Top Air Forces Algerian
bienvenue parmi nous ,n'oublier pas de vous présenter avant toutes choses,
et de lire la charte du Forum,
merci,
le staff.

Top Air Forces Algerian

Forces Armées Algérienne
 
AccueilportailCalendrierS'enregistrerConnexion
bonjour,vous devez vous présenter merci

Partagez | 
 

 Libye : le régime de Kadhafi vacille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11 ... 21  Suivant
AuteurMessage
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Lun 21 Fév - 19:42

deux chasseurs libyen se sont posé a malte refusant de tiré sur le peuple libyen

La situation en Libye menaçait de dégénérer, lundi 21 février, après que les émeutes ont gagné la capitale, Tripoli, pour la première fois depuis le début des manifestations exigeant le départ de Mouammar Kadhafi.
Selon Al-Jazira, qui cite des témoins sur place, des avions de l'armée de l'air libyenne ont ouvert le feu à munitions réelles sur des manifestants dans de nombreux sites de la capitale. Les autorités libyennes ont parlé d'une opération contre 'ceux semant la terreur' menée à Tripoli. 'Ce à quoi nous assistons aujourd'hui est inimaginable. Des avions et des hélicoptères de l'armée de l'air bombardent aveuglément un secteur après l'autre. Il y a de nombreux morts', a déclaré un habitant cité par la chaîne.

Selon la Fédération internationale des ligues de droits de l'homme (FIDH), plusieurs villes du pays seraient tombées aux mains des manifestants à la suite de défections dans l'armée : Benghazi, Syrte dont la chute a été démentie par des témoins Tobrouk, Misrata, Khoms, Tarhounah, Zeiten, Zaouia et Zouara.

Les manifestants sont soutenus par une coalition de dignitaires musulmans libyens, le Réseau des oulémas libres de Libye, qui a appelé tous les musulmans à se soulever contre le régime du colonel Mouammar Kadhafi.

>> Suivez les événements en direct

Le bilan des affrontements s'alourdit. La chaîne Al-Arabiya rapporte que 166 personnes ont été tués dans la seule journée de lundi à Tripoli. Cela viendrait s'ajouter au bilan de la FIDH, qui fait état de 'entre 300 et 400 morts, probablement plus près de 400' pour les cinq derniers jours. Une autre ONG, Human Rights Watch, avait fait état, dans la matinée, d'un bilan d'au moins 233 morts.
http://fr.news.yahoo.com/monde.html
kadhafi est un malade de premier ordre
Evil or Very Mad 386813 75433 361824 Libye: des avions de l'armée tirent sur la foule à Tripoli






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Lun 21 Fév - 20:00

salut,
VIDÉO - Selon la chaîne de télévision Al Arabiya, l'attaque de l'armée de l'air aurait fait 160 morts dans la capitale. Un ministre a démissionné pour protester contre la violence de la répression et la situation est assez confuse.
Menace de guerre civile en Libye


La répression se durcit de plus en plus en Libye. Selon la chaîne de télévision Al-Jezira, des avions et des hélicoptères de l'armée de l'air libyenne auraient ouvert le feu sur des manifestants antigouvernementaux réunis dans divers quartiers de Tripoli, la capitale du pays, faisant plusieurs morts. La chaîne de télévision Al Arabiya annonce le chiffre de 160 morts. Un bombardement qui serait actuellement toujours en cours, selon un témoin cité par la chaîne qatarie. Ce dernier explique que l'armée prend «pour cible tout ce qui bouge».

Plusieurs villes du pays, dont Benghazi, seraient tombées lundi aux mains des manifestants à la suite de défections dans l'armée, selon la Fédération internationale des ligues de droits de l'Homme (FIDH). «Des militaires se sont ralliés» au soulèvement contre Mouammar Kadhafi, au pouvoir depuis 1969, a expliqué la présidente de la FIDH, Souhayr Belhassen. Outre Benghazi, la fédération affirme que les localités de Tobrouk, à l'extrême est du pays, ainsi que celles de Misrata, Khoms, Tarhounah, Zeiten, Zaouia et Zouara, qui sont plus proches de la capitale, seraient également contrôlées par les manifestants. Des élements toutefois difficiles à confirmer, les informations étant dures à recouper et arrivant de manière parcellaire. Signe du chaos ambiant, le ministre de la Justice, Moustapha Abdel Jalil, a démissionné de son poste lundi «pour protester contre l'usage excessif de la force» contre les manifestants, selon un journal libyen.

A Zaouia, à 60 km à l'ouest de Tripoli, la police aurait elle aussi déserté la ville dès dimanche midi, après des affrontements entre pro et anti-Khadafi, ont rapporté des témoins. «Depuis hier,
«Le clan Kadhafi se battra jusqu'à la dernière balle»
Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: 2 Mirage F1 et 2 PUMA vient de débarquer à Malte   Lun 21 Fév - 20:55

2 Mirage F1 et 2 PUMA vient de débarquer à Malte(photos)
http://www.daylife.com/search/photos/1/grid?q=malta+airport+libyan






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Les dernières informations sur les manifestations en Libye   Mar 22 Fév - 13:16

* Le colonel Kadhafi est arrivé au pouvoir il y a 41 ans par un coup d'Etat, et a depuis instauré un «gouvernement révolutionnaire».
De violentes manifestations ont commencé à Benghazi la semaine dernière, réprimées dans le sang par l'armée libyenne et des mercenaires engagés par Kadhafi.

* Le bilan de l'ONG Human Right Watch serait de 300 à 400 morts dont 61 à Tripoli dans la seule journée du 21 février.

* Des rumeurs ont fait croire à la fuite du colonel Kadhafi au Venezuela, mais il a affirmé hier soir être toujours en Libye.

* La ville de Benghazi serait tombée aux mains des manifestants, et l'aéroport aurait été détruit.

* Le fils de Kadhafi, Saif el-Islam, a annoncé dans la soirée du 20 février que la Libye était «au bord de la guerre civile».

* La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton assure que «le monde suit avec inquiétude l'évolution des évènements», et «qu'il est temps de mettre fin à ce bain de sang».

* Les représentants de la Ligue arabe se retrouvent cet après-midi au Caire pour décider de l'attitude à adopter face à Kadhafi.

* Le conseil de sécurité de l'ONU se réunit cet après-midi pour décider d'une éventuelle intervention en Libye, et évoque de possibles «crimes contre l'humanité».

- Mardi 22 février -

11:37 [Al-Jazeera]

De nombreux témoins dénoncent une violence extrême pour ces dernières 48 heures, entre les bombardements des avions de combat, et les mercenaires qui tirent à vue, armés de gros calibre.

