Top Air Forces Algerian
bienvenue parmi nous ,n'oublier pas de vous présenter avant toutes choses,
et de lire la charte du Forum,
merci,
le staff.

Top Air Forces Algerian

Forces Armées Algérienne
 
AccueilportailCalendrierS'enregistrerConnexion
bonjour,vous devez vous présenter merci

Partagez | 
 

 spécial Ben Laden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: FACE AUX SECRETS D’OBAMA SUR LA LIQUIDATION DE BEN LADEN    Sam 7 Mai - 7:46

La théorie du complot refait surface
L'opération d’Obama et sa gestion de l’opération liquidation de ben Laden continuent d'interroger le monde. La Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, Navi Pillay, a demandé la divulgation complète des faits précis sur l'opération américaine ayant conduit à la mort du fondateur d’El-Qaïda.

Tout le monde s’interroge aujourd’hui sur les conditions de la mort du terroriste le plus recherché de la planète qui a fait bavé pendant une décennie le Pentagone, la CIA et les multiples services de l’Oncle Sam.
De nombreuses zones d’ombre sont apparues sur l’opération, au point que commencent à se propager divers commentaires suggérant, voire accréditant la thèse de la théorie du complot. Certes, ce n’est plus la guerre froide, mais ces thèses-là n’ont jamais disparu.
Ne serait-ce que pour la conquête ou la préservation d’intérêts économiques, d’accès aux matières premières et aux marchés, et bien sûr pour des raisons géostratégiques. Les exemples pullulent avec parfois des guerres violentes, comme la toute récente en Libye où l’intervention de l’Otan se révèle être une affaire de pétrole, bien plus que la contribution humanitaire affichée. Les versions américaines sur leur opération au Pakistan passent mal. Dan ce pays, théâtre de l’assassinant de ben Laden, plusieurs voix sont venues contrecarrer les explications de la Maison-Blanche, du Pentagone et du département d’État.
Ce jeudi, deux responsables pakistanais de la sécurité ont affirmé que ben Laden et ses compagnons n'ont montré aucune résistance lors de l'assaut américain, dans la nuit de dimanche à lundi. Ils ont déclaré qu'ils avaient déterminé, après enquête, qu'il n'y avait eu aucun échange de tirs à l’intérieur de la résidence de ben Laden. Ni lui ni sa suite n’avaient d’armes sur eux. Ben Laden n’a donc pas résisté, comme l’ont affirmé les responsables américains, dont le président américain en personne lorsqu’il avait annoncé en trompette la mort de l’“ennemi numéro un” des États-Unis. Selon les enquêteurs pakistanais, ben Laden a été tué de sang-froid.
Pas de témoins ! Ce qui accrédite la thèse selon laquelle les États-Unis n’avaient pas intérêt à laver leur linge sale avec ce milliardaire saoudien converti au djihad juste après l’éclatement de l’Union soviétique pour propager le terrorisme islamiste dans le monde musulman, l’empêchant ainsi de procéder à son aggiornamento et, du coup, alimenter la théorie du choc des civilisations donnant l’occasion rêvée aux Occidentaux de tenir la dragée haute aux peuples musulmans, avec, il faut se garder de l’oublier, la complicité de leurs propres gouvernants.
Aux États-Unis, la polémique est alimentée par les Indiens, les premiers habitants du “nouveau monde”. L'utilisation du nom du chef apache Geronimo comme nom de code de l'opération militaire au cours de laquelle ben Laden a été éliminé a soulevé de vives protestations de plusieurs représentants des communautés indiennes. La conseillère en chef du comité aux affaires indiennes du Sénat américain a dénoncé devant le Congrès l'association entre le nom de Geronimo, l'un des plus grands héros amérindiens, et le plus haï des ennemis des États-Unis. Chef légendaire de la rébellion apache au XIXe siècle, Geronimo (1829-1909) était considéré comme un stratège de guérilla hors pair et a été détenu comme prisonnier de guerre pendant vingt ans.
Obama est ainsi pris à son propre piège, lui qui se défendait à travers la gestion top secret de la mort de ben Laden de cesser de faire vivre ce personnage mythique que les Américains, on ne cessera pas de la répéter, avaient créé de toutes pièces.
Obama a expliqué qu’il a décidé de ne pas diffuser de photographies de sa dépouille, estimant qu'elles pourraient déclencher des violences, menacer la sécurité des États-Unis et devenir un instrument de propagande islamiste ! Jay Carney, porte-parole de la présidence, avait expliqué que la photo prise peu après la mort de ben Laden était atroce, et qu'il fallait ménager les susceptibilités en ce qui concerne la publication de photographies de ben Laden. Obama dit au monde entier : “Croyez-moi, c’est bien ben Laden. D’après la photo de son cadavre, je suis absolument convaincu qu'il s'agissait de ben Laden !” La question de la diffusion de ces images fait aujourd’hui débat aux États-Unis.
Obama qui s’est recueilli jeudi à Grounds-Zéro a entendu des plus vertes sur le secret de la liquidation de ben Laden. Les Américains et le monde entier ne se contentent pas de déclarations ni même d’assertions d’officiels américains selon lesquelles les tests ADN et les méthodes de reconnaissance faciale ont confirmé que le corps immergé en mer d'Oman était bien celui de ben Laden.
En l'absence de preuves, les talibans ont jugé prématuré de parler du décès de ben Laden.
http://www.liberte-algerie.com/edit.php?id=155518






