Top Air Forces Algerian
bienvenue parmi nous ,n'oublier pas de vous présenter avant toutes choses,
et de lire la charte du Forum,
merci,
le staff.

Top Air Forces Algerian

Forces Armées Algérienne
 
AccueilportailCalendrierS'enregistrerConnexion
bonjour,vous devez vous présenter merci

Partagez | 
 

 Libye : le régime de Kadhafi vacille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 12 ... 21  Suivant
AuteurMessage
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Libye : La coalition s’attaque aux lignes de ravitaillement des forces de Kadhafi   Mar 22 Mar - 21:30


Après le succès annoncé d’une première vague de frappes samedi et dimanche contre les défenses antiaériennes et des blindés près des lignes des insurgés, la prochaine étape consistera à attaquer ces lignes de ravitaillement pour limiter la capacité d’action des forces gouvernementales.

“Ses forces sont plutôt éparpillées entre Tripoli et Benghazi (à 1.000 km à l’est) et nous allons essayer de couper le soutien logistique“, avait expliqué dimanche le plus haut gradé américain, l’amiral Michael Mullen, après avoir assuré que la zone d’exclusion aérienne était instaurée. La coalition, avec à sa tête les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne, est entrée en action samedi en bombardant par air et par mer des objectifs militaires, en vertu de la résolution 1973 de l’ONU adoptée jeudi soir.
Dans la nuit, des missiles ont détruit un bâtiment administratif à l’intérieur du complexe résidentiel de M. Kadhafi dans le sud de Tripoli, où les habitants ont entendu de fortes explosions. Selon la coalition, il abritait un centre “de commandement et de contrôle“ des forces gouvernementales.
Plusieurs hauts responsables ont assuré que la coalition ne cherchait pas à viser directement le colonel Kadhafi. Mais le ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague, a laissé entendre lundi que cela pourrait arriver.
Dans l’Est, les forces gouvernementales, qui avaient attaqué Benghazi samedi matin, ont reculé jusqu’à Ajdabiya, à 160 km au sud, selon des journalistes de l’AFP, qui ont vu des dizaines de chars détruits par des frappes aériennes le long de la route entre les deux villes.
Des centaines de rebelles se rassemblaient dans la matinée à quelques kilomètres d’Ajdabiya, où toutes les communications ainsi que l’alimentation en eau étaient coupées. Une épaisse fumée noire s’élevait au-dessus d’un bâtiment de la ville.
“Nous demandons plus de frappes aériennes. Nous voulons qu’ils bombardent ses aéroports et ses chars“, a déclaré Salman Maghrabi, un combattant rebelle.
Après avoir annoncé vendredi un cessez-le-feu qui n’a pas été respecté, le gouvernement libyen a renouvelé dimanche soir son engagement, en réponse à un appel de l’Union africaine à “la cessation immédiate des hostilités“. Washington a dénoncé “un mensonge“.
L’intervention militaire, réclamée par l’opposition libyenne, a débuté par une frappe aérienne française samedi à 16H45 GMT. L’Italie, la Belgique et l’Espagne ont annoncé dimanche leur participation aux opérations, tout comme le Qatar et les Emirats.
Le très influent prédicateur qatari cheikh Youssef al-Qardaoui a affirmé que l’intervention internationale était “nécessaire“ pour arrêter l’effusion de sang. Mais l’Italie a fait part lundi matin de son scepticisme, refusant toute “guerre“ contre la Libye et réclamant des assurances sur la conformité des premières frappes avec la résolution de l’ONU.
L’intensité des bombardements a en effet provoqué de vives réactions. Le chef de la Ligue arabe, Amr Moussa, qui avait soutenu l’instauration d’une zone d’exclusion aérienne, a estimé que les bombardements s’écartaient de leur but.
Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a répondu lundi que la communauté internationale devait parler d’une seule voix sur la Libye.
L’Allemagne s’est cependant dite confortée dans ses fortes réserves à l’égard de l’opération militaire, et la Russie a jugé “inadmissible“ d’utiliser le mandat de l’ONU “pour mener à bien des objectifs qui vont clairement au-delà de ses dispositions“.
Le président tchétchène, Ramzan Kadyrov, a estimé lundi que la “machine de guerre“ américaine était lancée et qu’elle ne s’arrêterait pas, comme en Afghanistan et en Irak.
Le Pentagone a affirmé dimanche soir qu’il n’y avait “pas d’indication“ de victimes civiles dans les zones touchées par la coalition. Le régime libyen a annoncé que 48 personnes avaient péri samedi soir, même si des journalistes invités à assister à des funérailles de victimes n’ont vu aucun corps.
Le Royaume-Uni a annoncé lundi matin avoir renoncé dans la nuit à une opération prévue dans la nuit, ses avions ayant repéré des civils dans le périmètre visé.
Le colonel Kadhafi, au pouvoir depuis près de 42 ans et contesté depuis le 15 février par une révolte qui s’est transformée en guerre civile, a prévenu que les Occidentaux devaient s’attendre à une “longue guerre“.
Un radio amateur néerlandais a révélé dimanche la présence en Libye d’un avion américain destiné aux opérations de propagande, qui diffusait un message dissuadant les navires libyens de prendre la mer, alors que les navires de la coalition internationale ont mis en place un blocus naval. La résolution 1973 du Conseil de sécurité de l’ONU exige l’arrêt complet des attaques contre les civils, impose une zone d’exclusion aérienne en Libye et permet des frappes pour contraindre le colonel Kadhafi à cesser la répression qui a fait des centaines de morts et poussé 300.000 personnes à fuir le pays
http://www.depechedekabylie.com/monde/93616-libye-coalition-sattaque-aux-lignes-ravitaillement-des-forces-kadhafi.html






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Lavrov: Notre position est identique à la position de l'Algérie    Mar 22 Mar - 21:59

position de l'Algérie de ne pas modifier les objectifs de la résolution de l'ONU

mission d'enquête en Libye, et la cessation immédiate des hostilités et la réduction de l'intervention étrangère en Libye. Et mis en garde contre l'écart dans l'application de la Résolution n ° 1973 d'imposer un embargo aérien contre la Libye en vue de protéger les civils.

Ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, lors d'une conférence de presse conjointe qu'il a tenue avec la Russie ministre des Affaires étrangères, Sergei Lavrov, qui est arrivé en Algérie, avant-hier soir, a déclaré that''Algeria réaffirme son opposition à l'usage excessif de la force militaire en Libye et le bombardement de cibles civiles par les forces de la coalition, Ce qui a conduit à des pertes civiles''. Il Medelci que les frappes aériennes militaires faites par les forces de la coalition à la Libye, exagérée et injustifiée, et représente une dérogation dans l'application de la résolution de l'ONU''.
Le Medelci crise that''profound de la Libye exacerbée par l'intervention de la Force aérienne des pays participants dans une région de l'embargo aérien dans ce pays,''that''Algeria notant estime que cette intervention est une vue exagérée de la cible a souligné le Conseil de sécurité des Nations Unies dans le règlement n ° 1973''.
Il a réitéré le rejet Medelci l'Algérie de faire de l'objectif principal de la résolution adoptée par le Conseil de sécurité des Nations unies, et le juge d'imposer un embargo aérien sur les vols dans l'espace aérien libyen en vue de protéger les civils, à des objectifs politiques est déclaré, en disant:''Nous espérons que ce sera vers le but précis et clair pour la résolution de l'ONU et la façon d'appliquer , et nous croyons qu'il doit y avoir une évaluation de l'étendue de la mise en œuvre de cette résolution lors de la réunion du Conseil de sécurité jeudi prochain et voir s'il y avait un changement dans la''cible. Il a ajouté:''la résolution 1973 a été à des fins humanitaires, et non liés à des aspects politiques''.
Le ministre des Affaires étrangères that''Algeria renouvelle son appel à la cessation immédiate des hostilités et les interventions étrangères dans le but de sauver la vie de nos frères des Libyens, et leur permettre de régler la crise pacifiquement et de manière durable et dans le respect de la préservation de l'unité et l'intégrité territoriale de leur pays et leur''la pleine souveraineté.
Le ministre a souligné that''Algeria Medelci, qui suit de près et avec inquiétude l'évolution de la situation en Libye, les appels d'envoyer une commission d'enquête pour connaître la situation réelle sur le terrain'', ajoutant that''information et les positions des parties au conflit à Tripoli et à Ben Ghazi, augmentation de l'ambiguïté La situation en Libye''. Il a ajouté que l'Algérie va inclure des efforts pour les efforts de l'Union africaine, qui tiendra une réunion, le 25 Mars, à Addis-Abeba, et suit avec grand intérêt les efforts du Secrétaire général des Nations Unies.
Le ministre Mourad Medelci a eu des contacts entre le Premier ministre algérien, Ahmed Ouyahia, et U. S. vice-président, Joe Biden, sur l'évolution de la situation en Libye, mais n'a pas divulgué le contenu de dial-up, dont la Maison Blanche a dit que c'était sur le point d'obtenir l'approbation de l'Algérie pour l'utilisation de la force contre régime de Kadhafi.
La Russie met en garde contre les dangers de l'intervention étrangère en Libye
Pour sa part, la Russie ministre des Affaires étrangères Sergei Lavrov a déclaré position that''Russia est identique à la position de l'Algérie en ce qui concerne attention à ne pas modifier les objectifs principaux de la résolution de l'ONU à la Libye, notant que le soutien de son pays de la résolution de l'ONU a été lancé à partir du principe de protection des civils après avoir décidé de Kadhafi, l'utilisation de l'aviation militaire à la bombe les gens''.
Le ministre Sergueï Lavrov a déclaré troupes that''foreign doit respecter l'objectif fixé dans la résolution de l'ONU n ° 1973 sur la protection des civils contre les bombardements, que nous tenons à appliquer la résolution sans faire de victimes'', soulignant que la Russie soutient l'idée d'envoyer envoyé de l'ONU à La Libye est la vérité à partir de là.
Il a dit que le ministre russe des Affaires étrangères du Conseil de sécurité de l'ONU se réunira jeudi prochain, de procéder à une évaluation globale de la mise en œuvre de la Résolution n ° 1973 concernant l'imposition de la zone d'interdiction de vol dans l'espace aérien libyen. Il a averti that''causes la détérioration de la situation en Libye, à la prolifération des armes dans le Sahel, et alors nous serions en face d'un nouveau développement du terrorisme dans le Sahel et du Sahara, avant les nouvelles manifestations du terrorisme''. Il a souligné that''the monde arabe et du Moyen-Orient connaissent l'évolution rapide et des événements importants, nous sommes intéressés que les pays arabes à être stable et respectueux des droits de l'homme''. Il a souligné que la Russie est contre les normes relatives à ces événements
http://www.elkhabar.com/ar/hadath/248268.html






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Libye: l'Otan fera respecter l'embargo sur les armes   Mar 22 Mar - 23:02

InternationalLibye: l'Otan fera respecter l'embargo sur les armes


L'Otan a décidé d'entamer l'opération visant à faire respecter l'embargo sur les fournitures d'armes à la Libye, lit-on dans la déclaration du secrétaire général de l'Alliance Anders Fogh Rasmussen dont le texte est parvenu mardi à RIA Novosti.

L'amiral James Stavridis, commandant suprême des forces alliés en Europe, "est en train d'activer navires et avions en Méditerranée centrale. Ils effectueront le suivi, l'information et, au besoin, le blocage des bateaux soupçonnés de transporter des armes illégales et des mercenaires au large des côtes libyennes", a indiqué M.Rasmussen.

Le secrétaire général a ajouté que l'Otan saluerait toute contribution de ses partenaires aux efforts conjoints destinés à protéger le peuple de Libye contre la violence exercée par le régime Kadhafi.

Selon M.Rasmussen, l'Otan a élaboré trois axes en vue de son éventuelle participation à l'intervention en Libye: sécurisation de l'opération humanitaire, application de l'embargo sur les armes et imposition de la zone d'interdiction aérienne.

Une coalition multinationale conduite par les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne, les trois principales puissances militaires de l'Otan, bombarde la Libye depuis samedi, en application de la résolution 1973 de l'Onu
BRUXELLES, 22 mars - RIA Novosti






Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: réseau de foudre: le bombardement des villes violentes de Kadhafi dans la population en Libye    Mer 23 Mar - 19:23



bizard bâtiment détruit mais pas le missile,










Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Mer 23 Mar - 20:03

Le dimanche 20 mars 2011 le porte-avions Charles de Gaulle a appareillé de son port d'attache de Toulon pour rejoindre sa zone d'opération au large de la Libye. Les aéronefs l'ont rejoint au cours de son transit vers la Libye
Libye : appareillage et montée en puissance






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Alger critique les bombardements en Libye    Mer 23 Mar - 21:39

M. Medelci a également accusé les pays participant à cette coalition d’avoir “aggravé la crise”, dans une déclaration qu’il a lue en présence de son homologue russe, Sergueï Lavrov.