11:01 [Ansa.it]

L'Egypte renforce les contrôles à la frontière avec la Libye, et a décidé d'ouvrir le passage du Saloum pour accueillir les personnes blessées et malades. De leur côté, la Russie et le Japon ont décidé du rapatriement certains de leurs ressortissants présents en Libye.

10:50 [L'Express]

Les photos de Nicolas Sarkozy et de Mouhamar Kadhafi auraient été supprimées sur le site de l'Elysée. Une information aussitôt reprise sur Twitter, mais démentie par l'Elysée,






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Mar 22 Fév - 13:26

Scott algérienne de leadership pour les crimes de Kadhafi? Pourquoi


Des soldats libyens demandent l'asile,
video des avions de chasse et hélicos a malte,
http://fr.news.yahoo.com/54/20110222/video/vwl-des-soldats-libyens-demandent-l-asil-df14a31.html


Libye: les pistes de l'aéroport de Benghazi bombardées
14h10 Les pistes de l'aéroport de Benghazi, la deuxième ville de Libye à 1.000 km à l'Est de Tripoli, ont été bombardées, rendant impossible l'atterrissage d'avions de la compagnie égyptienne EgyptAir, a déclaré mardi le chef de la diplomatie égyptienne, Ahmad Aboul Gheit. Des témoins ont par ailleurs indiqué que les combats ont cessé ce mardi dans cette ville de l'est de la Libye.

Deux avions militaires égyptiens qui ont décollé mardi pour Tripoli afin de rapatrier les ressortissants souhaitant quitter le pays ont été autorisés par les autorités libyennes à atterrir, a ajouté le ministre égyptien. Au total quatre avions militaires et quatre autres avions d'EgyptAir doivent se rendre en Libye à des fins de rapatriement, a-t-il indiqué.

13h30 Sur le site de la chaîne France24, des observateurs relatent l'exécution de cinq personnes à la caserne de Benghazi. Selon les témoins, il s'agit de cinq soldats qui auraient refusé de tirer sur les manifestants. Une vidéo accompagne l'article, montrant des corps calcinés.

13h10 La France a décidé l'envoi de trois avions militaires à Tripoli pour rapatrier ce mardi de Libye les Français dont la présence dans le pays "n'est pas indispensable", a déclaré la ministre française des Affaires étrangères, Michèle Alliot-Marie, dans un communiqué.

12h18 Azeddine Louaj, un diplomate travaillant dans le service de presse de l'ambassade de Libye à Rabat (Maroc), vient de démissionner, pour protester contre "l'extermination quotidienne du peuple" libyen, a-t-il déclaré ce mardi.

12h11 Selon le quotidien algérien El Khabar, la fortune de Mouammar Kadhafi avoisinerait les 82 milliards de dollars. Récemment a été révélée la fortune de Moubarak, évaluée à 40 milliards de dollars
un vrai malade se Kadhafi j'espère qu'il finira comme saadam hussien lui et ces fils se servir d'avion de chasse et de mercenaires contre son peuple scratch






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Mar 22 Fév - 13:59

avion libyen sur la piste de malte mirage f1,
deux Mirage F-1 Libyens sur La Valette,
incluant des photos des deux pilotes et aussi des deux hélicos civils Pumas, immatriculés
en France, qui ont aussi quitté en hâte la Libye pour L'ile de Malte.

Les équipages et passagers des hélicos seraient français et un seul d'entre eux avait
son passeport à l'arrivée.

Il faut croire que la décision de quitter la Libye a été prise très très rapidement !

photo surprenante à plus d'un titre(commentaire de pascal )c'est vrai se qu'il dit Question

l'avion est absolument nickel et vu comment le F1 "pisse" en régime normal celui ci n'a pas dû bcp voler depuis son "overal" peut être mêm qu'il s'agissait de sa première sortie sauf à imaginer que les pistards libyiens passent les avions au Miror après chaque vol



Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Kadhafi va annoncer d'importantes réformes,    Mar 22 Fév - 15:31

Le numéro un libyen, le colonel Mouammar Kadhafi, va prononcer sous peu un discours dans lequel il annoncera d'"importantes réformes", a rapporté mardi après-midi la chaîne Al Arabia, en citant la télévision d'état libyenne.
Il devrait notamment annoncer des mesures de décentralisation et la création de budgets autonomes aux différentes régions du pays, ajoute Al Arabia.
il doute de rien celui là ASSASSIN






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Kadhafi jette les jalons d’une guerre civile   Mar 22 Fév - 22:23

Il se dit prêt à aller jusqu’au bout de sa logique meurtrière,


Il a servi un discours guerrier et menaçant, mais aussi dangereux car il dresse les Libyens les uns contre les autres et jette les jalons d’une guerre civile.