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Oussama ben Laden tué vidéos exclusives    Dim 8 Mai - 8:32



Ben Laden , le grand complot ! Mompontet Mon oeil


ah la la il me feront toujours marré ces amerloques






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: L'arme de destruction massive contre le terrorisme, la justice !    Dim 8 Mai - 18:46

par Brahim SENOUCI

De multiples versions ont été données sur les circonstances de son exécution. On nous a ainsi expliqué que le corps avait été immergé en haute mer, dans le respect… de la tradition musulmane ! Un simple coup de fil à l'imam de Times Square aurait permis de faire l'économie de cette stupidité.

On nous a expliqué aussi que le choix de l'immersion a été dicté par le fait qu'aucun pays n'avait accepté de recevoir sa dépouille, prétexte aussitôt annulé par le suivant, qui mettait cette initiative sur le compte du souci de ne pas offrir à Ben Laden un lieu de pèlerinage pour ses millions de fidèles et lui donner ainsi les moyens de continuer de nuire post mortem. Il a été question d'une femme ayant servi de bouclier humain, puis la femme a disparu du paysage.

L'assaut s'est effectué sur une immense villa «ultra sécurisée» par des hauts murs et du fil de fer barbelé, techniques en vogue au quatorzième siècle… De plus, cette propriété avoisinait celles de multiples retraités de l'armée pakistanaise et de services de cette même armée. Voici des généraux ayant servi pour un pays gouverné de fait par ses services secrets, rompus aux guerres de l'ombre, ayant vécu dans le voisinage d'une maison hérissée de fils de fer barbelés, une maison ne connaissant ni entrée ni sortie, dépourvue de poubelle, de téléphone. Et ces généraux font preuve d'une discrétion digne d'épiciers anglais en ne se posant aucune question !

Pas de prisonniers, annonce la Maison Blanche. Personne ne se serait rendu ? Que sont devenus les enfants dont on peut supposer la présence dans l'édifice au vu des jouets qu'exhibe complaisamment la caméra de CNN ? Que sont devenues les femmes qui devaient s'en occuper ? Ou alors, y a-t-il eu un massacre délibéré de l'ensemble des occupants du lieu ?

Cerise sur le gâteau : La quasi-totalité de l'exécutif gouvernemental étatsunien, Obama en tête, a vécu en direct l'opération à la télévision ! Quelqu'un leur a-t-il demandé ce qu'ils ont vu ou entendu ? Les images étaient-elles floues au point de croire voir un dangereux gangster caché derrière une femme ? Leurs facultés visuelles étaient-elles altérées au point de les rendre incapables de nous dire comment s'est effectué l'assaut, combien de personnes comptait la demeure, ce qu'ils sont devenus… ?

Peut-être aurait-on dû confier la traque de Ben Laden à Dupont et Dupont. Ils n'auraient pu faire pire…

Tout cela laisse un sentiment de malaise. Bien entendu, il convient de se réjouir de tout ce qui peut être de nature à faire baisser la menace terroriste. Je connais trop les dégâts qu'elle a occasionnés, en Algérie notamment, pour ne pas saluer toute initiative allant dans ce sens ? Est-ce le cas de celle dont il est question ici ? La mort, dans des conditions opaques, de Ben Laden ne sert-elle pas plutôt la vengeance d'un peuple que la justice ? N'aurait-il pas été préférable de lui épargner la vie et de se servir de son procès pour établir aux yeux du monde la logique qui pousse au terrorisme ? Il se serait défendu face à l'assaut de sa villa, paraît-il, et il a fallu l'abattre, nous serine-t-on, juste après nous avoir affirmé que les soldats avaient ordre de le tuer… Vaste plaisanterie. Les Etats-Unis ont été au Panama, pays souverain, s'emparer sans coup férir de son président, Noriega, pour le mettre dans une prison étatsunienne !

