Top Air Forces Algerian
bienvenue parmi nous ,n'oublier pas de vous présenter avant toutes choses,
et de lire la charte du Forum,
merci,
le staff.

Top Air Forces Algerian

Forces Armées Algérienne
 
AccueilportailCalendrierS'enregistrerConnexion
bonjour,vous devez vous présenter merci

Partagez | 
 

 routes et autoroute en algérie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: routes et autoroute en algérie   Sam 1 Jan - 14:09

Plusieurs projets de réalisation d'infrastructures  routières dans la wilaya d'Alger seront lancés en 2011 avec une enveloppe  financière globale de 30 milliards de dinars, a annoncé jeudi le ministre des  Travaux publics, Amar Ghoul.
       
 
"Environ une quinzaine de projets routiers seront lancés en 2011 dans  l'est, le centre et l'ouest de la capitale, en complément des projets d'infrastructures  et d'aménagements routiers précédents, pour rendre plus fluide la circulation  automobile à Alger", a déclaré Amar Ghoul à la presse à l'issue d'une visite d'inspection  de plusieurs projets en cours de réalisation.          
 
Ces nouveaux projets, inscrits au titre du quinquennat 2010-2014, devraient  raccorder directement plusieurs zones urbaines à la rocade sud d'Alger (Ben  Aknou-Dar El Beida) et même au segment centre de l'autoroute Est-Ouest, a-t-il  précisé.
 
Il s'agit essentiellement, selon le ministre, de réaliser un grand viaduc long  de 2 km reliant Baraki à Oued Ouchayah et le dédoublement des chemins de wilaya  121 (Ain Taya-Khemis El Khechna), 122 (Reghaia-RN24) et 149 (Tamenfoust-Rocade  sud).  
 
Selon les explications fournies par des responsable de la Direction  des Travaux publics d'Alger (DTP), les projets en question comprennent également  des liaisons routières de contournement des agglomérations de Saoula et Draria,  ainsi que la réalisation de trois trémies, à Said Hamdine (Bir Mourad Rais),  Garidi (Kouba), alors que la troisième devra relier la Place Addis Abeba (Mouradia)  au Val d'Hydra sur 1 km.      
 
Concernant l'équipement de l'autoroute Est-Ouest  (1.216km), Amar Ghoul a indiqué que les appels d'offre relatifs au projet de  réalisation des points de péage et des aires de repos le long de cette autoroute,  seront lancés après "la validation du cahier de charge par la Commission nationale des marchés".
 
Elwatan.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Autoroute Bou-Ismail - Cherchell : Le premier tronçon livré avant l’été   Jeu 20 Jan - 13:22

19 January 2011 09:00:00 Amirouche Lebbal.

Photo : Fouad S.
L’un des projets stratégiques dont a bénéficié la wilaya de Tipasa dans le cadre du précédent quinquennat, la voie express reliant Bou-Ismail à Cherchell, en passant par Tipasa ville, sur une distance de 48 kms sera livré normalement dans les délais prévus dans le contrat, à savoir le mois de novembre prochain.

Doté d’une enveloppe financière dépassant les 18 milliards de dinars et détenu par une société chinoise, le projet de la réalisation de cette autoroute connaît actuellement un taux d’avancement des travaux de l’ordre de 69% dans sa phase de mouvement des terres, or, il y a quatre mois de cela, il a enregistré uniquement 40%.
Cette accélération de la cadence des travaux tout en prenant en compte évidemment, dans les différentes phases, les normes en vigueur en matière de réalisation a été possible suite à la réorganisation du chantier, en renforçant notamment ses moyens humains et matériels.
C’est, en effet, grâce aux visites d’inspection récurrentes effectuées par le ministre des Travaux publics sur le tracé de l’autoroute, ce qui a été le cas tout dernièrement, que l’état d’achèvement des travaux est sérieusement relancé. Ainsi donc, le premier impact positif de déploiement de plus d’efforts par la société en charge de sa réalisation, pour éviter au demeurant tout glissement sur le planning prévu par le contrat, est la livraison partielle avant la prochaine saison estivale de la section reliant Bou-Ismail à Tipasa, plus précisément jusqu’au futur échangeur Est du chef-lieu de la wilaya. Sur ce tronçon d’un linéaire de 19,6 kms, les travaux de réalisation connaissent, de l’avis même du ministre des Travaux publics lors de sa dernière visite, une très bonne avancée par rapport aux délais. D’ailleurs 16 kms du tracé sont actuellement prêts à l’opération du bitumage.
Il faut signaler que la mise en service de la première section a permis non seulement de relier par voie autoroutière la rocade sud venant d’Alger et Tipasa ville, mais surtout, contribuera grandement à décongestionner la RN11 durant l’été, période où le flux des voitures devient très important. Pour revenir à l’échangeur Est de la ville de Tipasa, en plus du fait qu’il marque le début de la deuxième section du projet qui continue jusqu’à Nador sur un linéaire de 12 kms, il revêt également une autre importance stratégique pour toute la wilaya, puisque il est prévu de ce point la réalisation d’une pénétrante, assurant une jonction entre cette voie express et l’autoroute Est/Ouest, sur une distance de 17 kms, soit jusqu’à Oued Djer, wilaya de Blida.
Toujours sur le registre de l’autoroute Bou-Ismail/Cherchell, concernant particulièrement le chantier de la deuxième section (échangeur est Tipasa/Nador), celui-ci sera également livré au plus tard en juillet. Pour la troisième section qui aboutit jusqu’à Cherchell à partir de Nador, elle connaît présentement un taux d’avancement des travaux de mouvement des terres de l’ordre de 32%. Elle sera livrée le mois de novembre 2011, soit à la réception intégrale de la voie express.
De l’avis même du ministre des Travaux publics, l’autoroute Bou-Ismail/Cherchell, en plus du fait qu’elle facilitera énormément la liaison entre Alger et Tipasa et ce à bien des égards, celle-ci, une fois mise en service revêtira une dimension économique considérable qui contribuera à coup sûr au développement local et touristique de la wilaya ainsi que la mise en valeur de son patrimoine touristique.






