Top Air Forces Algerian
bienvenue parmi nous ,n'oublier pas de vous présenter avant toutes choses,
et de lire la charte du Forum,
merci,
le staff.

Top Air Forces Algerian

Forces Armées Algérienne
 
AccueilportailCalendrierS'enregistrerConnexion
bonjour,vous devez vous présenter merci

Partagez | 
 

 actualités de Côte d’Ivoire (économies politiques militaire )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: actualités de Côte d’Ivoire (économies politiques militaire )    Dim 3 Avr - 17:05

Les forces de Ouattara à 200 km d’Abidjan alors que Gbagbo appelle à un cessez-le-feu ,
Par RFI

Les forces armées pro-Ouattara sont à seulement 200 km d'Abidjan alors que Laurent Gbagbo a appelé, mardi 29 mars 2011, à un « cessez-le-feu immédiat » et à une « ouverture du dialogue » avec Alassane Ouattara. Alors que selon le porte-parole du gouvernement Gbagbo, Ahoua Don Mello son camp a opéré une stratégie de repli militaire. Et dans un entretien à la télévision américaine NBC, Barack Obama a accusé Laurent Gbagbo de se servir de « voyous » pour se maintenir indûment au pouvoir.
Le camp Ouattara aurait-il changé de stratégie en privilégiant la force pour en finir avec la crise postélectorale ? En tout cas c'est la première fois qu'il affiche clairement cette option militaire.

Car depuis mardi, les combattants pro-Ouattara ont pris le contrôle d'Abengourou situé à seulement 220 km au nord-est d'Abidjan. Cette ville est la capitale économique et le cœur du pouvoir du régime Gbagbo. Un succès militaire qui s'ajoute à d'autres : à Bondoukou, Daloa et Duékoué.

Acculé sur le plan militaire, isolé diplomatiquement et de plus en plus asphyxié économiquement, le camp Gbagbo demande en urgence un « cessez-le-feu immédiat » et l'ouverture d'un dialogue sous la médiation du haut représentant de l'Union africaine.

Selon Ahoua Don Mello, le porte-parole du gouvernement, le président Gbagbo a reçu un courrier de l'Union africaine l’invitant à une négociation du 4 au 6 avril prochain à Addis-Abeba. « On n'a pas encore répondu mais il n'y a pas de raison de refuser une occasion de dialoguer », assure Ahoua Don Mello.

Réponse sans détour des alliés d'Alassane Ouatara : « toutes les voies pacifiques pour amener Laurent Gbagbo à reconnaître sa défaite sont épuisées

Le Conseil de sécurité exige le départ de Laurent Gbagbo et impose des sanctions

Par Karim Lebhour
« Laurent Gbagbo doit partir ! »... Pour la première fois depuis le début de la crise ivoirienne, le Conseil de sécurité de l’ONU exige formellement le départ du président sortant de Côte d’Ivoire. La résolution 1975, adoptée mercredi 30 mars 2011 à l’unanimité des quinze membres, impose notamment des sanctions ciblées contre Laurent Gbagbo et son entourage. Le texte agite également la menace de la Cour pénale internationale et ouvre la voie à des frappes militaires de l’Onuci contre les armes lourdes dirigées contre les populations civiles.
« C’est la résolution la plus ferme votée sur la Côte d’Ivoire », s’est félicité l’ambassadrice américaine aux Nations unies, Susan Rice. « Nous avons voulu lancer un dernier message politique pour demander à Laurent Gbagbo de partir et de laisser la place à Alassane Ouattara », a prévenu le Français Gérard Araud, à l’origine de cette résolution négociée et votée au pas de charge.

La résolution impose une interdiction de voyager et la saisie des biens à l’étranger des personnes nommément citées dans le texte, en mentionnant leur rôle dans la crise ivoirienne :

•Laurent Gbagbo
« Ancien président de la Côte d’Ivoire : obstruction au processus de paix et réconciliation, rejet des résultats de l’élection présidentielle. »

•Simone Gbagbo
« Présidente du groupe parlementaire du Front populaire ivoirien (FPI) : obstruction au processus de paix et de réconciliation, incitation publique à la haine et à la violence. »

•Désiré Tagro
« Secrétaire général du soi-disant Cabinet présidentiel de M.Gbagbo : participation au gouvernement illégitime de M. Gbagbo, rejet des résultats de l’élection présidentielle. Impliqué dans des répressions violentes des mouvements populaires en février, novembre et décembre 2010. »