Il aura fallu l’arrivée à Alger du chef de la diplomatie russe, traditionnel allié de l’Algérie, pour que l’on sache, avec plus de précision, la position de notre pays par rapport à l’intervention militaire décidée contre la Libye voisine.
L’Algérie, qui avait appuyé la décision de la Ligue arabe, puis la résolution du Conseil de sécurité concernant les actions à mener contre le régime de Kadhafi, nuance présentement son appui.
Le chef de la diplomatie algérienne, Mourad Medelci, a jugé, hier, les bombardements aériens de la coalition internationale contre la Libye disproportionnés par rapport à l’objectif de la résolution de l’ONU et a appelé à “une cessation immédiate des hostilités”.
M. Medelci a également accusé les pays participant à cette coalition d’avoir “aggravé la crise”, dans une déclaration qu’il a lue en présence de son homologue russe, Sergueï Lavrov.
“L’Algérie saisit cette occasion pour appeler une nouvelle fois à la cessation immédiate des hostilités et des interventions étrangères et ce, afin d’épargner la vie de nos frères libyens”, a-t-il ajouté. Il a souligné qu’il fallait permettre aux Libyens “de résoudre pacifiquement et durablement la crise dans le respect et la préservation de leur unité, de la préservation de leur intégrité territoriale et de la préservation de leur pleine souveraineté”, a-t-il ajouté.
Le ministre des Affaires étrangères a indiqué aussi que l’Algérie associera ses efforts à ceux de l’Union africaine, appelée à se réunir le 25 mars à Addis-Abeba (Éthiopie), et suit avec un “intérêt certain” les efforts du secrétaire général des Nations unies qui doit réunir le Conseil de sécurité de l’ONU jeudi prochain, à la demande de la Libye, pour procéder à une “évaluation objective” de la situation sur le territoire libyen.
Cette déclaration intervient au moment où la Russie a appelé à un cessez-le-feu immédiat et à des négociations politiques. La sortie du Premier ministre, Vladimir Poutine, jugeant l’opération des alliés de “croisade”, suivie de la mise au point du président Dimitri Medvedev qui, au fond, ne remet pas en cause les propos de son dauphin et non moins ancien président russe.
D’ailleurs, même les Américains, à commencer par le président Barack Obama, qui a dépêché son ministre de la Défense, Robert Gates, à Moscou, tentent de calmer le jeu, en assurant que les frappes vont baisser d’intensité dans les jours à venir. Toutefois, les Américains semblent décidés à impliquer le maximum de pays arabes dans l’action de la coalition en Libye. Pour le moment, seul le Qatar est engagé militairement aux côtés des forces de l’Otan.
Mourad Medelci a, par ailleurs, confirmé que le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, avait eu un entretien téléphonique avec le vice-président américain, Joe Biden, à la demande de ce dernier. Le ministre a indiqué que cet entretien était intervenu après que l’Algérie s’est exprimée de manière officielle sur la résolution 1973 du Conseil de sécurité de l’ONU, en déclarant avoir “pris acte” de cette décision.
Défendant la décision algérienne, le chef de la diplomatie dira : “L’Algérie est membre de la communauté internationale et de l’ONU et est donc justiciable de la mise en œuvre de cette décision.”
M. Medelci a tenu aussi à préciser que cet entretien téléphonique avait eu lieu après la réunion de la Ligue arabe du 12 mars dernier et après celle du Conseil de sécurité de l’ONU.
Dans ce contexte, il a rappelé que l’Algérie avait participé de “manière intense” au débat de la réunion du 12 mars à la Ligue arabe, ajoutant que “l’Algérie n’a pas émis de réserves formelles, mais juste exprimé son point de vue”.
Évoquant la situation en Tunisie et en Égypte, M. Medelci a indiqué que l’Algérie et la Russie se félicitaient que ces deux pays “s’inscrivent résolument dans une phase de transition démocratique”.
“Nous avons renouvelé notre disponibilité à soutenir ces deux pays dans cette phase critique de leur histoire.”
Pour sa part, le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a jugé que les évènements en Libye pourraient renforcer le terrorisme international et a appelé la coalition à protéger la population civile en Libye. “Si la situation s’aggrave, alors nous aurons affaire à de nouveaux cas de terrorisme international et à d’autres évènements que nous voudrions éviter”, a-t-il déclaré.
Il a estimé nécessaire que ceux qui appliquent la résolution 1973 du Conseil de sécurité, à savoir la protection des civils par une zone d’interdiction aérienne au-dessus de la Libye, suivent “strictement les décisions prises” car dépasser cet objectif “peut créer des conditions pour ces nouvelles menaces”.
“Le respect du droit international doit être le critère principal”, a-t-il dit, indiquant que la défense des populations civiles était “la seule demande adressée par la Ligue arabe au Conseil de sécurité de l’ONU”, suite à sa réunion du 12 mars au Caire.
Selon M. Lavrov, la résolution de l’Onu a été formulée de manière claire : pour défendre la population civile. “Il faut éviter la situation où, à travers une politique à double standard, nous déclenchions de nouvelles passions et provoquions de nouveaux sursauts de violence”, a-t-il ajouté.
http://www.liberte-algerie.com/edit.php?id=152981&titre=Alger critique les bombardements en Libye


Alger se fait entendre
Le chef de la diplomatie algérienne a confirmé l’entretien qui a eu lieu entre Ahmed Ouyahia et le vice-président américain, Joe Biden.

L’Algérie réagit à la situation en Libye. Par le biais de son ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, Alger appelle à l’arrêt «immédiat» de l’intervention militaire dans ce pays voisin. «L’Algérie saisit cette occasion pour appeler, une nouvelle fois, à la cessation immédiate des hostilités et des interventions étrangères, afin d’épargner la vie de nos frères libyens et de leur permettre de régler pacifiquement et durablement la crise dans le respect de la préservation de leur unité, leur intégrité territoriale et leur pleine souveraineté», a déclaré le chef de la diplomatie algérienne, lors d’un point de presse coanimé à la résidence El-Mithaq, avec le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.
M.Medelci a déclaré que la Libye traverse une crise profonde, aggravée notamment depuis l’intervention militaire de la coalition. «Nous avons (avec le ministre russe, Ndlr), développé nos consultations sur la situation qui prévaut dans la région, en Libye, notamment, qui traverse une situation de crise profonde, qui s’est aggravée avec l’entrée en action des forces aériennes».
Exprimant clairement la position de l’Algérie quant à cette intervention militaire, le ministre a déclaré qu’Alger juge disproportionnée cette démarche. «Nous jugeons disproportionnée cette intervention par rapport à l’objectif assigné par le Conseil de sécurité de l’ONU dans sa résolution 1973», a-t-il souligné.
Le ministre des Affaires étrangères a également indiqué que l’Algérie associera ses efforts à ceux de l’Union africaine, appelée à se réunir le 25 mars à Addis-Abeba (Ethiopie), et suit avec un «intérêt certain» les efforts du secrétaire général des Nations unies qui doit réunir le Conseil de sécurité de l’ONU jeudi prochain, pour procéder à une «évaluation objective» de la situation sur le territoire libyen.
A ce titre, il indiquera qu’il sera question de savoir dans quelles conditions a été appliquée la résolution du Conseil de sécurité. Il a également appelé à ce que soit vérifié «s’il n’y a pas eu de changement d’objectif en cours de parcours», citant notamment un «objectif politique» non défini, poursuivi par les pays occidentaux.
Sollicité pour affirmer ou infirmer le soutien affiché par le Premier ministre Ahmed Ouyahia au vice-président américain, Joe Biden, quant à la mise en oeuvre de la résolution 1973 du Conseil de sécurité, M.Medelci a eu cette réponse: «Effectivement, le Premier ministre Ahmed Ouyahia, a eu un entretien téléphonique avec le vice-président américain, M.Joe Biden, à la demande de ce dernier», a affirmé le diplomate algérien. Et d’expliquer les circonstances dans lesquelles est intervenue cette communication. «Cet entretien téléphonique avait eu lieu après la réunion de la Ligue arabe du 12 mars dernier et après celle du Conseil de sécurité de l’ONU», a-t-il dit. Et de préciser les raisons d’un tel soutien. «L’Algérie est membre de la communauté internationale et de l’ONU et est donc justiciable de la mise en oeuvre de cette décision», a-t-il fait remarquer. Pour M.Medelci, l’Algérie suit de très près ce qui se passe autour de cette question et elle fait passer des messages par ses contacts avec les membres du Conseil de sécurité.
«En tant que membre de la Ligue arabe, l’Algérie a participé d’une manière intense à la réunion du 12 mars», a-t-il indiqué. Le ministre a rappelé que lors de cette réunion, il a été convenu de créer une zone d’exclusion aérienne à caractère préventif et que cette zone doit être limitée dans le temps.
«Nous avons été suivis dans ces observations et nous n’avons pas été suivis dans certaines autres jugées très importantes», a-t-il enchaîné. Parmi les points sur lesquels l’Algérie n’a pas été suivie, on peut citer par exemple, qu’Alger a demandé de faire une évaluation sur les informations contradictoires qui parvenaient de Libye.
«L’Algérie avait proposé de déployer sur le terrain une commission d’enquête qui puisse élaborer» un compte rendu en vue de la prochaine réunion du Conseil des ministres arabes, a-t-il soutenu.
Concernant l’autre point sur lequel «nous n’avons pas été suivis, consiste en notre demande de nous concerter avec l’Union africaine avant d’aller au Conseil de sécurité», révèle le ministre. Et d’observer que l’Algérie n’avait pas émis des réserves formelles sur le texte de la Ligue arabe, mais elle avait juste exprimé son point de vue.