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: La 2e rocade d’Alger livrée en juin prochain   Ven 22 Avr - 19:18

Le ministre s’est engagé à livrer les tronçons restants de l’autoroute Est-Ouest dès cet été.

Les travaux de la section de la 2e rocade Sud d’Alger, reliant Birtouta à Berrahmoune longue de 33 km, «seront terminés au mois de juin prochain», a promis hier, le minis-tre des travaux publics, Amar Ghoul, en marge de sa visite de travail et d’inspection dudit projet. Tout en promettant la livraison dans les délais, le ministre a reconnu que «la mise en service du projet répondra à une grande attente de la part des usagers de la RN 5 desservant l’est du pays et la RN 12 reliant Tizi Ouzou à Alger». Deux axes enregistrant des flux record, complètement saturés et hors normes. Dans la même logique, le ministre s’est engagé à livrer les tronçons restant de l’autoroute Est-Ouest, notamment la partie reliant Boumerdès à Bouira comportant quatre tunnels et celui reliant Constantine aux frontières tunisiennes (147 km), dès l’été prochain. Sachant que précédemment, le ministre a déclaré que l’autoroute Est-Ouest (1 216 km) sera fin prête en novembre prochain. Il a réitéré, hier encore, qu’il n’y a pas de raison pour que les deux projets ne soient pas réceptionnés dans les délais. «Tous les problèmes et les difficultés relatifs à la libération du couloir et qui risquent de bloquer les travaux ont été levés pour les deux projets», a-t-il affirmé. Ghoul a précisé que «90% de ces infrastructures routières ont été déjà ouverts à la circulation, le reste du projet sera achevé cet été». En outre, il a menacé d’appliquer «les sanctions maximales» prévues dans le contrat et le cahier des charges à l’encontre des groupements réalisateurs retardataires qu’ils soient nationaux ou étrangers. «Pour être dans les délais, les entreprises doivent se constituer en groupement solidaire», dira-t-il. Cela veut dire, précise-t-il, que «cinq ateliers d’enrobé avec une cadence de 20 à 25.000 tonnes par jour, seront mobilisés pour l’exploitation commune des entreprises en charge de réalisation de la section Birtouta-Ouled Omar (Meftah) et trois autres ateliers de bitume avec une cadence de 10 à 15.000 tonnes/jour pour la section Ouled Omar-Berrahmoune dans la wilaya de Boumerdès». «Le viaduc de Berrahmoune d’un linéaire de plus de 7 km et le point de jonction de Ouled Omar sont des points critiques», selon Amar Ghoul. Par ailleurs, la mise en service de la rocade Sud d’Alger permettra à la fois, a assuré Amar Ghoul, «de passer à la mise à niveau des RN 5 et 12 et le lancement des travaux de la troisième rocade Sud d’Alger qui va relier Zéralda et Tizi Ouzou». Enfin, le ministre a insisté auprès du responsable de l’Agence nationale des autoroutes «de procéder au contrôle de la qualité au fur et à mesure de l’avancement des travaux».

Mohamed BOUFATAH
http://www.lexpressiondz.com/article/2/2011-04-21/88557.html






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: routes et autoroute en algérie   Ven 22 Avr - 19:57

c est un magnifique projet mais il y a des chose a revoir
les route ce fuser du au mauve tracement
pas de station service
insécurité brigandage et autre
il faut corrige ça le plus rapidement possible
Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Algérie : Trois milliards de dollars alloués au parachèvement de la la route Transsaharienne   Dim 24 Avr - 17:49

Selon Amar Ghoul, ministre des Travaux publics, le tronçon algérien de la Transsaharienne sera parachevé "à l'horizon 2015", a-t-il annoncé dimanche à Alger en révélant qu'une enveloppe de 200 milliards de dinars (près de 3 milliards de dollars) a été allouée à ce projet "sur la période 2005-2014".

Pour l'Algérie, la route Transsaharienne doit promouvoir "les échanges entre l'Afrique et l'Europe", précise à ce sujet Amar Ghoul lors de l'ouverture des travaux de la 54e session du Comité de liaison de la route Transsaharienne (CLRT), organisée à Alger.

Selon le ministre des Travaux Publics, "l'Algérie va réaliser à partir de cette année deux nouvelles branches de la route Transsaharienne, à savoir Tamanrasset-Timiaouine et Tamanrasset-Tinzaouatine d'une longueur de 400 km chacune". Il s'agit donc de deux nouvelles extensions du tronçon algérien de la route Transsaharienne, totalisant une longueur avoisinant les 800 km, qui seront mises en chantier au cours de cette année dans les régions frontalières de la wilaya de Tamanrasset.

Il est également question de raccorder la route Transsaharienne "avec la pénétrante autoroutière reliant le port de Djen-Djen (Jijel) à l'autoroute Est-Ouest sur 100 km, offrant ainsi un accès direct sur un des grands ports de la Méditerranée", a ajouté Amar Ghoul.

Pour rappel, la route Transsaharienne a été Lancée dans les années 70. Cette route devrait relier Alger et Lagos sur 4.600 km, le reste du projet c'est des ramifications qui vont jusqu'a la Tunisie et le Tchad. Sur les 9.000 km, quelque 8.000 km de la Transsaharienne sont d'ores et déjà achevés dont la partie algérienne qui est de quelque 2.400 km.

