l'ennemi nous menaçait et faisait du chantage avec des bombes atomiques est bel et bien terminé», a proclamé le jeune dirigeant, âgé de moins de 30 ans, sous-entendant que son pays détenait désormais l'arme de dissuasion. «Aucun pays ne peut nous attaquer», a-t-il ajouté, en présence des plus hauts responsables de l'armée et du parti, venus participer aux cérémonies marquant le centième anniversaire de la naissance de son grand-père, le président Kim Il-Sung, mort en 1994.
Il a affirmé que l'Armée Populaire de Corée avait «acquis beaucoup d'expérience (..) et est aujourd'hui capable de battre n'importe quel ennemi». L'armée nord-coréenne, avec 1,2 million de soldats, est la 4e armée du monde, mais son armement en majorité de fabrication russe date un peu. S'exprimant d'une voix posée, mais sans passion, levant rarement les yeux de son texte, le jeune dirigeant, vêtu d'un costume noir au col officier, a salué la mémoire de son grand-père Kim Il-Sung, fondateur de la République Populaire Démocratique de Corée (RPDC) en 1948 et de son père Jong-Il, qui lui a succédé à sa mort en 1994. Kim Jong-Un a accédé cette semaine à la tête du Parti du Travail de Corée et de la puissante Commission Nationale de Défense, organe suprême de l'Etat.
Evoquant la situation économique du pays, en proie à une pénurie alimentaire chronique, il a promis que les Nord-Coréens, «qui ont affronté tant de défis et fidèlement servi le parti, n'auront plus à se serrer la ceinture et jouiront pleinement de la prospérité socialiste». «En route pour notre victoire finale!», a proclamé le troisième héritier de la «dynastie des Kim», en pointant son index en direction des milliers de soldats qui l'ont acclamé aux cris de «Manse! Manse!» (longue vie).
La parade s'est achevée par la présentation des missiles, la partie la plus acclamée par le public. Les missiles sol-mer Styx, qui datent des années 50, ont été suivis de fusées sol-air SA2, SA3 et SA5, construits par les Soviétiques dans les années 60, puis par des Scud appelés Hwasong en Corée du Nord.
http://www.lexpressiondz.com/internationale/152060-kim-jong-un-evoque-l-arme-nucleaire.html






Revenir en haut Aller en bas
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: actualités Corée du Nord (économies politiques militaire )   Mar 9 Oct - 9:52

la corée du Nord dit détenir des missiles straégique capable de frapper les USA
Un missileTaepodong nord-coréen lors d'un défilé militaire à Pyongyang



MENACES - Un «coup de bluff» selon des experts...

La Corée du Nord s'est vantée mardi de posséder des missiles stratégiques capables de frapper le territoire des Etats-Unis, un coup de «bluff», selon plusieurs experts, répondant à l'accord conclu dimanche entre Washington et Séoul pour augmenter la portée des missiles sud-coréens.

«L'armée révolutionnaire (de Corée du nord), y compris ses forces de missiles stratégiques, ont placé à portée de tir non seulement les forces américaines dans la péninsule coréenne mais aussi le Japon, Guam (territoire américain du Pacifique, ndlr) et même le territoire des Etats-Unis», a affirmé le porte-parole de la Commission de la Défense nationale dans un communiqué diffusé par l'agence officielle de presse nord-coréenne KCNA.

Pyongyang, a-t-il ajouté, se tient prêt à affronter n'importe quel ennemi, «capacité nucléaire contre capacité nucléaire, missile contre missile».

Aucune preuve

Plusieurs experts sud-coréens interrogés par l'AFP estiment qu'il s'agit sans doute d'un énième «coup de bluff» de la Corée du Nord qui va d'échec en échec dans ses efforts pour développer des missiles intercontinentaux.

«Il n'y a aucune preuve que la Corée du Nord ait réussi un test de missile d'une portée suffisante pour frapper le territoire américain», a ainsi expliqué Yun Duk-Min, professeur à l'Académie nationale de diplomatie à Séoul.

Pyongyang pourrait chercher à «remonter le moral de son armée et rassembler (les Nord-Coréens) derrière (leur nouveau dirigeant) Kim Jong-Un», selon lui.

«L'armée nord-coréenne souffre d'une baisse de discipline et le mécontentement populaire grandit à cause de l'aggravation de la pénurie alimentaire après les catastrophes naturelles de cet été», a ajouté Yun en référence à la sécheresse suivie d'inondations qui ont nui aux récoltes.

Séoul inquiète

Les menaces nord-coréennes répondent à l'annonce dimanche par Séoul de la conclusion d'un accord avec Washington lui permettant de presque tripler la portée de ses missiles balistiques, qui couvriront ainsi la totalité de la Corée du Nord.

