Top Air Forces Algerian
bienvenue parmi nous ,n'oublier pas de vous présenter avant toutes choses,
et de lire la charte du Forum,
merci,
le staff.

Top Air Forces Algerian

Forces Armées Algérienne
 
AccueilportailCalendrierS'enregistrerConnexion
bonjour,vous devez vous présenter merci

Partagez | 
 

 Les Achats et Négociations (Algérie )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Russie-Algérie   Sam 25 Déc - 21:45

Russie-Algérie: intensification de la coopération dans le domaine des armements
La Russie et l'Algérie ont l'intention d'intensifier la coopération dans le domaine des armements, a annoncé le président Dmitri Medvedev lors d'une conférence de presse l'issue de négociations à Alger avec son homologue Abdelaziz Bouteflika, écrit RIA Novosti. Selon le président russe, toute coopération militaro-technique requiert nécessairement la confiance, et la coopération qui lie actuellement la Russie et l'Algérie est précisément fondée sur la confiance. "Cette coopération se poursuit depuis des dizaines d'années et se distingue par des montants substantiels. Nous sommes satisfaits de son développement", a déclaré le chef de l'Etat russe






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Medvedev propose des marchés d’armement à l’Algérie   Jeu 20 Jan - 14:35

nouvelles conventions dans le domaine de la coopération militaire entre les deux pays, selon les médias russes.

L’un des objectifs de cette visite, ajoutent-ils, est de connaitre les besoins de l’Algérie en matière d’armements et de munitions.

Selon un expert militaire russe, l’année prochaine verra la concrétisation d’un contrat en vue de la vente de 16 avions de combat à l’Algérie. L’année 2011/2012 verra, par ailleurs, la réalisation de contrats de vente de 46 autres avions de combat de différents types.

Le Président Medvedev présentera à son homologue algérien, Abdelaziz Bouteflika, selon certaines sources, une panoplie de techniques maritimes et militaires, dont des navires de guerre.

L’Algérie avait conclu avec la Russie en 2006/2007 des marchés d’armement, englobant des dispositifs de missiles pour la défense aérienne et des chars.

D’après des sources militaires russes, la Russie fera parvenir à l’Algérie une livraison d’avions de combat modernes d’environ un milliard de dollars. L’Algérie avait remis à la Russie 15 avions de combat de type Mig 29, au cours de la dernière période pour des défectuosités techniques.

Le président russe Dmitri Medvedev effectuait mercredi une visite de quelques heures à Alger, accompagné d'une forte délégation d'hommes d'affaires, axée sur un renforcement des relations économiques avec cet allié traditionnel de Moscou.

L’'accent de cette visite est surtout mis sur les relations économiques russo-algériens avec des échanges avoisinant seulement 500 millions de dollars annuels. Parmi les hommes d'affaires venus avec M. Medvedev, le patron du géant Gazprom Alexeï Miller, celui du géant russo-norvégien Vimpelcom, Alexander Izosimov, et le milliardaire Mikhaïl Fridman du groupe TNK-BP.

Il a été question d'ailleurs de Vimpelcom qui vient de racheter 100% de l'italien Wind et 51% de l'égyptien Orascom au milliardaire égyptien Naguib Sawiris. Il se retrouve aussi de facto à la tête de l'opérateur mobile Djezzy en Algérie, le plus important en nombre d'abonnés que les autorités veulent récupérer






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
Invité
Invité



MessageSujet: Les Achats et Négociations (Algérie )   Dim 3 Juil - 19:22

Deutschland gibt Rüstung für Algerien frei

Source handelsblatt
http://www.handelsblatt.com/politik/international/deutschland-gibt-ruestung-fuer-algerien-frei/4352684.html


Traduction (google):
Citation :
Berlin. Le Conseil de sécurité fédéral a donné le feu vert, selon les données de sources de l'industrie en général, pour la réalisation des projets de sécurité militaires allemands en Algérie avec un volume de dix milliards d'euros. Plus précisément, sur quatre projets avec un volume de dix milliards d'euros sur dix ans, il a déclaré dimanche dans les cercles.
La société Rheinmetall et MAN, à travers leur joint-venture RMMV Fuchs vont construires des véhicules de transport blindés en Algérie. Pour Daimler, va vendre des camions et des véhicules légers. Plan de ThyssenKrupp à construire des frégates pour l'Algérie et aussi la formation de la Marine algérienne.
La division sécurité d'EADS Cassidian, Rhode & Schwarz et Carl Zeiss veut également produire de l'électronique de défense et de sécurité pour la gestion des frontières en Algérie, il est dit. Permis d'exportation spécifiques pour des projets individuels serait en effet obtenu, mais cela s'applique à l'approbation de base par le Conseil fédéral de sécurité n'est plus un obstacle.
Toutes les entreprises veulent créer des emplois qualifiés dans les pays nord-africain dans lequel il avait été pendant les bouleversements récents dans la région sont relativement calmes. Le chômage élevé des jeunes est considéré comme un déclencheur pour les manifestations en Afrique du Nord.
La chancelière Angela Merkel avait offert à l'Algérien Abdelaziz Bouteflika déjà lors de sa visite en Décembre à Berlin, les entreprises allemandes aider à construire un système efficace de sécurité des frontières pour endiguer le flot de réfugiés en provenance d'Afrique vers l'Europe. EADS a déjà fourni des systèmes similaires à l'Arabie Saoudite.
L'Algérie a longtemps été la promotion des investissements en provenance d'Allemagne de construire sa propre économie et créer des emplois pour plus. Allemagne soutiendrait le développement en Afrique en général, donc les raisons de la migration ont été abandonnées, le chancelier a souligné en Décembre. Coopération s'étend donc également à plusieurs autres domaines. Comme par exemple l'Algérie et l'Allemagne vont aller de l'avant avec le projet d'énergie solaire de plusieurs milliards de dollars en Afrique du Nord Desertec. Lors de la Dii Desertec société de planification qui participent de près de deux douzaines de partenaires, y compris: Deutsche Bank, Munich Re, E. ON, RWE et Siemens.
Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: L’Algérie multiplie les achats d’armes   Dim 3 Juil - 19:47