•Pascal Affi N’Guessan
« Président du Front populaire ivorien (FPI) : obstruction au processus de paix et de réconciliation, incitation à la haine et à la violence. »

•Alcide Djédjé
« Conseiller proche de M.Gbagbo : participation au gouvernement illégitime de M.Gbagbo, obstruction au processus de paix et de réconciliation, incitation à la haine et à la violence. »
Si la résolution 1975 donne « tous les moyens nécessaires » aux forces de l’Onuci pour empêcher les tirs de mortier contre la population civile, comme cela s’est produit dans certains quartiers d’Abidjan, le texte a été édulcoré par rapport à la version initiale présentée par la France vendredi









Dernière édition par air-force le Mer 4 Jan - 16:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: actualités de Côte d’Ivoire (économies politiques militaire )    Dim 3 Avr - 19:26

le problème en Afrique c est que la démocratie est une chimère le démocrate de ce jouer sera le despote de demain


Dernière édition par yak le Mer 13 Avr - 15:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: L'armée française prête à évacuer les étrangers    Dim 3 Avr - 20:45

publié le 03 avril 2011 à 21:52
Les soldats de la force «Licorne» ont pris dimanche le contrôle de l'aéroport d'Abidjan. Trois cents hommes sont arrivés en renfort.


Dans la mythologie grecque, la licorne jouit d'une réputation merveilleuse. Quadrupède gracieux, elle est dotée d'une corne unique ayant pour vertu de reconnaître la présence d'un poison et de le neutraliser. Elle ne connaît jamais ni la haine ni la colère et évite, sauf en cas de force majeure, de se mêler aux êtres humains.

Ainsi allait «Licorne» en Côte d'Ivoire jusqu'à dimanche, se contentant, depuis son bastion de Port-Bouët, de soutenir l'ONU et de surveiller de loin les faits et gestes des deux adversaires pour le pouvoir. Mais les forces françaises en Côte d'Ivoire sont brusquement montées en puissance en prenant le contrôle de l'aéroport international d'Abidjan. Deux compagnies supplémentaires - environ 300 hommes - ont par ailleurs été envoyées dimanche en renfort, de Libreville, au Gabon, portant les effectifs de «Licorne» à 1500 hommes. En novembre 2004, au plus fort de l'intervention française, elle en comptait plus de 5000.


Pré carré africain

Officiellement, le rôle des soldats de «Licorne» consiste aujourd'hui à assurer la sécurité des quelque 12.200 ressortissants français en Côte d'Ivoire ainsi qu'à procéder à leur évacuation, si le ministère des Affaires étrangères le décidait. Nicolas Sarkozy a demandé dimanche aux Français d'Abidjan de se regrouper « sans tarder ».

Mais alors que les combats se poursuivaient dimanche à Abidjan entre pro-Ouattara et fidèles de Gbagbo, l'ancienne puissance coloniale n'envisage pas d'intervenir plus directement. Après avoir volé au secours des régimes en difficulté dans son ancien pré carré pendant des années, la France a pris ses distances. En Côte d'Ivoire, elle a délégué depuis 2004 le règlement de la crise ivoirienne à l'ONU, dont les soldats de «Licorne» sont devenus la force de réaction rapide. Avec l'arrivée au pouvoir de Nicolas Sarkozy, les accords de défense de la France avec ses anciennes colonies africaines ont été revus à la baisse, Paris n'entendant plus être le gendarme du continent. Et quand elle agit, la France le fait beaucoup plus discrètement, en envoyant des officiers, comme le suggèrent certaines sources, former et conseiller les hommes de Ouattara afin de les préparer à une offensive éclair pour faire tomber Laurent Gbagbo.

Bien que moins voyant, l'affichage français est toujours dénoncé par le camp Gbagbo. Réagissant dimanche à la prise de contrôle de l'aéroport, un conseiller du président sortant, Toussaint Alain, a vilipendé «Licorne», estimant que la force française agissait «comme une armée d'occupation, en dehors de tout mandat». «La Côte d'Ivoire est engagée dans une guerre contre l'armée française», a-t-il dit, reprenant les vieux réflexes de la propagande du régime.


L'Onuci à Bouaké

La France, dont les forces sont sans doute les seules à pouvoir régler le problème rapidement, pourra-t-elle rester longtemps passive face aux massacres si la situation continue à dégénérer ? Tout en affirmant samedi que l'ancien président ivoirien, dont l'«entêtement est criminel», doit «partir», le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé a appelé l'Onuci «à jouer son rôle et à s'interposer entre les combattants». L'affaire n'est pas gagnée. Fatiguée des attaques régulières perpétrées contre ses Casques bleus, la force des Nations unies a décidé dimanche de «relocaliser» son personnel non essentiel à Bouaké, au centre du pays, le fief des partisans de Ouattara.