Le Guide libyen est enfin sorti de son silence hier après-midi. Fidèle à lui-même, il a servi un discours dédié à sa propre gloire. Un discours qui remet le peuple à sa place et dans lequel, après avoir fait le bilan dithyrambique de son action à la tête du pays, menace les insurgés de voir se dresser devant eux d’autres Libyens. Ces révoltés qui s’en prennent à son autorité, il les a qualifiés de “traîtres” qui “méritent la condamnation à mort”. Ayant fait référence, plusieurs fois, à la dernière intervention de son fils Seïf El-Islam, il a confirmé et appuyé point par point les menaces de ce dernier. Il a notamment fait référence au massacre des étudiants chinois à la fin des années 1980, répression sanglante qu’il a saluée et justifiée. Il s’est également adressé à ses supporters afin de s’organiser en milices de quartier et de faire barrage aux “vendus”. Discours guerrier et menaçant donc, mais aussi discours dangereux qui dresse les Libyens les uns contre les autres et qui jette les jalons d’une guerre civile. Kadhafi est plus que jamais décidé à pratiquer la politique de la terre brûlée. Un calme précaire régnait pourtant hier matin sur Tripoli. Un calme baigné par la pluie peu propice aux émeutes et rythmé par les rafales d’armes automatiques tirées sur les façades des habitations, en guise d’accompagnement des appels par haut-parleurs diffusés par les milices kadhafistes, demandant aux habitants de se cloîtrer chez eux. Les violences n’ont pas pour autant cessé en Libye. Nulle source ne peut encore donner l’étendue des dégâts. La seule évidence est que le régime de Mouammar Al Kadhafi, qui a fait de la Libye sa chose depuis 42 ans, est plus que jamais fragilisé. Toutes les sources convergent pour parler de centaines de morts et de milliers de blessés. Des sources annoncent même 2 000 morts dans la seule ville de Benghazi, bien loin des 300 ou 400 dont ont fait état des organisations humanitaires. Une dizaine de villes, dont la deuxième après Tripoli, sont aux mains des insurgés. Pour toute réponse, à la demande clairement affichée des Libyens de se départir du régime sclérosant du colonel fantasque, c’est le fils de celui-ci qui s’était adressé aux Libyens pour leur promettre un bain de sang s’ils continuaient de se révolter. Le Guide libyen, lui, s’est contenté d’une furtive apparition à la télévision d’État, dans la nuit de lundi à mardi, au cours de laquelle il a tenu à démentir les rumeurs relatives à sa fuite à l’étranger, tout en traitant de “chiens” les organes de presse, les télévisions satellitaires en premier, qui ont colporté la fausse nouvelle. Les communications avec Tripoli ayant été coupées, il est très difficile de savoir avec certitude ce qui s’y est passé mardi. Des indications permettent néanmoins d’envisager le pire. Surtout après le discours particulièrement violent du dictateur libyen. Des ressortissants arabes ayant fui le pays ont parlé d’un véritable bain de sang. Ils ont parlé de cadavres dans les rues et des magasins, voitures et immeubles en flammes. Ils ont aussi fait état d’étrangers armés, des Africains recrutés par le régime, et de leurs exactions. Tripoli serait donc à feu et à sang. À Benghazi, par contre, les combats ont cessé. Preuve, s’il en fallait une, que les insurgés se sont rendus maîtres de la ville. Mais les habitants craignent, plus que jamais, le bombardement de leur ville. L’inquiétude est fondée. Le ministère égyptien des Affaires étrangères l’a indirectement confirmée. Il a déclaré que les pistes d’atterrissage de l’aéroport de Benghazi ont été bombardées, ce qui rend impossible l’évacuation des ressortissants égyptiens à partir de cet aéroport. Devant l’impossibilité d’avoir des informations précises, il n’est pas inutile d’écouter l’un des proches de Kadhafi, un ancien responsable du protocole, qui affirme qu’“il se passe un génocide de masse” en Libye mais que Kadhafi est bien “fini”.
http://www.journalalgerie.net/journauxenfrancais/liberte.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Des pilotes libyens atterrissent à Malte pour demander l'asile politique    Mer 23 Fév - 12:32

Les équipages de deux chasseurs libyens ont atterri lundi à l'aéroport international de la capitale maltaise, La Valette, pour demander l'asile politique, ont annoncé les médias mondiaux.

Un militaire au courant de la situation a fait savoir que les pilotes - des colonels des forces aériennes de Libye - avaient obtenu l'autorisation d'atterrir après avoir annoncé leur intention de demander l'asile politique.

Plus tôt dans la journée, l'aéroport international de La Valette avait également accueilli deux hélicoptères civils libyens transportant des citoyens français.

Les pilotes des chasseurs et les passagers des hélicoptères sont actuellement interrogés par les autorités migratoires maltaises.






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Membre de la Cour pénale internationale: 10 000 morts et 50 autres blessés en Libye   Mer 23 Fév - 15:23

Bethlehem - Ma'an - Un membre de la Cour pénale internationale, le mercredi, a déclaré que le nombre de morts depuis le début de la Révolution libyenne plus de dix mille morts et plus de 50 000 blessés.

Izbad pas un membre de la Cour pénale internationale que le recours Kadhafi à l'utilisation d'armes chimiques à frapper le peuple libyen, appelant les pays du monde pour une intervention rapide pour sauver le peuple libyen.

M. Kadhafi a promis hier, le peuple libyen ce qu'il appelle l'exploration Saint sur l'élimination de la protestation.

Il a dit: "Si les protestations ne se termine pas ce soir, nous allons explorer l'intérieur des villes paisibles et si cela échoue nous viendrons à vous pendant que vous rampez à partir de votre lieu de travail, et si elle ne réussit pas Satekm analyse internationaliste qui me Acodh parce que la Libye puissance mondiale."

Et a terminé son discours, Kadhafi menace de feu et d'intimidation, ses partisans à parler ramper ramper ramper vers l'avant ou reculer. "

Il a accusé ce qu'il a appelé un groupe de quelques utilisateurs d'ecstasy Mendsp et leur fournir des fonds pour mener à bien les protestations
http://www.maannews.net/arb/ViewDetails.aspx?ID=362758

sur El Arabiya l ancien ministre le l interieur affirme que Kadhaffi a echappé a une tentative d'assassinat hier






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Libye : un avion de chasse rebelle s'écrase   Mer 23 Fév - 16:08

Le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, confronté à une révolte populaire sans précédent depuis une semaine, a durci le ton. Il a juré mardi de rétablir l'ordre en brandissant la menace d'une répression sanglante, alors que les violences ont déjà fait au moins 300 morts. Promettant de se battre «jusqu'à la dernière goutte» de son sang, il a appelé la police et l'armée à reprendre la situation en main et assuré que tout manifestant armé méritait la «peine de mort».

Mais les appuis du dictateur à l'intérieur même du pouvoir commencent désormais à se déliter. Le ministre de l'Intérieur, Abdel Fatah Younes, a notamment déclaré qu'il se ralliait à la cause du peuple qui réclame le départ du colonel Kadhafi. Plusieurs ambassadeurs libyens ont annoncé leur démission depuis mardi.

16h35. Les journalistes entrés illégalement sont considérés «hors la-loi», indiquent les autorités libyenne.

16h25. Un avion de la compagnie aérienne libyenne tourne autour de l'espace aérien de Malte. Selon les informations fournies par un journaliste d'Al Jazeera à Malte, le pilote a fait savoir que «l'avion est à court de carburant» et qu'il souhaite se poser. Les autorités de l'île sont dans l'expectative. Elles ne savent pas à quoi s'attendre.


16h05. Le vice-ministre libyen aux Affaires étrangères, Khaled Kaïm affirme qu'Al-Qaïda a établi un émirat islamique à Derna, dans l'Est du pays, une nouvelle à prendre avec beaucoup de précaution. Mardi, dans son discours, Kadhafi avait promis la peine de mort aux islamistes. Il serait dirigé par un ancien détenu de Guantanamo.

16 heures. Des miliciens fidèles à Kadhafi ont déferlé à Tripoli, rapporte l'agence Associated Press, signalant des «coups de feu retentissant dans les airs». «Les mercenaires sont partout», témoigne une habitante de la capitale. «Nous sommes en état de siège, à la merci d'un homme qui n'est pas un (vrai) musulman», a t-elle poursuivi.


