Top Air Forces Algerian
bienvenue parmi nous ,n'oublier pas de vous présenter avant toutes choses,
et de lire la charte du Forum,
merci,
le staff.

Top Air Forces Algerian

Forces Armées Algérienne
 
AccueilportailCalendrierS'enregistrerConnexion
bonjour,vous devez vous présenter merci

Partagez | 
 

 Au Brésil, le Rafale repart à zéro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Au Brésil, le Rafale repart à zéro   Lun 17 Jan - 16:40

publié le 17 janvier 2011 à 08:38

Lula avait suggéré que le Brésil choisirait l'avion de Dassault pour équiper son armée. Nicolas Sarkozy avait laissé entendre un accord imminent. C'était il y a plus d'un an. Aujourd'hui, Dilma Rousseff, qui a succédé à Lula, veut réexaminer toutes les offres.
En septembre 2009, le président brésilien de l'époque, Luiz Inacio Lula da Silva, et Nicolas Sarkozy annonçaient que le Brésil avait décidé de mener des négociations exclusives avec Dassault pour équiper son armée de chasseurs Rafale. Une excellente nouvelle pour l'appareil français, encore jamais vendu à l'étranger, et qui trouvait là un moyen de damer le pion de ses rivaux, notamment le F/A-18 Super Hornet de l'américain Boeing et le Gripen NG du suédois Saab. Avec à la clé un marché estimé entre 4 et 7 milliards de dollars.

Pourtant, près d'un an et demi plus tard, le fameux contrat n'est pas signé. Il semble même de plus en plus loin de l'être. Si Lula a, à plusieurs reprises, fait part de sa préférence pour le Rafale, ce qui a donné à penser que la décision finale ne serait qu'une formalité, il a finalement quitté la présidence du pays le 1er janvier sans avoir mis un point final au dossier. Laissant à celle qui lui a succédé, ...

Lire la suite sur TF1News






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
Invité
Invité



MessageSujet: l'achat du rafale par le brésil   Ven 21 Sep - 15:38

bonsoir à tous
Citation :
l'achat du rafale par le brésil reporté sine die
E-mail
L'achat de Rafale par le Brésil ? Décision reportée sine die...
le Vendredi 10 Août 2012 à 19:03
Pour renouveler sa flotte d'avions de combat, le Brésil doit choisir entre la France, la Suède et les Etats-Unis. Un feuilleton à suspens qui dure depuis des années. Le ministre de la Défense justifie ce nouveau report par la situation économique.
Le Rafale de Dassault © Reuters Michael Buholzer
Pour ce marché brésilien évalué à cinq milliards, le Rafale de Dassault Aviation est en concurrence avec le Gripen du suédois Saab et le F/A-18 Super Hornet de l'Américain Boeing. Un marché que ces constructeurs se disputent depuis trois ans maintenant.
"Le projet n'est pas abandonné. Il y aura une décision en temps voulu. Mais à ce jour, je préfère ne pas donner de date", a déclaré le ministre brésilien de la Défense, Celso Amorim au Wall Street Journal.
"La situation économique a pris un tour moins favorable que prévu et elle exige naturellement de la prudence. Je ne dirais pas qu'une société ou l'autre est favorite. La question importante est de savoir quand nous le ferons et alors, nous examinerons de nouveau les propositions. Il y a un besoin de renouvellement de la flotte, mais il faut y répondre en fonction des possibilités du pays".
En juin dernier comme elle le fait tous les six mois, l'armée de l'air brésilienne a demandé aux constructeurs concurrents de renouveler leur intérêt pour l'appel d'offres en prorogeant leurs propositions.








Revenir en haut Aller en bas
mig29
Sergeant chef
Sergeant chef
avatar


MessageSujet: Re: Au Brésil, le Rafale repart à zéro   Ven 21 Sep - 16:34

mouais ,
le brésil n'est pas prêt d'acheter des rafales,
si j'ai bien compris les moyens manque cruellement
a moins que cela soit une fois encore un manipulation US Question 924802






Revenir en haut Aller en bas
mig29
Sergeant chef
Sergeant chef
avatar


MessageSujet: Re: Au Brésil, le Rafale repart à zéro   Ven 13 Déc - 18:30

Hollande au Brésil,
il sera aussi Question sur le rafale,
d'une commande de 36 Rafales
a suivre  Question 