Il est vrai que, si Ben Laden avait été pris vivant, il aurait pu parler, entre autres, de l'époque où il combattait sous la bannière étoilée dans les maquis afghans, contre le communisme athée. Il est vrai que, même si le monde le condamne, les raisons qu'il invoque pour avoir emprunté la voie de la violence aveugle restent valides.

Il aurait pu sans doute demander des comptes sur les mensonges qui ont fait de lui l'allié d'un Saddam qu'il haïssait pour justifier l'invasion de l'Irak, la mort de dizaines de milliers d'innocents et le démembrement d'un pays naguère prospère. Il aurait même pu, de manière ironique, reprocher aux Etats-Unis d'avoir mis dix ans à le débusquer et d'avoir mis l'Afghanistan à feu et à sang alors qu'il se prélassait dans une villa cossue au beau milieu d'un aréopage d'officiers pakistanais à la retraite.

Je retiens l'explosion de joie de New York. Dommage qu'elle n'ait pas été davantage contenue. S'il faut déplorer les victimes du 11 septembre, et se battre pour que justice leur soit rendue, il faut aussi se souvenir de toutes les autres victimes, non moins innocentes, tombées sous les coups des Etats-Unis et de leurs alliés.

Il faut se souvenir de ces peuples qui, à l'instar du peuple palestinien, souffrent depuis des décennies en réclamant en vain la justice, en vain parce que les Etats-Unis et leurs alliés s'opposent à cette demande.

Aux foules joyeuses de New York, je voudrais leur demander de surmonter leur douleur passée et s'engager dans un combat pour que plus jamais un 11 septembre soit de nouveau possible, pour que plus aucun jeune garçon ne soit travaillé par la tentation du désespoir et de la violence.

La recette ? Facile ! Un Seul Monde ! Une Seule Justice !
http://www.lequotidien-oran.com/?news=5152633






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: spécial Ben Laden   Lun 9 Mai - 10:03

Top Secret Hawk hélicoptère Black Stealth - Pièces Crash XX fuite 4 mai. 2011 HD 1080p


Top Secret Stealth Helicopter Crash Parts of the Osama Bin Laden kill Mission May 02. 2011 1080p

CES débris vont sûrement intéressé les militaires pakistanais 166807 166807






Revenir en haut Aller en bas
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Suppression de Ben Laden: les chances s'élevaient à 55%   Mar 10 Mai - 10:16

Suppression de Ben Laden: les chances s'élevaient à 55%

Les chances de trouver Oussama Ben Laden dans la maison près d'Islamabad où il a été abattu ne s'élevaient qu'à 55%, a annoncé lundi soir le chef d'Etat-major interarmées américain, Michael Mullen, cité par le service de presse de l'armée.

"Les chances s'élevaient à 55%. Cette opération a été le point culminant des formidables efforts de l'ensemble des départements gouvernementaux. Le meilleur travail que j'ai jamais vu en matière de renseignement a permis aux militaires d'accomplir leur mission avec succès", a déclaré M. Mullen.

Ben Laden, le terroriste numéro un, a été tué lors d'une opération des forces spéciales américaines Navy Seals dans la nuit du 1er au 2 mai. L'inspirateur des attentats du 11 septembre 2001 se cachait dans un complexe de la ville garnison d'Abbottabad, dans le nord-est du Pakistan. Sa dépouille a été immergée dans l'océan
WASHINGTON, 10 mai - RIA Novosti






Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Ben Laden, longtemps détenu par les USA avant d'être tué (Ahmadinejad)   Lun 16 Mai - 9:11

MOSCOU, 16 mai - RIA Novosti
http://fr.rian.ru/world/20110516/189492845.html

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad dispose d'éléments attestant que les autorités américaines ont longtemps détenu le "terroriste numéro un" avant de

l'éliminer pour redresser la popularité en berne de Barack Obama, a annoncé lundi l'agence iranienne ISNA.

"Ben Laden a été tué il n'y a pas longtemps. J'ai des informations précises selon lesquelles il a été détenu pendant un certain temps par les militaires américains. Ils l'ont rendu malade et l'ont tué alors qu'il était malade", affirme ISNA, citant une déclaration de M. Ahmadinejad faite dans une interview à la télévision iranienne.

Selon le président iranien, la Maison Blanche a pris cette décision "pour des raisons de politique intérieure".

"Le président américain l'a fait pour des raisons de politique intérieure. En d'autres termes, les Américains ont tué [Ben Laden] pour assurer la réélection d'Obama. Et maintenant, ils cherchent à le remplacer par quelqu'un d'autre", a-t-il affirmé.