Citation :
L'Algérie poursuit sa politique d'armement. Ce jeudi 30 juin, elle vient d'acheter deux corvettes Tiger russes. Une nouvelle commande qui fait suite à la longue liste des achats d'armes décidés ces dernières années. Selon le rapport 2010 de l'Institut international de recherche pour la paix (SIPRI), l'Algérie est le deuxième importateur d'armes d'Afrique, derrière l'Afrique du sud et se classe au 9e rang mondial avec 3,548 milliards de dollars dépensés par exemple en 2007.



Entre 2005 et 2009, l'Algérie a ainsi acheté 180 tanks, 28 avions de combat, deux sous‑marins et un nombre significatif de systèmes de défense aérienne, détaille le SIPRI. Depuis, le gouvernement a passé de nouvelles commandes, essentiellement à la Russie, pour des hélicoptères d'attaque, des systèmes anti‑missiles, etc. L’Algérie envisage également d’acquérir des frégates.
http://www.tsa-algerie.com/divers/une-course-a-l-armement-qui-suscite-des-interrogations_16341.html






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Pour un montant de 14 milliards de dollars   Dim 3 Juil - 19:55

Citation :
L’Algérie va acheter des armes allemandes. Selon l’agence d’information Reuters, le conseil de sécurité du gouvernement allemand a donné son feu vert à la vente de matériel militaire à l’armée algérienne. Le montant du contrat avoisinerait 14 milliards de dollars sur les dix prochaines années. Si ce contrat est confirmé, il sera le plus important jamais signé par l’Algérie avec un pays occidental.



Les détails du contrat n’ont pas été fournis. Mais les groupes Rheinmetall et MAN doivent construire des blindés de transport Fuchs. Daimler compte vendre des camions et des tous‑terrains, selon Reuters. ThyssenKrupp compte construire des frégates et former les personnels navals, a ajouté la même source.



L'Algérie est le huitième acheteur d'armes au monde sur la période 2006‑2010, selon le dernier rapport de l'Institut international de recherche de Stockholm pour la paix (Sipri). Sur cette période, l'Algérie a acheté 3 % des armes conventionnelles vendues dans le monde, à égalité avec les États‑Unis et l'Australie.



La semaine dernière, l'Algérie a signé un contrat pour l'achat de deux corvettes de type Tigre avec la société Russia United Shipbuilding Corporation et l'exportateur d'armes russe Rosoboronexport. Le contrat a été signé à l'occasion du salon international de la défense maritime 2011 à Saint‑Pétersbourg en Russie.

[color=blue]il reste vrai que les dépenses militaire algérienne sont énorme/color]






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Un contrat d'armement de 10 milliards d'euros : Des armes allemandes pour l'Algérie    Mar 5 Juil - 13:16

Citation :
L'Algérie se tourne vers l'Allemagne pour diversifier ses fournisseurs en matériel militaire et d'armement. Selon l'agence d'information Reuters, le Conseil de sécurité du gouvernement allemand a donné son feu vert à un contrat de vente d'armes et de matériel militaire à l'armée algérienne d'un montant de 10 milliards d'euros, quelque 14 milliards de dollars sur les dix prochaines années. En attendant les autorisations d'exportation, considérées comme acquises, ce contrat est le plus important jamais signé par l'Algérie avec un pays occidental. Sont concernés quatre marchés décrochés par des entreprises allemandes. Les groupes Rheinmetall et MAN doivent construire des blindés de transport Fuchs. Daimler compte vendre des camions et des tout-terrain. Quant à ThyssenKrupp, un des leaders du secteur naval européen, ses activités couvrant les navires de surface, les sous-marins et les services de soutien à la flotte, il compte construire des frégates développées et sophistiquées, probablement de type Meko A-200, et former les personnels navals algériens. Egalement la fourniture en composants électroniques des gardes-frontières algériens de la part de sociétés allemandes et européennes. Rappelons que lors de la dernière visite du président de la République à Berlin, la chancelière allemande Angela Merkel avait proposé de fournir les GGF algériens en vue de mettre un terme à l'immigration clandestine. Ce contrat va renforcer la position d'Alger parmi les principaux acheteurs d'armes au monde. Ainsi, et selon le dernier rapport de l'Institut international de recherche de Stockholm pour la paix, l'Algérie est le huitième acheteur d'armes au monde sur la période 2006 2010 où elle a acheté 3 % des armes conventionnelles vendues dans le monde, à égalité avec les Etats-Unis et l'Australie. Dernières emplettes sur le marché des armes, le contrat pour l'achat de deux corvettes de type Tigre avec la société Russia United Shipbuilding Corporation et l'exportateur d'armes russe Rosoboronexport, qu'on disait signé à l'occasion du salon international de la défense maritime 2011 à Saint Pétersbourg en Russie. Pourtant, les négociations sur cette vente se poursuivent toujours, a indiqué hier le holding russe des chantiers navals OSK. « La partie technique des négociations sur la construction de deux corvettes Tigre pour la marine de guerre algérienne est achevée », selon un communiqué d'OSK, mais les négociations sur d'autres points du contrat se poursuivent, a précisé, à l'AFP, un porte-parole d'OSK, Alexeï Kravtchenko. L'Algérie, au même titre que l'Inde, la Chine, le Venezuela et le Vietnam, est actuellement parmi les principaux importateurs d'armements russes. En février dernier, deux bâtiments de guerre modernisés ont été remis à l'Algérie lors d'une cérémonie organisée à Saint-Pétersbourg. La corvette Raïs Hamidou et la frégate Mourad Raïs, entrées en service au tout début des années 70, ont ainsi été réparées et modernisées pour voir la durée de leur service prolongée de dix ans. Rénovés pendant trois ans à Saint-Pétersbourg dans les Chantiers navals du Nord, ces deux navires ne sont que la tête de pont pour deux autres unités de la marine nationale présentes actuellement en Russie. Les navires algériens ont été équipés de radars, moyens de liaison, équipements hydroacoustiques modernes et de nouveaux missiles, selon un représentant de l'agence russe d'exportations d'armements Rosoboronexport.
http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5155187






