Top Air Forces Algerian
bienvenue parmi nous ,n'oublier pas de vous présenter avant toutes choses,
et de lire la charte du Forum,
merci,
le staff.

Top Air Forces Algerian

Forces Armées Algérienne
 
AccueilportailCalendrierS'enregistrerConnexion
bonjour,vous devez vous présenter merci
Partagez | 
 

 tension : Israël - Palestine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
terminateur
Caporal chef
Caporal chef
avatar


MessageSujet: tension : Israël - Palestine   Sam 17 Nov - 13:22

Les opinions arabes en colère contre le soutien occidental à Israël : Donnez à Ghaza les moyens de se défendre !



la fumée au-dessus de la ville de Gaza visée par des raids





Des équipes de secours recherchent des victimes dans les ruines




Des soldats et des chars israéliens près de la frontière avec Gaza




Nouveaux raids aériens sur Gaza|Menahem Kahana/AFP
http://fr.news.yahoo.com/photos/nouveaux-raids-aériens-gaza-photo-
Citation :
Approuvé avec une rapidité et une force très remarquée par l'Administration Obama, Israël a poursuivi, hier vendredi, sa guerre contre Ghaza.

Les réactions occidentales qui, en général, imputent, et contre l'évidence des faits, au Hamas la responsabilité de l'escalade, provoquent l'écœurement général au sein des opinions arabes. Il faut armer les gens de Ghaza, c'est ce que les opinions réclament de l'Atlantique au Golfe.

Encore une fois, la duplicité des Occidentaux si soucieux de nos libertés en Syrie et en Libye s'étale sans pudeur en approuvant les agresseurs et en dénonçant les agressés. De la Maison Blanche à «l'escroc politique» qu'est Tony Blair en passant par Mme Merkel, qui demande à l'Egypte d'user de son «influence» pour demander à Hamas de cesser «ses attaques», les Occidentaux sont en ordre serré pour approuver la guerre de Netanyahu contre Ghaza. Hier, ce sont cinq Palestiniens qui ont été tués dans des attaques aériennes israéliennes sur Ghaza. Dans cette guerre disproportionnée déclenchée par Israël en assassinant Ahmed Jaabari, chef militaire du Hamas qui, de fait, supervisait la trêve, les Palestiniens sont démunis même s'ils sont prêts à se battre avec courage. Cette disproportion des moyens se traduit déjà par l'écart entre le nombre des victimes depuis mercredi : 23 Palestiniens contre trois Israéliens. Devant le discours cynique des Occidentaux qui accusent le Hamas -qui a tout fait pour respecter la trêve durant les cinq dernières années contrairement à Israël-, la seule vraie option est qu'il faut armer Ghaza et lui donner les moyens de se défendre contre l'agresseur. Aucun responsable arabe ne peut désormais justifier qu'il arme des Syriens pour s'opposer à Bachar Al Assad, tout en refusant d'armer les Palestiniens qui subissent une agression destinée à les anéantir politiquement et à briser leur résistance.

L'EGYPTE EN PREMIERE LIGNE

L'Egypte est clairement en première ligne. Le grand peuple d'Egypte libéré du «collabo» Moubarak n'acceptera pas la «neutralisation» de l'Egypte pour quelques milliards de dollars. Jeudi, une manifestation spontanée devant le siège de la Ligue arabe demandait de «briser le siège» et de «bombarder Israël». Le Premier ministre égyptien, Hicham Qandil, s'est rendu à Ghaza où il a visité un hôpital aux côtés d'Ismaïl Haniyeh, le chef du gouvernement du Hamas. L'Egypte n'est déjà plus dans l'attitude honteuse de Moubarak mais aux yeux des Egyptiens, cela restera insuffisant. D'autant que les Palestiniens de Ghaza, à travers Ismaïl Haniyeh, ont fixé un seuil minimal de solidarité : une ouverture sans limite du passage de Rafah. Les Frères musulmans au pouvoir en Egypte doivent démontrer que leur soutien aux Palestiniens reste aussi fort qu'il l'était, hier, alors qu'ils étaient dans l'opposition. Pendant des mois, la propagande des serviteurs d'Israël présentait le «Printemps arabe» comme étant en opposition avec le caractère central de la question palestinienne. Or, l'attitude servile de Moubarak à l'égard des Américains et d'Israël a été un des facteurs les plus puissants du mouvement de révolte contre le régime. La question palestinienne était bien au cœur des contestations. Et Israël, en lançant sa guerre à outrance contre Ghaza, recentre les attentions des opinions publiques arabes.

DES MISSILES IRANIENS SUR TEL-AVIV

Les prises de positions occidentales en faveur d'Israël accentuent le sentiment de défiance à l'égard de capitales dont la défense des droits de l'homme et des peuples est à géométrie variable. Il est clair que cette attaque est, en bonne partie, un moyen pour Israël de tester la réaction du nouveau pouvoir en Egypte. Les questions et les pressions auxquelles est soumis désormais le président Mohamed Morsi valent pour d'autres pays. Il y a la pression de plus en plus forte des opinions publiques dont l'antiaméricanisme ne peut que se renforcer devant le soutien de Washington. Il y a, sans surprise, la pression américaine pour que l'Egypte demeure «neutralisée» et joue le rôle de garde-chiourme qui lui était dévolu sous Moubarak. Il y a, enfin, les appels du Hamas qui a pris le risque de rejoindre la «famille sunnite» des Frères musulmans et de prendre ses distances de Téhéran et de Damas. Or, ce sont des missiles iraniens qui sont arrivés, pour la première fois, sur Tel-Aviv. Les Palestiniens ont des hommes prêts à se battre. Il leur manque les moyens de s'attaquer aux blindés israéliens qui s'apprêtent à envahir, encore une fois, le territoire. Il leur manque des missiles pour riposter. Il leur manque les moyens de se défendre. Et c'est bien la raison de cette clameur qui monte du monde arabe, de l'Atlantique au Golfe : donnez des armes à Ghaza ! Les «Frères» d'Egypte écouteront-ils leur opinion et leurs «Frères» de Ghaza ? Plieront-ils devant les pressions américaines ? C'est tout le «Printemps arabe» qui est mis à l'épreuve à Ghaza.
http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5175582
Revenir en haut Aller en bas
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: tension : Israël - Palestine   Sam 17 Nov - 13:54