Abderrahmane Semmar
http://www.elwatan.com/actualite/algerie-trois-milliards-de-dollars-alloues-au-parachevement-de-la-la-route-transsaharienne-24-04-2011-121821_109.php






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Béjaia Pénétrante autoroutière    Sam 7 Mai - 7:25

La commission des marchés libère enfin le projet
7 Mai 2011 M. Bessa La commission nationale des marchés a visé, en date du 28 avril, l’étude de la pénétrante autoroutière devant relier Béjaia à l’Autoroute est-ouest

L’étude est confiée à un bureau Sud-Coréen qui devrait remettre sa copie d’ici une année, selon les termes du cahier de charges. L’avant projet descriptif retient un tracé sommaire de 100 km , depuis Béjaia jusqu’à Laadjiba ( Bouira).
Le futur 2X2 voies express, avec une potentielle option de 2X3 voies, longera la rive droite de la Soummam avec trois tunnels pour la traversée de la ville de Sidi Aich et des échangeurs à Tazmalt, Akbou, Ighzer-Amokrane, Sidi- Aich et Amizour.
Pendant depuis plus d’une année aux travaux de la Commission nationale des marchés, le dossier de la pénétrante est ainsi libéré après moults tergiversations et atermoiements qui n’ont d’égals que les attentes suscitées chez la population par ce projet supposé desserrer l’étreinte sur la très obsolète RN 26 qui chemine sur le lit de la Soummam.
" C’est un projet structurant et vital qui apportera un profond changement dans les échanges et qui impactera la région au plan socio-économique par la création d’emplois, le développement industriel et touristique, l’amélioration du cadre de vie , le gain de temps , le confort et la sécurité des usagers ", exulte, par avance, le président de l’Assemblée populaire de wilaya de Béjaia, Hamid Ferhat.
Celui-ci s’était fait longtemps le porte-parole de l’inquiétude générale quand au blocage de ce grand projet. Il avait tout dernièrement adressé une lettre virulente au Premier ministre pour se plaindre du retard pris par la Commission nationale des marchés quant à l’homologation de ce projet dont les budgets, tant en étude qu’en réalisation, ont été débloqués depuis longtemps.
Le wali de Béjaia, Ahmed Hamou Touhami, a d’ailleurs publiquement donné acte aux récriminations du P/APW à la faveur d’une rencontre avec les élus et les représentants de la société civile organisée, fin janvier, à la Maison de la culture Taos Amrouche.
Avec l’heureux dénouement de la situation, l’Administration est désormais prioritairement interpellée sur l’organisation des pourparlers avec les riverains de cette future route, une route qui nécessitera une centaine de mètres de servitude dans une région à très grande densité de population et où, conséquemment, les expropriations ne vont jamais de soi.
Elle est en outre attendue sur le pourvoi du poste de directeur de wilaya des travaux publics, dont le titulaire a été limogé récemment, en la désignation d’un chef de projet pour cet immense chantier.

M. Bessa







Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: autoroute et routes en algérie   Lun 23 Mai - 9:05

Sans les infrastructures supplémentaires : L'autoroute coûtera plus de 11 milliards de dollars
par Moncef Wafi

L'autoroute Est-Ouest, coûtera finalement 11,14 milliards de dollars, «un prix plafonné» contre les 11 milliards initiaux.

Une facture annoncée par Farouk Chiali, le directeur général de la Caisse nationale d'équipement pour le développement (CNED), l'établissement chargé d'évaluer les grands projets d'investissements publics, mais sans toutefois inclure les équipements et infrastructures supplémentaires accompagnant l'autoroute. Rappelons que la CNED a pour mission d'accroître l'efficience de la dépense d'équipement de l'Etat en assistant les institutions publiques dans la conception, l'évaluation et le suivi de réalisation des grands projets d'infrastructures, dont le montant est supérieur à 20 mds de DA. En clair, les 11,14 milliards de dollars ne concernent que le tracé en lui-même, c'est-à-dire la réalisation physique de l'autoroute bitumée ainsi que les onze tunnels percés sur deux fois trois voies et 390 ouvrages d'art réalisés, dont 25 viaducs, pour joindre les frontières tunisienne, à l'Est, et marocaine, à l'Ouest. En mai dernier, le ministre des Travaux publics, Amar Ghoul, avait déclaré que le coût «global et réel» de la réalisation de l'autoroute Est-Ouest s'élève à 11 milliards de dollars, «ni plus, ni moins», avait-il tenu à préciser. Le représentant du gouvernement avait tenu à dénoncer alors les spéculations et la surenchère qui avaient entouré ce projet en évoquant des rallonges budgétaires très importantes. Le DG de la CNED replacera les données dans leur contexte en affirmant que la facture initiale «porte sur un coût plafonné de 11,14 mds de dollars » et que les contrats signés avec les groupements chinois et japonais chargés de la réalisation du projet ne prévoyaient pas «plusieurs équipements supplémentaires comme les échangeurs, les gares de péage ou les aires de services». Des aires de service dont la réalisation a déjà commencé le long de l'autoroute et qui devront coûter, en plus des autres équipements supplémentaires, entre 10 et 15% du montant global du projet. Ainsi, en prenant en compte des dépenses «subsidiaires », le projet de l'autoroute Est-Ouest devra revenir aux caisses de l'Etat à quelque 13 milliards de dollars et des poussières. Parmi, ces équipements, les routes pénétrantes au nombre de 23 devant relier des chefs-lieux de wilayas à l'autoroute.

A propos de l'annulation de l'appel d'offre relatif au projet de la nouvelle ville de Hassi Messaoud, dont le coût est estimé à 6 milliards de dollars, M. Chiali a indiqué que la décision relève de la responsabilité du maître d'ouvrage (EVNH), alors que la CNED a cependant jugé inopportun d'engager à la fois le même bureau d'études dans la réalisation des études d'engineering et le contrôle et le suivi de la réalisation du projet. La caisse avait suggéré que la mission de suivi de la réalisation fasse l'objet d'un appel d'offre séparément qui sera lancé concomitamment avec le début des travaux de construction.

Par ailleurs, la caisse va évaluer pour cette année, l'équivalent d'environ 2.000 milliards de DA (plus de 27 milliards de dollars) de nouveaux projets d'investissements publics. En plus de l'évaluation de ces projets inscrits au titre du nouveau programme quinquennal 2010-2014, la caisse suit la réalisation d'une quarantaine d'anciens projets d'investissements publics d'un montant de plus de 47 milliards de dollars. Parmi ces projets le grand transfert d'eau Ain Salah-Tamanrasset, celui du MAO (Mostaganem-Arzew-Oran), le barrage de Beni Haroun à Mila ou la Rocade Sud.

Concernant, les grands projets d'investissements qui ont subi des réévaluations de coûts, le DG de la CNED expliquera que «les mauvaises études de maturation ont souvent donné lieu à de mauvaises estimations des travaux à effectuer et des quantités des matériaux de construction nécessaires à la réalisation», en prenant l'exemple des projets des travaux publics et notamment la réalisation des routes.