Revenir en haut Aller en bas
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: les Coopérations militaire L’Algérienne (signatures)   Sam 17 Sep - 13:07

L’Algérie a signé un contrat de maintenance et d’assis tance technique avec le constructeur tchèque AERO Vodochody



Citation :


C’est du moins ce qu’a annoncé cette entreprise par la voix de son président Ladislav Simek, sans pour autant préciser le montant et la durée du contrat.

L’Armée de l’air algérienne bénéf iciera donc du savoir- faire d’AERO Vodochody a.s pour les avions de chasse L-39 qu’elle lui a fourni. Le constructeur Tchèque fabrique ces appareils communément appelés Albatros. Elle en a livré 3000 à travers le monde mais seuls 1000 d’entre eux sont encore en service dont quelques uns en Algérie.

Le L-39 Albatros est un avion d’entraînement militaire qui a succédé à l’Aero L-29 Delf in comme avion standard d’entraînement des forces du Pacte de Varsovie. Si la fin de l’Union Soviétique f it chuter de plus de 80% les ventes de cet appareil, avec ses dérivés L-59 et L-139, il restait début 2006 l’avion d’entraînement à réaction le plus répandu dans le monde.

La république Tchèque est un partenaire traditionnel de l’Algérie en matière de coopération militaire. La Russie reste cependant son plus principal fournisseur. C’est l’un des rares pays à ne pas avoir adhéré à l’embargo tacite imposé à l’Algérie par de nombreux pays occidentaux durant la décennie noire. La Russie livrera prochainement à l’Algérie le système de défense aérien baptisé Pantsir-S.

Après avoir connu des turbulences, la coopération militaire entre l’Algérie et la Russie a commencé à redevenir aussi intense qu’avant. Les deux parties sont arrivées à un compromis concernant les avions de chasse commandés par l’Algérie qui avait décidé de les renvoyer à son fournisseur illico presto après avoir constaté des défaillances techniques.

Le ministère russe de la Défense avait décidé de racheter à l’Algérie ces 24 MiG-29 qu’elle avait commandés en 2006 af in de ne pas compromettre sa position de fournisseur stratégique. La question du rachat des avions de chasse russes commandés en vertu d’un contrat passé par l’Algérie a été réglée pour une somme de 25 milliards de roubles (535 millions d’euros).

Il y a quelques mois, les relations entre les deux partenaires s’étaient dégradées suite à la décision de l’Algérie de suspendre un contrat de commandes qu’elle avait conclu avec Moscou.

L’Algérie devait rendre 15 des avions militaires MiG à la russie. Ces appareils ont été délivrés entre 2006 et 2007. Un accord avait été signé entre le service fédéral pour la coopération technique militaire de cette entreprise, Rosoboronexport, qui fabrique les MiG et l’armée de l’air algérienne pour la reprise par les russes des appareils concernés.

Les deux parties se sont fixées un échéancier sur plusieurs mois pour cette opération qui représente un coup dur pour la coopération militaire entre l’Algérie et la Russie. Cette dernière représente un partenaire traditionnel de notre pays en la matière mais depuis quelques temps l’Algérie essaye de changer sa stratégie en diversif iant ses fournisseurs af in de ne pas dépendre entièrement du marché russe.

L’Algérie n’a maintenant que l’embarras du choix. La France, l’Italie, le Royaume-Uni ainsi que les Etats-Unis et la Chine essayent de figurer dans ses carnets de ses nombreuses commandes. L’Armée algérienne a initié un vaste programme de modernisation de ses équipements. Il faut dire que la situation f inancière de l’Algérie qui s’est nettement améliorée ces dernières années le lui permettent.