l’hypocrisie internationale mise à nu



Israël met de nouveau à feu et à sang Gaza. Depuis plusieurs jours, frappes aériennes et déluge de tirs au sol par les chars de l’armée israélienne aux portes de l’enclave palestinienne font des victimes innocentes, notamment parmi les enfants et les personnes âgées.

Citation :
La reprise des hostilités par Israël ne surprend guère, le pays est en campagne électorale et Netanyahu n’a pas échappé à la règle de son pays : faire parler la poudre pour montrer sa détermination à protéger ses électeurs. Les dirigeants israéliens, de droite comme de gauche, jouent sur “l’insécurité” de leur pays : des armes à profusion à la disposition des Palestiniens de Gaza depuis les tunnels creusés sous la frontière séparant l’enclave de l’Égypte depuis ce pays et dominée par les Frères musulmans, “maison mère” du Hamas au Liban, le Hezbollah est doté d’une capacité militaire redoutable, avec missiles et drones et même la frontière avec la Syrie, où la guerre civile fait rage, paraît plus vulnérable. Obama, contrairement à ce qu’il avait promis au commencement de son premier mandat, a encouragé Netanyahu dans son rejet d’une solution politique à la crise israélo-palestinienne et son choix délibéré de solutions militaires.
Le premier président noir américain a, en effet, vite oublié ses congratulations avec le président de l’Autorité palestinienne disposé lui à négocier, pour soutenir la logique de la force et s’inscrit partant dans le camp des irréductibles qui croient fermement aux vertus de la supériorité écrasante d’Israël, oubliant que l’invincibilité de son armée s’est fondée sur l’impunité de son occupation et de ses exactions, passibles des tribunaux internationaux. Mais le temps commence à changer. Israël a accepté une trêve pendant la visite du Premier ministre égyptien à Gaza.
Netanyahu s’est vu contraint de suspendre son offensive aérienne pendant la visite vendredi de Hicham Qandil, après une nuit de bombardements intensifs sur le territoire palestinien, décision qui est survenue au troisième jour de l'opération “Pilier de défense” déclenchée mercredi après-midi avec l'assassinat à Gaza d'Ahmad Jaabari, chef militaire du mouvement islamiste Hamas. Le président égyptien issu des Frères musulmans avait, la veille, mis en garde Israël et interpellé son homologue américain lors de leur entretien téléphonique. Morsi avait été appelé par Obama et l'envoyé spécial du Quartette pour le Proche-Orient, Tony Blair, pour intervenir auprès du mouvement islamiste palestinien pour calmer la situation. Washington et Londres ont clairement soutenu “le droit d'Israël à se défendre” contre le Hamas qu'ils estiment responsables de l'escalade, la Russie jugeant, quant à elle, que les raids israéliens étaient une réaction “disproportionnée” aux tirs de roquettes du Hamas considérés également comme “inacceptables”. La France, qui a déployé le tapis rouge au début du mois sous les pieds de Netanyahu, a dit qu'il était “temps d'arrêter cette escalade dangereuse”. À ce niveau, c’est donc toujours le deux poids, deux mesures. Le bilan total depuis mercredi est de 21 Palestiniens tués, dont plusieurs enfants, et 235 blessés. 466 raids aériens sur Gaza depuis mercredi et 280 dans un mouchoir de poche ! Trois Israéliens ont été tués jeudi lorsqu'une roquette de Hamas a touché de plein fouet un immeuble d'habitations dans le sud d'Israël. Pot de fer contre pot de terre : les roquettes de Hamas ont provoqué des scènes de panique jusqu’à Tel Aviv. Jeudi soir, deux roquettes tirées de Gaza étaient tombées pour la première fois dans la région de Tel-Aviv. Quatre années après l'opération “Plomb durci”, offensive dévastatrice contre Gaza déclenchée par Ehud Olmert, qui, du 27 décembre 2008 au 18 janvier 2009, avait coûté la vie à 1 440 Palestiniens et 13 Israéliens, le sang des Palestiniens coule à flots au même endroit, sans que personne s’émeuve
source :http://www.liberte-algerie.com/international/gaza-l-hypocrisie-internationale-mise-a-nu-entre-cautions-et-timides-condamnations-188905






Revenir en haut Aller en bas
 

tension : Israël - Palestine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Conflit israélo-palestinien
» Marine israélienne - Israeli Navy
» Selon Wikileaks, Israël aurait déja déjà détruit des infrastructures nucléaires de l’Iran
» Technicien de ligne à haute tension
» 100 manifestants dévissent un pylône haute tension

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Top Air Forces Algerian :: les guerres passées ou risques de guerre probable :: la crise dans les pays arabes :: Conflits et guerre probables-