Top Air Forces Algerian
bienvenue parmi nous ,n'oublier pas de vous présenter avant toutes choses,
et de lire la charte du Forum,
merci,
le staff.

Top Air Forces Algerian

Forces Armées Algérienne
 
AccueilportailCalendrierS'enregistrerConnexion
bonjour,vous devez vous présenter merci

Partagez | 
 

 Libye : le régime de Kadhafi vacille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20, 21  Suivant
AuteurMessage
DSI
Adjudant
Adjudant
avatar


MessageSujet: Syrte, emblème de la "révolution" de Kadhafi, désormais une ville en ruines   Jeu 13 Oct - 11:27

Citation :
Mouammar Kadhafi, le dirigeant libyen déchu, rêvait d'en faire la capitale des Etats-Unis d'Afrique: Syrte est aujourd'hui une ville en ruines aux mains de ceux qu'il appelle "les rats".
Après un mois de batailles entre les derniers fidèles de l'ancien dirigeant en fuite et les forces du Conseil national de transition (CNT), les rues sont jonchées de carcasses de voitures calcinées, et chaque bâtiment porte des traces des bombardements et des combats de rue qui ont suivi.
Lutfy al-Amine, un combattant du CNT originaire de la ville de Misrata, raconte qu'il est venu souvent à Syrte, mais que désormais, il reconnaît à peine la cité côtière jadis prospère dont la population avoisinait les 100.000 habitants.
"Tout est détruit", raconte-t-il pendant les combats contre les dernières poches de résistance des pro-Kadhafi. "Mais c'est leur faute. S'ils s'étaient rendus, nous n'aurions pas fait cela", ajoute cet employé de poste de 37 ans.
La ville de Lutfy al-Amine, Misrata, à environ 250 km au nord-ouest de Syrte, a elle-même été dévastée au printemps par deux mois de siège et de batailles, quand les forces pro-Kadhafi ont tenté de déloger les rebelles qui avaient pris le contrôle de la ville.
Mais Misrata a tenu, au prix de combats qui ont fait environ 1.400 morts parmi ses habitants, et ses combattants aguerris ont ensuite participé à la prise de Tripoli, avant de venir poursuivre leur lutte à Syrte.
Mercredi, ils ont fait la jonction avec les combattants venus de Benghazi, l'ancienne "capitale" des rebelles dans l'Est, et ont quadrillé la ville en tirant en l'air pour célébrer la victoire imminente.
A bord de leurs pick-up peints en noir et montés de mitrailleuses ou de canons anti-aériens, ils ne cachaient pas leur fierté après des combats qui ont pourtant fait une centaine de morts et des centaines de blessés parmi leurs camarades en moins d'une semaine.
Quelques drapeaux verts de l'ancien régime flottaient encore sur les toits, mais ils étaient vite remplacés par ceux rouges, noirs et verts du nouveau pouvoir.
Avançant maison par maison à la recherche d'armes et de combattants pro-Kadhafi, les anciens rebelles ressortaient parfois les bras chargés d'objets volés, tandis qu'une procession de véhicules "confisqués" quittaient la ville que Mouammar Kadhafi avait voulu ériger en modèle de sa "révolution".
Dès sa prise du pouvoir en 1969, le colonel Kadhafi a inondé le paisible village côtier près duquel il était né de programmes de grands travaux publics pour ériger une ville à la gloire de son pouvoir.
C'est à Syrte qu'il a accueilli les dirigeants du continent noir pour pousser à la création de l'Union africaine, qu'il voyait comme une étape vers la création d'Etats-Unis d'Afrique dont Syrte aurait été la capitale.
Au coeur de ce dispositif trônait le Centre de conférence Ouagadougou, un immense palais moderne et luxueux aux allures de blockhaus. Cible d'intenses combats, le bâtiment porte les marques des bombes et de la rage des pro-CNT. Ses immenses baies vitrées ont toutes explosé, et son toit métallique s'est ployé sous les tirs d'artillerie, tandis que les portraits du colonel Kadhafi et les panneaux à la gloire de l'unité africaine ont été piétinés.
La dévastation touchait toute la ville, depuis le palais de Mouammar Kadhafi rasé par les raids de l'Otan jusqu'à la voie rapide du bord de mer, parsemée de débris et bordée de bâtiments détruits par les tirs d'artillerie.
"Nous n'avons pas fait cela pour nous venger. Nous voulions juste les arrêter et être libres", explique Lutfy al-Amine
http://www.elwatan.com/depeches/syrte-embleme-de-la-revolution-de-kadhafi-desormais-une-ville-en-ruines-13-10-2011-143307_167.php






Revenir en haut Aller en bas
DSI
Adjudant
Adjudant
avatar


MessageSujet: Les forces du CNT disent contrôler 90% de Bani Walid   Lun 17 Oct - 18:22





Citation :
TRIPOLI (Reuters) - Les forces du Conseil national de transition (CNT) ont annoncé lundi avoir pris le contrôle de la quasi-totalité de la ville de Bani Walid, à 150 km au sud-est de Tripoli, l'un des deux derniers bastions des forces de Mouammar Kadhafi.

"Nous avons libéré 90% de Bani Walid", a déclaré Ahmed Bani, porte-parole militaire du CNT.

Des soldats ont célébré leur victoire dans le centre de la ville, agitant des drapeaux rouge, vert et noir du nouveau régime et tirant des rafales d'armes automatiques en l'air pour marquer leur joie, ont rapporté des journalistes de Reuters.

Avec Syrte, ville natale de l'ex-"guide" de la révolution libyenne, Bani Walid, assiégée depuis des semaines, était l'un des deux derniers fiefs des forces kadhafistes opposant encore une forte résistance armée aux hommes du CNT.

La ville est le berceau historique de la tribu des Warfalla dont la loyauté envers Mouammar Kadhafi n'a pas varié tout au long des quatre décennies de règne sans partage du dirigeant déchu.

Les Warfalla, la plus importante tribu du pays, comptent environ un million de membres sur une population totale de six millions de Libyens.

Parallèlement aux combats, les responsables du CNT ont entamé des négociations avec les chefs de tribu de Bani Walid pour obtenir la reddition des dernières forces kadhafistes.

Une organisation affirmant représenter les habitants de la ville a présenté lundi une offre de trêve au nouveau gouvernement libyen. Les tribus s'engagent à prêter allégeance au CNT et à prendre le contrôle de la ville si le CNT retire ses forces et lève le siège.

TIRS FRATRICIDES À SYRTE

A Syrte, où les forces kadhafistes retranchées dans la ville sont assiégées depuis plusieurs semaines, les forces du CNT semblent toujours être dans l'impasse.

Les bombardements sur les dernières poches de résistance se sont poursuivis tout le week-end, avec des missiles Grad, des chars et des batteries antiaériennes.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a procédé à l'évacuation de 40 blessés de l'hôpital Ibn Sina, fortement endommagé par les combats.

Selon un membre de Médecins sans Frontières (MSF) dans ce même hôpital, environ 10.000 des 75.000 habitants de la ville se trouvent pris au piège des combats.

