Top Air Forces Algerian
bienvenue parmi nous ,n'oublier pas de vous présenter avant toutes choses,
et de lire la charte du Forum,
merci,
le staff.

Top Air Forces Algerian

Forces Armées Algérienne
 
AccueilportailCalendrierS'enregistrerConnexion
bonjour,vous devez vous présenter merci

Partagez | 
 

  Programme spatial Algérien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
mig29
Sergeant chef
Sergeant chef
avatar


MessageSujet: Re: Programme spatial Algérien    Dim 24 Nov - 13:11

belle illustration et de ces envies d'avancer dans cette ligne de progrès spatial k527mdft1g 






Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Programme spatial Algérien    Lun 25 Nov - 17:25


L’Algérie admise dans le projet international JEM-EUSO, un télescope spatial géant :614186: :614186: :614186: 




L’Algérie a été admise dans le projet JEM-EUSO, un télescope spatial géant de la station spatiale internationale, a annoncé dimanche à Alger le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mohamed Mebarki. “C’est un projet qui regroupe plus de 300 chercheurs de renom de par le monde, affiliés à 80 instituts et agences prestigieuses, telles que la Nasa et l’agence japonaise Jaxa”, a précisé le ministre lors d’une conférence de presse tenue au Centre de développement des technologies avancées (CDTA).
M. Mebarki a fait savoir que l’Algérie allait participer à ce projet avec 31 chercheurs issus de cinq (5) universités (Annaba, Constantine, Tlemcen, M’sila et Jijel) ainsi que de deux (2) centres de recherche, à savoir le CDTA et son unité de Sétif et le Centre de recherche en astronomie astrophysique et géophysique (CRAAG). Il a ajouté que le CDTA “sera le point focal du projet dans ce programme”, précisant que la proposition de la participation financière de l’Algérie s’élevait à un (1) million de dollars et sera destinée au déplacement des chercheurs pour l’acquisition du savoir-faire et la conception de certaines parties du télescope géant qui sera arrimé à la station spatiale internationale.
Outre l’Algérie, 14 pays participent à ce programme, à savoir le Japon, les Etats-Unis, la France, l’Allemagne, l’Italie, le Mexique, la République de Corée, la Russie, l’Espagne, la Slovaquie, la Suède, la Suisse, la Pologne et la Bulgarie. Le télescope géant JEM-EUSO devrait être opérationnel en 2017 avec pour objectif principal de “percer le mystère de l’origine des particules les plus énergétiques jamais observées dans l’univers en l’état actuel des connaissances”. “Nous sommes le seul pays arabe, musulman et africain à être admis dans ce cercle de recherche, après deux années d’évaluation par des experts internationaux, des potentialités scientifiques et technologiques algériennes”, s’est félicité M. Mebarki.
L’équipe de chercheurs algériens se déplacera le 5 décembre prochain pour la mise en oeuvre des tâches qui leur ont été confiées, a-t-il précisé. Le ministre a également présenté un deuxième et troisième projets d’”envergure” engagés par le ministère pour la conquête de la connaissance scientifique spatiale et “qui s’inscrivent dans le cadre de la mise en oeuvre de la stratégie nationale de recherche scientifique et de développement technologique”. Le deuxième projet ambitionne d’enrichir la connaissance universelle par la réalisation d’un observatoire astronomique piloté par le CRAAG et fédère les universités de Constantine et de Batna, a-t-il expliqué.
Le ministre a indiqué que l’étude pour le choix du site a été réalisée en collaboration avec une équipe japonaise qui sera partie prenante du projet, précisant que le choix s’est porté sur le mont Chelia dans les Aurès. “Cet observatoire va servir à nous prévenir des menaces en provenance de l’univers et à développer la connaissance sur l’univers dans le cadre d’un réseau mondial d’observatoires”, a précisé le ministre.
Le troisième projet a pour but de compléter les deux premiers par le développement de la connaissance sur l’univers et essentiellement le système solaire, à travers l’exploration et l’exploitation des objets stellaires (météorites). Il servira également comme outil de préservation du patrimoine géologique national. “Ces météorites portent toute l’histoire de l’univers et apportent une masse de connaissances nouvelles sur de nouveaux types de matériaux rares”, a encore ajouté le ministre. Le siège de l’institution en charge de ce projet sera à Alger avec des ramifications couvrant l’ensemble du territoire national.(Aps)

http://www.algerie1.com/actualite/lalgerie-admise-dans-le-projet-international-jem-euso-un-telescope-spatial-geant/






bienvenue sur le forum.Invité

    
 
 
Revenir en haut Aller en bas
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Programme spatial Algérien    Lun 25 Nov - 17:51

Centre de recherche spatiale












Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
terminateur
Caporal chef
Caporal chef
avatar


MessageSujet: Re: Programme spatial Algérien    Lun 25 Nov - 21:59

Une équipe de chercheurs collabore aux travaux de la Station spatiale internationale

Les scientifiques algériens se tournent vers l’espace

Citation :
Des chercheurs algériens vont participer au projet JEM-EUSO. Il s’agit de fabriquer un télescope géant qui sera arrimé à la Station spatiale internationale.