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Autoroute Est-Ouest : Petroser inaugure la première station-service à Mascara   Sam 18 Juin - 10:38

17 June 2011 12:00:00 Abbas A. H.
Citation :
La société algérienne privée spécialisée dans la commercialisation des produits pétroliers et dérivés (carburants, lubrifiants, bitumes), Petroser, procédera demain, à l’inauguration de sa première station de service. Cette dernière est située à proximité de l’autoroute est-ouest dans la wilaya de Mascara et à 20 km de la wilaya d’Oran. Selon un communiqué de la société, la station Zeghloul Service sera, en effet, mise en service par le wali de Mascara. La cérémonie aura lieu en marge de la commémoration de l’anniversaire de l’exécution du symbole de la révolution, le martyr Ahmed Zabana.
Par la même occasion, il sera présenté aux invités, selon la même source, le projet d’extension de la station-service pour la réalisation du projet Raharoute. Il s’agit d’un village touristique comprenant des espaces conviviaux dédiés à assurer différentes prestations (accueil, hébergement, aires de repos, salle de soins, infrastructures de restauration et centres commerciaux...) Cette démarche s’inscrit dans le cadre du programme d’action en faveur du développement local. Avec l’inauguration de Zeghloul Service, le réseau de stations-service, réparties en 15 wilayas, est passé à 51.
http://www.horizons-dz.com/actualite/23129.html






Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: routes et autoroute en algérie   Sam 18 Juin - 10:54

et les péages c'est pour quand car sans péage pas d'entretien il en faut Question






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: routes et autoroute en algérie   Sam 8 Oct - 21:18

Autoroute Est-Ouest: Débat sur les effets territoriaux d'une grande infrastructure de transport



Citation :
par J. Boukraâ
Le Département de Géographie et de l'Aménagement du Territoire de l'Université d'Oran organisera, les 13 et 14 décembre prochain, en collaboration avec le Laboratoire Espaces Géographiques et Aménagement du Territoire (EGEAT), un colloque national sur «Les effets territoriaux d'une grande infrastructure de transport : l'autoroute Est-Ouest ».

Le développement des voies de communication constitue un instrument incontournable de toute politique d'aménagement du territoire et de développement d'un pays. L'Algérie a connu une forte croissance de sa population depuis l'indépendance, nécessitant davantage de développement des grandes infrastructures de base, surtout de transport, pour répondre aux besoins exprimés par la population. D'une valeur de 805 milliards de dinars (11 milliards de dollars), le chiffre peut atteindre 13 milliards de dollars selon les estimations du ministère des TP pour des travaux imprévisibles, le projet de l'autoroute est qualifié de plus grand chantier de l'histoire du pays de par sa taille et son importance. Quant à l'impact socioéconomique et environnemental, l'autoroute Est-Ouest peut engendrer des effets environnementaux négatifs pour le pays, mais elle donnera un nouveau souffle pour l'activité économique du pays.

Dans leur appel à communications, les organisateurs rappellent que durant la dernière décennie, l'Algérie a massivement investi dans le domaine des infrastructures de transport. L'autoroute traverse le pays d'est en ouest parallèlement aux côtes méditerranéennes, sur près de 1.200 kilomètres. Bien qu'elle soit encore en voie d'achèvement, les tronçons jusque-là ouverts à la circulation permettent d'ores et déjà d'apprécier l'utilité de cette grande infrastructure dont le tracé suit un couloir traditionnel de peuplement. Ainsi, la réalisation d'une autoroute, d'est en ouest, qui relie les principales villes du Nord du pays afin d'éviter toute saturation des principaux axes routiers de cette frange et toute congestion de la circulation à l'intérieur des grandes villes a ainsi été décidée par les pouvoirs publics au début des années 80 qui, à la fin des années 70, ont mis en évidence la nécessité d'une liaison autoroutière traversant d'est en ouest la frange nord de l'Algérie.

En effet, s'étendant sur une superficie de 2,4 millions de km², l'Algérie compte une population de plus de 30 millions d'habitants, dont les deux tiers occupent la frange nord, sur une bande représentant à peine 4% de la superficie totale du pays. C'est aussi dans cette bande que se concentrent l'essentiel de la capacité industrielle du pays ainsi que ses principales activités. « Toutes les études menées, jusqu'à présent, ont révélé et confirmé que, malgré l'existence des divers modes de transport, les déplacements de personnes et de marchandises s'opèrent essentiellement par la route. Plus de 85% des échanges se font ainsi par réseau terrestre. A long terme, cette situation a de fortes chances de se maintenir, quels que soient les efforts mobilisés au profit des autres modes de transport, et ce en raison des avantages et des facilités qu'offre ce mode de transport ».
http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5158752






Revenir en haut Aller en bas
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: routes et autoroute en algérie   Mer 16 Nov - 10:31