L'intervention de la France dans le Sahel au début de l'année, pour répondre à l'enlèvement de ressortissants français par des hommes d'al-Qaida au Maghreb islamique, puis l'opération aérienne décidée en Libye prouvent à quel point il est difficile à la France de s'effacer en Afrique. Le groupe de réflexion International Crisis Group a appelé la communauté internationale dimanche à «tirer la Côte d'Ivoire de l'abîme » et prôné des actions «audacieuses, efficaces et immédiates». L'Onuci demandera-t-elle à «Licorne» de servir d'antidote au poison ivoirien ?






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: actualités de Côte d’Ivoire (économies politiques militaire )    Mer 13 Avr - 14:20

Laurent Gbagbo, accroché au pouvoir jusqu'au bout

Terré depuis 10 jours dans sa résidence présidentielle, Laurent Gbagbo s'est rendu le 11 avril 2011. Retour sur le parcours d'un habile politicien qui s'est battu pour accéder au pouvoir. Et y rester.

Guillaume GUGUEN (texte)

FRANCE 24

Il avait lutté pour parvenir au pouvoir, il a lutté jusqu’au bout pour s’y maintenir. Il a finalement plié. Laurent Gbagbo est tombé aux mains de son adversaire Alassane Ouattara le lundi 11 avril 2011, après avoir passé dix jours retranché dans un bunker du sous-sol de la résidence présidentielle encerclée par les forces pro-Ouattara.

Pendant quatre mois, malgré les pressions de la communauté internationale, il s’est montré d’une détermination à toute épreuve. Plongeant la Côte d’Ivoire dans une violente crise politique, il a obstinément refusé de reconnaître sa défaite à l’élection présidentielle du 28 novembre 2010. Laurent Gbagbo avait été déclaré vainqueur par un Conseil constitutionnel acquis à sa cause, malgré les résultats communiqués par la commission électorale indépendante pour qui le verdict des urnes était favorable à Alassane Ouattara.

En quatre décennies de carrière politique, Laurent Gbagbo s’est fait connaître pour son habileté à "rouler ses adversaires dans la farine" qui lui a valu le surnom de "boulanger d’Abidjan". Mais l’opiniâtreté d’Alassane Ouattara et la pression internationale ont finalement eu raison de sa ténacité légendaire.

Du syndicalisme au palais présidentiel

Originaire du pays bété, dans l’ouest ivoirien, Laurent Gbagbo voit le jour le 31 mai 1945 dans le village de Mama, près de Gagnoa. Fils d’un catholique pratiquant, le jeune Laurent, pris de passion pour le grec et le latin, décide de suivre le chemin de l'enseignement.

Devenu enseignant en histoire et en géographie au Lycée classique d’Abidjan puis chercheur à l'Institut d'histoire, d'art et d'archéologie africaine (IHAAA), Laurent Gbagbo milite au sein du Syndicat national de la recherche et de l’enseignement supérieur (Synares). Un activisme qui lui vaut de séjourner quelques temps en prison.

Galvanisé par les manifestations étudiantes de février 1982 auxquelles il a pris part, le jeune syndicaliste durcit son opposition au régime du président Houphouët Boigny en fondant, cette même année, le Front populaire ivoirien (FPI), qui s’attire très vite les foudres du pouvoir.

Lors de l’instauration du multipartisme dans le pays, le chef de file du FPI, qui vient d'adhérer à l'Internationale socialiste, annonce sa candidature à la présidentielle d’octobre 1990. Contre toute attente, le camarade Gbagbo récolte 18,3 % des voix. La Côte d’Ivoire se découvre un opposant fougueux et bateleur qui - fait rare - ne craint pas de s’attaquer à la statue Houphouët.

À l’issue de l’élection présidentielle de 1995, qui doit désigner le successeur du défunt "père de la nation", Henri Konan Bédié s’adjuge le scrutin haut la main, mais Gbagbo n'en a cure : il sait que son tour viendra.

Cinq ans plus tard, le candidat du FPI remporte la présidentielle d'octobre 2000. Lors de la cérémonie d'investiture, son épouse Simone ne peut contenir ses larmes. Compagne de lutte de la première heure dotée d'une forte influence sur son mari au point de le convertir à un évangélisme fervent, la nouvelle Première dame savoure le couronnement de vingt années de combat politique.