Sur la ligne de front, certains combattants du CNT ne cachent pas leur frustration et reprochent à leurs chefs de ne pas avoir encore ordonné d'offensive générale pour balayer les dernières poches de résistance des pro-Kadhafi.

On fait également état de "bavures" entre les forces venues de Misrata, qui attaquent la ville à l'ouest, et celles qui viennent de Benghazi, dans l'Est, plusieurs combattants ayant été touchés par des "tirs amis".

"Nous avons eu de nombreux martyrs ces derniers jours, victimes de tels incidents fratricides", a dit Moustafa Salim, soldat d'une brigade venue de Benghazi. "Dans la confusion, ils nous tirent dessus et on leur tire dessus."

Beaucoup de soldats du CNT abandonnent les premières lignes à la tombée de la nuit pour regagner des positions plus confortables, ce qui ajoute à la confusion et permet à des tireurs pro-Kadhafi de s'infiltrer.

Quinze combattants fidèles au "guide" déchu ont été capturés lundi, tous des Noirs, a rapporté un journaliste de Reuters. Certains soldats du CNT voulaient les frapper mais des officiers les en ont empêché.

Avec Rania El Gamal et Tim Gaynor à Syrte, Souhaib Salem et Yasmine Saleh à Tripoli, Marine Pennetier et Guy Kerivel pour le service français

http://fr.news.yahoo.com/les-forces-du-cnt-disent-contrôler-90-bani-173754489.html






Revenir en haut Aller en bas
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Jeu 20 Oct - 12:04

Mouammar Kadhafi capturé près de Syrte et blessé, selon le CNT

Citation :
TRIPOLI (Reuters) - L'ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi a été capturé jeudi et a été blessé aux jambes près de Syrte alors qu'il tentait de s'enfuir dans un convoi attaqué par l'Otan, annonce le coordinateur des opérations militaires au sein du gouvernement libyen de transition, Abdel Madjid.

"Il a été capturé. Il est blessé aux deux jambes. Il a été évacué dans une ambulance", a déclaré Madjid joint au téléphone par Reuters.

Le département d'Etat américain n'a pas confirmé l'annonce de la capture de l'ex-leader libyen. "Nous avons pris connaissance des informations mais nous ne pouvons pas les confirmer", a déclaré un porte-parole du département d'Etat.

Mouammar Kadhafi était en fuite depuis la prise de Tripoli par les rebelles du Conseil national de transition (CNT) il y a deux mois.

Début octobre, le chef du CNT, Mahmoud Djibril, avait indiqué que le colonel en fuite se cachait dans le sud de la Libye. Sa présence avait également été évoquée fin septembre près de l'oasis saharienne de Ghadamès.
Samia Nakhoul; Pierre Sérisier pour le service français
source: http://fr.news.yahoo


Libye: ultime bataille à Syrte
video
http://fr.news.yahoo.com/video/war-25683837/libye-ultime-bataille-a-syrte-devastee-par-les-combats-27012304.html#crsl=%252Fvideo%252Fmonde-5213025%252Flibye-ultime-bataille-a-syrte-devastee-par-les-combats-27012304.html






Revenir en haut Aller en bas
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: spéciale mort de kadhafi   Jeu 20 Oct - 12:57

l'ex-président déchu mouammar kadhafi est mort a déclaré le conseil national de transition libyen

Spoiler:
 
Citation :
Mouammar Kadhafi, qui a dirigé d'une main de fer la Libye pendant près de 42 ans, a succombé aux blessures reçues jeudi lors de sa capture près de sa ville natale de Syrte, a annoncé un responsable militaire du nouveau régime libyen, Abdel Madjid Mlegta.

L'ancien "guide" libyen avait été blessé à la tête et aux jambes par une attaque aérienne de l'Otan alors qu'il tentait de fuir Syrte, prise dans la journée par les forces du Conseil national de transition (CNT).

Son ancien porte-parole, Moussa Ibrahim, a été arrêté.

Mouammar Kadhafi était en fuite depuis la prise de Tripoli par les forces du CNT, le 23 août.

"Il y a eu des tirs nourris contre son groupe, et il est mort", a dit le responsable militaire du CNT.

Le président du CNT, Moustapha Abdeljalil, devait s'adresser rapidement à la nation libyenne, a annoncé la chaîne de télévision Libye Libre.

A Washington, le département américain d'Etat s'est dit dans l'incapacité de confirmer l'annonce de la mort de l'ex-leader libyen.

Début octobre, le Premier ministre du "gouvernement" du CNT, Mahmoud Djibril, avait indiqué que le colonel en fuite se cachait dans le sud de la Libye. Sa présence avait également été évoquée fin septembre près de l'oasis saharienne de Ghadamès.

Kadhafi se trouvait en fait dans sa région natale de Syrte, tombée dans la journée après deux mois de siège par les forces du CNT.

Né en 1942, l'ex-Guide avait accédé au pouvoir en septembre 1969. Il a été emporté par le "printemps arabe" à la suite du Tunisien Zine ben Ali et de l'Egyptien Hosni Moubarak
http://fr.news.yahoo.com/kadhafi-tué-près-syrte-annonce-un-chef-militaire-120617500.html






Revenir en haut Aller en bas
DSI
Adjudant
Adjudant
avatar


MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Jeu 20 Oct - 13:36

que va t'il se passé pour la libye maintemant,
je doute qu'il y aie une démocratie,
et stabilité avec les armes qui circule dans ce pays Evil or Very Mad
sans compter les charognards "pétrole pétrole"






Revenir en haut Aller en bas
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Jeu 20 Oct - 13:50

il aurait été préférable qu'il soit capturé et jugé,
comme il ce doit,
l'otan a toujours dit ne pas vouloir la mort de kadhafi Evil or Very Mad la preuve qu'ils ont menti depuis le début






Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Jeu 20 Oct - 14:04

photo officiel de la mort de kadhafi
Spoiler:
 



j'espére que le peuple libyen ne va pas tres vite déchanter



autre info:
moutassin un des fils de kadhafi,a été retrouvé mort a sytre selon un commandant du CNT






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
DSI
Adjudant
Adjudant
avatar


MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Jeu 20 Oct - 16:08

spéciale mort de kadhafi sur BFMtv en directe,
http://www.playtv.fr/television/bfm-tv






Revenir en haut Aller en bas
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Jeu 20 Oct - 18:11

RAW, Libya Gaddafi just seconds before the rebels kill him and put him on the truck






Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Jeu 20 Oct - 18:40

Vidéo de l'arrivée d'El Khadafi a Misrata


Juste avant d’autres informations affirmaient que Khadafi avait été capturé et blessé aux deux jambes dans la ville de Syrte avant d’être emmené par hélicoptère vers la ville de Misrata. L’ancien dirigeant aurait été capturé après un raid de l’OTAN. Cette dernière information avait été donnée par le coordinateur des opérations militaires au sein du gouvernement libyen de transition, Abdel Madjid, dans une déclaration à l’agence Reuters. Il est aussi indiqué que plusieurs proches de Khadafi auraient été capturés avec lui. Cependant, à l’heure où nous publions cet article, plusieurs informations contradictoires sont émises par les médias mondiaux. De son côté l’OTAN n’arrive pas à confirmer cette information, en se contentant d’affirmer « nous avons besoin de temps pour confirmer ».