Yasmine Idjer

http://www.algerie360.com/non-classe/cooperation-militaire-l%E2%80%99algerie-signe-un-contrat-de-maintenance-avec-aero-vodochody/






Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
DSI
Adjudant
Adjudant
avatar


MessageSujet: Les Achats et Négociations (Algérie )   Ven 14 Oct - 17:59







Revenir en haut Aller en bas
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Les Achats et Négociations (Algérie )   Jeu 15 Déc - 16:29




Algérie-Serbie : Signature d'un accord de coopération dans le domaine de la défense

L'Algérie et la Serbie ont procédé hier à Alger à la signature d'un accord de coopération dans les domaines de la défense à l'occasion de la visite officielle qu'effectue en Algérie le ministre serbe de la Défense, M. Dragane Stuanovac.

Citation :
L'Algérie et la Serbie ont procédé hier à Alger à la signature d'un accord de coopération dans les domaines de la défense à l'occasion de la visite officielle qu'effectue en Algérie le ministre serbe de la Défense, M. Dragane Stuanovac. L'accord a été signé au siège du ministère de la Défense nationale par le ministre délégué auprès du ministre de la Défense nationale, M. Abdelmalek Guenaizia, et M. Dragane Stuanovac. Le ministre serbe est arrivé mardi à Alger à la tête d'une importante délégation pour une visite officielle de trois jours en Algérie
http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/20977.






Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: L’Algérie acquiert des chars russes T-90   Mer 15 Fév - 17:20

8e acheteur d’armement au monde




Aux Tagarins, siège du ministère de la Défense, on ne compte décidément plus les gros contrats d’armement passés notamment avec le fournisseur historique (de l’Algérie), la Russie en l’occurrence.
Citation :
Des contrats qui se chiffrent par milliards de dollars (16 milliards rien qu’avec la Russie), conclus dans l’opacité totale, et pesant lourdement sur les objectifs de développement national. Le quotidien économique russe Vedomosti a rapporté dans son édition d’hier que la Russie va livrer à l’Algérie (et au Turkménistan) 150 chars T-90 pour un montant de 500 millions de dollars. Citant des sources proches de Rosoboronexport, la compagnie publique russe chargée des exportations d’armements, Vedomosti précise que ces nouvelles livraisons se feront conformément à deux contrats conclus en été et en automne 2011 portant sur 30 chars T-90 au Turkménistan et 120 chars à l’Algérie. Deux pays, commente le même journal, «qui ont peur des révolutions qui touchent le monde arabe (sic)».

«Ces contrats ont été conclus sur fond d’instabilité croissante, après les révolutions en Tunisie et en Egypte, et la guerre en Libye», a déclaré à Vedomosti, une source proche de Rosoboronexport et de la Russian Technologies. En 2010, souligne-t-on par ailleurs, la Russie avait déjà livré 185 chars T-90, un tank qui équipe déjà l’ANP et l’armée russe. Cette dernière semble ne plus en vouloir dans ses forces blindées, notamment pour son «coût élevé et à qualité inférieure par rapport à des modèles analogues allemand ou israélien», à en croire le même quotidien russe.

Le ministère de la Défense russe vient même de rendre publique sa décision de suspension de l’achat de nouveaux véhicules blindés par les forces armées de Russie, et ce, pour un délai de cinq ans. Cette décision a été annoncée, hier, à Moscou, par le chef d’état-major de l’armée russe, Nikolaï Makarov. La liste des véhicules blindés comprend notamment les vieux modèles T-90 et BMP-3, etc.). «Nous avons donné aux concepteurs cinq ans pour développer de nouveaux types de matériel militaire», a déclaré à la presse Nikolaï Makarov.

Cependant, le contrat portant sur l’achat du char de combat «Vladimir», le T-90, ne daterait pas de l’autonome dernier. Il s’agirait, selon toute vraisemblance, d’un vieux contrat portant sur l’achat de plus de 300 chars T-90, datant de septembre 2006, conclu cinq mois après la visite de Poutine à Alger. La signature du contrat – plus d’un milliard de dollars – a même été rendue publique (agence russe Arms-Tass, 24 novembre 2006) par Igor Sevastyanov, directeur du département des exportations des armements des forces terrestres au sein de Rosoboronexport. La première commande, de 180 chars, devrait être exécutée avant la fin de 2007 et le reste, 120 chars, finalisé au courant de l’année 2011.

Ce tank a été fabriqué en chaîne, dès 1994, par les usines Uralvagonzavod en Sibérie et le premier prototype est sorti d’usine en 1988. Il est présenté comme l’un des plus «performants» de sa génération et surtout des moins chers : un T-90 coûterait quelque 3 millions de dollars contre 6 millions pour un Abrams américain et 8 millions pour un char français Leclerc.
Toutefois, qu’ils soient nouveaux ou anciens, l’empilement de ce type de contrats, aux montants vertigineux, suscite plus d’une interrogation en rapport notamment avec les motivations réelles du pouvoir d’Alger. Le régime algérien, effrayé par la vague des soulèvements populaires, s’offre en effet un arsenal phénoménal capable à la fois de parer à l’ennemi extérieur qu’«intérieur».