Ces propos de M. Ahmadinejad tranchent nettement avec ceux de son ministre de l'Information, Heidar Moslehi, qui - une semaine après l'élimination du chef d'Al-Qaïda - a affirmé avoir des preuves attestant que ce dernier avait succombé à une maladie bien avant le raid américain au Pakistan. D'après le ministre, Téhéran dispose de "documents qui le confirment".

L'information faisant état du décès de Ben Laden avait déjà défrayé la chronique à plusieurs reprises dans les médias. Le 23 septembre 2006, le quotidien de Nancy, L'Est républicain, a indiqué, se référant à une note confidentielle du renseignement français, que le leader d'Al-Qaïda serait mort un mois plus tôt d'une crise de fièvre typhoïde. Cette information a par la suite été démentie par plusieurs gouvernements.

Le 2 novembre 2007, peu avant son assassinat, la première ministre pakistanaise Benazir Bhutto a déclaré sur les ondes d'Al-Jazeera qu'Oussama Ben Laden était mort, révélant même le nom de son meurtrier.






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Ben Laden: message posthume du terroriste numéro un    Jeu 19 Mai - 11:07


L'organisation terroriste d'Al-Qaïda a publié sur plusieurs sites islamistes un message audio posthume d'Oussama Ben Laden, a annoncé jeudi le centre américain de surveillance des sites islamistes (SITE).

Selon le SITE, Oussama Ben Laden salue les révolutions en Tunisie et en Egypte et appelle les musulmans à profiter de cette "rare opportunité historique" pour se soulever.

Le "terroriste numéro un" Oussama ben Laden a été tué d'une balle dans la tête lors d'une opération des forces spéciales américaines Navy Seals le 2 mai dernier. L'inspirateur des attentats du 11 septembre 2001 se cachait dans un complexe de la ville garnison d'Abbottabad, dans le nord-est du Pakistan. Sa dépouille a été jetée dans l'océan Indien
MOSCOU, 19 mai - RIA Novosti
http://fr.rian.ru/world/20110519/189531519.html






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Al Qaîda compte s’approvisionner aux Etats-Unis   Dim 5 Juin - 20:57

Par Mohamed BOUFATAH - Dimanche 05 Juin 2011
Une telle opération est envisagée par les héritiers de Ben Laden.

Plus d´un mois après l´élimination de Ben Laden, le réseau d´Al Qaîda continue d´exploiter à grande échelle la Toile pour les besoins de sa propagande jihadiste.
En effet, dans une vidéo postée sur le Net jeudi dernier, Al Qaîda, en faisant amalgame entre activiste islamistes et musulmans, appelle tous les musulmans d´Occident au jihad. Elle est mise en ligne sur plusieurs forums Internet.
Produite après la mort de son numéro un, la nébuleuse d´Al Qaîda cible par ce message portant incitation au djihad, les musulmans vivant en Occident, a rapporté le centre américain de surveillance de sites islamistes (Site).
Les musulmans vivant en Occident, sont «parfaitement placés pour jouer un rôle décisif dans le jihad contre les sionistes et les croisés», explique le porte parole du réseau, l´Américain d´Al Qaîda, Adam Gadahan, converti à l´Islam et propulsé comme propagandiste depuis plus de 5 ans par Zawahiri. La vidéo, en deux parties, a une durée de totale d´une heure et quarante minutes. Parmi les orateurs figurent entre autres, le numéro deux d´Al-Qaîda et son porte-parole, Adam Gadahn.
Les militants et activistes aux Etats-Unis sont invités à se procurer des armes automatiques lors des salons. «Aux Etat-Unis les militants jihadistes peuvent aisément comme n´importe qui, acquérir des armes de guerre lors des salons sans avoir à fournir une pièce d´identité», a-t-il souligné. Et de designer des cibles potentielles en disant, «il est important que nous affaiblissons les passions belliqueuses de nos ennemis en visant des personnages publics influents au sein des médias, gouvernements et économies sionistes et croisés».
Ladite vidéo se décline d´emblée en images montrant Ben Laden assis à côté d´Al-Zawahiri, prononçant un discours dans lequel il critique l´occupation des pays musulmans par des pays occidentaux.
La vidéo a été tournée après la mort de Ben Laden d´après le Site car «l´évocation du nom de l´ancien chef d´Al Qaîda, a été suivie de la phrase, Qu´Allah ait pitié de lui». Pour rappel, le chef d´Al Qaîda dans la péninsule arabique, Nasser al-Wahishi, a menacé les Etats-Unis de représailles.
C´est la première fois depuis la mort d´Oussama Ben Laden que cela se produit. Il a prévenu les Etats-Unis que «le pire était à venir après la mort d´Oussama Ben Laden», dans un message mis en ligne sur des sites islamistes. «Les Américains ont tué le cheikh (...), mais ils doivent savoir que les braises du jihad rougeoient à présent plus que pendant sa vie», affirme le Yéménite al-Wahishi dans le message publié mercredi par le centre américain de surveillance des sites islamistes Site. «Ne pensez pas que l´affaire est finie (...) ce qui est à venir est encore pire, ce qui vous attend est plus intense et plus nocif», poursuit le chef d´Aqpa, ajoutant: «vous allez vous mordre les doigts et regretter les jours du cheikh», Oussama Ben Laden.
L´AQPA est née d´une fusion, en 2009, des branches yéménite et saoudienne du réseau. Elle a tenté, le 25 décembre 2009, de faire exploser en vol un avion reliant Amsterdam à Detroit, et a revendiqué l´envoi par avion-cargo de colis piégés aux Etats-Unis fin octobre 2010, découverts par la police à Dubaï et en Grande-Bretagne avant leur explosion.
En Algérie, les menaces d´Al Qaîda au Maghreb islamique sont toujours présentes même si le gouvernement est engagé dans une démarche de renforcement des mesures de sécurité, notamment aux frontières à l´Est et au Sud après le conflit libyen.
Même les Américains proposent leurs services après la visite du commandant d´Africom. Mais, alors que les Américains surveillent les terroristes en Algérie, Al Qaîda compte s´approvisionner en armes à partir des Etats-Unis.
http://www.lexpressiondz.com/news/index.php?news=133469