15h30. Un avion de l'armée de l'air libyenne, un Soukhoï-22, s'est écrasé près de Benghazi. L'équipage avait l'ordre de bombarder le ville mais il a refusé d'accomplir la mission, selon un journal local. Le pilote et son copilote se sont éjectés puis ont déployé leur parachute.

15h55. Le Brent de la mer du Nord grimpe au-dessus de 110 dollars le baril, une première depuis 2008, porté par des inquiétudes croissantes sur l'approvisionnement en pétrole.


15h10. Le site du «Guardian» confirme que «Benghazi semble être irrémédiablement passée hors du contrôle de Mouammar Kadhafi. Les militaires locaux y défient ouvertement le régime et les drapeaux de l'époque monarchique flottent sur les bâtiments officiels», écrit son envoyé spécial.

14h30. Les opposants au dirigeant libyen Mouammar Kadhafi paraissent contrôler la côte orientale du pays, avec des soldats rejoignant le mouvement de contestation. Des insurgés, dont nombre sont armés, se trouvent tout le long de l'autoroute qui longe la côte méditerranéenne depuis la frontière égyptienne jusqu'à la ville de Tobrouk, ce qui représente 150 km. Des habitants de la région indiquent que le mouvement anti-Kadhafi contrôlent la région qui s'étend de la frontière égyptienne jusqu'à Ajdabiya plus à l'ouest, en passant par Tobrouk et Benghazi. Vers l'est, des soldats expriment leur soutien à la rébellion.

14h25. La Cour pénale internationale (CPI) ne peut enquêter sur les «crimes présumés» commis en Libye qu'à la demande de Tripoli ou du Conseil de sécurité de l'ONU, a affirmé mercredi Luis Moreno-Ocampo, le procureur de la CPI, dont le siège se trouve à La Haye.

14h23. Le groupe allemand Wintershall stoppe l'exploitation de pétrole en Libye, où il produit environ 100 000 barils par jour, «pour des raison de sécurité», selon un porte-parole.

14h08. On apprend que le Liban a refusé d'accueillir un avion privé libyen transportant l'épouse d'origine libanaise d'Hannibal Kadhafi, l'un des fils du dirigeant libyen contesté, selon un responsable des services de sécurité. «L'aéroport de Beyrouth a reçu dans la nuit de dimanche à lundi une demande des autorités libyennes pour accueillir un avion appartenant à la famille Kadhafi, avec à son bord plusieurs personnes dont Aline Skaff, la femme d'Hannibal Kadhafi, qui est d'origine libanaise», indique la source sous couvert de l'anonymat. «Le Liban a rejeté cette demande».

14h01. Le président israélien Shimon Peres condamne la violence exercée en Libye contre les manifestants, estimant que les Libyens «ne pardonneront pas» au leader Mouammar Kadhafi. «Le fait qu'il ait fait usage des armes et tué brutalement des centaines de personnes, les gens ne lui pardonneront pas parce que le droit de manifester est un droit humain», a déclaré Shimon Peres lors d'une conférence à Madrid.

13h56. Le ministre italien du Développement économique assure que l'approvisionnement de la Péninsule en gaz et en pétrole n'est pas en danger malgré l'interruption des exportations d'hydrocarbures libyens en raison des violences. «Nous avons simulé plusieurs scénarios négatifs et dans aucun de ces scénarios, il n'y a de danger pour la distribution de gaz en Italie», le pays peut donc «dormir tranquille».

13h52. Le Croissant Rouge met en garde contre le «risque catastrophique» d'exode massif de Libyens en Tunisie.

13h50. La situation à l'aéroport de Tripoli est «chaotique». Des passagers se battent pour monter dans les avions, raconte le capitaine d'un avion maltais, Philip Apap Bologna, de retour de la capitale libyenne où il a embarqué des compatriotes. «La confusion règne car les forces de sécurité libyennes ne laissent pas entrer dans le terminal les gens qui ne disposent pas d'un billet d'avion».

13h35. Le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi est «pire» que l'ancien dictateur irakien Saddam Hussein et la fin de son régime est prévue dans «quelques jours», a affirmé dans une interview au quotidien panarabe à capitaux saoudiens Al Hayat le représentant démissionnaire de la Libye auprès de la Ligue arabe. «Je pense que des massacres horribles se produiront», a-t-il ajouté, écartant l'éventualité d'une guerre civile dans le pays.

13h30. L'ambassade de Libye à Vienne condamne «le recours excessif à la violence contre des manifestants pacifiques», dans un communiqué, adressant ses condoléances aux familles des victimes du soulèvement contre Mouammar Kadhafi.

13h20. Un premier groupe de plusieurs milliers de migrants venant de Libye a traversé la frontière tunisienne dans la soirée de mardi, annonce mercredi l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). «Il s'agit du premier groupe de migrants. Certains ont traversé la frontière en voiture, notamment avec des véhicules loués, et il y avait deux bus», indique à l'AFP un porte-parole de l'organisation, Jean-Philippe Chauzy. Parmi ces personnes figuraient «4700 Tunisiens, 120 Turcs, une douzaine de ressortissants libanais, quelques Ouest Africains, a-t-il précisé. L'arrivée de migrants se poursuit aujourd'hui. Des informations faisant état de centaines de migrants nous sont parvenues, mais ce n'est pas encore confirmé».

13h15. Le troisième avion militaire affrété par la France pour rapatrier des ressortissants français présents en Libye a décollé de l'aéroport de Roissy mercredi vers 12h30 à destination de ce pays, selon l'état-major des armées. Aucune précision n'a été donnée sur la destination de l'appareil.

13h10. Le président de l'Union européenne, Herman Van Rompuy, a vigoureusement condamné mercredi à Prague les violences «horribles» perpétrées par les forces libyennes contre les manifestants, soulignant que ces crimes ne peuvent «pas rester sans conséquences».

12h50. Les menaces du dirigeant libyen Mouammar Khadafi contre son propre peuple sont «inacceptables», a estimé mercredi l'Union européenne qui étudiera dans la journée des sanctions à son encontre. «Il est inacceptable qu'un dirigeant menace ses propres citoyens», a déclaré un porte-parole de la Commission européenne, Olivier Bailly.

12h45. La Roumanie va envoyer un avion vers Tripoli pour évacuer ses ressortissants -au nombre de 500 environ-, a annoncé mercredi le ministre des Affaires étrangères, Teodor Baconschi. L'avion effectuera probablement deux vols

12h40. «Tous les ports et terminaux sont temporairement fermés» en Libye en raison de la situation dans le pays, annonce mercredi la compagnie maritime française CMA-CGM sur son site internet.