Une course à l’armement qui ne dit pas son nom, doublée d’une course à l’achat de soutiens des grandes puissances principales fournisseurs de l’Algérie en armements. En la matière, l’Algérie est indétrônable. Elle caracole en haut de l’affiche : huitième acheteur d’armes au monde, sur la période 2006-2010. L’Algérie a acquis, au cours de la même période, 3% des armes conventionnelles commercialisées dans le monde, arrivée ex aequo avec l’Australie et les Etats-Unis. Le budget de la Défense nationale culmine en 2011 à plus de sept milliards de dollars
http://www.elwatan.com//actualite/l-algerie-acquiert-des-chars-russes-t-90-15-02-2012-159073_109.php






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
mig29
Sergeant chef
Sergeant chef
avatar


MessageSujet: Alger, 1ère puissance militaire africaine   Mar 28 Fév - 15:10

Citation :
L’Armée algérienne continue son entreprise de modernisation à pas forcés. Pour l’année 2012, les fiances de l’Etat prévoient pas moins de 18,5 milliards de dollars comme budget pour l’armée, la police et la gendarmerie.
http://www.maghreb-intelligence.com/algerie/1674-alger-1ere-puissance-militaire-africaine.html






Revenir en haut Aller en bas
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Les Achats et Négociations (Algérie )   Jeu 19 Avr - 19:41





L'article en russe sur les achats futurs d'Algerie d'equipement militaire russe
En bref:
On va finaliser ou terminer les contrats suivants
180 T-90SA sur le contrat de 2011 (livraisons en 2012-2013) +135 T-90SA optionels
nouvel contract sur la modernisation ~400 BMP-2 en BMP-2M
nouvel contrat sur missiles antichars Kornet-E et Metis-E + Khrizantema-S + abus Krasnopol-M
2 corvettes 20382 Tigre + 2 optionnels
possible encore 2 sousmarins du projet 636
encore ~50-60 Su-30MKI(A)
+ ~20-30 Su-35
+ 25-35 Yak-130
S-400 (Algerie sera 3-ieme client de ce systeme apres la Belorussie et la Chine)
+ nombe de Mi-28NE ou Mi-35M aussi bien que nombre de Mi-171E ou Mi-171A2
~10 Mi-26T(T2)
http://vpk-news.ru/articles/8803






Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Les Achats et Négociations (Algérie )   Mer 19 Sep - 17:11

[center]Algérie Rosoboronexport a commandé deux sous-marins
Rosoboronexport a reçu une commande de l'Algérie pour l'achat de deux sous-marins diesel-électriques du Projet 636m, écrivait le 19 Septembre, "Kommersant". Les auteurs les plus probables de l'ordre - «chantiers de l'Amirauté» qui composent la Société navale Unis.

En 2010, les "chantiers de l'Amirauté» est envoyé à l'Algérie deux bateaux dans la classe 636 du contrat en 2006, le coût du travail pour lequel est estimé à 600 millions de dollars. Le coût de cet accord n'ont pas été divulgués. Il est probable que la décision d'acheter Algérie en Russie un couple de sous-marins en raison de la montée des tensions au Moyen-Orient et dans les régions d'Afrique du Nord.

Il est supposé que le contrat peut être signé dès l'année prochaine. Dans ce cas, il ya une chance que l'USC fera la révision de ses termes, se déclarant un fournisseur majeur, et «chantiers de l'Amirauté» - un ordre exécutif purement technique.

Projet sous-marin 636 - version améliorée du légendaire sous-marin "Varshavyanka", se décline en 80 dans sept pays, dont l'Algérie. Il diffère du prototype ainsi que silencieux US sonar appelé «mort silencieuse». Ses bras sont 4 missiles, 18 torpilles et 24 mines. Bateau à moteur immergé - 20 noeuds, profondeur - 300 mètres, l'équipage - 52 personnes.

Читать полностью: http://translate.googleusercontent.com/translate_c?depth=1&hl=fr&prev=/search%3Fq%3Dhttp://www.km.ru/economics/2012/09/19/692626-alzhir-zakazal-rosoboroneksportu-dve-podvodnye-lodki%26hl%3Dfr%26biw%3D1920%26bih%3D897%26prmd%3Dimvns&rurl=translate.google.com&sl=ru&u=http://www.km.ru/economics/2012/09/19/692626-alzhir-zakazal-rosoboroneksportu-dve-podvodnye-lodki&usg=ALkJrhiEPyN-H1Xepmtstxc5Noyf19-36A

http://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.km.ru/economics/2012/09/19/692626-alzhir-zakazal-rosoboroneksportu-dve-podvodnye-lodki&prev=/search%3Fq%3Dhttp://www.km.ru/economics/2012/09/19/692626-alzhir-zakazal-rosoboroneksportu-dve-podvodnye-lodki%26hl%3Dfr%26biw%3D1920%26bih%3D897%26prmd%3Dimvns&sa=X&ei=yftZUOKyD6Or0AXemoCQDg&sqi=2&ved=0CCUQ7gEwAA






Revenir en haut Aller en bas
mig29
Sergeant chef
Sergeant chef
avatar


MessageSujet: Re: Les Achats et Négociations (Algérie )   Mer 19 Sep - 18:01

que de commande encore deux sous marin de plus,
en tout si je compte bien on aura 6 sous marin ,
plus le romeo qui sert d'école.