La portée des missiles sera étendue à 800 km, contre 300 km actuellement. Les Etats-Unis comptent 28.500 soldats sur le territoire sud-coréen et lui garantissent un «parapluie nucléaire» en cas d'attaque. En échange, Séoul avait accepté de limiter la portée de ses missiles, en 2001, afin d'apaiser les tensions sur la péninsule.

Mais au regard des ambitions nucléaires et balistiques de Pyongyang, Séoul plaidait pour un allongement de la portée des missiles et les négociations s'étaient accélérées après le lancement - raté - d'une fusée nord-coréenne en avril dernier.

La fusée - un Taepodong-2 d'une portée de 6.700 km, selon les experts - devait mettre sur orbite un satellite à usage civil selon Pyongyang, mais Séoul, Washington et leurs alliés y voyaient une nouvelle étape dans la mise au point d'un missile à tête nucléaire.

Pyongyang a par ailleurs réalisé en 2006 et 2009 deux essais nucléaires qui lui ont valu de lourdes sanctions votées par le Conseil de sécurité des Nations unies.

© 2012 AFP
http://www.20minutes.fr/monde/1018537-coree-nord-affirme-etre-capable-frapper-etats-unis






Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
DSI
Adjudant
Adjudant
avatar


MessageSujet: Re: actualités Corée du Nord (économies politiques militaire )   Jeu 21 Mar - 15:38

La Corée du Nord menace de frapper les bases américaines au Japon et à Guam

video ici : http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2013/03/21/la-coree-du-nord-menace-de-frapper-les-bases-americaines-au-japon-et-a-guam_1851353_3216.html

Citation :
La Corée du Nord a menacé jeudi 21 mars de frapper les bases militaires américaines au Japon et à Guam, pour riposter aux vols d'entraînement des bombardiers américains B-52 au-dessus de la Corée du Sud dans le cadre des manœuvres conjointes américano-sud-coréennes.

"Les Etats-Unis ne devraient pas oublier que la base Anderson Airbase à Guam, d'où décollent les B-52, de même que les bases navales sur l'île principale du Japon et sur Okinawa, sont toutes à portée" de nos frappes, a déclaré le commandement suprême de l'armée nord-coréenne dans un communiqué transmis par l'agence nord-coréenne KCNA.

RIPOSTE "VIGOUREUSE"

Washington et Séoul mènent actuellement, au Sud, des manoeuvres conjointes annuelles, et les Etats-Unis ont dévoilé en début de semaine qu'elles incluaient des vols d'entraînement de bombardiers B-52. Le B-52 peut exécuter diverses missions, dont celle d'emporter des bombes guidées de précision, conventionnelles ou nucléaires, avait précisé le porte-parole du Pentagone, George Litte. Mercredi, Pyongyang a prévenu qu'il riposterait de manière "vigoureuse" si ces vols de B-52 se poursuivaient.

Ce n'est pas la première fois que les Etats-Unis effectuent des vols d'entraînement de leurs bombardiers dans les cieux sud-coréens, mais le Pentagone a cette fois choisi de bien souligner ces faits afin d'envoyer "un signal très fort" à Pyongyang sur l'engagement de Washington aux côtés de son allié, la Corée du Sud.

Depuis quelques semaines, la tension est remontée d'un cran sur la péninsule, en raison du tir réussi en décembre 2012 d'une fusée nord-coréenne, considérée par Séoul et ses alliés comme un missile balistique, suivi d'un troisième essai nucléaire en février puis de nouvelles sanctions votées par le Conseil de sécurité de l'ONU à l'encontre de Pyongyang.






Revenir en haut Aller en bas
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: actualités Corée du Nord (économies politiques militaire )   Ven 29 Mar - 18:52