12h30. L'Union Européenne (UE) s'apprête à évacuer 10 000 de ses ressortissants notamment par la mer.

12h28. Les menaces de Kadhafi contre son propre peuple sont jugées «inacceptables» par l'Union européenne.

12h26. L'Europe du Sud, première porte d'entrée d'un éventuel afflux massif de migrants en provenance de Libye, se mobilise avec une réunion de ses ministres de l'Intérieur à Rome, à la veille d'une rencontre à Bruxelles sur ce thème qui divise les Européens. Les ministres italien, français, espagnol, grec, chypriote et maltais vont tenter d'élaborer «une ligne commune» et «soutenir la position exprimée par l'Italie à l'égard de l'Union européenne», indique le ministère italien de l'intérieur. Rome craint une vague d'au moins 200 000 à 300 000 immigrés en cas de chute de Mouammar Kadhafi.

12h22. L'ancien président tchèque Vaclav Havel, artisan de la chute du communisme en ex-Tchécoslovaquie en 1989, compare les révoltes en cours dans les pays arabes à la chute du «rideau de fer» en Europe il y a plus de deux décennies.

12h18. Plusieurs dizaines de manifestants pro-Kadhafi se rassemblent sur la place Verte à Tripoli, selon un journaliste de l'AFP, au lendemain du discours très dur tenu par Mouammar Kadhafi dans lequel il menace de mort tous ses opposants, après une semaine de manifestations appelant à son départ.

12 heures. La Turquie a rapatrié ces trois derniers jours plus de 5000 de ses ressortissants sur les 25000 résidants en Libye mais déplore un mort, a affirmé mercredi le chef de la diplomatie turque Ahmet Davutoglu, qui a appelé Tripoli à répondre aux «demandes de la société».

11h15. Dans un chaos indescriptible, les travailleurs égyptiens affluent par milliers au poste frontalier de Salloum, fuyant les violences liées à l'insurrection. Tenant à bout de bras leurs maigres biens, ils racontent les violences dont ils ont été témoins dans l'est de la Libye où ils travaillent. Et ils disent aussi la protection qui leur a été spontanément offerte par les manifestants en révolte depuis une semaine contre le pouvoir du colonel Kadhafi

11 heures. Les estimations faisant état d'un millier de morts en Libye depuis le début de la répression sont «crédibles», juge le ministre italien des Affaires étrangères, Franco Frattini.

10h51. Nicolas Sarkozy a demandé mercredi «l'adoption rapide de sanctions concrètes» de la part de l'Union européenne (UE) contre les responsables de la répression en Libye et souhaité la suspension des relations économiques et financières avec ce pays «jusqu'à nouvel ordre».

10h40. La province libyenne de Cyrénaïque (côte est) n'est plus sous le contrôle du gouvernement de Mouammar Khadafi, déclare à Rome le ministre italien des Affaires étrangères, Franco Frattini. «La Cyrénaïque n'est plus sous le contrôle du gouvernement libyen, et des affrontements et violences sont en cours dans tout le pays». Le gouvernement italien demande que cesse immédiatement «l'horrible bain de sang» que «le gouvernement de Khadafi a annoncé et continue à faire».
10h27. Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU tiendra vendredi une session spéciale sur la situation en Libye, à la demande de l'Union européenne, indique un responsable du Haut commissariat des Nations unies pour les droits de l'homme.

10h05. Total a «commencé à suspendre» une partie de sa production de pétrole, selon un porte-parole.

10 heures. Selon France 24, qui cite des officiels, la Libye est officiellement suspendue des réunions de la Ligue arabe.

9h57. Le ministre italien des Affaires étrangères, Franco Frattini, craint un «exode biblique» de migrants venus de Libye si Mouammar Kadhafi tombe, et juge «impossible d'imaginer» l'avenir en cas de chute du dirigeant libyen. «Nous savons à quoi nous attendre quand le régime libyen tombera : une vague de 200 000 à 300 000 immigrés. Soit dix fois plus que le phénomène des Albanais dans les années 1990», met-il en garde, jugeant que ce sont des estimations basses.


9 h 50. Le gouvernement espagnol a décidé d'envoyer à Tripoli dans la nuit de mardi à mercredi un avion officiel pour rapatrier les Espagnols qui souhaitent quitter la Libye, et envisage des mesures d'économie d'énergie pour faire face à la montée des prix du pétrole.

8h15. L'intervention télévisée mardi du dirigeant libyen, Mouammar Kadhafi, «fait peur», a déclaré mercredi le ministre des Affaires européennes, Laurent Wauquiez, en annonçant de nouvelles rotations d'avions pour aller chercher en Libye des ressortissants français. «Cette vidéo fait peur, elle donne des frissons dans le dos: le langage qui est utilisé, l'outrance et la violence des propos, l'absence totale de perspective politique, la France condamne tout cela avec la plus ferme détermination», a affirmé le ministre sur Canal Plus.

6 heures. Le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi a bâti un vaste empire financier qui est source de sérieuses disputes entre ses enfants, rapporte mercredi le Financial Times citant des câbles diplomatiques obtenus par WikiLeaks.

5h10. Dans un communiqué, le département d'Etat invite les citoyens américains désirant quitter la Libye à se rendre dès mercredi matin sur le port de Tripoli pour embarquer à bord du bateau qui appareillera dans l'après-midi pour Malte.

5 heures. Un appareil d'Air China devait décoller de Pékin mercredi matin pour Athènes, alors que la Chine attend la permission d'atterrir en Libye. La Chine va égalemente envoyer des bateaux pour tenter d'évacuer ses quelque 30 000 ressortissants coincés en Libye par les violences meurtrières, dans lesquelles des dizaines de Chinois ont été blessés, ont annoncé mercredi le gouvernement et les médias officiels.


4h40. La chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton demande au dirigeant libyen Mouammar Kadhafi de cesser de «menacer son peuple» et exhorté tous les Libyens «à la retenue» tout en déplorant «tous les actes de violence» dans le pays.

4h30. L'ambassadeur de Libye en Indonésie, Salaheddin M. El Bishari, annonce sa démission. «Des soldats tuent sans merci des civils désarmés. Utilisant des armes lourdes, des jets et des mercenaires contre le peuple. Ce n'est pas acceptable. Je ne peux plus le tolérer», a déclaré l'ambassadeur au Jakarta Post.
«J'ai démissionné en raison de ce qui se déroule dans mon pays», a-t-il ajouté, en précisant craindre pour la sécurité de sa famille restée en Libye.