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: l’hélicoptère détruit rendue aux Etats-Unis   Jeu 9 Juin - 16:04

L’épave de l’hélicoptère détruit lors du raid contre Ben Laden a été rendue aux Etats-Unis


« C’est une première. Vous ne savez pas ce qui est en train d’arriver sur vous. Et c’est ce qui est important. Car ces appareils arrivent vite et à très basse altitude et si le bruit ne vous permet pas de savoir qu’ils se dirigent vers vous, vous ne pouvez pas réagir avant qu’il soit trop tard… Cela a clairement été une part du succès de l’opération » a expliqué Dan Goure, un expert du Lexington Institute, interrogé par ABC News
Ainsi, les hélicoptères utilisés pour l’opération pourraient donc être des MH-60 Black Hawk transformés en appareils furtifs. Par le passé, l’armée américaine a travaillé sur de tels projets, notamment avec le RAH-66 Comanche, officiellement annulé en 2004, censé avoir une signature radar réduite

Même si le secrétaire américain à la Défense, Robert Gates, et le chef d’état-major interarmées, l’amiral Mike Muellen, ont regretté les nombreuses fuites concernant l’opération des forces spéciales qui a permis d’éléminer Oussama Ben Laden, alors chef d’al-Qaïda, il n’en reste pas moins que beaucoup de zones d’ombres demeurent et l’on n’est pas prêt d’avoir le récit exact des évènements.

Un exemple? Le témoignage d’un habitant d’Abbottabad, la ville où s’était caché Ben Laden. Dans les colonnes du quotidien Le Monde (édition du 27 mai), Zahim Chekoh était aux premières loges, le 2 mai, date à laquelle a eu lieu l’opération appelée « Geronimo ». Cet étudiant de 22 ans a aperçu deux hélicoptères, dont un s’est immobilisé au-dessus du complexe où résidant le chef d’al-Qaïda. Quant au commando américain, il ne l’a pas vu…

Plus d’une demi-heure plus tard, les deux appareils sont revenus, d’après lui. Et c’est à ce moment là que l’un des deux s’est écrasé. « Le crash s’est produit à la fin » a-t-il confié au Monde. Le second a « fait des cercles » au-dessus du complexe « mais il ne s’est pas immobilisé ». « Je ne comprends pas comment cet hélicoptère a pu récupérer le commando resté au sol » a-t-il ajouté. Sans doute que ce témoin n’a eu qu’une vision partielle de ce qu’il s’est passé…

Quoi qu’il en soit, l’épave de l’hélicoptère détruit lors de l’opération a été rendue aux Etats-Unis par le Pakistan. Etant donné qu’il est probable que ce soit un MH-60 Black Hawk transformé en appareil furtif, Islamabad aurait pu envoyer les composants secrets récupérés à Abbottabad en Chine. Du moins, c’était une hypothèse probable.

« La carcasse de l’hélicoptère détruit lors de l’opération contre Ben Laden a été restituée pendant le week-end (celui du 21-22 mai) et se trouve à présent aux Etats-Unis », a précisé Dave Lapan, le porte-parole du Pentagone.

