Top Air Forces Algerian
bienvenue parmi nous ,n'oublier pas de vous présenter avant toutes choses,
et de lire la charte du Forum,
merci,
le staff.

Top Air Forces Algerian

Forces Armées Algérienne
 
AccueilportailCalendrierS'enregistrerConnexion
bonjour,vous devez vous présenter merci

Partagez | 
 

 les appels d'offres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: les appels d'offres   Mar 7 Fév - 13:35







Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Dépenses militaires algériennes : en hausse de 44% en 2011   Jeu 24 Mai - 12:56

Selon un institut suédois, l’Algérie a été classée premier pays dépensier en matière d’armement en Afrique du Nord. Ces importantes dépenses seraient liées aux conflits régionaux, notamment la situation instable en Libye.

Citation :
En 2011, l’Algérie a été classée de loin premier pays pour ses dépenses en matière d’armement dans l’Afrique du Nord. En effet, la plus grosse part de l’augmentation de l’armement en Afrique – 8,6% selon le Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI) – est attribuable à l’augmentation de 44% du budget militaire de l’Algérie.
L’Institut international indépendant de recherche sur les confits armés précise,dans son rapport 2011, que cette importante augmentation (2,5 milliards de dollars) est liée en partie aux préoccupations relatives au conflit libyen. Un Etat avec lequel l’Algérie partage une bande frontalière de plus de 1000 km.

Cependant, même avant la crise générée par le Printemps arabe en 2011, le SIPRI avait classé l’Algérie, sur les cinq années 2006-2010, dans le «top 5» des plus gros importateurs d’armes dans le monde. Cette option semble une tendance stratégique à long terme, notamment lorsqu’on sait que, depuis 2002, l’Etat algérien a augmenté ses dépenses militaires de 170%. L’Algérie a, en tous cas, clairement décidé de moderniser sa flotte, à la fois pour répondre aux enjeux de surveillance et de protection de son espace maritime, mais aussi pour répliquer au vaste plan de développement de la Marine marocaine.

«L’Algérie a reçu deux sous-marins de type Kilo russe et fait moderniser ses deux unités déjà en service, alors qu’un bâtiment de débarquement et de soutien logistique de 142 mètres et 8800 tonnes en charge, dérivé du transport d’assaut italien San Giusto, a été commandé à Fincantieri pour une livraison en 2014. Le français Ocea a, par ailleurs, livré 20 patrouilleurs de 30 m aux garde-côtes algériens entre 2008 et 2011, alors que trois grands remorqueurs de haute mer de type UT 515 seront livrés cette année par STX Europe», détaille le site spécialisé «mer et marine».

Ce programme de surarmement s’inscrit, vraisemblablement, dans un semblant de guerre froide matérialisée par une course effrénée à l’armement que se livrent, depuis plusieurs années, l’Algérie et son voisin de l’ouest, le Maroc. Ce sont les deux Etats les plus dépensiers de la région nord-africaine. En arrière-plan se profile le conflit du Sahara occidental, un territoire de 266 000 km² que le Polisario, soutenu par l’Algérie, dispute au Maroc depuis 1976.

Mais le royaume chérifien peine à surpasser l’Algérie en matière de dépenses militaires puisque durant la dernière décennie, le Maroc a augmenté ses dépenses militaires de 42% seulement. Sa dernière acquisition de frégates multimissions (Fremm) ne semble pas inquiéter l’Algérie qui, en réponse, a conclu un contrat de 2,5 milliards de dollars avec l’allemand TKMS pour la livraison de deux corvettes Meko armées en missiles par le suédois Saab Bofors et le sud-africain Denel. Six hélicoptères Super Lynx sont également prévus dans ce contrat ; ils seront livrés par l’italien Agusta Westland qui a doté, également, la police et la Gendarmerie nationale des mêmes appareils.

«Sur l’ensemble du continent, la hausse des dépenses militaires est principalement la conséquence des évolutions de quatre des cinq plus gros budgets de la région (Algérie, Angola, Maroc et Nigeria), le cinquième (Afrique du Sud) ayant diminué ses dépenses. Plusieurs évolutions témoignent une fois encore du lien entre revenus du pétrole et investissements militaires dans la région. Les hausses observées dans les budgets de l’Algérie, de l’Angola et du Nigeria, autant que la baisse constatée dans le cas du Tchad, sont la résultante des fluctuations des revenus tirés par ces Etats de l’exploitation de leur pétrole et de leur gaz», note le rapport 2012 du Groupe belge de recherche et d’informations sur la paix et la sécurité (GRIP).