Tahar FATTANI






Revenir en haut Aller en bas
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Alliés effectué 633 sorties en quatre jours, à la Libye   Mer 23 Mar - 21:51


Koweït et en Jordanie, fournir un soutien logistique à la volée
S'élève à des vols militaires aux forces de la coalition dans l'espace aérien libyen au cours des quatre derniers jours, 336 sorties, les forces américaines Butltija, par les troupes côté français et britannique. Cela se produit à un moment al-Kadhafi a bombardé les rebelles avec des armes lourdes, comme cela s'est produit dans Misurata qui a tué les enfants victimes.

Un porte-parole de la direction des forces britanniques participent à des opérations militaires, Grak Baguil, la force aérienne libyenne n'existe plus comme un combat, et coïncident avec la divulgation des résultats de vols et de la mer depuis samedi dernier. Dans ce contexte, le Pentagone a annoncé le numéro US that''the, hier, de sorties depuis le début des frappes aériennes sur la Libye et atteint 336 missions, 108 sorties,''et a expliqué un porte-parole du Pentagone affirme that''the-Unis a ses propres B-212 missions, 124 sorties ont été effectuées par chacun des France, Grande-Bretagne, Canada, Belgique, Italie, Espagne et Danemark''.
Pendant les quatre heures et vingt années seulement, les forces de la coalition pendant la guerre américaine et britannique avec 97 sorties, le bombardement de la Libye sur le terrain dans lequel shell 162, dont 112 missiles Tomahawk américain.
Pour sa part, that''Kuwait hier le Premier ministre britannique David Cameron et de la Jordanie offre un soutien logistique aux opérations internationales en Libye,'', a ajouté le soutien militaire de jouer pleinement du Qatar, où l'avion impliqué dans des frappes aériennes sur la Libye.
Dans l'intervalle, responsable militaire américain a déclaré que son pays a été bombardé épave d'un avion s'est écrasé en Libye fighter''F''15 hier matin en raison d'une défaillance technique. Le porte-parole a expliqué que les bombardements was''to empêcher l'arrivée du plan matériel au point de''erreur. Le gouvernement néerlandais a annoncé qu'il allait faire respecter l'interdiction de six chasseurs jets''F''16 et environ 200 soldats et dragage des mines et de la restauration d'aéronefs.
Les avions de la coalition au sol, frappé la capitale, Tripoli, pour la quatrième nuit consécutive, où il a entendu le bruit des explosions à la périphérie de la ville tôt hier matin, et a répondu aux bombardements par anti-terrain similaires. Et la mort de 17 personnes, dont cinq enfants ont été tués dans la ville de Misurata abattu par des tireurs d'élite et des bombardements d'artillerie d'al-Kadhafi, qui a cessé les bombardements après l'attaque a eu lieu à partir d'avions de la coalition, mais ils ont repris les bombardements de l'Alzentan ville. Et attaqué le Kadhafi également le of''Gallo''and''''Oocala régions du sud-ouest du mécanisme de quatre-vingts du pays chargé d'armes et ont réussi à arrêter 15 personnes après un affrontement avec les rebelles. En Ajdabiya, les rebelles détruits hier matin, deux chars appartenant à l'al-Kadhafi et tué plusieurs soldats des bataillons. Des témoins ont déclaré que le fil al-Kadhafi lors de sa sortie de la ville, une emprise sur la population pour les empêcher de départ vers Benghazi. Selon un groupe de combattants stationnée à une distance de neuf kilomètres de l'entrée Ajdabiya, qu'il ya une douzaine de chars stationnés à l'entrée orientale de la ville.
Le journal a indiqué Libya''Today''that les bataillons de sécurité qui entourent le coin de la ville depuis le neuvième de ce mois, ont attaqué la maison où il se cachait de trois révolution des jeunes du 17 Février et tué deux d'entre eux, tandis que le troisième a réussi à s'échapper après avoir été blessé.
Politiquement, a nié les nouvelles de l'Assemblée nationale de transition pour former un gouvernement dans le sens traditionnel du terme, a déclaré Abdul Hafeez Gogha Conseil porte-parole lors d'une conférence de presse, que ce qui s'est passé, c'est juste une étiquette sur les nouvelles tâches aux membres du Conseil. The''island''earlier dans le national de transition provisoire en Libye Assemblée a nommé Mahmoud Jibril, chef du gouvernement de transition, et le chargea de former un gouvernement. Pendant ce temps, les envoyés parlé à l'Assemblée nationale de transition à une réunion avec des journalistes et des intellectuels dans la nuit de mardi à mercredi l'état that''the avenir en Libye sera un''laïque et démocratique






Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Jeu 24 Mar - 20:45

Un chasseur français Rafale a détruit jeudi un avion militaire libyen qui venait de se poser sur un aérodrome à Misrata, a annoncé jeudi le ministère français de la Défense.