À la tête d'une Côte d’Ivoire coupée en deux

A peine parvenu à la tête de l’État, Laurent Gbagbo échappe de peu à un coup d’État. Dans la nuit du 18 au 19 septembre 2002, des hommes armés venus du Nord profitent de son absence - il est alors en visite officielle en Italie - pour mener des attaques simultanées sur Abidjan, Bouaké (centre) et Korhogo (nord).

Repoussés par les forces gouvernementales, les insurgés se replient à Bouaké, où ils installent leur base. La Côte d’Ivoire est coupée en deux et s’enfonce dans la crise. Les partisans du président pointent du doigt le nordiste Alassane Ouattara qui, dénoncent-ils, bénéficient du soutien de "puissances étrangères", parmi lesquelles la France.

Entraînés par la milice des Jeunes patriotes, les pro-Gbagbo s’attaquent en 2004 aux intérêts de l’ancienne puissance coloniale. Malgré ses appels au calme répétés, le président ivoirien est régulièrement accusé par Paris d’attiser le sentiment antifrançais. Le divorce entre la France et la Côte d'Ivoire est consommé.

Un président qui a pris goût au pouvoir

L’accord de paix signé le 4 mars 2007 à Ouagadougou, au Burkina Faso, vient finalement relancer les espoirs des Ivoiriens éprouvés par cinq années de crise. Laurent Gbagbo annonce la tenue imminente d’une présidentielle qui, pourtant, sera reportée à six reprises.

L’ancien syndicaliste qui avait coutume de battre le pavé est accusé d’avoir pris goût au pouvoir et de tout faire pour empêcher l’organisation du scrutin. Finalement fixée au 31 octobre 2010, l’élection présidentielle oppose, pour la première fois dans la jeune histoire du pays, le trio Gbagbo-Ouattara-Bédié qui domine la scène politique ivoirienne depuis la mort de Félix Houphouët-Boigny.

Aveuglé par des sondages qui le créditent d’une large victoire, le président-candidat se lance dans la bataille avec la certitude de l’emporter. Laurent Gbagbo se sent imbattable. Le 3 décembre, après une longue attente pour les électeurs ivoiriens, la Commission électorale indépendante (CEI) annonce la couleur : Alassane Ouattara a obtenu 54,1% des voix, Laurent Gbagbo, 45,9%. Mauvais perdant, ce dernier refuse la réalité des chiffres. Et s'entêtera, quatre mois durant, à occuper un fauteuil qu'il mit si longtemps à conquérir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: actualités de Côte d’Ivoire (économies politiques militaire )    Mer 13 Avr - 15:22


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: actualités de Côte d’Ivoire (économies politiques militaire )    Mer 13 Avr - 19:24

Côte d'Ivoire : Gbagbo transféré dans le nord

EN DIRECT - Selon Europe 1, l'ancien président serait à Korhogo, le fief politique de son rival.

Gbagbo en résidence surveillée dans le nord du pays Laurent Gbagbo n'est plus à l'hôtel du Golf à Abidjan où il avait été conduit après son arrestation lundi et se trouve actuellement en résidence surveillée en Côte d'Ivoire, a déclaré mercredi Alassane Ouattara. Il sera traité avec la considération due à un ancien chef d'Etat, a assuré son rival. Selon une information d'Europe 1.fr, Laurent Gbagbo aurait été transféré à Korhogo , dans le fief politique d'Alassane Ouattara situé à 600 kilomètres d'Abidjan.

http://fr.news.yahoo.com/80/20110413/twl-cte-d-ivoire-gbagbo-transfr-dans-le-554568f.html
Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Direct Côte d'Ivoire - Des avocats français pour défendre Laurent Gbagbo   Mer 13 Avr - 19:45

19h45 [AFP/Romandie News] La fille de Laurent Gbagbo saisit des avocats français

Selon un communiqué transmis mercredi 13 avril par Alain Toussaint, le conseiller à Paris de l'ex-chef d'Etat ivoirien, une fille de Laurent Gbagbo a saisi des avocats français pour assurer la défense de ses parents et d'autres membres de sa famille ou leurs collaborateurs arrêtés le 11 avril dans la résidence de l'ancien président ivoirien.

«J'ai demandé à ces avocats d'étudier les conditions de légalité, au sens international, de l''arrestation' du président de la République et de la Première dame et aussi la légalité internationale de l'intervention de l'armée française qui a agi en dehors du cadre de la résolution 1975 du Conseil de sécurité de l'ONU», a déclaré Marie-Antoinette Singleton, qui vit aux Etats-Unis.