Mise en service de la 2e rocade sud d’Alger



Le ministre a annoncé la création de nouveaux espaces et infrastructures économiques tout au long de la nouvelle autoroute.
Le ministre des Travaux publics, M. Amar Ghoul, a procédé hier à Alger à l’inauguration de la 2e rocade sud d’Alger, une liaison autoroutière qui relie Zéralda (Alger) à Boudouaou (Boumerdès) sur 65 km.
Cette nouvelle infrastructure a été totalement mise en service en présence des ministres de l'Intérieur et des Collectivités locales, M. Daho Ould Kablia, de l'Aménagement du territoire et de l'Environnement, M. Cherif Rahmani, du Commerce, Mustapha Benbada, et de la Poste et des technologies de l'information et de la communication, Moussa Benhamadi.
En tant que ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, M. Daho Ould Kablia, a déclaré que « la sécurité du citoyen est la priorité de notre secteur.»
De son côté le ministre des Travaux publics, M. Amar Ghoul, a mis à profit les grands projets réalisés par son secteur, félicitant ainsi chaque personne qui a contribué à la concrétisation de ses infrastructures aux normes internationales. Il a expliqué que cette nouvelle rocade va insuffler une dynamique aux activités économiques au niveau des zones qu’elle traverse.
Le ministre a annoncé la création de nouveaux espaces et infrastructures économiques tout au long de la nouvelle autoroute. « Elles devront favoriser le développement local dans les zones desservies », a-t-il expliqué.
Le ministre du Commerce a mis en avant l'importance de cet équipement routier sur les plans économique et commercial, affirmant que l'étude de faisabilité d'un projet d'un grand marché de gros des produits agroalimentaires à Kherrouba (Boumerdès) a été relancée.
Pour sa part, le ministre de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication, Moussa Benhamadi, a indiqué que « son département procédera à l’installation de la fibre optique tout au long de l’autoroute.»
Cette autoroute devra desservir directement trois wilayas du centre à savoir Alger, Blida et Boumerdès, et absorber pas moins de 70% de la circulation automobile empruntant la rocade Dar El Beida-Ben Aknoun, un axe routier très congestionné.
Cette infrastructure routière, réalisée par un groupement algéro-hispano-portugais pour environ 60 milliards de dinars, est dotée de 17 échangeurs, 70 ouvrages d’arts dont 10 grands ponts, ainsi qu’un double tunnel. Outre les villes de Zeralda et de Boudouaou, la 2e rocade dessert Draria, Ouled Fayet, Souidania, la nouvelle ville de Sidi Abdallah, Birtouta, Meftah, Khemis El Khechna, ainsi que Hammadi et la zone industrielle de Rouiba.
Construite dans le cadre du plan directeur des routes et autoroutes à l’horizon 2025, la nouvelle rocade de la capitale permet un gain de temps considérable puisque l’automobiliste empruntant l’axe Zeralda- Boudouaou (et inversement) peut désormais parcourir ce trajet en 40 minutes seulement. Plusieurs localités et agglomérations urbaines sont desservies par cette autoroute, dont le contrôle et le suivi des travaux ont été réalisés par un bureau d'études américain. Wassila Benhamed
http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/19742






Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
DSI
Adjudant
Adjudant
avatar


MessageSujet: Re: routes et autoroute en algérie   Mar 29 Nov - 19:33

Le tronçon Lakhdaria-Larbaatache ouvert à la circulation : Alger accessible en 30 minutes




Citation :
Après plus de deux années de travaux, les usagers des 13 wilayas de l'Est qui transitent par Bouira, pousseront sans aucun doute un grand ouf de soulagement

La première ligne du tronçon de Bouzegza, de l'autoroute Est-Ouest, reliant Lakhdaria (Bouira) à Larbaatache (Boumerdès) a été ouverte hier à la circulation. Les usagers des 13 wilayas de l'Est qui transitent par Bouira, pousseront sans aucun doute un grand ouf de soulagement. S’exprimant lors de la cérémonie de mise en service de la première tranche du tronçon, en présence de plusieurs membres du gouvernement, le ministre des Travaux publics, Amar Ghoul, a fait savoir que le tronçon dans le sens inverse, Larbaatache-Lakhdaria, sera ouvert à la circulation avant la fin de l'année. Mettant en exergue l'impact positif de cette infrastructure routière, d’une longueur totale de 37 kilomètres, M. Ghoul a indiqué que «l'ouverture de cette partie à la circulation permettra aux automobilistes de faire le trajet Lakhdaria-Larbaatache en moins d'une demi-heure, contre près d'une heure et demie auparavant, lorsqu’ils empruntaient la RN 5».

10 mois de retard sur les délais

Il a souligné qu’en dépit des difficultés naturelles qui ont freiné le rythme de travail, notamment la configuration géographique difficile de la région, «nos cadres ont confirmé leur compétence, et avec l’aide des entreprises étrangères, les travaux du projet sont achevés ».
Il a relevé que depuis le lancement de ce grand projet, qu’il a qualifié de «défi du siècle» pour l’Algérie, quelque cinq mille cadres algériens ont été formés. En d’autres termes, les cadres algériens ont pu avoir accès à toutes les techniques et technologies de pointe, utilisées par les grandes entreprises de renommée mondiale, a précisé le ministre qui signalera le fait que ces nouveaux «acquis» permettront à l’Algérie de réaliser «l’autre grand projet qui est celui de l’autoroute des Hauts Plateaux, sur 1 300 km». Un projet dont les travaux devraient débuter en 2012», a annoncé Amar Ghoul. Selon lui, cette nouvelle perspective «constitue un espace important pour le développement socioéconomique du pays». Lui emboîtant le pas, l’un des ingénieurs activant sur le site de Lakhdaria, a mis en exergue le fait que l'autre élément à l'origine du retard dans la réception du tronçon, reste l’échangeur implanté à l'entrée sud de la ville de Lakhdaria et les glissements de terrain. «Les chutes de pierres et la qualité de la terre de la montagne nous ont beaucoup ralentis dans nos travaux de forage des tunnels», a-t-il dit, avant d’ajouter le fait qu’ «une fois l'ensemble des travaux achevé, les automobilistes pourront désormais rallier Alger en moins d'une demi-heure» (37 kilomètres de longueur).
Dans le même ordre d’idées, le ministre a précisé que ce tronçon «qui est constitué de quatre tunnels et de plusieurs viaducs, a nécessité des moyens et des techniques de pointe, compte tenu de la nature du relief dans cette région montagneuse». En effet, la section Lakhdaria-Larbaatache est incluse dans la partie centre du projet de l’autoroute Est-Ouest qui relie Bordj Bou-Arréridj à Chlef, confiée au groupement chinois Citic-Crcc. Selon les explications fournies par des responsables de l’Ana, ce tronçon est doté de plusieurs ouvrages d’art, dont 15 viaducs, 6 passages supérieurs et inférieurs, et un échangeur. En ce qui concerne l’enveloppe financière consacrée à la réalisation de ce tronçon, le ministre a indiqué que «plus de 15 milliards de DA ont déjà été déboursés». De son côté, l’ambassadeur de Chine en Algérie a souligné que «la participation des entreprises chinoises à la réalisation de ce grand projet initié par le Président de la République montre que «les relations entre les deux pays sont excellentes».
Par Makhlouf Aït Ziane
http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/20308