"Un AWACS (E3F) de la coalition a détecté un aéronef dans la zone de Misrata. Une patrouille Mirage 2000 et une patrouille Rafale Air française se sont rendues sur zone et ont confirmé la présence d'un avion de combat qui opérait en violation de la résolution 1973. La patrouille Rafale a réalisé une frappe air-sol, avec un armement A2SM, alors que l'avion de combat des forces du colonel Kadhafi venait d'atterrir sur la base aérienne militaire de Misrata", a indiqué le ministère sur son site internet.

Les chasseurs français Rafale
La chaîne américaine ABC a annoncé antérieurement que les avions français avaient détruit un avion libyen Soko G-2 Galeb à Misrata.

Le 17 mars, le Conseil de sécurité de l'Onu a adopté une résolution autorisant le recours à la force pour protéger la population libyenne des troupes du colonel Kadhafi. Une opération militaire a été lancée le 19 mars dernier par la coalition formée par la Belgique, le Canada, le Danemark, l'Espagne, les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne et l'Italie. Les avions de la coalition ont effectué plus de 300 sorties en cinq jours, selon le Pentagone. Plus de 160 missiles Tomahawk ont été tirées contre les troupes pro-Kadhafi. Selon les autorités libyennes, les frappes ont fait des dizaines de morts parmi les civils. Les membres de la coalition ne confirment pas ces informations






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Ankara rejoint l'opération   Jeu 24 Mar - 21:03

ANKARA, 24 mars - RIA Novosti:

Après avoir répété qu'il était radicalement opposé à toute ingérence étrangère en Libye, le parlement turc a finalement avalisé jeudi l'envoi de cinq bâtiments de surface et d'un sous-marin au large de la Libye, pour une mission d'un an, rapporte le correspondant de RIA Novosti.

Ces six bâtiments de guerre sont censés faire respecter, conjointement avec une flottille de 16 navires de l'Otan, l'embargo sur les armes imposé aux forces de Mouammar Kadhafi en vertu de la résolution 1973 du Conseil de sécurité de l'Onu.

Les Turcs ont mené de longues et difficiles tractations avec leurs alliés de l'Alliance atlantique, mécontentant plusieurs d'entre eux dont la France, en réclamant une stratégie militaire nette en Libye, alors que les avions de la coalition internationale, menée par Washington, Paris et Londres, larguaient déjà des bombes sur les forces fidèles au colonel Kadhafi.

Les analystes expliquent ces lenteurs et hésitations d'Ankara par les sympathies islamistes du premier ministre Recep Tayyip Erdogan, qui a clamé que la Turquie "ne sera pas celle qui pointera une arme contre le peuple libyen" musulman, en accusant implicitement les Occidentaux de vouloir occuper la Libye pour son pétrole






Revenir en haut Aller en bas
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Chine, la Russie mettent en garde contre une catastrophe humanitaire à cause des raids    Jeu 24 Mar - 21:19

principalement la Grande-Bretagne États-Unis, et la France, l'étude de la couverture qui communiquer ses opérations en Libye, en application de la Résolution de l'AGNU 1973, la Chine a réitéré son appel à la nécessité d'un cessez-le feu et parvenir à une solution par le dialogue, alors que le précédent Premier ministre russe a publié une déclaration confirmant victimes civiles que les armes de la coalition est inacceptable.
Et demandé à la Chine d'hier, le cessez-le-feu en Libye immédiatement et parvenir à une solution par le dialogue, avertissant que les combats il pourrait porter atteinte à la stabilité dans la région.
Said Jiang Yu, porte-parole du ministère des Affaires étrangères lors d'une réunion avec des journalistes à Pékin,''Nous croyons que le but de mettre en œuvre la résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies est de protéger les objectifs humanitaires et de ne pas causer encore plus de''catastrophe humanitaire.
The''must respecter la règle de la Libye, l'indépendance, l'unité et l'intégrité territoriale. Nous exhortons également toutes les parties de cesser le feu immédiatement et d'éviter l'escalade du conflit ne fera qu'empirer la situation au niveau de la région''.
Et le président Vladimir Poutine, le Premier ministre russe, que l'utilisation de la coalition internationale des moyens qui causent la mort de civils en Libye est inacceptable.
M. Poutine a déclaré lors d'une conférence les nouvelles du jour avant-hier, dans la capitale serbe, Belgrade que la décision de la coalition à n'imposer aucune zone d'exclusion aérienne sur l'État souverain est une décision difficile, mais a en même temps que the''goal''Nabil.
Le chef du gouvernement russe,''Ce que nous voyons aujourd'hui: sont toutes les régions du pays a été bombardé. Comment le choix des moyens qui permettraient à plus de victimes parmi les civils? Cela soulève''préoccupation.
Vladimir Poutine et a dit qu'il ne devrait pas être comparée à la bombardements de l'OTAN en Yougoslavie en 1999 et le bombardement de la Libye aujourd'hui, mais il s'est dit préoccupé the''easy de prendre des décisions sur l'utilisation de la violence dans les affaires internationales ces dernières années''.
M. Poutine a récemment déclaré que la résolution des Nations Unies sur la Libye est invitations similaires aux croisades du Moyen Age et que les responsables de la mort de civils doivent prier pour leur vie.
forces de la coalition ont lancé, depuis le début de la semaine dernière, d'imposer un embargo de l'air par l'Organisation des Nations Unies dans sa résolution 1973, où les troupes françaises et des frappes aériennes américaines et britanniques et les bombardements de roquettes visant des sites militaires appartenant à Kadhafi, qui est né une scission au sein du groupe, tant sur la faisabilité des opérations militaires , ou à l'égard de ces processus s'exécute déjà






Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Ven 25 Mar - 16:06

COME CONFRONT A GADAFFI TANK IN BENGAZZI! with small arms 3 19 2011


Gueddafi harceler un ami des occidentaux






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Ven 25 Mar - 16:43



L'Otan prendra le commandement de l'opération militaire en Libye dimanche ou lundi, rapporte vendredi la chaîne de télévision italienne Sky TG24, se référant au ministre italien des Affaires étrangères Franco Frattini.

"L'Otan prendra le commandement de l'opération dimanche ou lundi", a déclaré lors d'une conférence de presse M.Frattini, en visite en Tunisie.

Pendant près d'une semaine, l'Otan est restée divisée sur le rôle à jouer dans l'opération Aube de l'Odyssée: Paris invitait les alliés à placer la mission sous l'autorité d'une structure politique intégrant les membres de la coalition et les représentants de la Ligue arabe et de l'Union africaine, tandis que Washington et d'autres pays de l'Alliance, dont l'Italie et la Turquie, proposaient de confier le commandement des opérations l'Otan.