19h00 [Liberation] La liste des pro-Gbagbo détenus à l'hotel du Golf

Le site du quotidien français donne en exclusivité une liste de 107 personnes représentant les fidèles de Laurent Gbagbo qui ont été transférés de la résidence officielle du président sortant où ils étaient retranchés vers l'hotel du Golf, QG d'Alassane Ouattara, protégés par des centaines de Casques bleus. Pour des raisons de sécurité, le journal n'a laissé transparaître que les noms des personnes ayant exercé des fonctions officielles.

Le journal observe que, parmi le dernier carré de fidèles de Gbagbo figure son clan famillial élargi mais aussi le petit personnel de la résidence. Il souligne l'absence de membres de forces de sécurité de l'ancien président. Quant à Charles Blé Goude, le chef des «Jeunes patriotes», il est introuvable.

18h30 [AFP/Abidjan.net] Ouattara fait appel à la Cour pénale internationale

Le président ivoirien a demandé à la Cour pénale internationale d'enquêter sur des accusations de massacres visant notamment ses partisans.

Alassane Ouattara a annoncé qu'il allait «demander au procureur de la Cour pénale internationale (CPI) d'engager des investigations» sur l... Lire la suite sur Slate.fr
http://fr.news.yahoo.com/79/20110413/twl-direct-cte-d-ivoire-des-avocats-fran-fe7f0c9.html






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Chute de Gbagbo: Des zones d'ombre persistent    Mer 13 Avr - 19:52

Alors que des zones d'ombre demeurent sur les circonstances de l'arrestation de Laurent Gbagbo lundi à Abidjan, le président ivoirien Alassane Ouattara a pris hier les rênes d'un pays à la dérive avec la mission immense de réconcilier une nation divisée et de rétablir la paix et la sécurité. Selon l'AFP qui cite plusieurs témoins, des tirs d'armes lourdes ont retenti hier en fin de matinée à Abidjan dans les quartiers du Plateau et de Cocody, deux bastions de l'ex-président Laurent Gbagbo. Le nouveau président a exprimé sa volonté de tourner une page avec pour mot d'ordre la réconciliation, le retour à l'ordre et au calme, et l'espérance. Pour sa part, le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a estimé que la Côte d'Ivoire disposait désormais d'une «occasion historique» pour promouvoir la réconciliation nationale, établir un gouvernement d'unité nationale et rétablir l'autorité de l'Etat. Ban Ki-Moon a demandé à M. Ouattara d'éviter un nouveau «bain de sang» et des représailles. Les quatre mois de crise ont fait au moins 800 morts dont la moitié à Abidjan, selon l'ONU. La bataille d'Abidjan a précipité la capitale économique, dont la population est évaluée à quatre millions d'habitants, au bord d'une catastrophe humanitaire, avec des quartiers livrés aux pillages. Selon l'agence française Abidjan était encore hier le théâtre de pillages et dans certains quartiers des coups de feu se faisaient entendre. La situation humanitaire est également très difficile dans l'intérieur du pays, notamment dans l'Ouest où les combattants des deux camps ont été accusés par l'ONU et des ONG d'exactions. A Genève, le Conseil des droits de l'homme de l'ONU a nommé hier les trois experts chargés d'enquêter sur les crimes commis depuis le scrutin présidentiel. Alassane Ouattara, a affirmé, dans son premier discours télévisé lundi, vouloir mettre en place une commission vérité et réconciliation «qui fera la lumière sur tous les massacres, crimes et autres violations des droits de l'homme». M. Ouattara a annoncé le lancement d'une procédure judiciaire contre son ex-rival, son épouse et ses collaborateurs, assurant que «toutes les dispositions sont prises» pour assurer leur «intégrité physique». Au lendemain de l'arrestation de Gbagbo, son camp a directement accusé les forces spéciales françaises d'avoir «enlevé» le président sortant à sa résidence pour le livrer à Alassane Ouattara. Dans le même temps, le Premier ministre français François Fillon a réaffirmé que «pas un soldat français» n'avait mis les pieds dans la résidence. Intervention militaire française directe ou dénouement «entre Ivoiriens», comme l'affirme la France ? L'enjeu est important pour le nouveau président Ouattara, dont la légitimité souffre déjà du soupçon d'avoir été porté au pouvoir par l'ancien colonisateur. Si Paris dément toute implication des forces spéciales dans l'opération, le chef d'état-major des armées, l'amiral Edouard Guillaud, a fourni en revanche une indication de l'intensité de l'engagement français en déclarant «pas de blessés côté français mais un volume de munitions de quelques milliers d'obus de 20 mm et quelques dizaines de missiles» utilisés au cours des derniers jours, a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse. Ce qui traduit un engagement décisif, sans lequel les forces du nouveau président ivoirien n'auraient pas été en mesure de faire prisonnier Laurent Gbagbo. Des éléments incontestables existent-ils sur le déroulement de l'opération ? Hier, le ministre de la Défense Gérard Longuet s'est dit «absolument certain que nous aurons des images de toute l'opération.