Par ailleurs, répondant à souhait exprimé par Islamabad, les Etats-Unis vont réduire le nombre de leurs militaires affectés au Pakistan. Actuellement au nombre de 200, ces derniers ont des missions de formation liée au contre-terrorisme
http://otomo68.over-blog.com/ext/http://www.opex360.com/






Revenir en haut Aller en bas
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Un Américain part à la recherche du corps de Ben Laden   Mar 14 Juin - 10:56

Citation :
Un chasseur de trésors américain a annoncé qu’il allait partir à la recherche du corps d’Oussama ben Laden dans la mer d’Arabie. Le tabloïd New York Post, qui s’est fait remarquer pour sa couverture de l’affaire DSK le mois dernier, rapportait dimanche 12 juin que Bill Warren, un explorateur des fonds marins californien, avait décidé d’aller trouver par lui-même la preuve que l’ancien leader d’al-Qaida est vraiment mort et de rapporter des photos du corps.

Selon le Post, Warren a découvert «plus de 200 épaves» au cours de sa carrière, et compte louer un bateau en Inde pour mener une opération de deux semaines. Il explique ses motivations au journal new-yorkais:


«Je le fais parce que je suis un Américain patriote qui veut savoir la vérité. Je le fais pour le monde. […] L’administration Obama aurait dû publier la photo, comme nous l’avons fait pour Billy the Kid, Dillinger ou Saddam Hussein. Ma petite amie est russe et elle me dit que là-bas, dans le milieu du renseignement, ils ne croient pas que Ben Laden soit vraiment mort.»

Au lendemain de l’opération qui a permis à l’armée américaine d’abattre Oussama ben Laden, le corps du chef d’al-Qaida avait été lavé puis placé dans un linceul blanc lui même déposé dans un sac lesté jeté dans la mer d’Arabie, notamment pour empêcher les fidèles du chef d’al-Qaida de créer un mausolée en honneur du chef terroriste. Le gouvernement a également décidé de ne pas publier les photos «horribles» du corps de Ben Laden, une décision qui a fait débat.

Selon ABC News, Warren aurait gagné plusieurs millions de dollars avec les butins qu’il a trouvés dans les nombreuses épaves qu’il a découvertes, et s’est déjà attaqué à des épaves légendaires supposées introuvables, mais il s’agit là de son projet le plus tiré par les cheveux. Warren a confié à la chaîne américaine:


«C’est le projet le plus excitant et peut-être le plus dangereux. […] Si nous arrivons à le trouver avec un sonar et à le récupérer avec un appareil téléguidé, nous récupérerons le corps dans le sac et prendrons des photos, des vidéos et ferons des tests d’ADN, peut-être de ses cheveux ou de sa barbe.»

Warren estime que son opération va lui coûter 1 million de dollars, mais espère bien en tirer profit:


«Il y a toujours une récompense de 25 millions de dollars que personne n’a récupérée qui dit “mort ou vif”. S’il est vraiment mort, je pourrais toucher les 25 millions de dollars. Pourquoi pas?»

ABC souligne que la récompense n’est en fait plus d’actualité, mais que cela ne découragera pas Warren
http://www.slate.fr/lien/39435/recherche-corps-ben-laden
Mardi 14 juin 2011






Revenir en haut Aller en bas
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: spécial Ben Laden   Jeu 16 Juin - 9:34

MOSCOU, 16 juin
Citation :
L'Egyptien Ayman al-Zawahiri est devenu le nouveau leader d'Al-Qaïda, rapportent jeudi les agences occidentales citant les médias arabes.

Pressenti pour remplacer Oussama ben Laden, le numéro 2 d'Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, 60 ans, s'est cependant heurté à l'opposition de certains leaders du réseau préférant un homme plus jeune à la tête de l'organisation. Le 17 mai, l'Egyptien Saif al-Adel était devenu chef par intérim de l'Etat-major opérationnel de la nébuleuse terroriste.

Le chef spirituel d'Al-Qaïda, Oussama ben Laden, a été tué lors d'une opération des forces spéciales américaines Navy Seals dans la nuit du 1er au 2 mai. L'inspirateur des attentats du 11 septembre 2001 se cachait dans un complexe de la ville garnison d'Abbottabad, dans le nord-est du Pakistan. Sa dépouille a été immergée dans l'océan.
http://fr.rian.ru/world/20110616/189859964.html






Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: spécial Ben Laden   Sam 5 Nov - 12:20

La face cachée de benladen
Documentaire sur la vie de ben laden de son enfance jusqu'aux attentats du WTC en passant par le jihad en afghanistan. Toutes les etapes de la vie du terroriste ennemi n°1 de l'occident.