3h30. Les cours du brut continuent leur progression mercredi matin sur les marchés en Asie, soutenus par la poussée de violences dans le monde arabe et particulièrement en Libye. Dans les échanges matinaux, le baril de «light sweet crude» pour livraison en avril gagnait 4 cents à 95,46 USD. Celui du Brent de la Mer du Nord pour livraison en avril s'appréciait de 22 cents à 106 USD






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Mer 23 Fév - 18:12


(AQMI) sont la nous avons du souci a se faire chez nous,
les armes abandonner par l'armée 429854
les violences liées au soulèvement ont fait au moins 640 morts
source: BFMtv

l'algérie attends quoi pour réagir sinon on va encore avoir des soucis avec (AQMI)
:militaire002:
Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Mer 23 Fév - 19:28







Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Libye en REVOLT (2011) - Avions de chasse libyens arrivent à Malte    Mer 23 Fév - 21:38







Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Mer 23 Fév - 22:20

Kadhafi a recruté 10 milles mercenaires,
et les payes 10 milles euros la tête d'un libyen 386813 308647
attention video choquante,
Le contenu suivant a été identifié par la communauté YouTube comme potentiellement offensant ou inapproprié. Âmes sensibles s'abstenir.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: 'Les troupes d'élite de Kadhafi sont retranchées dans la région de Tripoli'   Jeu 24 Fév - 19:52

Mathieu Guidère, professeur titulaire de la chaire 'Islamologie et pensée arabe' à l'Université de Toulouse-II, revient sur l'aspect militaire de la situation en Libye. Il fait le point sur la présence d'Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) dans le pays, sur les forces dont dispose encore Kadhafi ainsi que sur le rôle des mercenaires dans les provinces.

Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) a récemment apporté son soutien aux insurgés. Au-delà de cette déclaration d'intention, peut-elle les aider matériellement ?

Il est d'abord nécessaire de rappeler que le soutien d'AQMI ne concerne pas que la Libye : l'organisation a soutenu tous les soulèvemAents populaires récents dans le monde arabe. AQMI est dans une stratégie de proximité par rapport aux révolutions en cours. Elle ne veut pas être à la marge du mouvement.

Quoi qu'il en soit, AQMI possède des Libyens dans ses rangs. Elle peut apporter des soutiens en termes d'hommes et d'expertise, mais n'a toutefois pas les moyens d'envoyer massivement des armes sur place.

Du 23 décembre 2006 au 3 janvier 2007, AQMI avait envoyé un commando armé et entraîné dans la banlieue de Tunis pour affronter l'armée durant trois semaines. On peut raisonnablement penser que l'organisation peut envoyer un ou deux commandos en Libye. Chacune de ces unités représente environ vingt personnes.

De quel appui militaire dispose Mouammar Kadhafi face à la rébellion ?

L'armée traditionnelle libyenne ne pèse pas bien lourd: le chef des armées a été écarté du pouvoir, et est actuellement en résidence surveillée. En revanche, Kadhafi peut compter sur les sept brigades qui sont sous l'autorité de ses fils. Ce sont elles qui constituent la véritable armature militaire du pouvoir.

Il s'agit de troupes d'élites qui sont en quelque sorte la garde prétorienne du régime. Elles sont majoritairement constituées de tribus alliées à son clan et de mercenaires. On estime qu'elles rassemblent environ 30 000 hommes, qui disposent d'un équipement assez récent, puisqu'il leur a été fourni par presque tous les pays européens. Il s'agit essentiellement d'un armement anti-émeutes, auquel on peut ajouter quelques missiles

Des soldats portent des masques à gaz lors d'une parade militaire célébrant le quarantième anniversaire de la prise de pouvoir de Mouammar Kadhafi, en septembre 2009.AFP/AMMAR ABD RABBO
source:le Monde.fr






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Jeu 24 Fév - 20:11

La Suisse gèle les avoirs de Mouammar Kadhafi,
La Suisse a bloqué jeudi les avoirs du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, a fait savoir le gouvernement de la Confédération. Lire la suite l'article
Le Conseil fédéral condamne avec force le recours à la violence contre la population libyenne et "a décidé aujourd'hui de geler avec effet immédiat tous les éventuels avoirs de Mouammar Kadhafi", indique le ministère suisse des affaires étrangères dans un communiqué.

Bureau de Zurich, Philippe Bas-Rabérin pour le service français
Revenir en haut Aller en bas
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: embargo et sanctions contre la Libye   Ven 25 Fév - 9:20

Le Conseil de sécurité des Nations unies qui doit se réunir ce vendredi à New York étudiera un projet de résolution franco-britannique sur la Libye qui réclame un embargo total sur les armes et des sanctions, a déclaré vendredi Michèle Alliot-Marie


Ce projet de résolution demande également la saisine de la Cour pénale internationale pour crimes contre l'humanité, a dit la ministre française des Affaires étrangères.

"La situation en Libye est particulièrement dramatique après les appels au meurtre du colonel Kadhafi", a-t-elle dit sur France Info.

"Il ne peut pas y avoir d'impunité sur ces choses-là. On a décidé de passer aux actes et c'est à l'initiative de la France et à la demande du président de la République que le Conseil de sécurité des Nations Unies se réunira aujourd'hui, et dans le projet franco-britannique, nous avons demandé que la résolution prévoit un embargo total sur les armes, des sanctions et la saisine de la Cour pénale internationale pour crimes contre l'humanité."

Aucun vote n'est attendu vendredi lors de la réunion des 15 membres du Conseil de sécurité à 15H00 (20h00 GMT), selon des diplomates occidentaux ayant requis l'anonymat. Ces derniers ont néanmoins exprimé leur espoir de voir un vote intervenir la semaine prochaine.

Michèle Alliot-Marie, qui a écarté les rumeurs sur son départ, sera lundi à Genève où elle interviendra devant le Conseil des droits de l'homme des Nations unies et où elle rencontrera son homologue américaine Hillary Clinton.

Les forces fidèles au numéro un libyen Mouammar Kadhafi ont lancé jeudi une contre-offensive dans l'ouest du pays, où plusieurs villes, comme Misrata, échappent semble-t-il désormais au contrôle du régime.

Le gouvernement libyen tente de s'accrocher au pouvoir face à l'insurrection, qui contrôle les grands centres urbains de l'est du pays, fait tache d'huile et s'étend à une grande partie des zones habitées du littoral méditerranéen.