Des informations contradictoires sur le sort des proches à Khadafi sont données par plusieurs chaines satellitaires/ Ainsi l'un de ses fils, Mouatassim serait capturé ou assassiné, alors que l'autre fils, Seif EL Islam, serait en fuit avec un groupe de fidèle. Par contre une vidéo a été diffusée par plusieurs chaines satellitaires montrant le cadavre de l'ex ministre de la défense, ABou Bakr Jaber Younes, qui aurait été assassiné, ce jeudi, à Syrte.

فيديو لجثة معمر القذافي

BIZZARREMENT on ne le reconnait pas sur les videos






Revenir en haut Aller en bas
DSI
Adjudant
Adjudant
avatar


MessageSujet: La famille de Mouammar Kadhafi   Jeu 20 Oct - 18:46

Abdel Hakim Belhadj, commandant militaire du Conseil national de transition (CNT) libyen, a confirmé le décès de Mouammar Kadhafi le 20 octobre. Blessé lors de sa capture près de sa ville natale de Syrte, le leader libyen déchu a succombé à ses blessures, selon les médias.








Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Jeu 20 Oct - 20:20




cette image parle d'elle même et veux tout dire Evil or Very Mad






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
DSI
Adjudant
Adjudant
avatar


MessageSujet: Libye: le CNT affirme avoir capturé Seïf al-Islam (Al-Jazeera)   Jeu 20 Oct - 22:33

Citation :
La chaîne de télévision qatarie Al-Jazeera a annoncé jeudi que les troupes du Conseil national de transition (CNT) avaient capturé un fils de Mouammar Kadhafi, Seïf al-Islam, alors qu'il tentait de s'enfuir dans le désert en compagnie de ses adjoints.

Selon Al-Jazeera, Seïf al-Islam a été grièvement blessé à la jambe. Cette information n'est pourtant pas confirmée par les autorités libyennes.

Le CNT a également annoncé jeudi la mort de l'ex-leader libyen Mouammar Kadhafi, de son ministre de la Défense Abu-Bakr Yunis et d'autres personnes proches du guide déchu de la Jamahiriya. Les rebelles ont en outre fait état du décès ou de l'arrestation d'un autre fils de Kadhafi, Moatassim, lors d'un combat dans la région de Syrte.

D'après les experts, Seïf al-Islam était le numéro deux dans la hiérarchie libyenne. Beaucoup le considéraient comme le successeur le plus probable de Mouammar Kadhafi
http://fr.ria.ru/world/20111020/191598673.html






Revenir en haut Aller en bas
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Ven 21 Oct - 10:13

l'Onu demande une enquête
Citation :
Le Haut commissariat des Nations unies aux droits de l'homme a exigé une enquête sur les circonstances de la mort de l'ex-dictateur libyen Mouammar Kadhafi, rapportent vendredi les agences européennes.

"A propos de la mort de Kadhafi, les circonstances ne sont toujours pas claires. Nous estimons qu'une enquête est nécessaire", a déclaré aux journalistes le porte-parole du Haut commissariat Rupert Colville se référant aux vidéos "très inquiétantes" diffusées jeudi par les médias.

Le leader libyen déchu Mouammar Kadhafi est décédé jeudi 20 octobre des suites de ses blessures, après avoir été capturé par des combattants du nouveau gouvernement libyen alors qu'il tentait de fuir sa ville natale de Syrte
http://fr.rian.ru/world/20111021/191606274.html






Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Ven 21 Oct - 10:20

L'aviation française a stoppé le convoi dans lequel se trouvait Kadhafi
Citation :
Le ministre français de la Défense Gérard Longuet a indiqué jeudi que l'aviation française avait identifié et "stoppé" la colonne de véhicules dans laquelle se trouvait Mouammar Kadhafi, avant des accrochages au sol entre Libyens aux termes desquels le leader a été tué.
Le convoi, "de plusieurs dizaines de véhicules", "a été stoppé dans sa progression alors qu'il cherchait à fuir Syrte, vraisemblablement pour Bani Walid, mais n'a pas été détruit par l'intervention française", a expliqué M. Longuet lors d'une conférence de presse à son ministère. Des combattants libyens sont ensuite intervenus, détruisant les véhicules, desquels "ils ont sorti le colonel Kadhafi", a-t-il ajouté.
"Des informations ont été données d'une sortie en force d'un groupe très important de 4x4 -jusqu'à 80- qui cherchait à fuir Syrte", a affirmé le ministre.
Selon lui, un Mirage-2000 français "a été informé par l'état-major intégré (de l'Otan) de la nécessité d'une intervention pour empêcher cette colonne d'avancer". Le tir de l'avion français a fait que la colonne s'est divisée et une fraction des véhicules a affronté une katiba du Conseil national de transition (CNT), a-t-il poursuivi.
"Dans ces affrontements, des véhicules ont été détruits, des personnes blessées et tuées et parmi celles-là est apparu, après confirmation, qu'en faisait partie le colonel Kadhafi", a déclaré Gérard Longuet.
Interrogé sur la certitude qu'il s'agissait bien du leader libyen déchu, M. Longuet a ajouté: "c'est la certitude affichée par le CNT. Dans cette affaire libyenne, c'est à eux d'afficher cette responsabilité. Pour le CNT, c'est une certitude".
http://www.elwatan.com/une/l-aviation-francaise-a-stoppe-le-convoi-dans-lequel-se-trouvait-kadhafi-20-10-2011-144213_108.php


kadhafi a été purement et simplement éxécuté d'une balle sur la tempe






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
DSI
Adjudant
Adjudant
avatar


MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Ven 21 Oct - 10:32

La mort de Kadhafi évite un procès potentiellement gênant
Citation :
La mort de Mouammar Kadhafi lors de la prise de Syrte jeudi, annoncée par les nouvelles autorités libyennes, évite un long procès qui aurait pu diviser la Libye et plonger dans l'embarras gouvernements étrangers et compagnies pétrolières occidentales.

Ces dix dernières années, à mesure que le régime de Tripoli sortait progressivement de son isolement international, des milliards de dollars de contrats ont été signés pour la reconstruction des infrastructures pétrolières du pays.

Un procès de Kadhafi aurait braqué les projecteurs sur les négociations menées par des Etats occidentaux avec l'ancien "Guide" de la révolution libyenne et sur les accords conclus avec différentes compagnies pétrolières, dont l'italienne ENI, la française Total ou la britannique BP.

Mais il aurait d'abord fallu trancher une question de poids: devant quelle juridiction faire comparaître Mouammar Kadhafi ?

La Cour pénale internationale (CPI) de La Haye l'avait inculpé de crime contre l'humanité et avait diffusé un mandat d'arrêt à son encontre. Les nouvelles autorités libyennes auraient pu trouver dans l'organisation de son procès en Libye l'occasion de prouver leur attachement aux normes démocratiques.