Revenir en haut Aller en bas
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: qui a dénoncé Ben Laden    Sam 28 Jan - 16:19

Le chef du Pentagone révèle qui a dénoncé Ben Laden



Citation :
Les Etats-Unis ont supprimé Oussama Ben Laden grâce au concours d'un médecin pakistanais, Shikal Afridi, qui travaillait pour les services spéciaux américains, a déclaré le chef du Pentagone, Leon Panetta, dans une interview à la chaîne de télévision CBS News.

Oussama Ben Laden a été tué d'une balle dans la tête lors d'une opération des forces spéciales américaines Navy Seals le 2 mai 2011. Le "terroriste numéro un" se cachait dans une villa protégée à Abbottabad, non loin de la capitale pakistanaise. Sa dépouille a été jetée dans l'océan Indien.

Intervenant lors de l'émission "60 minutes", M. Panetta a fait savoir que le docteur Shikal Afridi travaillait pour la CIA. Il prélevait des échantillons d'ADN dans le cadre d'un programme de vaccination afin d'établir où se cachait Ben Laden.

Le médecin a par la suite été arrêté par les services secrets pakistanais et accusé d'espionnage contre le Pakistan.

"J'ai été désolé d'apprendre ce que les Pakistanais ont fait de cet homme qui a fourni des renseignements très utiles pour cette opération", a déclaré M. Panetta.

Selon le chef du Pentagone, M. Afridi n'est pas un traître à sa patrie, car les Etats-Unis et le Pakistan sont des alliés dans la lutte contre le terrorisme.
http://fr.rian.ru/world/20120128/193180814.html






Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: La famille Ben Laden expulsée    Ven 27 Avr - 14:35

La famille Ben Laden expulsée vers l'Arabie saoudite
Citation :
Un an après la mort du chef terroriste dans le nord du Pakistan, ses trois veuves et une dizaine d'enfants ont été placés vendredi dans un avion pour la péninsule arabique.
http://www.lefigaro.fr/international/2012/04/27/01003-20120427ARTFIG00342-la-famille-ben-laden-expulsee-vers-l-arabie-saoudite.php






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
DSI
Adjudant
Adjudant
avatar


MessageSujet: Re: spécial Ben Laden   Jeu 30 Aoû - 10:50

Ben Laden déjà abattu quand les Navy Seals entrent dans sa chambre
http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0202237224526-ben-laden-deja-abattu-quand-les-navy-seals-entrent-dans-sa-chambre-356889.php
Un livre à paraître d'un membre du commando américain ayant participé au raid contre Oussama ben Laden révèle que le chef d'Al-Qaida avait déjà été abattu d'une balle dans la tête lorsque les Navy Seals ont pénétré dans sa chambre, a rapporté, hier, le « Huffington Post ». « No Easy Day » (« Pas de jour facile »), qui sortira le 4 septembre, contredit certains aspects de la version de l'administration américaine.


Le Raid contre Ben Laden raconté par un participant





Rédigé par un des membres des forces spéciales qui a participé à l'opération commando, le livre sera publié le 11 septembre. Le contenu n'est pas encore connu mais crée déjà la polémique.


Des détails de l'opération conduite au Pakistan par les forces spéciales pour tuer Oussama Ben Laden devraient être bientôt connus de tous. Un ancien membre des Navy Seals a écrit, avec l'aide d'un journaliste, un livre qui doit paraître le 11 septembre prochain à l'occasion de la commémoration des attentats perpétrés par l'ancien chef d'al-Qaida. Dans No Easy Day («Un jour pas facile» en français), Mark Owen -un pseudonyme-, prétend raconter précisément le déroulement de l'opération du 2 mai 2011 à Abbottabad.

L'éditeur, Dutton, qui a déjà prévu une première impression de 300.000 copies, présente l'auteur comme un ancien dirigeant d'une des équipes mobilisées lors de l'opération menée au Pakistan. Il fut l'un des premiers à découvrir Oussama Ben Laden au troisième étage de sa villa et aurait même été présent au moment de la mort du chef terroriste.