Revenir en haut Aller en bas
terminateur
Caporal chef
Caporal chef
avatar


MessageSujet: Satellite et drones au menu.   Mer 2 Jan - 22:20

Citation :
U.S. 'seeks to sell Algeria spy satellite'

U.S. intelligence, alarmed at a jihadist sanctuary in Mali, is considering providing Algeria with a surveillance satellite to monitor al-Qaida operations.

Published: Jan. 2, 2013 at 12:23 PM

ALGIERS, Algeria, Jan. 2 (UPI) -- U.S. intelligence, alarmed at the emergence of a jihadist sanctuary in northern Mali, is considering providing Algeria, the military heavyweight in North Africa, with a surveillance satellite to monitor al-Qaida operations in the Sahara region.

The plan, reported by the Intelligence Online website, appears to be part of a growing U.S. effort to bolster regional military forces arrayed against the jihadist fighters who have controlled northern Mali since spring 2012, without committing U.S. forces to yet another foreign conflict.

The Algerians, whose forces have been fighting Islamist militants since 1992, are wary of bringing in outside powers like the United States and France, the former colonial power which remains deeply suspect in Algeria.

The Americans have been just as distrustful of the Algerians for some time but Washington's attitude to the military-backed government in Algiers underwent significant change after the carnage of the Sept. 11, 2001 when the Americans found themselves fighting the same enemy as the Algerians.

U.S. President Barack Obama appears determined not to involve the U.S. military in another messy land war after he withdrew all U.S. forces from Iraq just more than a year ago and is in the process of disengaging in Afghanistan. But he is committing U.S. Special Forces across the globe to counter jihadist forces and increasing deployment of unmanned aerial vehicles to hunt them down.

Even so, there's a wide body of opinion in Washington that this largely undeclared war will eventually drag Americans into new foreign conflicts.

Algeria has for some months refused U.S. requests that UAVs deployed in Burkina Faso, a West African state south of Algeria, and in the southern desert of Morocco, a longtime U.S. ally, be allowed to use Algerian airspace to track the jihadists.

Middle Eastern intelligence sources say the CIA, the Defense Intelligence Agency and the National Geospatial-Intelligence Agency believe they need Algerian support to monitor the ungoverned spaces of the Sahara and the semi-arid Sahel region to the south that runs from Africa's Atlantic coast to the Red Sea in the east.

"To be able to do so, these services are advocating Algiers acquire its own optical observation system and develop its own fleet of drones," Intelligence Online reported.

Providing Algeria with spy satellites may turn out to be the short end of the stick for the Americans, who say al-Qaida is extending its operations across Africa, including oil-rich Nigeria to the south and the Horn of Africa in the east.

Al-Qaida operations have recently been reported in Ethiopia, another U.S. ally in East Africa, now on the cusp of a major oil and gas bonanza.

France, on the other hand, like North African states, views the presence of seasoned jihadist fighters in their own enclave in Mali as a direct threat to the security of Western Europe, a target for Islamists long before 2011.

"Only two years ago, Washington categorically refused to sell armed drones to Algeria's army," Intelligence Online observed.

"But the takeover of northern Mali by radical Islamists has prompted the Obama administration to have a change of heart."

The website said senior "U.S. intelligence officials and space industry executives" visited Algiers in the second week of December to discuss the "sale to Algeria's intelligence services of optical observation satellites."

No details of the discussions are available. But Intelligence Online commented that "the encounter reflects strengthening ties between the intelligence communities in Washington and Algiers."

The December talks apparently stemmed from the October visit to Algiers of U.S. Secretary of State Hillary Clinton, during which she discussed counter-terrorism with Algerian President Abdelaziz Bouteflika, a veteran of his country's 1954-62 independence war against France.

The French, who have Special Forces and other military contingents deployed across their former African empire, are spearheading efforts to stitch together a regional force, possibly Algerian-led, to move against the jihadist strongholds in northern Mali, which by all accounts are being steadily reinforced by fighters from across the Muslim world.

On Dec. 21, the U.N. Security Council unanimously approved a French resolution for an African Union military mission to recapture northern Mali.

The French drew up the resolution after talks with the United States, which wants desert warfare veterans from Chad brought in for the operation.

Given the Algerians' vast experience in counter-terrorism operations, their participation would make a lot of sense.

http://www.upi.com/Top_News/Special/2013/01/02/US-seeks-to-sell-Algeria-spy-satellite/UPI-15171357147422/#ixzz2GqmbSrT5

Citation:
Un satellite et des drones militaires américains pour l’Algérie ?

Les Algériens et les Américains négocieraient actuellement l’acquisition par l’Algérie d’un satellite militaire destiné à surveiller efficacement la région du Sahel, affirme, ce mercredi 2 janvier, la lettre d’information Intelligence Online. Selon ce média, spécialisé dans les questions militaires et géopolitiques, une délégation américaine « mêlant fonctionnaires du renseignement et cadres de l'industrie géospatiale était à Alger la deuxième semaine de décembre pour discuter de l'éventuelle acquisition par les services de renseignement militaire algériens d'un satellite d'observation optique ».
Ces négociations s’inscrivent dans le cadre du renforcement des relations entre les services américains et algériens, précise la même source. Selon Intelligence Online, Alger refuse le survol de son territoire par les drones américains stationnés au Burkina Faso et au Maroc. C’est en partie ce qui a poussé les responsables américains du renseignement, soucieux de s’appuyer sur l’Algérie pour surveiller le Sahel, à plaider en faveur de l’acquisition par l’Algérie d’un satellite et de drones militaires.