"La mort du colonel Kadhafi est un événement mitigé pour les nouveaux dirigeants libyens", estime Daniel Korski, chercheur au Conseil européen des relations extérieures.

"Ils s'évitent un feuilleton judiciaire sans fin à la Slobodan Milosevic, qui aurait pu servir de point de ralliement pour les soutiens de l'ex-dictateur, mais sa mort prive aussi le nouveau gouvernement libyen de la possibilité de prouver qu'il vaut mieux que lui", ajoute-t-il.

Des organisations de défense des droits de l'homme insistaient depuis des semaines sur l'importance d'un procès en Libye. Elles estimaient que l'organisation d'un procès Kadhafi aurait permis au CNT de mettre en place un système judiciaire conforme aux attentes placées en lui.

"ILS VONT S'ÉPARGNER UN LONG PROCÈS TORTUEUX"

Alan Fraser, spécialiste du Proche-Orient pour la société de conseil en risque AKE, note que le pire, pour le Conseil national de transition comme pour l'Otan, aurait été que Mouammar Kadhafi s'évanouisse dans les dunes du Sahara, reforme des milices autour de lui et déstabilise la Libye et les Etats de la région.

Sa mort, dit-il, "est d'une importance symbolique énorme, elle aide le CNT à aller de l'avant".

"Si Kadhafi a bien été tué, et non pas capturé, cela signifie qu'ils vont s'épargner un long procès tortueux qui aurait pu créer des divisions et révéler des secrets gênants", poursuit-il en s'appuyant sur les précédents créés par les procès de Slobodan Milosevic devant le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) ou de Saddam Hussein à Bagdad.

Mouammar Kadhafi, mort alors qu'il tentait semble-t-il de quitter Syrte, n'aura pas connu ce destin-là.

Et sa mort peut conduire à une autre question, déjà posée après l'élimination d'Oussama ben Laden, tué en mai dernier par les forces spéciales américaines lors d'un raid mené dans la ville pakistanaise d'Abbottabad, et par le recours croissant à des attaques ciblées contre des chefs taliban ou d'Al Qaïda: celle des "assassinats ciblés".

"Prétendre qu'il vaut mieux pour tout le monde qu'il ait été tué et non capturé revient à dire que la voie légale présente des désavantages, ce qui équivaut à rendre les armes face au cynisme", dénonce Rosemary Hollis, qui dirige les études proche-orientales à la City University de Londres.

Avec sa mort, poursuit-elle, le risque est grand de voir ses derniers fidèles se radicaliser encore davantage. Et de voir leurs rangs gonfler, surtout s'il s'avère que Kadhafi a été tué après sa capture ou dans un bombardement de l'Otan.
http://fr.news.yahoo.com/la-mort-kadhafi-évite-un-procès-potentiellement-gênant-161716204.html






Revenir en haut Aller en bas
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Ven 21 Oct - 13:45

le fait est c'est que kadhafi pour beaucoup de pays est mieux mort que vivant"dommage"
il aurait pu nous dévoilé pas mal de choses secrete
kadhafi dictateur certe les politiciens étrangers l'ont clamer haut et fort.!
eux le sont mais sous d'autres formes
quand au "CNT HONTE A EUX" pour des musulmans ,
le respect des morts reste de rigueur dans les pays africains,
plus tard c'est gens là s'apercevront qu'ils ont été manipulé part des X Personne,
la libye n'est pas prête d'être stabilisée cela va s'éterniser et le peuple libyen s'en rendra compte tres vite.






Revenir en haut Aller en bas
DSI
Adjudant
Adjudant
avatar


MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Ven 21 Oct - 13:53

Guerre en Libye : la France a dépensé 300 millions d'euros

La Libye désormais libérée du régime de Kadhafi, l'Otan va pouvoir cesser ses opérations aériennes. L'heure pour les alliés de faire le bilan financier de sept mois de guerre.

Citation :
«Je pense qu'on peut dire que l'opération militaire est terminée» en Libye, a déclaré vendredi Alain Juppé, au lendemain de la prise de Syrte par les rebelles et de la mort de Mouammar Kadhafi. «L'objectif qui était le nôtre, c'est-à-dire accompagner les forces du CNT dans la libération de leur territoire, est maintenant atteint», a ajouté le ministre des Affaires étrangères. Les pays membres de l'Otan ont prévu de se réunir vendredi après-midi pour discuter des modalités de l'arrêt de l'opération Harmattan.

L'Alliance avait déclenché ses interventions aériennes en Libye le 19 mars. Sept mois de guerre dont la France a été l'un des fers de lance et qui lui auront valu un surcoût d'environ 300 millions d'euros, a annoncé jeudi le ministre de la Défense, Gérard Longuet. Ce montant comprend en premier lieu le prix des munitions utilisées. Elles représentent «plus d'une centaine de millions» d'euros, a indiqué un responsable du ministère de la Défense, qui note que leur consommation a été «très forte» du fait de l'absence de troupes au sol dans ce conflit. À cela il faut ajouter environ 50 millions d'euros de carburants et le coût de la maintenance pour la quinzaine d'avions, la vingtaine d'hélicoptères et la dizaine de navires employés. Jusqu'à jeudi, la France effectuait encore près de 150 sorties aériennes par semaine. Au plus fort de l'opération, ce nombre était compris entre 250 et 300. Enfin, il y a les primes versées aux soldats engagés.

«L'économie française sera gagnante»

«Sur un budget de 31,7 milliards d'euros, ça représente 1%», précise le ministre de la Défense. C'est néanmoins 50% du budget annuel des opérations extérieures (Opex), voté à l'automne 2010 (630 millions d'euros), pour lequel le gouvernement devrait avoir à demander une rallonge au Parlement. Paris compte-t-il demander à Tripoli de rembourser les frais engagés pour soutenir la révolution ? «Nous n'envoyons pas de facture aux gens qui nous appellent en SOS secours, liberté, indépendance, sécurité», répond Gérard Longuet. «En revanche la coopération française avec la Libye est extrêmement prometteuse, estime-t-il. C'est un pays qui a besoin de se rééquiper, nous sommes capables de le faire et les Français sont bien connus et appréciés en Libye». Outre la reconstruction, la France est d'ores et déjà sur les rangs pour établir des contrats économiques fructueux avec ce pays riche en pétrole. Et le ministre de conclure : «Je crois que l'économie française sera gagnante».

Autre pays en pointe dans le soutien des rebelles face aux troupes de Mouammar Kadhafi, le Royaume-Uni estime la facture de son intervention à 300 millions de livres, soit 343 millions d'euros, a annoncé mercredi le ministre de la Défense Liam Fox. Les États-Unis, plus gros contributeurs de la coalition internationale, n'ont pas encore annoncé de bilan financier. En juin, celui-ci s'élevait déjà pour Washington à près de 500 millions d'euros
cela va tres vite être récupéré
http://www.lefigaro.fr/international/2011/10/21/01003-20111021ARTFIG00508-la-guerre-en-libye-a-coute-300-millions-d-euros-a-la-france.php






Revenir en haut Aller en bas
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Ven 21 Oct - 15:47

le moment même de la "capture" du colonel
لحظة اخراج القذافي من المخبأ وهو حي جديد جدا

Evil or Very Mad sans commentaire






Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Combien de SA 7 ou de SA 24 - version plus récente et plus sophistiquée - garnissent ou garniront les étals du marché noir de la terreur   Ven 21 Oct - 17:24

Combien de SA 7 ou de SA 24 - version plus récente et plus sophistiquée - garnissent ou garniront les étals du marché noir de la terreur



Le cauchemar que partagent l'Afrique et l'Occident pèse 14 kilos et mesure 1,40 mètre. Son nom: le missile sol-air. Maniable, rustique, cette arme d'une portée de 3 000 à 4 000 mètres peut abattre un avion de ligne lors des phases de décollage et d'atterrissage.