Patrick Vignal, édité par Jean-Stéphane Brosse
source:http://fr.news.yahoo.com/
Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: arme et matériel abandonner   Ven 25 Fév - 16:54

Dans l’est, la déroute de l’armée libyenne,
cela va être la jungle en libye,
video: http://fr.euronews.net/2011/02/25/dans-l-est-la-deroute-de-l-armee-libyenne/

L’opposition armée affirme avoir libéré la plupart des villes de l’est de la Libye. Il faut dire que parfois, elle n’a connu aucune résistance en face. Des chars, des avions de combat, des armes et munitions en grande quantité ont été abandonnés purement et simplement comme dans la caserne de Tobrouk. De nombreux soldats libyens se sont ralliés aux insurgés. “Tobrouk, Dirna, Beyida, Labraq, dans toutes ces villes, dit un soldat, Kadhafi, c’est fini !”

Dans le chaos ambiant, certains commandants rebelles ont toutefois eu du mal à reconstituer des forces anti-Kadhafi. Selon des témoignages, des soldats ont préféré vendre leurs armes au plus offrant. En revanche, plusieurs combats dans l’est de la Libye ont été très violents.

Copyright © 2011 euronews






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Des centaines d’étrangers entrent en Algérie    Sam 26 Fév - 13:25

Des centaines d’étrangers, fuyant les violences en Libye, entrent depuis jeudi en Algérie par voie terrestre via les postes frontaliers de Debdeb, Tarat et Tinalkoum (Sud-Est algérien), ont rapporté hier les médias algériens. Selon la radio Chaîne III et l’agence APS, qui citent une source de la wilaya, 260 Égyptiens, 11 Irakiens et 3 Syriens sont ainsi entrés par le poste de Debdeb, près de la ville libyenne de Ghadamès. Ces ressortissants étrangers ont vu leur passage facilité aux frontières algériennes puis ont été pris en charge dans des centres d’hébergement par des équipes de secours et du corps médical dans les communes de Debdeb et Aïn Aménas.
D’après l’APS, un millier d’Égyptiens sont attendus dans les prochains jours au départ de Ghadamès, ville située dans le désert à la pointe sud de la Tunisie. Des représentants diplomatiques de Grande-Bretagne, d’Indonésie et d’Égypte étaient vendredi à Debdeb pour accueillir leurs ressortissants et organiser leur
rapatriement, selon une source préfectorale. D’importants groupes d’étrangers, en déplacement en Libye (touristes et visiteurs), sont également pris en charge à leur retour, aux postes de contrôle de Tarat (Illizi) et plus au sud de Tinalkoum (Djanet), selon la même source. Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Daho Ould Kablia, avait déclaré mercredi sur la chaîne France 24 que l’Algérie avait ouvert ses frontières terrestres aux étrangers dans l’impossibilité de quitter la Libye par voie aérienne pour rejoindre leur pays d’origine.
source http://www.journalalgerie.net/journauxenfrancais/liberte.htm
Revenir en haut Aller en bas
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Combien de morts en Libye ?    Sam 26 Fév - 13:45

Par Europe1.fr avec Walid Berrissoul
Publié le 23 février 2011 à 23h30

Un médecin français de retour de Benghazi, évoque un bilan de 2.000 morts depuis le 15 février.

Officiellement, le régime libyen reconnaît un total de 300 morts, mais ce bilan est revu à la hausse par de nombreux acteurs sur place. Gérard Buffet, médecin français de retour de Benghazi, foyer de l’insurrection libyenne, évoque, au micro d’Europe 1, un bilan d’ "entre 1.500 et 2.000 morts", pour la seule partie est du pays.

"Il y avait des gens déchiquetés, brûlés, carbonisés", témoigne le médecin :
"1.500 à 2.000 morts" à l'est de la Libye

De son côté, la Fédération internationale des ligues de droits de l'homme (FIDH) comptabilise au moins 640 morts depuis le début de la révolte libyenne, dont 275 à Tripoli et 230 à Benghazi. Un bilan qui s'appuie sur des "sources militaires" pour Tripoli et sur des recoupements effectués par la Ligue libyenne des droits de l'Homme pour Benghazi et plusieurs autres localités. A Benghazi, la FIDH a comptabilisé 230 morts, "dont 130 militaires qui ont été exécutés par leurs propres officiers parce qu'ils n'ont pas voulu tirer sur la foule" des manifestants, a déclaré Souhayr Belhassen, président de la Fédération.

Un ex-proche de Mouammar Kadhafi, son ancien chef du protocole, Nouri El-Mismari, a estimé mercredi que l'insurrection en Libye avait fait plus de 1.000 morts, dont 600 à Tripoli. Et le bilan risque encore de s’alourdir. Lors de son discours mardi, Mouammar Kadhafi a promis un "bain de sang" aux manifestants libyens, qu’il a menacés de mort

es armes comme cela c'est inadmissible les terroristes et assassins vont en profiter un max
Revenir en haut Aller en bas
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   Sam 26 Fév - 14:01


EDIT air-force video très dure ne pas ouvrir aux âmes sensible
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Images de l'aéroport après la libération de Misurata    Sam 26 Fév - 17:59

les nouveaux magasins libre service de la libye, 386813 429854
vraiment un malade se Kadhafi j'espère que l'algerie a pris ces précautions au frontière il ne manquait plus que cela,
les terroristes a mon avis se frotte les mains 675604 :779694: Kadhafi






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: El Gueddafi recrute 6000 mercenaires   Dim 27 Fév - 21:24



Ces hommes armés jusqu’aux dents sont, affirment plusieurs sources, en première ligne de la répression des manifestants. Selon la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH), ils seraient près de 6000 à agir directement sous les ordres du dictateur libyen et de ses enfants.


Qui sont ces mercenaires et d’où viennent-ils ? Les forces anti-gouvernementales ont soutenu, mardi dernier, qu’elles en ont capturé une vingtaine au cours de leur lutte pour le contrôle de Benghazi et que beaucoup d’entre eux étaient des Tchadiens. Peter Bouckaert, directeur des situations d’urgence pour le groupe Human Rights Watch (HRW), a d’ailleurs révélé que le consul tchadien en Libye a visité les prisonniers afin de discuter de leur traitement.