« Il y a encore deux ans, les États‑Unis refusaient catégoriquement de vendre des drones armés au pays. La position de l'administration Obama s'est, depuis, considérablement assouplie », conclut la lettre d’information.

http://www.tsa-algerie.com/diplomatie/un-satellite-et-des-drones-militaires-americains-pour-l-algerie_23269.html
Revenir en haut Aller en bas
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: Les Achats et Négociations (Algérie )   Jeu 3 Jan - 11:11

autre source:

ALGERIE / ETATS-UNIS
Des satellites militaires pour Alger

Citation :
Les services américains ont initié un dialogue stratégique avec l'Algérie pour doter le pays de capacités d'observation satellite avancées et lui permettre de surveiller efficacement le Sahel
http://www.intelligenceonline.fr/renseignement-d-etat/les-organisations/2013/01/02/des-satellites-militaires-pour-alger,107937982-ART






Revenir en haut Aller en bas
yanis
Sergeant chef
Sergeant chef
avatar


MessageSujet: Re: Les Achats et Négociations (Algérie )   Jeu 3 Jan - 16:29

Citation :
Publié le: 2 janvier 2013 à 12:23





ALGER, Algérie, janvier 2 (UPI) - services de renseignement américains, alarmé par l'émergence d'un sanctuaire djihadiste dans le nord du Mali, envisage de fournir l'Algérie, l'armée des poids lourds en Afrique du Nord, avec un satellite de surveillance pour surveiller les opérations d'Al-Qaïda en la région du Sahara.

Le plan, rapporté par le site Web Intelligence Online, semble faire partie d'un effort croissant Etats-Unis pour renforcer forces militaires régionales déployées contre les combattants djihadistes qui contrôlent le nord du Mali depuis le printemps 2012, sans commettre les forces américaines à un autre conflit à l'étranger.

Les Algériens, dont les forces ont combattu les militants islamistes depuis 1992, se méfient de faire appel à des puissances étrangères comme les États-Unis et la France, l'ancienne puissance coloniale qui reste profondément suspect en Algérie.

Les Américains ont été tout aussi méfiants envers les Algériens pendant un certain temps, mais l'attitude de Washington envers le gouvernement soutenu par l'armée à Alger a subi des changements importants après le carnage de la septembre 11 , 2001, lorsque les Américains se sont retrouvés lutte contre le même ennemi que les Algériens.

Le président américain Barack Obama semble déterminé à ne pas impliquer l'armée américaine dans un autre désordre après la guerre sur terre, il se retira toutes les forces américaines de l'Irak un peu plus d'un an et est en train de se désengager de l'Afghanistan . Mais il commet des forces spéciales américaines dans le monde entier pour lutter contre les forces djihadistes et d'augmenter le déploiement de drones à les traquer.

Même ainsi, il ya un vaste corpus d'opinion à Washington que cette guerre non déclarée en grande partie finira par faire glisser Américains dans de nouveaux conflits à l'étranger.

L'Algérie a depuis quelques mois a rejeté les demandes américaines que les drones déployés au Burkina Faso, Afrique de l'Ouest un Etat du sud de l'Algérie, et dans le désert du sud du Maroc, un allié de longue date US, être autorisés à utiliser l'espace aérien algérien pour suivre les djihadistes.

Sources Moyen de renseignement de l'Est disent la CIA, la Defense Intelligence Agency et la National Geospatial-Intelligence Agency estiment avoir besoin de soutien de l'Algérie pour surveiller les espaces non gouvernés du Sahara et dans la région du Sahel semi-aride au sud qui s'étend de la côte atlantique de l'Afrique de l' mer Rouge à l'est.

«Pour être en mesure de le faire, ces services sont préconisant Alger acquérir son propre système d'observation optique et de développer sa propre flotte de drones,« Intelligence Online.

Fournir l'Algérie avec les satellites espions peuvent se révéler être l'extrémité courte du bâton pour les Américains, qui disent al-Qaida étend ses opérations à travers l'Afrique, y compris le Nigeria riche en pétrole au sud et la Corne de l'Afrique à l'est.

Opérations d'Al-Qaida ont été signalés récemment en Ethiopie, un autre allié américain en Afrique de l'Est, aujourd'hui à l'aube d'une huile importante manne et de gaz.

France, d'autre part, comme les États nord-africaine, considère que la présence de combattants djihadistes chevronnés dans leur propre enclave au Mali comme une menace directe à la sécurité de l'Europe occidentale, une cible pour les islamistes, bien avant 2011.

"Il ya deux ans, Washington a refusé catégoriquement de vendre des drones armés à l'armée en Algérie», Intelligence Online observée.

"Mais la prise de contrôle du nord du Mali par des islamistes radicaux a amené l'administration Obama d'avoir un changement de cœur."

Le site internet disait hauts responsables du renseignement américain "et des cadres de l'industrie spatiale" s'est rendu à Alger dans la deuxième semaine de Décembre pour discuter de la «vente à des services de renseignement algériens de satellites d'observation optique."

Aucun détail sur les discussions sont disponibles. Mais Intelligence Online a déclaré que «la rencontre reflète le renforcement des liens entre les communautés du renseignement à Washington et Alger."