Revenir en haut Aller en bas
terminateur
Caporal chef
Caporal chef
avatar


MessageSujet: Re: Au Brésil, le Rafale repart à zéro   Jeu 19 Déc - 13:24

Paris veut se rassurer après l'échec du Rafale au Brésil

Citation :
Jean-Yves Le Drian s'est dit confiant jeudi sur la vente du Rafale de Dassault Aviation à l'Inde et dans le Golfe, après le choix par le Brésil du Gripen de Saab. "Le Brésil n'était pas notre cible prioritaire", a déclaré sur Europe 1 le ministre de la Défense. "Nous avons de bonnes raisons de croire que sur l'Inde et sur le Golfe, il y aura bientôt des résultats



Citation :
La France cherche à se rassurer jeudi au lendemain de l'échec du Rafale au Brésil face au Gripen du suédois Saab , un contrat espéré de longue date, d'autant plus crucial que Paris compte sur au moins deux commandes à l'export de l'avion de chasse pour boucler son budget de défense d'ici 2019.

Dassault Aviation est sanctionné en Bourse, mais le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a souligné que le Brésil n'était pas une cible prioritaire pour le Rafale, présélectionné par l'Inde pour des négociations sur un contrat géant qui durent depuis près de deux ans.

Le PDG de l'avionneur Eric Trappier a déclaré à Reuters être "assez confiant" sur la signature de ce contrat en Inde estimé à 15 milliards de dollars et portant sur 126 avions.

"Je suis optimiste sur le fait qu'on va finaliser (le processus), mais je ne peux pas vous dire si ce sera avant ou après les élections" dont la date n'a pas encore été fixée, a-t-il dit lors d'un entretien téléphonique."

Le Rafale, qui n'a jamais été exporté depuis son lancement en 1989, semblait avoir le vent en poupe au Brésil sous la présidence de Lula tandis que Nicolas Sarkozy avait promis des transferts de technologies massifs pour emporter le contrat portant sur au moins 36 appareils.

Mais à son arrivée au pouvoir, la présidente brésilienne Dilma Rousseff a remis à plat le processus, sans cesse retardé, avant que les révélations sur les espionnages dont elle a fait l'objet de la part des Etats-Unis scelle le sort du troisième concurrent, l'américain Boeing.

Le deuxième échec d'affilée du Rafale face au Gripen suédois, quelques mois après la Suisse, souligne les dégâts de la concurrence fratricide de trois avions de chasse européens dans les appels d'offres mondiaux, le troisième étant l'Eurofighter, coentreprise entre EADS, l'italien Finmeccanica et le britannique BAE Systems.

Cette déconvenue illustre aussi la malédiction qui frappe un avion aux performances reconnues, encore récemment en Libye et au Mali, mais jugé trop cher pour les besoins de certains prospects.

"Le Brésil a fait un choix économique avec l'avion suédois. Il va falloir que la France finisse par comprendre que le Rafale est trop cher et que la qualité de l'appareil n'entre pas dans les décisions actuellement. Avec ce nouvel échec, le contrat en Inde devient désormais crucial pour Dassault", commente un vendeur actions parisien.

L'armée de l'air brésilienne doit désormais ouvrir des négociations avec Saab pour finaliser sa commande. Le groupe suédois livrera 36 Gripen, pour un montant de 4,5 milliards de dollars (3,3 milliards d'euros), mais l'accord générera des milliards de dollars supplémentaires en livraisons futures et en contrats de service.

ESPOIRS SUR L'ASIE

L'échec du Brésil complique à première vue l'équation budgétaire prévue dans la loi de programmation militaire (LPM) qui ne prévoit la livraison à la France que de 26 Rafale sur la période 2014-2019.

Au rythme actuel de 11 avions livrés par an, en deçà duquel Dassault Aviation estime le programme non réalisable, l'export devra prendre le relais dès 2016. Le gouvernement a toutefois prévu de faire le point d'ici la fin 2015 si ses ambitions à l'export ne se concrétisaient pas.

"Le Brésil n'était pas notre cible prioritaire", a assuré sur Europe 1 le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian. "Nous avons de bonnes raisons de croire que sur l'Inde et sur le Golfe, il y aura bientôt des résultats."

Outre l'Inde, Paris compte particulièrement sur les Emirats arabes unis, le Qatar et la Malaisie, situés dans des zones où un avion plus cher mais plus performant pourrait être privilégié.

Eric Trappier n'a pas souhaité faire de commentaire sur l'avancée de ces dossiers, tout en citant plusieurs autres prospects en ligne de mire, mais à un stade "très amont".