Plusieurs pays participent à la coalition internationale qui mène des frappes aériennes depuis le week-end dernier en Libye, où des combats opposent les forces loyales au colonel Kadhafi et des rebelles. La France, fer de lance de l'offensive avec Londres et Washington, s'est opposée à ce que l'Alliance atlantique prenne sous sa responsabilité l'intégralité de la mission et voudrait que les membres de la coalition gardent la maîtrise des bombardements en Libye






Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Un million de Libyens prêts à lutter en cas d'invasion terrestre    Ven 25 Mar - 21:35

Près d'un million de Libyens sont prêts à défendre leur pays en cas d'opération terrestre, a affirmé mardi l'ambassadeur libyen à Moscou, Amir Al-Arabi Ali Gharib.

"Un million de personnes prendront les armes pour défendre la Libye", a déclaré le diplomate lors d'une rencontre avec Vladimir Jirinovski, leader du Parti libéral-démocrate de Russie (LDPR).

Evoquant le matériel de guerre dont dispose actuellement la Libye, l'ambassadeur a cité des systèmes de missiles antiaériens S-200 de fabrication soviétique, en regrettant que son pays "n'ait pas eu le temps d'acheter des armes modernes".

La Russie et la Libye "étaient en train de signer le contrat, mais cela n'a pas abouti", a-t-il ajouté.

"Nous avons les moyens de nous défendre, mais le principal est le peuple qui n'admettra pas d'opération terrestre", a dit l'ambassadeur.

Il a qualifié de "programme de l'extérieur" les événements qui se déroulaient en Libye depuis le 15 février dernier, qui ont dégénéré en "guerre civile soutenue de l'étranger".

"Les revendications (des insurgés) ne sont pas sociales. C'est un programme quelconque… Nous vivions tranquillement, sans conflits d'aucune sorte", a souligné Amir Al-Arabi Ali Gharib.

Le leader du LDPR a relevé pour sa part que les événements en Libye ne laissaient personne indifférent en Russie.

"Je pense que tout cela a été orchestré, les protestations au Proche-Orient étant trop simultanées, leurs revendications et les méthodes de lutte étant les mêmes", a fait remarquer M.Jirinovski.

La coalition composée du Canada, de l'Espagne, des Etats-Unis, de la France, de la Grande-Bretagne et de l'Italie a lancé samedi 19 mars une opération militaire en Libye, effectuant des frappes aériennes ciblées sur le territoire du pays. Selon Tripoli, ces raids ont déjà fait des dizaines de morts, mais l'Occident ne confirme pas cette information






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Le chef des forces françaises en mer se méfie de Kadhafi   Sam 26 Mar - 18:17

La zone d'exclusion aérienne en Libye à présent établie, les forces de la coalition se concentrent sur les autres menaces que le colonel Mouammar Kadhafi fait peser sur sa population, déclare samedi le commandant du volet français de l'opération.

Une semaine après le début de l'opération "Harmattan", l'amiral Philippe Coindreau, commandant de la Task force 473 - comprenant l'ensemble du groupe aéronaval, porte-avions Charles-de-Gaulle compris -, n'hésite pas à parler de "succès total".

Mais, quand quelques journalistes réunis dans son petit bureau de bois clair situé au niveau du pont 01 lui demandent s'il faut encore craindre le colonel Kadhafi, l'officier reste prudent.

"On connaît Kadhafi depuis longtemps, on sait ce qu'il est capable de faire. Je vous laisse juger", dit-il.

Dans deux heures, une nouvelle escadrille d'avions de chasse partira du pont d'envol du Charles-de-Gaulle pour une mission en Libye, comme elle le fait chaque jour depuis samedi dernier.

Du point de vue de l'amiral français, c'est, jusqu'ici, un sans-faute. "Etant donné le temps qui nous sépare aujourd'hui du déclenchement de notre mise en alerte et le niveau opérationnel auquel nous sommes, je réponds 'oui, c'est un succès total'", dit-il.

La zone d'exclusion aérienne a été rapidement établie en Libye, en vertu de la résolution 1973 des Nations unies sur la protection des populations civiles menacées par Mouammar Kadhafi. Les opérations se concentrent désormais sur d'autres aspects de la mission.

"L'autre volet est de s'assurer que les moyens militaires et terrestres de Kadhafi ne menacent pas les populations civiles, c'est le volet-là qui est actuellement assuré par la coalition, explique l'amiral. On regarde tout ce qui est susceptible de faire des dégâts sur la population". Un travail minutieux, qui passe par le renseignement.

ACTIVITÉS NAVALES

"C'est un effort constant, c'est une difficulté car ça mobilise beaucoup de moyens. Mais il faut qu'on puisse rendre compte des risques que les forces de Kadhafi font peser sur la population, et ça en continu", souligne l'officier.

Les navires du leader libyen sont particulièrement observés, d'autant qu'ils ne sont pas pris pour cible la coalition.

"C'est une des raisons pour lesquelles on surveille particulièrement les activités navales de Kadhafi", dit Philippe Coindreau.

Du point de vue français, les forces navales de Kadhafi, qui ne sont pas détruites, n'interviennent plus à Benghazi et sont cantonnées aux abords de Tripoli et de Misrata, dans l'Ouest.

"Il n'y a pas d'action militaire de destruction de ces forces. En revanche il y a eu destruction par la coalition de certaines batteries côtières de Kadhafi", dit l'amiral.

Les questions de commandement intégré, qui agitent les diplomates, ne semblent pas perturber l'officier, qui prend chaque jour ses ordres à Ramstein, en Allemagne, centre de commandement des opérations africaines de l'Otan.

"J'ai l'assurance que ces missions sont approuvées par la France et que, pour la partie aérienne, les aéronefs qui partent du Charles-de-Gaulle peuvent mener leurs missions sans risques pour la coalition, qu'il n'y a pas de risque fratricide", explique-t-il.

Le Charles-de-Gaulle, seul porte-avions au sens strict du terme présent dans la zone d'opérations située entre Malte, Crète et la Libye, est prêt pour une mission longue.

"Les militaires s'inscrivent dans la durée, moi je sais que sur le Charles-de-Gaulle, je suis capable de durer encore longtemps", dit-il.

Edité par Gérard Bon


Kadhafi est-il le fils d'un aviateur corse de la France libre ?
La légende veut que le colonel Kadhafi ait pour père un officier corse des Forces aériennes françaises libres (FAFL) accidenté en Libye en 1941.
Le colonel Muammar Kadhafi est-il, comme le prétend une légende, le fils d'un officier corse des Forces aériennes françaises libres (FAFL) accidenté en Libye en 1941 et dont la base aérienne, dite de Solenzara, en Haute-Corse, porte aujourd'hui le nom ? Au fond, la question focalise toutes les attentions.

"BA 126 - capitaine Preziosi" est le nom officiel de cette base qui est un des maillons du dispositif mis en place dans le cadre des opérations militaires contre la Libye. Site d'entraînement aux exercices de tirs et de bombardements des escadrons français et d'aviations de pays de l'Otan, la base, où n'est stationné en permanence qu'un escadron d'hélicoptères, est située sur le territoire du village de Ventiseri en Haute-Corse, et non sur celui de Solenzara en Corse-du-Sud, distant de plusieurs kilomètres.