Revenir en haut Aller en bas
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: routes et autoroute en algérie   Ven 6 Jan - 20:48

Pour désengorger la capitale : De nouvelles infrastructures routières

2012 sera l’année du lancement de plusieurs projets de réalisation d’infrastructures routières dans la wilaya d’Alger. C’est ce qu’a annoncé jeudi le ministre des Travaux publics, Amar Ghoul, lors d’une visite de travail dans la capitale.
Citation :
2012 sera l’année de lancement de plusieurs projets de réalisation et d’aménagement d’infrastructu-res routières dans la wilaya d’Alger. C’est ce qu’a annoncé jeudi dernier le ministre des Travaux publics, Amar Ghoul, lors d’une visite de travail dans la capitale.
Il s’agit de la réalisation d’une voie express reliant le complexe olympique Mohamed-Boudiaf à Khraicia (20 km), parallèlement à une voie reliant Kouba à Khraicia via Saoula sur 20 km et la réalisation d’un tunnel qui permettra de relier la place Addis-Abeba (El Mouradia) au Val d’Hydra (3 km), afin d’atténuer la congestion de la circulation enregistrée au cœur de la capitale et dans sa proche périphérie.
M. Ghoul a expliqué que «ces projets entrent dans le cadre du Plan directeur de la Direction des Travaux publics d’Alger.» Selon lui, le département des travaux publics est en train de préparer les cahiers des charges relatifs à l’appel d’offres international du projet de ce tunnel desservant le centre d’Alger. Ces nouvelles infrastructures routières sont inscrites au titre du plan quinquennal du secteur à l’horizon 2014 qui prévoit notamment la réalisation de 70 projets pour lesquels quelque 60 milliards de DA ont été consacrés.
Au niveau du carrefour du plateau des Anassers, M. Ghoul a dressé un bilan de réalisation de 25 trémies dans la capitale durant les dix dernières années, dans le cadre de projets visant à endiguer les points noirs sur les principales artères d’Alger.
Le ministre, qui a donné le coup d’envoi de la réalisation d’une route d’évitement de la ville de Saoula (4 km) et du dédoublement du chemin de wilaya CW 122 entre Reghaïa et Ouled Moussa (Boumerdès), a affirmé que le projet de dédoublement du CW 149 qui relie Bordj El Bahri à Hammadi (Boumerdès) sur 10 km et le dédoublement du CW 121 (Ain Taya-Rouiba sur 11 km) figurent aussi parmi les nouveaux projets du secteur. M. Ghoul a précisé que ces grands projets devraient désengorger le réseau routier de la capitale et de sa périphérie.
L’avancement des travaux sur l’axe Bordj El Bahri-Hammadi, conçu pour augmenter la capacité du réseau routier à l’est d’Alger, est de 60%, alors que le projet de dédoublement du CW 121 est réalisé à 28%. Le ministre n’a pas manqué de rappeler aux entreprises de réalisation le respect des délais des travaux. «Toute entreprise, publique ou privée, ne respectant pas ses engagements en termes de délais et de qualité des travaux, va se voir retirer les projets qu’elle réalise, et les entreprises défaillantes seront exclues de soumissionner aux appels d’offres du secteur», a-t-il averti.
A cet effet, M. Ghoul a fait savoir que 10 entreprises publiques et privées au niveau de la wilaya d’Alger ont été sanctionnées dans le cadre de l’application de ces mesures.
Wassila Benhamed
http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/21915






Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: routes et autoroute en algérie   Jeu 12 Avr - 18:47

Autoroute Est-Ouest: Le tronçon Lakhdaria-Larbaatache sera ouvert samedi à la circulation

Citation :

Fermés depuis janvier pour travaux, le tronçon de l'autoroute Est-Ouest reliant Lakhdaria à Larbaatache (37 km), sera ouvert à la circulation samedi prochain ainsi que les tunnels traversant les monts de Bouzegza, désormais dotés de tous les équipements de sécurité, a appris l'Aps jeudi auprès du ministère des Travaux publics.


Cette section autoroutière traversant les wilayas de Bouira et de Boumerdes, sera ouverte dans les deux sens, selon la même source. Le tronçon Lakhdaria-Larbaatache "constitue la partie la plus complexe" du projet de l'autoroute Est-Ouest. Il compte 110 ouvrages d'art, 15 viaducs et 4 grands ponts d'une longueur totale de 5 km.

Une fois le tronçon Lakhdaria-Larbaatach totalement ouvert, l'axe Tlemcen-Constantine de l'autoroute Est-Ouest sera désormais entièrement ouvert à la circulation.

Pour rappel, les tunnels de Bouzegza avaient été fermés à la circulation un mois après leur mise en service dans un seul sens pour permettre aux entreprises de procéder à l'installation de dispositifs anti-incendie, des caméras de surveillance et des appareils d'aération.

En visite sur les lieux le mois dernier le ministre des Travaux publics, Amar ghoul avait promis que les tunnels de Bouzegza seront rouverts totalement à la circulation d'ici mai prochain.

"L'ouverture des deux tunnels situés sur l'axe Larbaatach-Lakhdaria (37 km) interviendra bien avant le 10 mai prochain", a-t-il déclaré à des journalistes à l'issue d'une visite à des projets routiers de la capitale, ajoutant que l

"L'acheminement vers l'Algérie, puis vers les chantiers, situés dans les wilayas de Bouira et de Boumerdes, de différents types d'équipements importés d'Espagne, de France et d'Italie et fournis par plusieurs entreprises a nécessité beaucoup plus de temps", avait précisé M. Ghoul qui avait expliqué que "les travaux, consistant à installer des équipements de sécurité dans les deux ouvrages, "ont été retardés surtout par les récentes intempéries".

Mis en service fin novembre dernier, le tunnel desservant l'axe Lakhdaria-Larbaatach, et qui permet aux automobilistes venant notamment de l'est du pays de rejoindre Alger, avait été fermé à la circulation un mois plus tard pour permettre aux entreprises de procéder à l'installation de dispositifs anti-incendie, des caméras de surveillance et des appareils d'aération.