Les pourparlers de décembre apparemment découle de la visite à Alger du Octobre secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton , au cours de laquelle elle a discuté de lutte contre le terrorisme avec le président algérien Abdelaziz Bouteflika , un vétéran de 1954-1962 de son pays la guerre d'indépendance contre la France.

Les Français, qui ont des forces spéciales et d'autres contingents militaires déployés dans leur ancien empire africain, sont le fer de lance des efforts pour assembler une force régionale, éventuellement algérienne dirigée, pour aller contre les bastions djihadistes dans le nord du Mali, qui, par tous les comptes sont progressivement renforcé par les combattants des quatre coins du monde musulman.

Le 21 décembre, le Conseil de sécurité approuvé à l'unanimité une résolution française pour une mission militaire de l'Union africaine pour reprendre le nord du Mali.

Les Français ont élaboré la résolution après des discussions avec les Etats-Unis, ce qui veut vétérans de guerre du désert du Tchad apporté à l'opération.

Étant donné les Algériens 'une vaste expérience dans les opérations antiterroristes, leur participation ferait beaucoup de sens.


Read more: http://www.upi.com/Top_News/Special/2013/01/02/US-seeks-to-sell-Algeria-spy-satellite/UPI-15171357147422/#ixzz2Gvky9Kdd

http://www.upi.com/Top_News/Special/2013/01/02/US-seeks-to-sell-Algeria-spy-satellite/UPI-15171357147422/
Revenir en haut Aller en bas
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Les Achats et Négociations (Algérie )   Lun 11 Fév - 16:38

Hélicoptères Sokols pour l'Algérie, on y vois plus clair!
Publié par secret-difa3 à 12:10










Citation :
De plus en plus d'images et de données sont apparues sur le net et montrent les détails de l'hélicoptère d'écolage Sokol produit en Pologne par Agusta Westland et commandé par l'Algérie. Une certain agitation parcours les forums de spotters et de spécialistes polonais de l'armement. Selon les indiscrétions partagées dans ces forums il semblerait que le carnet de commandes Algérien concerne 8 appareils à livrer ces deux années et une option pour 15 autres appareils.Ces appareils remplaceront les antiques Mi2 qui servent à la formation au sein de l'école d'hélicoptères d'Ain Arnat à Setif
http://secret-difa3.blogspot.fr/2013/02/helicopteres-sokols-pour-lalgerie-on-y.html

Citation :
Premier hélicoptère entièrement conçu et construit en Pologne à la différence de ses prédecesseurs W-1 et W-2 qui étaient des constructions sous licence d'appareils Russes Mil Mi-1 et Mi-2.Développé en 1973 par l'équipe de Stanislaw Kaminski, il effectua son premier vol le 16 novembre 1979 et a depuis reçu les certifications Polonaises, Russes, Américaines et Allemandes.
Après un long développement, une production en série à petite cadence commença en 1985.
Le PZL W-3 Sokol est de construction classique, il utilise des matériaux composites dans la poutre de queue et les pales du rotor principal. Motorisé par deux PZL 10W basés sur le turbopropulseur TVD 10B Russe construit sous licence en Pologne.
L'hélicoptère moyen biturbine PZL W-3 Sokol (Faucon) est capable de remplir nombre de missions telles que transport passagers, VIP, cargo, Medevac, lutte incendie et SAR (W-3RM Anakonda).
Une version améliorée du Sokol est en cours de développement : le SW-5 équipé de deux Pratt et Whitney Canada PT6B-67B, turbines de 1 000 ch commandées par Fadec.
La Pologne étant un allié proche des Etats-Unis et participant aux opérations militaires en Irak, elle déploie donc sur ce théâtre 4 PZL W-3WA Sokol en soutien aux troupes au sol depuis 2003, et elle déplore la perte d'un appareil (s/n 360902) prés de Kerbala le 15 décembre 2004.






Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
DSI
Adjudant
Adjudant
avatar


MessageSujet: Re: Les Achats et Négociations (Algérie )   Lun 18 Mar - 12:06

Citation :
Extrait du raport 2013 de SIPRI:
The volume of deliveries to Algeria increased by 277 per cent between
2003–2007 and 2008–12 and it rose from 22nd to 6th largest recipient.
Russia supplied 93 per cent of Algerian arms imports, including 44 Su-30MKA combat aircraft, 2 Project-636 submarines, an esti-
mated 3 S-300PMU-2 (SA-20B) long-range surface-to-air missile
(SAM) systems and 185 T-90S tanks. However, in 2011–12 Algeria
turned to Germany for 2 MEKO-A200 frigates and for a first batch of
54 of a planned 1200 Fuchs armoured personnel carriers and to China
for 3 F-22A frigates.
http://books.sipri.org/product_info?c_product_id=455#
Arms Trade 2006-2012








Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Achats et Négociations (Algérie )   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les Achats et Négociations (Algérie )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Bouqala, cérémonie ésotérique algérienne
» Archives catholiques d'Algérie en métropole, La localisation
» Mes premiers achats MAC ! + PHOTO [12/10]
» photo algérie.
» Enrico Macias en Algérie?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Top Air Forces Algerian :: Discussions Diverses (industrie)(parades)(images et vidéos) :: industrie militaire :: discussions- Générales-