Austérité aux États-Unis et en Europe, augmentation des dépenses en Russie

Les dépenses militaires des Etats-Unis, premier dépensier au monde, ont diminué de 1,2% en 2011, soit 8,7 milliards de dollars de moins par rapport à 2010. «Ceci est en partie dû au long retard pris par le Congrès américain pour approuver le budget pour l’exercice 2011, suite à l’affrontement qui a opposé l’Administration Obama et les républicains sur la façon de réduire le déficit budgétaire des Etats-Unis», explique le SIPRI dans son rapport.Cette tendance devrait se poursuivre dans la mesure où les dispositions de réduction du déficit, approuvées par le Congrès en 2011, restreindront la future croissance du «base military budget». En outre, les retraits des troupes d’Irak et d’Afghanistan entraîneront des chutes dans les dépenses de guerre.

«Les trois plus grands dépensiers militaires d’Europe de l’Ouest (Allemagne, France et Royaume-Uni) ont commencé à réduire leurs dépenses dans le cadre des mesures d’austérité imposées pour réduire leur déficit budgétaire. Le budget militaire de la France a diminué de 4% depuis 2008, alors que les réductions au cours de la même période en Allemagne (1,4%) et au Royaume-Uni (0,6%) ont été plus modestes. Ces deux Etats ont prévu de nouvelles réductions dans les années à venir», estime la même source, qui affirme par ailleurs que «des réductions bien plus importantes ont été opérées en Grèce, en Espagne, en Italie et en Irlande à la suite de leur crise des dettes souveraines. La plupart des pays d’Europe centrale ont également fait des coupes sévères».

La Russie, en revanche, a augmenté ses dépenses militaires de 9,3% en 2011 pour atteindre un total de 71,9 milliards de dollars, faisant de ce pays le troisième plus grand dépensier militaire dans le monde, dépassant le Royaume-Uni et la France. «De nouvelles augmentations des dépenses militaires sont prévues, notamment en équipement, en recherche et développement et en soutien à l’industrie des armes et des services militaires au cours de la période 2011-20», révèle le SIPRI. La Russie a en effet prévu de remplacer une bonne partie de son équipement militaire – qui date pour sa plus grande part de l’ère soviétique – par un arsenal moderne pour 2020
http://www.elwatan.com//actualite/depenses-militaires-algeriennes-en-hausse-de-44-en-2011-24-05-2012-171961_109.php






Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: les appels d'offres   Jeu 24 Mai - 13:06

Depuis 2002, l’Algérie a augmenté ses dépenses militaires de 170%»

Au moment où les grands pays dépensiers dans le domaine militaire ont été contraints de réduire leur budget militaire en 2011, l’Algérie surprend le monde avec une augmentation de 44% par rapport à l’année précédente.
Citation :
Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette augmentation. D’abord, l’Algérie, pendant les années 2000, a bénéficié de revenus pétroliers croissants qui ont facilité la hausse des dépenses militaires. L’augmentation en 2011 est particulièrement élevée, mais s’inscrit dans le cadre d’une tendance plus ancienne (dans la continuité de cette hausse que connaît le budget de la défense algérienne). Deuxièmement, ces dernières années, l’Algérie a développé un grand programme de réarmement dans l’objectif de s’affirmer en tant que grande puissance régionale.

Troisièmement, le secteur militaire continue d’occuper une place importante au sein de la politique algérienne, ce qui explique la priorisation dont il bénéficie dans les décisions budgétaires. Quatrièmement, l’Algérie lutte contre Al Qaîda au Maghreb islamique. Bien que la plupart des achats d’armes de l’Algérie ne soient pas relatifs à la lutte contre AQMI (par exemple, les navires ou les avions de combat), l’existence de ce groupe terroriste permet au gouvernement de justifier l’augmentation des dépenses militaires. Enfin, en 2011, l’Algérie a redouté la possibilité de débordements de la guerre en Libye sur le sol algérien. Il est probable que la révision du budget de l’Etat au mois de juillet, qui s’est traduite par une hausse 22% du budget militaire, soit le résultat de ces préoccupations.

-Peut-on affirmer que le recours de l’Algérie à l’armement est dû au conflit libyen ? Pourquoi ?

Oui, comme je l’ai dit supra. Les événements récents au Mali ont montré les dangers qui peuvent découler d’un conflit tel que celui en Libye. Les mouvements transfrontaliers d’armes et de groupes armés peuvent déstabiliser un pays voisin. L’Algérie a donc renforcé ses bases militaires près de la frontière et acquis de nouveaux équipements dédiés à la guerre dans le désert.

-Un autre conflit militaire a vu le jour récemment au Mali. Va-t-il pousser l’Algérie à s’armer davantage ?