Non pas de l'armée française, mais de l'ensemble des acteurs, et on saura qu'aucun soldat français, aucun soldat de l'Onuci n'est rentré dans la résidence présidentielle», a-t-il répété. Les ministres européens des Affaires étrangères, réunis à Luxembourg, devaient promettre hier au président Ouattara une aide économique à long terme pour l'aider à reconstruire un pays menacé par le chaos. Paris a déjà annoncé une aide «exceptionnelle» de 400 millions d'euros en faveur de son ancienne colonie, pour aider notamment à satisfaire les besoins urgents des populations






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: actualités de Côte d’Ivoire (économies politiques militaire )    Jeu 14 Avr - 19:09

L'Onu défend son rôle dans l'arrestation de Laurent Gbagbo

Ce sont les Ivoiriens et non les puissances étrangères qui ont renversé Laurent Gbagbo, ont affirmé jeudi les Nations unies, qui doivent faire face à de nombreuses critiques sur le rôle de l'Onuci lors de la chute de l'ex-président ivoirien.

Après quatre mois et demi de crise, le président élu, Alassane Ouattara, a officiellement pris lundi le pouvoir en Côte d'Ivoire après l'arrestation de Laurent Gbagbo grâce à l'aide des forces de l'Onu et des militaires français.

http://fr.news.yahoo.com/4/20110414/twl-cote-divoire-onu-bd5ae06.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: actualités de Côte d’Ivoire (économies politiques militaire )    Jeu 14 Avr - 22:05

Des avocats de Gbagbo demandent des comptes à l'Onu

PARIS (Reuters) - Des avocats de Laurent Gbagbo en France demandent au secrétaire général des Nations unies des explications sur l'arrestation de l'ancien président de la Côte d'Ivoire, dénuée selon eux de bases juridiques.

http://fr.news.yahoo.com/4/20110414/tts-cote-divoire-gbagbo-avocats-ca02f96.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: actualités de Côte d’Ivoire (économies politiques militaire )    Dim 17 Avr - 15:04

La Côte d'Ivoire envisage l'apaisement

Le camp de Laurent Gbagbo a lancé samedi un appel à la réconciliation. Le nouveau régime d'Alassane Ouattara a annoncé la libération de 70 proches du président déchu. Lire la suite »

http://fr.news.yahoo.com/64/20110417/twl-la-cte-d-ivoire-envisage-l-apaisemen-acb1c83.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: actualités de Côte d’Ivoire (économies politiques militaire )    Mer 20 Avr - 22:54

Escalade de violence à Abidjan

L'armée ivoirienne a attaqué mercredi à Abidjan une milice jusqu'ici alliée, le "commando invisible", et des combattants favorables à l'ex-président Laurent Gbagbo.

Ces combats, qui se déroulent dans plusieurs quartiers de la capitale économique de Côte d'Ivoire, sont les plus violents depuis la capture de Laurent Gbagbo le 11 avril dernier par les forces loyales au président élu Alassane Ouattara.

"Depuis quelques minutes, nos positions à Abobo et Ayaman sont attaquées par des éléments des FRCI (Forces républicaines de Côte d'Ivoire) qui nous accusent d'aider les miliciens pro-Gbagbo à Yopougon", a déclaré Ibrahim Coulibaly, le chef du "commando invisible".

Cette milice, forte de 5.000 combattants, a combattu aux côtés des FRCI, constituées principalement d'anciens rebelles nordistes des Forces nouvelles, actives pendant la guerre civile de 2002, pour renverser Laurent Gbagbo.

Ibrahim Coulibaly a assuré mardi le camp du président Ouattara de la loyauté de ses troupes et démenti que ses forces se soient brouillées avec d'autres combattants.

Le "commando invisible" et les ex-Forces nouvelles ont un long passé de désaccords qui se sont parfois réglés par la violence.