Une fois le tronçon Lakhdaria-Larbaatach mis en service dans les deux sens, l'axe Tlemcen-Constantine de l'autoroute Est-Ouest sera désormais entièrement ouvert à la circulation.

Réalisée pour un coût de 15 milliards de DA, cette section traverse les monts de Bouzegza via les deux tunnels dédoublés. L'un est situé près de la localité de Kherrouba (Boumerdes) alors que le second se trouve près de Lakhdaria (Bouira).
http://www.elwatan.com/actualite/autoroute-est-ouest-le-troncon-lakhdaria-larbaatache-sera-ouvert-samedi-a-la-circulation-12-04-2012-166593_109.php






Revenir en haut Aller en bas
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: routes et autoroute en algérie   Sam 10 Aoû - 21:26

nfrastructures routières

Une autoroute souterraine et une autre aérienne pour Alger


Citation :

Le choix de la voie souterraine est dicté par « l’absence à Alger d’espaces en surface pour abriter de nouvelles infrastructures routières ou autres », a expliqué le ministre des Travaux publics, Amar Ghoul,

Alger aura une nouvelle autoroute souterraine reliant la place du 1er-Mai à Ben Aknoun sur un tronçon de neuf kilomètres.La réflexion sur la réalisation d’une autoroute aérienne est également engagée. Le gouvernement vient de donner son accord pour mener à terme ces deux projets afin d’améliorer le réseau routier dans la capitale. « L’étude pour le lancement de l’autoroute souterraine, qui clôturera la dizaine d’ouvrages lancés par le ministère des Travaux publics en vue de désengorger Alger et de renforcer son infrastructure routière, a été déjà lancée et connaît un taux d’avancement appréciable », a affirmé, hier, M. Rabhi, directeur des travaux publics de la wilaya d’Alger, lors de la séance de présentation du projet au siège du ministère à Alger. Ce projet sera confié à une entreprise mixte algéro-turque, en phase de création dans le cadre de la règle 51-49%, et elle sera une filiale de l’entreprise publique ENGEOA, spécialisée dans la réalisation des tunnels. Le choix de la voie souterraine est dicté par « l’absence à Alger d’espaces en surface pour abriter de nouvelles infrastructures routières ou autres », a expliqué le ministre des Travaux publics, Amar Ghoul, affirmant que le choix sera désormais orienté vers les projets souterrains ou aériens. « Les moyens de transports collectif ne seront jamais suffisants pour répondre aux besoins exprimés face à l’évolution démographique et à la diversification de la mobilité des citoyens », a-t-il estimé. Selon lui, ce genre de projet, s’inscrivant dans le cadre de la nouvelle génération des infrastructures routières, est la solution proposée par son département pour régler le problème de la circulation automobile dans la capitale. Cette nouvelle autoroute ira de la place du 1er-Mai, à la sortie de l’hôpital Mustapha-Pacha, jusqu’à l’échangeur de Ben Aknoun, au niveau du carrefour de la cité Malki, pour s’étendre ensuite au carrefour du 5-Juillet où il sera lié par une pénétrante en voie de réalisation qui mène jusqu’à El Achour et Khraïssia puis à la deuxième rocade d’Alger. Une autre liaison est prévue, plus tard, pour Bab El Oued. Le délai de réalisation est de 36 mois. Intervenant à l’issue de la présentation du projet, le ministre a suggéré « la réalisation d’une seule phase qui fera que le projet aille du 1er-Mai au 5-Juillet où il y a possibilité de réaliser un nouvel échangeur sans toucher à celui déjà existant ». Il a également mis l’accent sur le respect des normes de sécurité, d’aération et autres dans la réalisation de cet ouvrage. Amar Ghoul a annoncé le lancement d’une étude pour la réalisation d’une autoroute aérienne reliant Zéralda à Réghaïa. Ce projet sera parallèle à l’autoroute actuelle. Le ministre s’est rendu sur le chantier de réalisation du viaduc reliant Oued Ouchayeh et Baraki, inscrit dans le cadre du projet reliant le port d’Alger à l’autoroute est-ouest. Il a appelé les responsables de ce secteur à accélérer la cadence des travaux après que le gouvernement ait donné son aval pour l’expropriation des propriétaires des terrains, le relogement des familles et le transfert des différents réseaux. Au siège du Laboratoire des études maritimes (LEB), le ministre a insisté sur la nécessité de hisser ce laboratoire à un niveau mondial et s’est engagé à le doter des moyens nécessaires lui permettant d’occuper une place de leader au niveau du Bassin méditerranéen. Le ministre estime que le partenariat, l’expertise, la modernisation et l’implication dans la recherche appliquée sont nécessaires pour le développement de ce laboratoire. A ce titre, il a insisté sur le recrutement d’universités. En termes de mission, il est demandé à ce laboratoire de faire l’étude de la cartographie maritime dynamique en intégrant les nouvelles données disponibles, d’affiner l’étude sismique de la côte, de mettre en place un tableau de veille et de suivi pour la protection du littoral et toute l’infrastructure portuaire
http://www.horizons-dz.com/?Une-autoroute-souterraine-et-une






Revenir en haut Aller en bas
yanis
Sergeant chef
Sergeant chef
avatar


MessageSujet: Re: routes et autoroute en algérie   Sam 4 Jan - 19:14

Affaissement du tunnel de Djebel El Ouahch (Constantine)

Le tronçon maudit de l’autoroute Est-Ouest


Citation :

L’ampleur des dégâts a surpris tout le monde au point de porter un sérieux coup au moral des troupes au sein de la Cojaal


L’effondrement, mercredi dernier, d’une partie du tunnel 1 gauche de Djebel El Ouahch en cours d’excavation sur le tronçon de Constantine de l’autoroute Est-Ouest, a été un coup très dur pour les Japonais de la Cojaal, déjà en course contre la montre et contre les difficultés du terrain pour livrer cette partie dans les délais. L’ampleur des dégâts a surpris plus d’un. On affirme même que cela a porté un sérieux coup au moral des troupes au sein de la Cojaal. «On s’attend toujours à des glissements de terrain lors de ce genre de travaux, surtout que nous avons eu à faire face à plusieurs situations que nous avons pu régler lors du creusage du tunnel 1 droit, mais pour cette fois-ci, le problème est plus sérieux», affirme un ingénieur de la Cojaal, qui précise qu’il ne restait que 130 m à creuser pour achever le tunnel gauche.