Le CNT annonce la mort de Kadhafi
Plusieurs médias et des membres du CNT l'affirment: Mouammar Kadhafi est mort ce jeudi. Suivez les dernières informations en direct ici. Dérobés à la faveur des pillages des armureries du Guide libyen déchu, Mouammar Kadhafi, des milliers de "Manpads" - acronyme anglais pour "système portable de défense antiaérien" - se baladent dans l'espace saharo-sahélien. Là où sévissent les brigades d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), franchise régionale de la nébuleuse djihadiste. Certains de ces missiles de facture soviétique auraient même atterri à Gaza entre les mains des islamistes palestiniens du Hamas, via le Sinaï et les tunnels de contrebande de Rafah...
Mauritanie, Algérie, Mali, Niger, Burkina... Aride et fragile, faiblement peuplée, cette immense région de 8 millions de kilomètres carrés aux richesses largement inexploitées - pétrole, uranium, or, manganèse - n'avait pas besoin d'un tel afflux d'engins de mort, ultimes ingrédients d'un cocktail détonant où se mêlent porosité des frontières, faiblesse de l'Etat, pauvreté et tensions irrédentistes chroniques. "Je crains plus l'après-Kadhafi que Kadhafi lui-même", soupire un universitaire malien.

Abou Zeid, le fanatique
Le chef de la katiba (compagnie) Est d'Aqmi au Sahel est nimbé de mystère. Son véritable nom est-il bien Abid Hammadou, né à Touggourt (Algérie), comme le pensent les experts occidentaux? Qu'il ait 46 ans ou 53 ans, selon les sources, Abdelhamid Abou Zeid est un djihadiste fanatique. Barbiche grisonnante, cet homme frêle et très petit - "il ne mesure guère plus de 1,50 mètre, mais c'est un terroriste à 200%", raconte un notable touareg qui l'a rencontré - s'est fait remarquer en 2003, lors de l'enlèvement de 32 touristes européens. Monté en grade, cheikh Abou Zeid sillonne les étendues désertiques aux confins du Mali, du Niger et de l'Algérie. Son groupe a fait de la prise d'otages une spécialité. Faute d'obtenir une rançon, il a exécuté le Britannique Edwin Dyer, en mai 2009. Abou Zeid a aussi revendiqué le rapt de sept otages (dont cinq Français), le 15 septembre 2010 à Arlit, au Niger.

B. T.
Combien de SA 7 ou de SA 24 - version plus récente et plus sophistiquée - garnissent ou garniront les étals du marché noir de la terreur ? Nul ne le sait vraiment. 10 000, soit la moitié du stock acquis sous Kadhafi, confiait le 26 septembre un amiral italien de l'Alliance atlantique; 5 000, nuançait cinq jours plus tard le général libyen Mohamed Adia, venu, devant les caméras, détruire au marteau, et au nom du Conseil national de transition (CNT), les optiques de guidage d'une poignée de Manpads dans un hangar de Benghazi. "Fourchette crédible, admet un haut gradé français. Du fait de notre très faible présence au sol, nous en sommes réduits aux conjectures. Qu'il s'agisse du nombre exact de missiles, de leur durée de vie, aléatoire, ou de leur état. Gare aux fantasmes."

De fait, privé de sa crosse de mise à feu ou de batteries chargées, le SA 7 demeure inopérant. Aucun des engins tirés par les pro-Kadhafi sur les avions ou les hélicoptères de l'armada franco-britannique n'a d'ailleurs atteint sa cible. "Cela nous rend plutôt optimistes, avance-t-on au ministère de la Défense. Même s'il suffit d'un appareil civil abattu pour plonger le monde dans l'effroi." Un autre facteur invite à relativiser l'ampleur de la menace: fort de 300 à 400 combattants aguerris, Aqmi, avatar du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC) algérien, s'en tient à ce stade aux enlèvements d'étrangers, français de préférence, et aux raids ciblés. "Ses émirs, souligne le chercheur Jean-Pierre Filiu, expert des fantassins du djihad, n'ont pas fait allégeance à Ayman al-Zawahiri, successeur d'Oussama ben Laden. Les islamistes profitent, comme les trafiquants, d'un effet d'aubaine. Sans pour autant modifier leur stratégie."
"Une infinie variété de bombes improvisées"

A l'inverse, le ministre malien des Affaires étrangères, Soumeylou Boubeye Maïga, fondateur en 2008 d'un observatoire régional de géopolitique, redoute que sa "capacité de nuisance" accrue n'incite Aqmi à perpétrer des attentats en zone urbaine. Techniquement, la parade existe. Les compagnies aériennes peuvent équiper leurs appareils de leurres, qui détournent le projectile, guidé par la chaleur que dégagent les réacteurs, voire le détruisent en vol. Dispositif onéreux, mais efficace.

Belmokhtar, le trafiquant
Meurtrier, rançonneur, trafiquant multicarte, le commandant de la katiba Ouest d'Aqmi est un vétéran du djihad. Mokhtar Belmokhtar, 39 ans, natif de Ghardaïa (600 kilomètres au sud d'Alger), a été formé à partir de 1991 dans les camps d'Al-Qaeda en Afghanistan. Blessé à l'oeil gauche, il y gagne son surnom de Laouer: "le Borgne". Rentré deux ans plus tard en Algérie, il devient le chef de la région Sud du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC), futur Aqmi. Au fil des ans, le djihadiste diversifie ses activités. Dans l'est de la Mauritanie, le nord-ouest malien et le sud algérien, Belmokhtar mène actions violentes et enlèvements. Il pratique aussi divers trafics: cigarettes, matériel high-tech, drogue...

B. T.
Missiles Milan, livrés hier par la France à "notre ami Mouammar", lance-roquettes, canons antiaériens : un péril peut en cacher un autre. Moins spectaculaire, la dissémination d'explosifs de qualité militaire échappés des bunkers libyens inquiète les stratèges de l'Otan. "Les précédents irakien et afghan l'ont démontré, prévient-on à Paris: il existe une infinie variété de bombes improvisées." Crainte qu'alimente la saisie en juin dernier, par les forces nigériennes, de plus de 600 kilos de Semtex, version tchécoslovaque du plastic, à bord d'un convoi d'Aqmi intercepté au nord d'Arlit.