Selon le diplomate, il s’agirait de membres d’un groupe rebelle. Colette Braeckman, journaliste au Soir de Bruxelles et spécialiste de l’Afrique centrale, ajoute qu’une partie des mercenaires, opérant actuellement en Libye, est constituée «de soldats démobilisés d’Europe de l’Est (des pilotes, des mécaniciens, des formateurs venus des anciennes Républiques soviétiques), alors que l’autre est composée de résidus de tous les conflits dans lesquels le président libyen s’est ingéré durant quatre décennies».
Dans un article publié la semaine dernière dans Ouest-France sous le titre «Les mercenaires africains de Kadhafi», Colette Braeckman explique que El Gueddafi a commencé à rallier, dès 1977, plusieurs milliers de tourareg maliens et nigériens. Par la suite, il les intégrera à «sa légion islamique». Légion qu’il utilisera pour asseoir son influence au Sahel et même au-delà.

Mme Braeckman indique que c’est via le Tchad que le dictateur libyen a appuyé certains groupes rebelles du Darfour, avant de soutenir Charles Taylor au Liberia, Lansana Conté en Guinée (une cinquantaine de Guinéens seraient en Libye actuellement) et le clan Kabila dans sa lutte contre Mobutu. Jurant de se battre jusqu’à la dernière goutte de son sang et promettant de réprimer tous ses opposants dans un bain de sang, Mouammar El Gueddafi a ainsi ordonné à ces bandes de mercenaires de tirer sur tout ce qui bouge et de semer la terreur parmi ses opposants.


Justement, le choix d’El Gueddafi de recourir aux services de mercenaires étrangers s’explique par le fait que, contrairement à l’armée régulière libyenne – dont de nombreux membres sont maintenant du côté des manifestants –, ces assassins n’ont pas de scrupules à tuer des civils. Ce choix montre aussi qu’il se sait rejeté par toute la société. Plusieurs témoins racontent que ses mercenaires se déplacent à bord de pick-up et n’hésitent pas à tirer sur des manifestants désarmés et à violer des femmes. La répression sanglante ordonnée par El Gueddafi et son fils Seïf El Islam a déjà fait près de 1000 morts. Certaines sources occidentales avancent un bilan beaucoup plus lourd. Hier encore, un groupe de mercenaires ont ouvert le feu sur des manifestants qui se rendaient aux funérailles de victimes tombées la veille dans des combats à Musratha, la troisième ville de Libye. Deux hélicoptères ont déposé les «mercenaires» dans cette ville située à quelque 150 km à l’est de Tripoli, a précisé un témoin, joint par téléphone par l’AFP.


Pour motiver sa petite armée privée, le dictateur libyen a su visiblement trouver les arguments qu’il faut. Il semblerait ainsi qu’il paye très bien ses tueurs. L’expert en sécurité, John Pike, cité par le journaliste Stayton Bonner, pense qu’El Gueddafi a dû promettre au moins 1000 dollars/jour à chaque mercenaire. Avec une avance pour s’être engagé.
Certains mercenaires affirment même avoir perçu entre 1000 et 20 000 dollars par jour. C’est là en gros le prix que le «guide» a accepté de payer pour briser les rêves et les reins de la jeunesse libyenne.

Zine Cherfaoui http://www.journalalgerie.net/journauxenfrancais/elwatan.htm






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Kadhafi : les sanctions tombent   Dim 27 Fév - 21:32

salut,
Gel des avoirs, interdiction de voyager, embargo…
Alors qu’Obama a affirmé hier que Kadhafi doit partir maintenant, le Conseil de sécurité de l’ONU a pris un certain nombre de sanctions à l’encontre du dirigeant libyen et de ses proches.
La pression internationale se fait de plus en plus forte sur le «guide libyen».

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté hier à l'unanimité une résolution imposant des sanctions sévères au colonel Mouammar Kadhafi, à sa famille et à des proches du régime. Parmi ces sanctions adoptées par les quinze Etats membres, figurent notamment un embargo sur la vente d'armes et de matériels connexes à la Libye et une interdiction de voyager sur le sol des Etats membres concernant seize personnes, dont Mouammar Kadhafi, sept fils et sa fille, et des personnes intimement liées au régime.
Par cette résolution, les membres du Conseil de sécurité considèrent que «les attaques systématiques» contre la population civile en Libye, actuellement en cours «peuvent être assimilées à des crimes contre l'humanité». Le Conseil de sécurité a décidé de transférer au procureur près la Cour pénale internationale (CPI) «la situation en Libye depuis le 15 février» et demande aux autorités libyennes de «coopérer pleinement» avec le tribunal. Cette mesure a fait l'objet de longues discussions entre les Etats membres, certains ayant soulevé des objections, selon des diplomates. Les membres du Conseil demandent, en outre, la fin immédiate des violences et que des mesures soient prises pour répondre aux aspirations légitimes du peuple libyen. Il exhorte les autorités libyennes à agir «avec la plus grande retenue», à «assurer la sécurité de tous les étrangers», à «assurer le passage sûr des fournitures humanitaires et médicales» et à «lever immédiatement toutes les restrictions sur toutes les formes de médias». Les Etats membres ont enfin décidé d'imposer un gel des avoirs financiers concernant le colonel Kadhafi, quatre de ses fils et un proche du régime. Le vote a eu lieu en présence du secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon.
Le projet de saisir la CPI pour crimes contre l'humanité ne faisait pas l'unanimité. Selon des diplomates, la Chine, la Russie, l'Afrique du Sud, l'Inde, le Brésil et le Portugal avaient soulevé des objections. Le recours à la CPI était d'autant plus discuté que six Etats du Conseil de sécurité n'en sont pas membres, dont les Etats-Unis, la Chine et la Russie.
L'ambassadeur de Libye à l'ONU, Abdurrahman Shalgam, ancien ministre des Affaires étrangères du pays, avait cependant fait parvenir une lettre hier au Conseil de sécurité dans laquelle il déclarait soutenir le recours à la CPI. Après le vote, l'ambassadeur a souligné que le régime libyen n'avait «plus aucune légitimité». «Cette résolution sera un signal pour mettre fin à ce régime fasciste qui existe encore à Tripoli», a-t-il dit. S'agissant de l'embargo sur les armes, il concerne toutes les ventes et tous les transferts de toutes les catégories d'armes et de munitions de même que toute assistance dans le domaine militaire à la Libye
Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Libye : le régime de Kadhafi vacille   

Revenir en haut Aller en bas
 

Libye : le régime de Kadhafi vacille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 21Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11 ... 21  Suivant

 Sujets similaires

-
» Rythme régime dukan
» Je perds, mais pas que du poids ... (régime et dérèglements... féminins)
» Sève de Bouleau bio Régime Dukan
» Pétition : Non à la venue de Mouammar Kadhafi à Paris
» régime du docteur rougier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Top Air Forces Algerian :: les guerres passées ou risques de guerre probable :: la crise dans les pays arabes-