Preziosi, une ressemblance frappante avec Kadhafi

Son nom est celui du capitaine Albert Preziosi, qui a servi en Libye en 1941 avant de tomber en combat aérien en Russie en 1943 au sein de la prestigieuse escadrille Normandie-Niémen. Albrt Preziosi, dont la ressemblance avec Kadhafi, officiellement né le 19 juin 1942 à Syrte, est frappante, avait été accidenté dans le désert libyen en 1941.

La légende de la paternité du jeune officier corse né dans le village de montagne de Vezzani en Haute-Corse en 1915 et engagé dès 1940 dans les Forces aériennes françaises libres à Londres s'appuie sur certains témoignages d'anciens des FAFL. Mais elle avait aussi été lancée en 1977 par un journal français d'extrême droite pour discréditer les nationalistes corses au prétexte que Kadhafi les soutenait. Preziosi aurait ainsi, selon la rumeur, été accidenté dans le désert à bord de son Hurricane et aurait été recueilli par des Bédouins de la trib... lire la suite de l'article sur Lepoint.fr






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: opération terrestre de l'Otan en gestation    Dim 27 Mar - 10:20

L'Otan élabore activement un plan d'opération terrestre sur le territoire de la Libye, qui pourrait débuter fin avril, a appris vendredi RIA Novosti de source haut placée au sein du Renseignement russe.

"Les informations provenant de différentes sources indiquent que l'Otan est en train d'élaborer, avec la participation active de la Grande-Bretagne et des Etats-Unis, un plan d'opération terrestre en Libye. Tout indique qu'une opération au sol commencera si l'Alliance n'arrive pas grâce aux frappes aériennes à faire capituler le régime Kadhafi", a dit l'interlocuteur de l'agence.

Selon lui, si les événements en Libye évoluent selon un tel scénario, l'opération terrestre pourrait commencer fin avril-début mai.

Le 17 mars, le Conseil de sécurité de l'Onu a adopté une résolution prévoyant la mise en place d'une zone d'exclusion aérienne au-dessus de la Libye et le lancement d'une opération militaire contre les troupes de Mouammar Kadhafi. L'opération internationale intitulée Aube de l'Odyssée a débuté le 19 mars
http://fr.rian.ru/world/20110325/188984410.html






Revenir en haut Aller en bas
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Dim 27 Mar - 13:45

affraid drôle d'armée que celle de Kadhafi aucune résistance de défense a part quelques tire de la force antiaériennes,
:militaire019:






Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Dim 27 Mar - 16:43

Algérie confirme que ce qui se passe en Libye est une affaire interne,

New M. Abdelkader Messahel, ministre chargé des Affaires maghrébines et africaines, hier, en Algérie, position de l'Algérie demandant a''consultation''between le plus grand de l'Union africaine et la Ligue arabe sur la crise de la Libye.
Le ministre, qui a participé, vendredi, à Addis-Abeba, qui a été consacrée à la crise dans un entretien avec la Jamahiriya tiers du canal aux positions nationales that''the radio de l'Algérie se présente sous la feuille de route pour une sortie rapide de la crise en Libye''. Le principal, dit-il, en plusieurs points dont l'appel pour un cessez-le-feu, en particulier le développement d'un mécanisme pour surveiller le cessez-le-feu, un point ne figure pas dans la liste des sécurité des Nations unies Conseil n ° 0,1973 Selon M. Messahel, il est important à ce qu'il était that''take care''of africains et arabes Bozmathma, de se déplacer rapidement vers un règlement''. Il a ajouté crise that''the est une affaire interne et que les Libyens libyen qui doit trouver une solution à leur crise''.
Le ministre a dit que les événements se déroulent sur la position défendue par had''support''the domaine Algérie à la réunion des ministres arabes des Affaires






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Libye: la coalition occidentale viole la résolution de l'Onu    Lun 28 Mar - 10:45

MOSCOU, 28 mars - RIA Novosti
L'implication de la coalition occidentale dans la guerre civile en Libye va à l'encontre de la résolution 1973 de l'Onu, qui prévoit la protection des populations civiles, a annoncé lundi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

"On apprend que l'aviation de la coalition pilonne les troupes loyales à Mouammar Kadhafi et apporte son soutien aux rebelles armés. Il y a une contradiction évidente. Nous considérons que l'implication de la coalition dans la guerre civile n'a pas été sanctionnée par le Conseil de sécurité de l'Onu", a-t-il déclaré.

Les villes de l'est de la Libye tombent les unes après les autres aux mains de la rébellion épaulée par la coalition internationale. En deux jours, les insurgés ont repris le contrôle du port pétrolier de Ras Lanuf (est) et des villes d'Ajdabia et Marsa el Brega et progressent vers l'ouest.

Lancée mi-février, la contestation contre le régime Kadhafi (au pouvoir depuis 42 ans) a dégénéré en confrontation armée entre soldats gouvernementaux et rebelles faisant des milliers de victimes parmi les civiles.

En conséquence, le Conseil de sécurité de l'Onu a adopté le 17 mars une résolution prévoyant la mise en place d'une zone d'exclusion aérienne au-dessus de la Libye et le lancement d'une opération militaire contre les troupes de Mouammar Kadhafi. L'opération internationale baptisée Aube de l'Odyssée a débuté le 19 mars.

Lundi, l'Alliance atlantique a officiellement pris le commandement des opérations en Libye.






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Les pilotes du Charles-de-Gaulle en ciel inconnu   Lun 28 Mar - 13:16

S'ils restent discrets sur le détail de leurs vols en Libye, les pilotes français ne cachent pas la difficulté de l'exercice sur un terrain nouveau et fertile en dangers.

Ce pays désertique trois fois grand comme la France, peuplé de six millions d'habitants, ne ressemble guère aux théâtres d'opérations plus familiers comme l'Afghanistan.

"On était habitués au cadre de l'Afghanistan, où on est depuis une dizaine d'années", raconte Arthur, 26 ans, pilote de Rafale avec une demi-douzaine de missions dans le ciel libyen depuis le début de l'opération "Harmattan", au départ du porte-avions Charles-de-Gaulle.

"Là-bas, il y a une expérience, des anciens vers les plus jeunes. Là, c'est difficile de s'intégrer, il y a des nouveautés", ajoute le pilote, qui vole depuis quatre ans à bord de l'avion de chasse français le plus perfectionné, dont dix exemplaires s'alignent sur le pont du "Charles".

"Le territoire libyen est très différent de ce que j'ai pu connaître en Afghanistan. C'est beaucoup plus développé, la nuit, c'est très éclairé, c'est très impressionnant".

Qu'ils soient en mission de bombardement ou de reconnaissance, la principale crainte des pilotes est le dispositif de défense sol-air libyen.

"Faire respecter une 'no-fly zone' (zone d'exclusion aérienne) en Libye, ce n'est pas la même chose que faire de la contre-guérilla en Afghanistan, où la menace pour les avions est quasi nulle", souligne S.D. - il ne donnera que ses initiales -, pilote de Super Etendard.