Traquer un arsenal à la traçabilité incertaine revient à balayer le désert à l'aide d'un pinceau. Très actifs sur ce front, les Etats-Unis ont confié à plusieurs dizaines d'ex-militaires, dépêchés en Libye, le soin d'enrayer la dispersion des Manpads portés disparus. Reste que la Maison-Blanche hésite à déployer un contingent en treillis. "Surtout, que les Américains ne viennent pas nous emmerder ! tonne un proche du chef d'Etat malien Amadou Toumani Touré ("ATT"). Ils attirent les terroristes comme la fleur aimante l'abeille.

Hantés par la grande braderie des arsenaux de la Jamahiriya, le Mali, le Niger ou le Tchad le sont aussi par l'afflux de guerriers désoeuvrés. Il leur fallait déjà digérer le retour massif d'émigrés fuyant le chaos libyen ; et voilà que déboulent des cohortes de soldats lourdement armés enrôlés de longue date dans la Légion islamique kadhafiste, flanqués des mercenaires recrutés au printemps avec l'aide de caïds touareg que le Guide choyait tant. Le 16 octobre, un sergent malien a péri lors d'une embuscade tendue dans l'extrême nord du pays, théâtre d'accrochages sporadiques. La veille, un convoi de 80 véhicules, à bord desquels s'entassaient 400 "revenants", ex-combattants de l'armée libyenne, avait franchi la frontière. Soucieux de canaliser le flot, Bamako a installé au nord de Kidal un "centre d'accueil" et s'évertue à racheter kalachnikovs et lance-roquettes susceptibles de tomber en de mauvaises mains. A Niamey, on mise sur l'aura du Touareg Brigi Rafini, Premier ministre nommé par le nouveau président Mahamadou Issoufou, pour prévenir un énième épisode insurrectionnel chez les "hommes bleus".

Certes, les partisans d'un chimérique émirat islamique surgi des sables tentent, avec un bonheur inégal, d'acheter la complicité des clans et tribus arabo-touareg. "Ils se fondent au sein de la population, note un élu du nord du Mali. Comment distinguer l'islamiste en boubou coiffé d'un chèche du chamelier ou du commerçant du coin ?" Il n'empêche. Selon Pierre Boilley, historien des peuples nomades sahéliens, Aqmi reste un corps étranger aux sociétés touareg et maures.

A quand l'union sacrée contre l'hydre terroriste?

Revendiqué par la secte islamiste nigériane Boko Haram, l'attentat suicide commis le 26 août à Abuja contre les bureaux de l'ONU (23 morts) a ravivé le spectre de l'émergence d'une internationale des fous d'Allah capable de frapper de Nouakchott à Mogadiscio, bastion des miliciens chebab somaliens. D'autant qu'Aqmi aurait "formé" 200 frères venus du nord du Nigeria dans l'un de ses sanctuaires maliens. "Vision simpliste, objecte Jean-Pierre Filiu. Des échanges, notamment commerciaux, peuvent rapprocher ces groupes très autonomes, sans qu'émerge pour autant une coordination globale." La réserve vaut pour la collusion entre les terroristes et les réseaux mafieux régentant les trafics de drogue, de cigarettes et de migrants clandestins : les convergences d'intérêts ponctuelles ne suffisent pas à forger une alliance digne de ce nom.

De sommets en colloques, tous les acteurs saharo-sahéliens entonnent en choeur l'ode à l'union sacrée contre l'hydre terroriste. Mais voilà : arrière-pensées et divergences d'agendas ont jusqu'alors plombé les efforts de coopération de terrain. Même si la création, à Tamanrasset, dans le Sud algérien, d'un Comité d'état-major opérationnel conjoint (Cemoc) éclaircit quelque peu l'horizon.

Jalouse de sa souveraineté, l'Algérie, confrontée cet été à une recrudescence d'opérations kamikazes, dont le double attentat suicide commis lui aussi le 26 août devant le mess des officiers de l'Académie de Cherchell, a, selon un confident de "ATT", "saboté" les projets de réunion à l'échelon des chefs d'Etat. "Ses dirigeants, poursuit-il, estiment que leur suprématie militaro-financière et leur expérience de la lutte antiterroriste leur confèrent un leadership naturel."

Accusé à demi-mot de mansuétude envers Aqmi, Bamako n'échappe pas aux suspicions. "Nous avons des doutes quant à la fermeté de l'engagement malien", glisse un diplomate nigérien. Grief entendu aussi à Paris, où l'on salue le "boulot remarquable" accompli "avec des moyens limités" par la Mauritanie et le Niger. Un tel procès suscite au Mali une intense amertume: "J'en ai le coeur gros", soupire en privé ATT. Dépit d'autant plus vif que ses mises en garde quant aux effets collatéraux de l'éruption libyenne, parasitées par son tenace tropisme pro-Kadhafi, n'ont guère eu d'écho. Vox clamens in deserto...
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/les-armes-de-kadhafi-un-legs-mortel-pour-l-afrique_1042885.html






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Ven 21 Oct - 22:10

Libye : fin de la mission de l'Otan le 31 octobre
Citation:
L'Otan mettra fin à son opération militaire en Libye le 31 octobre, a annoncé vendredi soir le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, au lendemain de la mort du dirigeant déchu du pays Mouammar Kadhafi.
Dès jeudi soir, l'Otan affirmait la fin de sa mission "très proche". Elle a annoncé officiellement une date vendredi soir, par la voix de son secrétaire général, Anders Fogh Rasmussen : le 31 octobre. Les représentants des 28 pays membres de l'Alliance atlantique à Bruxelles ont conclu "un accord préliminaire" pour mettre fin le 31 octobre à l'opération maritime et aérienne qui avait débuté le 31 mars en Libye, a déclaré le responsable au cours d'une conférence de presse. Le Conseil de l'Alliance se réunira de nouveau en début de semaine pour formaliser cette décision alors que le Conseil national de transition (CNT) a prévu de proclamer dimanche la "libération" de la Libye.

"Jusqu'au 31 octobre, nous allons surveiller avec attention la situation et garder la possibilité de répondre à des menaces contre les civils", a déclaré Rasmussen. "Je suis très fier de ce que nous avons accompli ensemble avec nos partenaires, y compris ...


Lire la suite sur TF1News
http://www.laposte.net/thematique/actualites/monde/article.jsp?idArticle=20111021224600-libye---fin-de-la-mission-de-l-otan-le-31-octobre&idAgg=actu_monde






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
DSI
Adjudant
Adjudant
avatar


MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Sam 22 Oct - 11:34


L'assassin "présumé"de kadhafi Question
part 01


part 02






Revenir en haut Aller en bas
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Sam 22 Oct - 11:51

Libye ; temoignage de lizzy phelan vost
Lizzy phelan, journaliste britannique indépendante témoigne de ce qu'elle a vu en Libye. Elle décrit également la guerre médiatique.







Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Sam 22 Oct - 13:46

Pour "être sûrs", les Libyens visitent leur "ennemi" mort Mouammar Kadhafi



Citation :

Ils veulent s'assurer que leur "ennemi" est bien mort. Par centaines, hommes et enfants de Misrata et d'ailleurs se pressaient samedi pour voir le cadavre de l'ex-dirigeant Mouammar Kadhafi, capturé et peut-être tué par des combattants de cette ville martyre.
Vendredi déjà, après la prière, des milliers de personnes avaient défilé dans ce que les habitants de Misrata appellent le "marché tunisien", un souk où se vendent toutes sortes de produits en temps de paix.
Là, baignant dans une odeur de viande pourrie - "des carcasses de poulets qui se décomposent dans une poubelle", selon un garde - se trouve la sinistre chambre froide où l'on vient s'assurer que son "ennemi" est bien mort.
A l'intérieur, le spectacle est sordide: dans une atmosphère glaciale, sur le sol métallique, deux cadavres rigides et jaunes tachés de sang séché, Mouammar Kadhafi et son fils Mouatassim, reposent côte à côte sur des matelas sales, recouverts d'une couverture colorée qui cache d'éventuelles mutilations.
Seules les têtes dépassent, le reste des corps est dissimulé. Mouatassim Kadhafi est figé dans la mort les yeux et la bouche ouverts. Son père, lui, a les yeux et la bouche fermés, l'air presque buté.
Les curieux viennent de Misrata, mais aussi Tripoli, Zliten (ouest)... Des dignitaires du nouveau régime se sont montrés vendredi, le numéro deux du Conseil national de transition (CNT) Mahmoud Jibril notamment, et le chef du conseil militaire de Tripoli, Abdelhakim Belhadj, est attendu samedi.
Vers midi, ils sont des centaines à faire la queue devant les grilles du marché, qui s'ouvrent toutes les quelques minutes pour laisser passer au compte-goutte les visiteurs, accompagnés de quelques enfants.
Une seule femme est visible mais ne souhaite pas s'exprimer.
Sadik, qui refuse de donner son nom de famille, a 60 ans. Il avait 18 ans quand le dictateur a pris le pouvoir en 1969. "Touta ma vie d'adulte, j'ai vécu avec ce sale type, ce..." Il lâche une bordée d'insultes. "Mais il est mort, je suis heureux!", ajoute-t-il en riant.
Au milieu des bâtiments en béton du marché, une nouvelle file d'attente se forme devant la chambre froide. Quatre ou cinq personnes à la fois sont admises, les gardes les pressent de prendre rapidement leurs photos pour laisser la place aux suivants. Certains posent pour la photo, sourient ou s'exclament, d'autres observent en silence.
Moustafa Araibi, la quarantaine, ressort du frigo avec cinq garcons âgés de 6 à 12 ans - ses fils et ceux de son frère. "J'ai été choqué quand la nouvelle a été annoncée. Des gens m'ont dit que Kadhafi était mort, mais je n'y ai pas cru jusqu'à ce je le voie", dit-il.
Les gardes ont d'abord refusé les enfants, jugés trop jeunes pour un tel spectacle. Moustafa a insisté, ils ont pu finalement entrer. "Je n'ai pas peur qu'ils soient traumatisés, ils ont vécu sous les bombardements pendant cinq mois, la peur est partie", assure-t-il.
Son fils Ezzedine, 12 ans, fait le fier: "j'avais envie de frapper Kadhafi, mais ils ne m'ont pas laissé faire. Je n'ai pas eu peur, j'étais content de le voir".
Son petit frère Mohammed, 6 ans, admet d'une toute petite voix: "J'ai eu peur". Mais ajoute: "Je suis content, la guerre est finie".
L'excitation monte dans la foule. Des hommes souriants ressortent de la chambre froide en hurlant "Allah akbar!" (Dieu est grand), repris par la foule.
Ibrahim Mukhtar Abdallah, 42 ans, un grand costaud barbu, quitte les lieux en arrachant le masque hygiénique donné par les gardes. "Je suis venu voir mon ennemi mort, et pour être sûr. Ca fait 42 ans que je vivais dans un océan de mensonges. Je voulais être sûr".
Jeudi, lorsque la mort de Kadhafi a été annoncée, "j'étais très heureux", raconte-t-il. "Mais je me souviens de ce qu'il nous a fait. J'ai vu beaucoup de jeunes hommes morts. Les Kadhafi nous ont tués, ils ont bombardé nos villes".
Les autorités de Misrata envisagent d'enterrer les corps dans un lieu secret, pour éviter tout pèlerinage de partisans à l'avenir. Une réunion doit se tenir, peut-être samedi, pour finaliser la décision. Elles ont également annoncé qu'aucune autopsie ne serait pratiquée sur le corps de l'ancien dictateur.


AFP
http://www.elwatan.com/depeches/pour-etre-surs-les-libyens-visitent-leur-ennemi-mort-mouammar-kadhafi-22-10-2011-144401_167.php
franchement le peuple libyen est arrivée a faire vraiment n'importe quoi nul et en plus pas d'autopsie de Kadhafi, les circonstances de sa mort toujours floues






Revenir en haut Aller en bas
DSI
Adjudant
Adjudant
avatar


MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Sam 22 Oct - 15:52

Nombre d’observateurs en Occident totalement (auto)-intoxiqués par la propagande anti-Kadhafi ne parviennent pas à comprendre comment le dirigeant libyen conserve toujours l’appui de sa population malgré une campagne inique de bombardements menée par l’OTAN depuis mars 2011.(1) Comment les Libyens ne soutiennent-ils pas plus les “courageux” insurgés du CNT du front islamiste ? (2)

La lecture de l’article intitulé “Quelques vérités sur la Libye” rédigé par Helen Shelestiuk et publié dans le n°165 du mois de mai 2011 de la revue B.I (ex-Balkans Infos) aurait très probablement éclairé leur lanterne… Cet article que je conseille vivement de lire attentivement, ne va sans doute pas manquer de susciter de la part des français beaucoup d’envie.
Independenza webtv : Entretien avec un français d'origine libyenne (Ibrahim)

info ou intox
Voici les quelques avantages dont bénéficiait le peuple libyen:
1) L’électricité à usage domestique est gratuite.

2) L’eau à usage domestique est gratuite.

3) Le prix d’un litre d’essence est de 0,08 EUROS.

4) Le niveau de vie en Libye est 100 fois moins élevé que la France. (exemple : le prix de 40 baguettes (demi-baguettes à la française) ne coûte que 0,11 EUROS. Sachant que le prix d’une demi-baguette en France est de 0,40 EUROS, le prix de 40 demi-baguettes en France est de 145 EUROS).

5) Des prêts des banques sans intérêt.

6) Pas d’impôt à payer et la TVA n’existe pas.

7) L’Etat a investi beaucoup d’argent pour la création de diverses emplois.
La LIBYE ne doit de l’argent à personne et ne doit aucun cent à personne. La France en revanche, a plus de 233 milliards de dettes en janvier 2011 soit 80% du PIB, ce déficit ne cesse d’augmenter…

9) Le prix pour l’achat d’une voitures (Chevrolet, Toyota, Nissan, Mitsubishi, Peugeot, Renault…) est au prix d’usine (voitures exporter du japon, Corée du sud, Chine, Etats-Unis…).

10) Pour chaque étudiant voulant faire ses études à l’étranger, le gouvernement attribue une bourse de 1 627,11 EUROS par mois et l’enseignement supérieur est gratuit à l’étranger.