Oui, c’est bien possible et pour les mêmes raisons. Peut-être plus encore, parce que le conflit au Mali a créé une situation dans laquelle des groupes islamistes comme Ançar Eddine ont gagné le pouvoir dans quelques villes maliennes. Sans doute ces événements inquiètent le gouvernement algérien et le pousseront à prendre ses dispositions relatives à cette situation.

-Adepte de la concurrence militaire par rapport à son voisin algérien, le Maroc n’a pas été évoqué dans votre rapport 2011. Pourquoi ?

C’est vrai que le Maroc a lui aussi augmenté ses dépenses militaires dans les années 2000, quoique beaucoup moins rapidement que l’Algérie, puisque le Maroc ne profite pas de revenus pétroliers. Depuis 2002, le Maroc a augmenté ses dépenses militaires de 42%, tandis que l’Algérie les a augmentés de 170%. En 2011, le Maroc n’a quasiment pas augmenté son niveau de dépenses, l’augmentation a été seulement de 0,8%. Dans l’ensemble, notre rapport évoque seulement les changements les plus importants dans chaque région. Il est possible que le réarmement algérien provoque une certaine inquiétude au Maroc, mais ce pays manque de ressources pour concurrencer l’Algérie.

-Quelle lecture faites-vous de la course à l’armement que connaissent la Russie et la Chine ?

Je ne crois pas que la Russie et la Chine se soient engagées dans une course aux armements. Au contraire, elles sont en quelque sorte des nations alliées ou, en tous cas, elles ne sont pas rivales. La hausse de leurs dépenses militaires s’explique par des préoccupations qui leur sont propres et, comme il est écrit dans notre rapport, ne reflète pas une rivalité mutuelle
http://www.elwatan.com//actualite/depuis-2002-l-algerie-a-augmente-ses-depenses-militaires-de-170-24-05-2012-171962_109.php






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
mig29
Sergeant chef
Sergeant chef
avatar


MessageSujet: Re: les appels d'offres   Lun 18 Juin - 9:18

l'algerie pourrait s'intéréssé a l'A400M



Airbus Military Sees First A400M Delivery This Year
Citation :
MADRID -- Despite delays in starting function and reliability testing, Airbus Military still believes it can deliver the first A400M airlifter to the French air force this year.

The company has a contractual requirement to hand over the first aircraft before April 2013, but Gustavo Garcia Miranda, vice president for market development, says “we are pretty confident” delivery will take place this year.

That view is echoed by Antonio Rodriguez-Barberan, senior commercial vice president, who suggests it could be a “late, late” 2012 handover.

With testing now topping 3,200 flight hours and development of the baseline system due to wrap up in the coming months, the company also has begun ramping up export sales activity. As part of that effort, in the next 2-3 months the aircraft is due to visit Turkey, Spain, Saudi Arabia, the United Arab Emirates, Oman, Belgium and Algeria. Additional country visits in the second half of the year are expected
http://www.military.com/features/0,15240,245492,00.html






Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: les appels d'offres   Mer 3 Avr - 18:52

Citation :

03 Avril 2013

•AVIS D'APPEL D'OFFRES NATIONAL « OUVERT » N° 41 /2013 /U.1/G/5RM. en vue : Travaux de Réfection au profit des unités du Groupement territoriale de la Gendarmerie Nationale Batna/5RM.
•AVIS D'APPEL D'OFFRES NATIONAL « OUVERT » N° 42 /2013 /U.1/G/5RM. Ouvert en vue : Travaux de réfection en TCE des blocs +VRD au Profit de la Brigade territorial Sebt /GT SKIKDA.
•AVIS D'APPEL D'OFFRES NATIONAL « OUVERT » N° 43 /2013 /U.1/G/5RM. en vue : Travaux de réfection en TCE des blocs +VRD au Profit de la Cie et Brigade territorial Kolo /GT SKIKDA.
•AVIS D'APPEL D'OFFRES NATIONAL OUVERT N°44/2013/D4/T/5°RM en vue de la réalisation d'un forage à TIFRANE (N'GAOUS ) / SEGGANNA

http://www.mdn.dz/site_principal/index.php?L=fr#undefined






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les appels d'offres   

Revenir en haut Aller en bas
 

les appels d'offres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Offres d'emploi non "raisonnables"
» 007 : Personne ne Repondant pas aux Appels
» Appels de n° en 08: Arnaque sur les téléphones portables
» Marre des appels téléphoniques commerciaux ?
» Energie: Comment le Maroc soigne sa crise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Top Air Forces Algerian :: Discussions Diverses (industrie)(parades)(images et vidéos) :: industrie militaire :: Les Achats et Négociations-