Le titre Dassault Aviation, dont le flottant ne représente que 3% de son capital, perdait 2,17% à 900 euros vers 13h20, après avoir ouvert en baisse de plus de 7%, tandis que le SBF 120 gagnait 1,1% au même moment.
http://fr.news.yahoo.com/le-drian-optimiste-sur-la-vente-rafale-à-085246409--finance.html






Revenir en haut Aller en bas
berhoum
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Au Brésil, le Rafale repart à zéro   Jeu 19 Déc - 18:13

Le Brésil choisit le Gripen E




SAO PAULO, le Brésil vient de choisir le Gripen E et devient le troisième pays à opter pour cet avion ! Après la Suisse, la Suède, le Brésil rejoint la nouvelle génération de la famille Gripen ! Au total se sont 36 appareils qui sont concernés pour une première tranche ! Au total se sont 100 à 120 avions qui seront concernés pour l’Air Force !

Deux perdants :

Citation :
Le Rafale de Dassault aviation jugé trop cher et dont certains équipements manquaient (viseur de casque par exemple) et le Boeing F/A-18 «Super Hornet» dont l’image a été éclaboussée par les écoutes de la NSA et dont la fabrication pourrait être stoppée prochainement ne faisait qu'entamer la confiance.


La décision brésilienne ressemble à celle de la Suisse, le Gripen E offre le meilleur rapport qualité coût, avec de nombreux avantages techniques comme l’ouverture radar AESA sur 200° (contre 140° à la concurrence), une architecture électronique particulièrement rapide et une avionique nouvelle génération. Les choix offerts en matière d’équipements connexes : armement, nacelles de reconnaissance et de désignation laser sont sans communes mesures face à la concurrence.
 
Coup double des suédois : 
 
En plaçant le Gripen E au sein de la FAB, le constructeur Saab a réussi un double coup, d’abord avec une sérieuse option en direction des marchés comme la Colombie, le Chili et l’Argentine, mais également avec le lancement du «Sea Gripen» soit, la version navale du Gripen E qui pourrait venir équiper la Marine brésilienne.

 

Production en série pour le Gripen E !

Stockholm, le constructeur Saab vient de recevoir une commande l’Administration suédoise du matériel de défense (FMV) concernant la production large de l’avion de combat Gripen E. Cette commande de production en série est évaluée à un montant de 16.4 milliards de couronnes.

Situation actuelle :

A ce jour, le Gripen F de développement vole avec l’ensemble des systèmes de nouvelle génération à l’état de prés-séries. Trois Gripen E de prés-série sont actuellement en phase d’assemblage au sein des installations de Linköping, soit un taux d’industrialisation à taux faible. Le premier Gripen E volera fin 2014 et sera rejoint début 2015 par les deux autres appareils. Ceux-ci serviront à la formation des instructeurs suédois et suisses en vue de l’arrivée des appareils de série.

Industrialisation à large taux :

La commande effectuée aujourd’hui permet le lancement de l’industrialisation large du Gripen E, dans le but de fournir l’appareil pour 2018 conformément au calendrier annoncé par Saab. Il s’agit là de la troisième commande reçue selon l’accord du FMV portant sur le Gripen E et rendu publique le 15 février 2013. D’autres commandes contenues dans cet accord concernent:
Les commandes reçues dans le cadre de cet accord sont comptabilisées lorsque chaque commande et passée, et les commandes restantes sont prévues pour 2014.

“La commande passée par la FMV démontre une fois de plus la confiance du parlement suédois dans le Gripen, dans son potentiel de développement et dans sa capacité de défense. De plus, elle apporte la confirmation que le programme suit son cours selon la planification prévue", dit Håkan Buskhe PDG de Saab.

“Nous continuons à construire sur le succès du Gripen. Le Gripen est unique dans sa capacité à combiner haute technologie et performance avec efficacité en termes de coûts, et nous relevons un intérêt marqué pour le Gripen sur le marché de l’exportation”, affirme Lennart Sindahl, responsable de la division aéronautique de Saab.


http://psk.blog.24heures.ch/






bienvenue sur le forum.Invité

    
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au Brésil, le Rafale repart à zéro   

Revenir en haut Aller en bas
 

Au Brésil, le Rafale repart à zéro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'achat de Rafale ou de F18 évoque au Royaume-Uni
» premier contrat pour le rafale
» L'aviation embarquée (Rafale, Super Etendard, etc...)
» Premier tir d’évaluation d’un missile ASMP-A par un Rafale
» Le Rafale lâche ses premiers Meteor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Top Air Forces Algerian :: ( actualités ) :: Actu (internationales)
-