11) Tout étudiant diplômé reçoit le salaire moyen de la profession du cursus choisie s’il ne trouve pas d’emploi.

12) Lorsqu’un couple se marie, l’Etat paie le premier appartement ou maison (150 mètres carrés).

13) Pour chaque famille libyenne sur présentation du livret de famille, celle-ci recevra une aide de 300 EUROS par mois.

14) Il existe des endroits appelant « Jamaiya » où on vend à moitié prix les produits d’alimentation, pour toute grande famille sur présentation du livret de famille.

15) Pour tout retraité, celui-ci reçoit une aide de 200 EUROS par mois.

16) Pour tout employé dans la fonction public et lors d’une mobilité nationale à travers la Libye, L’Etat fournie une voiture et une maison et sans rien à payer. Et quelques temps après, ces biens sont à lui.

17) Dans le service public, même si la personne s’absente un ou deux jours, pas de déduction de ces jours sur son salaire et pas de justificatif de maladie.

18) Pour toute personne libyenne, n’ayant pas de logement, il s’inscrit auprès d’un organisme de l’Etat, et il lui sera attribue un sans qu’il n’avance aucun et sans crédit.

19) Pour toute personne libyenne, souhaitant faire des travaux dans sa maison, il s’inscrit auprès d’un organisme de l’Etat et il lui sera fait gratuitement par des entreprises de travaux public choisie par l’Etat.

Vont-ils tout perdre après la chute de Kadhafi et la prise du pouvoir par le CNT? Assurément, on peut déjà penser que les libyens ne vont pas gagner au change… face au pillage en règle du CNT et de l’OTAN.

Les français n’ont même pas le dixième de tous ces avantages libyens…

Que dit Helen Shelestiuk : “Lorsqu’on a demandé à l’ex-ambassadeur russe en Libye, Vladimir Chamov, si Kadhafi opprimait ses concitoyens, il a répondu : “Quelle oppression ? Les Libyens bénéficiaient d’un crédit de 20 ans sans intérêts pour construire leurs maisons, un litre d’essence coûte environ 14 cents, la nourriture est gratuite, et on peut acheter une jeep KIA sud-coréenne neuve pour 7500 dollars“.

Et Helen Shelestiuk de poursuivre : “Quels sont les autres faits et chiffres que nous connaissons de la Libye et de son leader ?

Le PIB est de 14192 dollars. Chaque membre d’une famille reçoit une subvention de 1000 dollars par an. Les chômeurs sont payés 730 euros par mois. Le salaire d’une infirmière d’hôpital est de 1000 dollars. Pour chaque nouveau-né, on reçoit 7000 dollars. Les nouveaux mariés reçoivent 64000 dollars pour acheter un appartement. Pour créer une affaire privée, on bénéficie d’une aide financière de 20000 dollars. Les taxes et impôts lourds sont interdits.

L’éducation et la médecine sont gratuites. L’éducation et la formation médicale à l’étranger sont payés par le gouvernement. Il y a des supermarchés pour les familles nombreuses avec des prix symboliques pour l’alimentation de base. La vente des produits au-delà de leur date de consommation est punie de fortes amendes, parfois même de prison. Beaucoup de pharmacies offrent des fournitures gratuites. Diffuser de faux médicaments est un crime majeur. La population ne paie pas l’électricité. La vente et la consommation d’alcool sont interdites, la “prohibition” est une loi. Les prêts d’achats d’une voiture ou d’un appartement sont accordés sans intérêts. Les affaires immobilières sont interdites. Si quelqu’un veut acheter une voiture, jusqu’à 50% du prix est réglé par l’État, 65% pour les miliciens de la garde. L’essence est moins chère que l’eau. Un litre coûte 0,14 dollar. Les bénéfices de la vente du pétrole sont consacrés au bien-être de la population et à l’amélioration des conditions de vie. Beaucoup d’argent a été dépensé pour irriguer le pays avec l’eau des aquifères souterrains. Par son échelle, le système a été appelé “la huitième merveille du monde”. Il fournit cinq millions de mètres-cube par jour à travers le désert et a considérablement augmenté le territoire irrigué. 4000 Kms de pipelines sont profondément enterrés pour les protéger de la chaleur. Tout ce qui a été nécessaire au projet a été accompli par la seule Libye.”

Et Helen Shelestiuk vante également les mérites de la “réelle démocratie” libyenne : “La propagande occidentale a diabolisé Muammar Kadhafi en le décrivant comme un tyran pathologique et un ennemi implacable des aspirations démocratiques de son peuple. Ce n’est pas vrai. Il existe en Libye des mécanismes de contrôle populaire et de démocratie : des conseils élus de citoyens et des communautés autonomes (communes). Tout cela sans une nomenklatura de parti de style soviétique, sans bureaucratie pléthorique, mais avec un haut niveau de vie et de sécurité sociale pour les citoyens. Une sorte de société qui par beaucoup d’aspects ressemble au communisme.”

Question pertinente d’Helen Shelestiuk : “Est-ce pour cela que la Libye a été diabolisée et attaquée par les vieilles puissances impérialistes?”
Et cette dernière de conclure : “Permettez-moi de citer un passage de l’article de Sigizmund Mironin “Pourquoi la Libye est-elle bombardée?” : La Libye, qu’on décrit comme une dictature militaire de Kadhafi est en réalité l’Etat le plus démocratique du monde. En 1977 y a été proclamée la Jamhiriya qui est une forme élevée de démocratie où les institutions traditionnelles du gouvernement sont abolies, et où le pouvoir appartient directement au peuple à travers ses comités et congrès. L’État est divisé en de nombreuses communautés qui sont des “mini-États autonomes” dans un État ayant autorité sur leur district, y compris l’allocation des fonds budgétaires. Récemment Kadhafi a émis des idées encore plus démocratiques : distribuer les revenus du budget directement et de façon égalitaire aux citoyens… Ces mesures selon le leader de la révolution libyenne, devant éliminer la corruption et la bureaucratie parasite.”

Il n’est évidemment guère étonnant que les média dominants ne fournissent au public aucune de ces données extrêmement révélatrices sur la nature réelle du régime libyen car il est probable que tous les “indignés” à travers l’Europe réclameraient des avancées sociales calquées sur la Libye du colonel Kadhafi.

Ce qui serait pour le moins embarrassant pour les si “brillants” et si “compétents” dirigeants du Vieux Continent.


http://labasoche.wordpress.com/2011/08/26/libye-voici-pourquoi-le-peuple-libyen-aime-toujours-kadhafi/






Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   

Revenir en haut Aller en bas
 

Libye : le régime de Kadhafi vacille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 19 sur 21Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20, 21  Suivant

 Sujets similaires

-
» Rythme régime dukan
» Je perds, mais pas que du poids ... (régime et dérèglements... féminins)
» Sève de Bouleau bio Régime Dukan
» Pétition : Non à la venue de Mouammar Kadhafi à Paris
» régime du docteur rougier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Top Air Forces Algerian :: les guerres passées ou risques de guerre probable :: la crise dans les pays arabes-