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, avait parlé lors de sa visite de travail, samedi dernier, à Relizane, “d’importantes annonces à venir, s’agissant de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique”. C’est désormais chose faite. Le ministre en charge du secteur, Mohamed Mebarki, a officiellement annoncé que l’Algérie est le quinzième pays à rejoindre le programme de la Station spatiale internationale (SSI). “Notre drapeau figurera sur la SSI aux côtés des couleurs des autres pays participants”, a annoncé le ministre lors d’un point de presse tenu, hier, au Centre de développement des technologies avancées (CDTA). “L’Algérie sera le premier pays arabe, musulman et africain à avoir été admis dans ce cercle de recherche”, a ajouté le Dr Mebarki.
Après deux années d’évaluation des potentialités scientifiques et technologiques algériennes, une équipe de 31 chercheurs a été sélectionnée pour participer au projet JEM-EUSO (Extreme Universe Space Observatory onboard of the Japanese Experiment Module). Il s’agit de concevoir et de réaliser un télescope géant, qui sera ensuite arrimé à la SSI.
Ce programme est coordonné par le Japon qui participe avec 24 de ses instituts, parmi lesquels, la prestigieuse agence spatiale japonaise, Jaxa. Au total, le projet regroupe 300 chercheurs de renom affiliés à 80 instituts et agences de grande envergure, tels que la Nasa. M. Aouragh, directeur général de la recherche scientifique, a assuré que “la participation des chercheurs algériens à ce programme peut leur valoir un prix Nobel d’astrophysique”.
Cette équipe algérienne, qui compte trois femmes, est composée de chercheurs venant de 5 universités et de deux centres de recherche. Il s’agit des universités de Annaba, de Constantine, de Tlemcen, de M’Sila et de Jijel, ainsi que du CDTA et du Craag. Ces chercheurs seront au Japon, le 5 décembre prochain, pour “la mise en œuvre des huit tâches qui leur ont été confiées dans la fabrication de ce télescope”, a précisé le ministre. “Les éléments du télescope seront conçus au CDTA pour être ensuite assemblés au Japon”, a indiqué M. Aouragh.
La participation financière de l’Algérie s’élève à un million de dollars. “Cette somme est destinée aux déplacements des chercheurs et à la conception de certaines parties du télescope géant”, a fait savoir le Dr Mebarki. Contrairement aux autres télescopes, tels que Hubble, qui sont destinés à observer les astres, Euso est tourné en direction de la Terre. Il va servir à examiner les particules extrêmement énergétiques du rayonnement cosmique au moment où elles entrent en contact avec l'atmosphère. Ce télescope est très rapide et offre un grand champ d'observation (une surface au sol d'environ 250 km de rayon) avec une grande fréquence, puisqu'il peut faire le tour de la Terre en 90 minutes.
Deux autres projets dans le domaine de la recherche spatiale sont également en cours de réalisation, cette fois-ci, en Algérie. Il s’agit de la réalisation d’un observatoire astronomique, piloté par le Craag, avec le concours des universités de Constantine et de Batna.
Toujours en collaboration avec les Japonais qui ont participé à l’étude préliminaire, il a été décidé de l’implanter sur le mont Chelia. Cet observatoire sera ouvert au public pour “des initiations à l’observation du ciel”, a précisé le ministre, mais aussi aux scientifiques du monde entier. Le troisième projet concerne l’étude des objets stellaires ou, plus généralement, les météorites. “Il vient en complément des deux premiers projets”, a indiqué le ministre, qui y voit l’occasion de “développer la connaissance sur l’univers et, plus particulièrement, sur le système solaire”.
http://www.liberte-algerie.com/actualite/les-scientifiques-algeriens-se-tournent-vers-l-espace-une-equipe-de-chercheurs-collabore-aux-travaux-de-la-station-spatiale-internationale-210964







Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Programme spatial Algérien    

Revenir en haut Aller en bas
 

Programme spatial Algérien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Mohamed Racim, miniaturiste algérien
» La Bouqala, cérémonie ésotérique algérienne
» EQUIPE NATIONALE Nabil Bentaleb opte officiellement pour l’Algérie
» chanson nostalgique sur l'Algérie Française
» Séjour linguistique / Cours de polonais en Pologne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Top Air Forces Algerian :: Aviation civile et Espace :: Engins spatiaux, Espace...-