Un technicien japonais rencontré sur place nous a avoué que jamais il n’a connu pareilles difficultés que celles rencontrées sur ce tronçon «maudit» en trente ans de carrière. Il faut faire un tour du côté supérieur de Djebel El Ouahch, où se trouvent les lacs situés juste au-dessus du tunnel, pour se faire une idée. «La déformation de la chaussée était telle qu’on avait pensé à un tremblement de terre», nous a déclaré un témoin de la scène qui était présent avec sa famille sur les lieux dans l’après-midi de mercredi dernier pour passer un moment de détente qui a été suivi d’une grande panique. Le premier constat établi par les services de la Protection civile de Constantine fait état d’un effondrement du sol dans le vide creusé du tunnel 1 gauche. Selon les mêmes services, cet effondrement a provoqué des fissures importantes, d’une profondeur de 5 à 10 cm en plusieurs endroits dans les murs et le plafond du tunnel 1 droit, qui a été ouvert à la circulation il y a quelques mois, avec détachement de blocs de béton au niveau de certains points. C’est la raison pour laquelle il a été décidé la fermeture des deux tunnels, ainsi que l’accès à l’autoroute Est-Ouest, entre El Méridj du côté sud et Zighoud Youcef du côté nord, avec déviation de la circulation automobile.


Installation d’une commission d’experts


Arrivé jeudi matin à Constantine, le ministre des Travaux publics, Farouk Chiali, a constaté sur place l’ampleur des dégâts, même s’il a tenté d’être rassurant face à la presse. «Un constat préliminaire nous permet de dire qu’il s’agit d’un phénomène naturel prévu et possible dans ce genre de réalisations des travaux publics», a-t-il déclaré. Il annoncera l’installation d’une commission technique composée d’experts, dont deux étrangers, un Italien et un Canadien. «Cette commission sera chargée d’analyser les causes de cet effondrement et savoir ce qui s’est passé exactement afin de nous permettre de prévoir les disposions à prendre pour les deux tunnels de Djebel El Ouahch», a-t-il expliqué. Du côté japonais, on commence à faire des investigations pour mieux comprendre ce phénomène, et mettre en place un plan pour faire face à cette situation. L’on saura ainsi que les travaux se poursuivront normalement sur le tronçon de Skikda qui connaît une cadence améliorée, en attendant les résultats de l’expertise sur les tunnels. Toutefois, tous les spécialistes s’accordent à dire que la fermeture des deux tunnels aura une conséquence directe sur les délais de réception de cette partie fixés pour 2015, après plusieurs annonces faites en grande pompe par l’ex-ministre, Amar Ghoul.


Les grands bides de Amar Ghoul


Depuis l’entame des travaux à Djebel El Ouahch, le tronçon a été un morceau très dur pour les Japonais. En plus des problèmes liés à la nature du sol argileux et instable, avec des tunnels à creuser au-dessous des lacs, ce qui a causé des infiltrations d’eau, les responsables de Cojaal ont dû affronter d’autres contraintes administratives et financières qu’ils n’ont pas hésité à soulever à maintes reprises, face à l’intransigeance de l’ex-ministre des Travaux publics qui n’a cessé d’avancer des dates pour la réception de cette partie, au moment où les travaux traînaient encore. Lors de la visite à Constantine de Abdelmalek Sellal, en février 2013, Amar Ghoul avait soutenu devant la presse que «l’Etat a respecté ses engagements envers Cojaal qui devra, elle aussi, accélérer la cadence des travaux». Le Premier ministre s’adressera au responsable de Cojaal en ces termes : «Je vous donne jusqu’au mois de mars pour achever les travaux, sinon vous allez vous faire hara-kiri.» Finalement le versement des sommes dues aux Nippons ne se fera que le 12 mars, selon des sources de l’Agence nationale des autoroutes, mais le problème ne sera guère réglé au vu des dettes accumulées par Cojaal envers ses prestataires de services et autres sous-traitants. Ces derniers, non payés depuis des mois, ont décidé de paralyser les travaux en mai dernier.

Une situation qui a mis dans la gêne aussi bien les responsables de Cojaal que les autorités algériennes. Même après le règlement des problèmes financiers, le chantier avançait lentement. Il faudra attendre longtemps l’ouverture du tunnel droit de Djebel El Ouahch. Une ouverture faite sous la pression des automobilistes à cause des problèmes de circulation dans la ville de Constantine, mais l’accès sera interdit aux poids lourds pour des raisons de sécurité. Le tunnel n’étant pas encore doté des équipements d’aération, de télésurveillance et de secours. Avec l’incident du nouvel an, les usagers de l’autoroute devront attendre encore des mois pour pouvoir emprunter ce tronçon de Djebel El Ouahch, avec deux tunnels de 1900 m de long chacun, dont la réception est prévue au courant de l’année 2015, selon Farouk Chiali, alors que lors d’une visite à Constantine le 14 août dernier, Amar Ghoul avait affirmé devant la presse que «la livraison des deux tunnels de l’autoroute Est-Ouest, en l’occurrence Djebel El Ouahch et Aïn Bouziane, est une affaire de quelques jours».
http://www.elwatan.com/actualite/le-troncon-maudit-de-l-autoroute-est-ouest-04-01-2014-240876_109.php

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: routes et autoroute en algérie   

Revenir en haut Aller en bas
 

routes et autoroute en algérie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Bouqala, cérémonie ésotérique algérienne
» Archives catholiques d'Algérie en métropole, La localisation
» Autoroute A24 - Oppositions d'idées
» photo algérie.
» Exode de 1940 - Les Français sur les routes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Top Air Forces Algerian :: ( actualités ) :: Actu (internationales)
 :: Actu Algérienne
-