Une source proche des FRCI, qui combattent également les milices pro-Gbagbo à Yopougon, a confirmé l'attaque contre les forces de Coulibaly, expliquant que ces dernières n'avaient pas respecté une date-butoir pour intégrer l'armée nationale.

Des habitants d'Abobo joints par Reuters au téléphone ont fait état de tirs d'armes lourdes dans la commune du nord d'Abidjan.

"Les combats continuent, on peut entendre des véhicules se déplacer dans les rues, mais on ne peut pas sortir pour voir ce qui se passe", a déclaré un habitant, Amara Touré. "On entend des Kalachnikov et des armes lourdes."


http://fr.news.yahoo.com/4/20110420/twl-cote-divoire-bd5ae06.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: actualités de Côte d’Ivoire (économies politiques militaire )    Jeu 21 Avr - 18:54

Affrontements entre forces pro-Ouattara

ABIDJAN, Côte d'Ivoire - Des combats ont opposé la nouvelle armée ivoirienne et une milice qui avait aidé à installer au pouvoir le président légitimement élu Alassane Ouattara la semaine dernière, ont déclaré jeudi des sources militaires.

http://fr.news.yahoo.com/3/20110421/twl-cote-ivoire-situation-synthese-1be00ca.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: actualités de Côte d’Ivoire (économies politiques militaire )    Ven 22 Avr - 16:32

Dans l'ouest de la Côte d'Ivoire, 'les violences sont loin d'être terminées'

Malgré l'arrestation de Laurent Gbagbo le 11 avril, et le retour au calme progressif dans le pays, la situation ne s'améliore pas dans l'ouest de la Côte d'Ivoire. Les réfugiés continuent d'affluer dans les trois sous-préfectures de la région, et le camp de Duékoué accueille désormais plus de 27 000 personnes.

Depuis le début de la crise, la région a été le théâtre de violents affrontements. A Duékoué, la Croix-Rouge a évoqué 'au moins 800 morts' pour la seule journée du 29 mars. L'ONG a dénoncé des 'violences intercommunautaires' entre les autochtones d'ethnie guéré et les Ivoiriens du Nord. Et plusieurs organisations redoutent que la crise politique nationale ait dégénéré en conflit ethnique local. Le 3 avril, le premier ministre Guillaume Soro a promis l'ouverture d'enquêtes sur les massacres signalés dans l'ouest.

SITUATION HUMANITAIRE 'DÉSASTREUSE'

Pour les humanitaires présents sur place, la situation est toujours 'très inquiétante'. Tous dénoncent les violences qui se poursuivent dans les zones les plus reculées de ce territoire. Chaque jour, de nouveaux blessés arrivent à pied, depuis leurs villages de brousse, dénonçant 'des attaques à la machette, à l'arme blanche, des viols et des combats entre communautés', explique Solange Koné, responsable de l'Association de soutien à l'autopromotion sanitaire et urbaine (Asapsu) ivoirienne, qui intervient dans le camp de Duékoué.

Dans les camps de réfugiés, les conditions d'hygiène se révèlent déplorables et l'espace manque. A Duékoué, 'la capacité du camp est largement dépassée', dénonce Salha Issouffou, responsable de la mission de Médecins sans Frontières (MSF) dans la région. 'Pour l'instant, nous avons déjà traité, en dehors des blessés, plusieurs cas de rougeole et un de méningite dans le seul camp de Duékoué. Nous redoutons le scénario de l'épidémie qui se propagerait comme une traînée de poudre dans les camps.' En février dernier, la rougeole avait été diagnostiquée chez plusieurs enfants mais la campagne de vaccination prévue par les autorités de santé avait été annulée à cause des violences...

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2011/04/22/dans-l-ouest-de-la-cote-d-ivoire-les-violences-sont-loin-d-etre-terminees_1511158_3212.html#xtor=AL-32280184
Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Côte d'Ivoire: Les avocats de Gbagbo lancent une offensive   Ven 22 Avr - 16:52

Ils envisagent de porter plainte pour crime contre l'humanité...
Dans une interview accordée jeudi à 20 Minutes, Me Jacques Vergès a annoncé que le collectif d'avocats chargé de défendre le président ivoirien sortant, dont il fait partie, allait aussi défendre une douzaine de familles de victimes des massacres perpétrés à Duékoué. Et, dans ce cadre, «porter plainte la semaine prochaine en France contre X pour crimes contre l'humanité, visant les forces rebelles et certains éléments de la force Licorne». «Qu'est-ce que la France [appelée à l'aide par l'Onu le 3 avril] a fait pour protéger la population de Duékoué? L'objectif de notre plainte est de clarifier ce qui s'est passé, obtenir des sanctions et dédommager les familles des victimes», a détaillé Vergès.