Aucun commentaire de la Maison-Blanche

Jeudi, la chaîne de télévision américaine Fox News a révélé ce qu'elle croit être l'identité de l'ancien militaire. Il aurait 36 ans et serait originaire de l'Alaska. L'homme aurait participé à treize déploiements dans le monde pour lutter contre le terrorisme. Un responsable du Pentagone a estimé que cette information, si elle était confirmée, était «préoccupante», soulignant que n'importe qui portant ce nom pouvait être mis en danger. Mais grâce à cette révélation, le gouvernement pourrait être amené à poursuivre l'auteur. En effet, les militaires américains ont l'interdiction de publier un écrit sans qu'il soit relu par les autorités militaires pour s'assurer qu'il ne porte pas atteinte à la sécurité nationale. «Il n'a pas été soumis pour relecture avant publication», a indiqué un porte-parole de la CIA, Preston Golson. Un porte-parole du Pentagone, le lieutenant-colonel Jim Gregory, a assuré que des poursuites pourraient être engagées selon le degré de confidentialité des informations révélées. La Maison-Blanche s'est gardée de tout commentaire. «Le livre a été revu par un ancien avocat des forces spéciales», a précisé l'éditeur, qui précise qu'«il n'y avait pas de risque pour la sécurité nationale». Tous les noms des militaires cités dans le livre ont été changés «pour leur sécurité».

Le contenu du livre n'est pas encore connu mais les responsables politiques du pays sont déjà vigilants quant aux conséquences que certaines révélations pourraient avoir sur le déroulement de la campagne présidentielle américaine. L'opération menée contre Oussama Ben Laden est souvent présentée comme un succès de la présidence de Barack Obama. Mais des critiques pourraient assombrir cet épisode. Au contraire, un éloge trop appuyé serait perçu par les républicains comme une opération de communication à des fins électoralistes en faveur du président sortant.
http://www.lefigaro.fr/international/2012/08/24/01003-20120824ARTFIG00386-le-raid-contre-ben-laden-decrit-dans-un-livre.php






Revenir en haut Aller en bas
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: spécial Ben Laden   Dim 24 Nov - 13:22

Le médecin qui avait aidé la CIA à trouver Ben Laden inculpé de meurtre

Citation :

Le médecin qui avait aidé la CIA à trouver Oussama Ben Laden en 2011 vient d’être inculpé, dans le nord-ouest du Pakistan, de «meurtre et fraude», a-t-on annoncé hier de source officielle.


«Des poursuites pour meurtre et fraude ont été entamées cette semaine contre Shakeel Afridi, après qu’une femme l’ait accusé d’avoir tué son enfant», a déclaré à l’AFP un haut responsable gouvernemental à Peshawar, sous couvert d’anonymat. L’avocat d’Afridi, Samiullah Afridi (les Afridi sont la principale tribu du district de Khyber), a confirmé l’inculpation.

Naseeb Gula, une femme de ce district situé dans les zones tribales du nord-ouest, fief des islamistes, a accusé Afridi d’avoir tué son fils, Sulaiman Afridi, en 2007. Selon elle, le médecin a opéré trois fois son fils pour une appendicite et le garçon est mort après la troisième opération. Le médecin est également accusé de «fraude», car selon l’accusation il n’est pas chirurgien et n’aurait donc pas dû opérer. S’il est jugé par la justice tribale, il risque la prison à vie s’il est condamné pour meurtre et sept ans de prison pour fraude. Le docteur Afridi avait été recruté par la CIA pour mener une fausse campagne de vaccination dans la ville d’Abbottabad, où se trouvait Ben Laden, dans l’espoir de recueillir l’ADN qui permettrait de l’identifier. Il n’avait toutefois pas réussi à avoir accès à la famille de Ben Laden.

Après le raid américain lors duquel Ben Laden avait été tué en mai 2011, le médecin avait été arrêté et convaincu de trahison pour liens présumés avec le groupe islamiste Lashkar Al Islam (groupe qui avait pourtant, comme Al Qaîda, menacé de le tuer) par la justice de Khyber, qui fait partie des zones tribales semi-autonomes. Il avait été condamné à 33 ans de prison selon le système de la justice tribale de Khyber, une sentence dénoncée aux Etats-Unis comme étant en réalité des représailles pour son rôle dans l’affaire Ben Laden. Le raid américain avait été dénoncé par le Pakistan comme une violation de sa souveraineté et avait empoisonné pendant un moment les relations avec les Etats-Unis
http://www.elwatan.com//international/le-medecin-qui-avait-aide-la-cia-a-trouver-ben-laden-inculpe-de-meurtre-24-11-2013-236155_112.php







Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: spécial Ben Laden   

Revenir en haut Aller en bas
 

spécial Ben Laden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» la trousse à pharmacie spécial enfant
» Des tags représentants Oussama Ben Laden
» Gaz : le tarif spécial de solidarité
» Spécial Noël !!!
» Pain spécial huitre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Top Air Forces Algerian :: Discussions Diverses (industrie)(parades)(images et vidéos) :: industrie militaire :: discussions- Générales-