La Corée du Nord prépare ses missiles en vue de frapper les Etats-Unis



Citation :
Le dirigeant de la Corée du Nord a ordonné vendredi des préparatifs en vue de frappes de missiles vers le continent américain et les bases des Etats-Unis dans le Pacifique, en réponse à des vols d'entraînement de bombardiers furtifs B-2, accroissant les craintes d'escalade dans la péninsule.
L'ordre, diffusé lors d'une réunion d'urgence pendant la nuit avec les hauts commandants de l'armée, répond aux vols des B-2, capables de transporter des armes nucléaires, lors des manoeuvres conjointes américano-sud-coréennes qui se déroulent actuellement, a déclaré le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un.
En cas de provocation "téméraire" des Américains, les forces nord-coréennes "devront frapper sans pitié le continent américain (...), les bases militaires du Pacifique, y compris Hawaï et Guam, et celles qui se trouvent en Corée du Sud", a déclaré Kim, selon des propos rapportés par l'agence officielle KCNA.
La Russie a peu après mis en garde contre des "actions unilatérales" qui risquent de faire "perdre le contrôle de la situation". "Nous pouvons perdre le contrôle de la situation, elle s'engage dans la spirale d'un cercle vicieux", a déclaré à la presse le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov.
La Chine, seul allié de poids de Pyongyang et bouée économique du régime, "a appelé les parties concernées à faire des efforts conjoints pour détendre la situation".
Des dizaines de milliers de militaires et de civils nord-coréens ont défilé vendredi dans le centre de Pyongyang pour manifester leur soutien à la décision de leur dirigeant. "Ressortons les armes et les bombes pour notre très respecté leader Kim Jong-Un!", ont-ils scandé, le poing levé, en réclamant une "frappe sans pitié" contre les Etats-Unis.
Pyongyang ne dispose pas de la technologie permettant de tirer des missiles sur des cibles aussi lointaines, estiment toutefois la majorité des experts.
Mais, selon une source militaire sud-coréenne anonyme citée vendredi par l'agence Yonhap, "une nette hausse" des mouvements de véhicules et de personnes a été détectée sur les sites de lancement de missiles côté nord-coréen.
Kim Jong-Un a estimé que les vols des bombardiers étaient bien plus qu'une simple démonstration de force et qu'ils équivalaient à un "ultimatum (des Américains) montrant qu'ils voulaient déclencher à tout prix une guerre nucléaire".
Jeudi, les Etats-Unis ont annoncé que deux bombardiers furtifs B-2 avaient survolé la Corée du Sud, lors de sessions d'entraînement, soulignant ainsi l'engagement américain aux côtés de son allié, la Corée du Sud.
Washington ne rend que rarement publics ses vols d'entraînement de B-2, un appareil redoutable conçu pour des missions spéciales de bombardement stratégique à haute altitude (jusqu'à 15.000 m) derrière les lignes adverses.
Réputé indétectable, volant autour de la vitesse du son, il peut emporter jusqu'à 18 tonnes d'armement conventionnel ou nucléaire.
Washington a indiqué une nouvelle fois être "prêt à faire face à toute éventualité" en provenance de la Corée du Nord.
Pyongyang avait déjà menacé mardi les Etats-Unis de frappes sur ses bases dans le Pacifique ou sur son territoire.
Les experts militaires américains notent que, pour le moment, la montée en puissance de la rhétorique belliqueuse du Nord ne s'est pas accompagnée d'actions militaires.
Pyongyang s'est également gardé de fermer le site industriel de Kaesong, situé côté Nord à quelques km de la frontière intercoréenne et exploité par les deux pays. Ce site lui rapporte des devises étrangères.
Depuis début mars et l'adoption de nouvelles sanctions par l'ONU à l'égard de Pyongyang après un 3e test nucléaire, la Corée du Nord a musclé ses déclarations guerrières, menaçant régulièrement Séoul et Washington de "frappes stratégiques" et de "guerre totale".
"Mais on ne doit pas interpréter ça comme le signe d'une guerre imminente", déclare Kim Yong-Hyun, expert sur la Corée du Nord à l'université Dongguk. "C'est une réaction attendue et calibrée au déploiement des B-2 et ce jeu de +je te tiens par la barbichette+ avec les Etats-Unis va continuer un moment".
Les experts estiment très peu probable une guerre véritable --que le Nord est assuré de perdre-- mais s'attendent à un geste de mécontentement du Nord, semblable au bombardement d'une petite île sud-coréenne en novembre 2010, qui avait fait quatre morts.
source : http://www.elwatan.com/depeches/la-coree-du-nord-prepare-ses-missiles-en-vue-de-frapper-les-etats-unis-29-03-2013-208353_167.php






Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
berhoum
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: actualités Corée du Nord (économies politiques militaire )   Mer 3 Avr - 20:31

Corée du Nord: l'armée a le feu vert pour des frappes nucléaires contre les Etats-Unis


AFP/Kcna Via Kns/AFP - L'armée nord-coréenne a annoncé jeudi qu'elle avait reçu l'approbation finale pour déclencher des opérations militaires contre les Etats-Unis, y compris d'éventuelle frappes nucléair

Citation :
L'armée nord-coréenne a annoncé jeudi qu'elle avait reçu l'approbation finale pour déclencher des opérations militaires contre les Etats-Unis, y compris d'éventuelle frappes nucléaires.
Dans un communiqué cité par l'agence de presse officielle nord-coréenne KCNA, l'état-major général de l'armée déclare informer officiellement Washington que les menaces américaines seront "écrasées" par des "moyens de frappe nucléaire". "L'opération impitoyable" des forces nord-coréennes "a été définitivement examinée et ratifiée", affirme le communiqué.

http://fr.news.yahoo.com/cor%C3%A9e-nord-larm%C3%A9e-feu-vert-frappes-nucl%C3%A9aires-contre-201051100.html






bienvenue sur le forum.Invité

    
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: actualités Corée du Nord (économies politiques militaire )   

Revenir en haut Aller en bas
 

actualités Corée du Nord (économies politiques militaire )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Top Air Forces Algerian :: ( actualités ) :: Actu (internationales)
-