"On sait que Kadhafi dispose de systèmes sol-air, russes pour la plupart. Certains ont été détruits mais il en reste encore un certain nombre."

Un constat partagé par Arthur.

"C'est une mission dangereuse dans la mesure où, à l'inverse de l'Afghanistan, on a beaucoup de menaces venant du sol. On ne peut pas balayer tout le territoire, qui est grand, et les opposants sont aussi malins que nous. On n'est pas à l'abri d'un système caché."

"Le plus éprouvant, c'est ce stress de regarder dehors tout le temps pour vérifier un éventuel départ missile dans notre position", dit-il.

Des missions au-dessus de la Libye étaient de nouveau prévues ce lundi sur le Charles-de-Gaulle, qui doit recevoir mardi la visite du ministre de la Défense, Gérard Longuet.

BRIEFING

Prévenu en général à la veille d'une mission, le pilote se couche tôt. Debout à l'aube, il prépare sa mission de l'après-midi grâce aux données de la nuit, en compagnie d'un expert en armes et en renseignements. Parallèlement, des opérateurs programment les systèmes informatiques des avions.

Environ deux heures avant le catapultage - qui fait passer un avion de chasse de 0 à 250 km/h en deux secondes dans un bruit de tonnerre -, c'est le moment du briefing qui peut être commun à la flottille, pour une meilleure coordination.

"On voit à quelle vitesse on va avancer, à quel niveau de vol on va monter, quand on va ravitailler, la répartition des tâches, et comment on va réagir si on trouve quelque chose", dit S.D. Tout est prévu, surtout l'inattendu: "La météo mauvaise, des gens dans notre zone qui ne devraient y être, un retard, des problèmes techniques. Ensuite on attrape un sandwich, et on commence à s'habiller."

Dans l'esprit et le corps de ces hommes sportifs et surentraînés, issus d'une sélection de l'ordre de 10 sur 3.000 au départ et dont la formation est passée par les Etats-Unis, la peur n'a pas sa place.

"Dix ans que je fais ce métier, dix ans que je me prépare à ça. L'entraînement permet de masquer la peur que l'on pourrait avoir sans ce professionnalisme, note le pilote de Super Etendard. Entrer dans le cockpit c'est comme entrer dans son lit le soir, c'est un endroit que l'on connaît très bien."

Compliquées sur le papier, les choses deviennent simples dans la tête des pilotes, dont l'esprit de synthèse et le sang-froid figurent parmi les qualités principales.

"Tout commence par le catapultage: c'est simple mais on veut le faire bien. Ensuite on va rassembler nos avions, ravitailler. Puis passer à la recherche d'objectifs, explique le pilote. "On

pourrait être submergés, mais si on prend les choses brique par brique ça devient simple."

DÉBRIEFING

L'avion revenu sur le porte-avions, une troisième phase commence.

"On décompresse vraiment une fois qu'on a coupé le moteur sur le pont et là on rentre dans la phase d'analyse du vol et le débriefing, dit S.D. On voit si la mission est réussie ou ratée, et pourquoi. A chaud, puis dans le détail, on voit ce qu'on a bien fait ou pas pour s'améliorer pour la fois suivante."

"Le moment où on a du plaisir, c'est quand c'est fini, que la mission est terminée et qu'elle s'est bien passée. Là, on se relâche vraiment, c'est le plaisir d'un professionnel qui a fait quelque chose de difficile et qui l'a bien fait", souligne-t-il.

Au-delà de la connaissance de l'ennemi, chacun a bien conscience qu'il est ici question de vie ou de mort.

"Le métier des armes impose cette réflexion à un moment ou à un autre de sa carrière", souligne un officier pilote d'hélicoptère.

Désormais membre de la "meute", expression consacrée pour désigner les pilotes de l'aéronavale, Arthur parle de son métier comme d'un rêve d'enfant qui a mûri.

"Quand j'étais plus jeune, c'était le côté patrouille de France qui me plaisait: ça va vite, ça fait des boucles, c'est joli. Puis, j'ai appris mon métier de pilote de combat, et là ça prend tout son sens."

Edité par Patrick Vignal
il y a 39 min
http://fr.news.yahoo.com/4/20110328/tts-libye-charles-de-gaulle-ca02f96.html






Revenir en haut Aller en bas
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Kadhafi exhorte l'Occident à cesser l'"offensive barbare"   Mar 29 Mar - 11:59

MOSCOU, 29 mars - RIA Novosti
12:15 29/03/2011

Le leader libyen Mouammar Kadhafi a exhorté les participants de la conférence sur la Libye qui s'ouvre mardi à Londres à mettre fin à l'"offensive barbare" contre son pays, la comparant à la blitzkrieg hitlérienne en Europe, rapportent les médias européens.

"Stoppez votre offensive barbare et injuste contre la Libye", a lancé le colonel. "Laissez la Libye aux Libyens, vous menez une opération qui vise à exterminer un peuple et à détruire un pays en développement".

La conférence sur la Libye à Londres réunira les ministres des Affaires étrangères de plus de 40 pays ainsi que les représentants des organisations internationales, qui tenteront de jeter les bases de l'après-Kadhafi en Libye.

Lancée à la mi-février, la contestation contre le régime Kadhafi (au pouvoir depuis 42 ans) a dégénéré en confrontation armée entre soldats gouvernementaux et rebelles faisant des milliers de victimes parmi les civiles.

L'opération internationale contre les forces fidèles au leader libyen a débuté le 19 mars






Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Mer 30 Mar - 18:19

, les frappes aériennes de la coalition ont repris mercredi après-midi près de cette ville, que les insurgés peinent à tenir. Les forces fidèles au colonal Kadhafi continuaient mercredi à regagner du terrain elles ont reprise RAS LANOUF et avancent verre Abjadia
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Mer 30 Mar - 19:51

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Mer 30 Mar - 20:58

LIBYE : Le ministre des Affaires étrangères, Moussa Koussa, a démissionné, dit-on dans son entourage. Il n'aurait pas approuvé les attaques menées contre les Libyens et chercherait aujoud'hui refuge en Grande-Bretagne(Reuters).
Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Mer 30 Mar - 21:01

de toute façon on ne la vois pas beaucoup l'armée libyenne "étonnant" Evil or Very Mad






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Mer 30 Mar - 21:05

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   

Revenir en haut Aller en bas
 

Libye : le régime de Kadhafi vacille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 21Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 12 ... 21  Suivant

 Sujets similaires

-
» Rythme régime dukan
» Je perds, mais pas que du poids ... (régime et dérèglements... féminins)
» Sève de Bouleau bio Régime Dukan
» Pétition : Non à la venue de Mouammar Kadhafi à Paris
» régime du docteur rougier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Top Air Forces Algerian :: les guerres passées ou risques de guerre probable :: la crise dans les pays arabes-