Me Collard fait scission

L'avocat, qui a notamment défendu Carlos et Klaus Barbie, dit avoir «des dizaines de documents : des témoignages des parents des victimes, des photos, des dates, des lieux...». Du 27 au 29 mars, au moins 330 personnes ont été massacrées à Duékoué, selon l'ONU, qui accuse les forces pro-Ouattara d'être coupables de «la plupart» de ces crimes et attribue les autres aux miliciens pro-Gbagbo. Vergès, qui publie demain avec Roland Dumas Crimes et fraudes en Côte d'Ivoire, a par ailleurs affirmé que le collectif avait «exclu à l'unanimité» mardi l'un de ses membres, Me Gilbert Collard. La décision aurait été prise après que ce dernier a demandé à Ouattara l'autorisation de rencontrer Gbagbo, en résidence surveillée. Contacté, Me Collard a démenti. Peu après, Alain Toussaint, à l'initiative du collectif, a indiqué que Me Collard s'en retirait «compte tenu des difficultés avec Me Vergès», mais qu'il continuerait à s'occuper de la défense du couple Gbagbo et de leur fille. «On siffle la fin de la récré. Il y avait des problèmes d'ego, mais ce n'est pas le plus important. Le but, c'est de libérer Gbagbo», commente Alain Toussaint
http://fr.news.yahoo.com/82/20110421/twl-les-avocats-de-gbagbo-l-offensive-8f38f87.html






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Côte d'Ivoire : Goodbye Gbagbo, Goodluck Jonathan   Dim 24 Avr - 23:08

La Côte d'Ivoire. Encore et toujours la Côte d'Ivoire. Depuis six mois, les médias d'Afrique francophone n'ont que le nom de ce pays à la bouche. Ils n'ont d'yeux que pour Abidjan. Depuis un certain 28 novembre 2010, le jour du deuxième tour de la présidentielle ivoirienne. Seule l'issue de cette élection passionne
Il est vrai que le suspens était de taille. Pendant cinq mois, la Côte d'Ivoire a eu deux présidents. Alassane Ouattara dont l'élection était reconnue par la communauté internationale, notamment par les Nations unies. Laurent Gbagbo, le président sortant dont la réélection avait été validée par le Conseil constitutionnel.

Pendant plus de quatre mois, Laurent Gbagbo s'est accroché à son trône. Seule une intervention militaire est parvenue à le déloger de son palais présidentiel. Encore aujourd'hui, les médias se passionnent pour les conditions de l'arrestation le 11 avril de Laurent Gbagbo. A-t-elle été l'oeuvre des troupes françaises de la licorne ou des hommes d'Alassane Ouattara?

Une autre élection majeure

Alors que la polémique prend de l'ampleur, les médias francophones en viennent presque à oublier un autre scrutin majeur: la présidentielle au Nigeria. Le président sortant Goodluck Jonathan vient d'être réélu dès le premier tour de l'élection organisée le 18 avril. Selon la Commission électorale nationale indépendante, il aurait recueilli 57% des suffrages. Son principal rival Muhammadu Buhari n'aurait rassemblé que 31% des voix. Un résultat contesté par Muhammadu Buhari, mais ce candidat musulman a exigé la fin des émeutes postélectorales qui ont fait au moins 200 morts. Des électeurs du nord, pro-Buhari, ont manifesté pour contester le verdict des urnes. Au Nigeria, les élections débouchent fréquemment sur des violences.

Malgré toutes les difficultés postélectorales, Goodluck Jonathan sort renforcé de ce processus. Il aura été adoubé par le scrutin universel. La nouvelle est loin d'être sans importance lire la suite
http://fr.news.yahoo.com/79/20110424/twl-cte-d-ivoire-goodbye-gbagbo-goodluck-fe7f0c9.html






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: actualités de Côte d’Ivoire (économies politiques militaire )    Mar 24 Jan - 12:54

[b]






Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: actualités de Côte d’Ivoire (économies politiques militaire )    

Revenir en haut Aller en bas
 

actualités de Côte d’Ivoire (économies politiques militaire )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Code Armée - alphabet militaire et aviateur
» Les actualités de la Marine Française
» Mer et marine, toute l'actualité marine.
» Dieppe la Cité de l'Ivoire.
» 2 REP cote d'ivoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Top Air Forces Algerian :: ( actualités ) :: Actu (internationales)
-