Top Air Forces Algerian
bienvenue parmi nous ,n'oublier pas de vous présenter avant toutes choses,
et de lire la charte du Forum,
merci,
le staff.

Top Air Forces Algerian

Forces Armées Algérienne
 
AccueilportailCalendrierS'enregistrerConnexion
bonjour,vous devez vous présenter merci

Partagez | 
 

  industries Militaire Algérienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: industries Militaire Algérienne    Ven 14 Jan - 21:21

C’est bel et bien un gros contrat d’armement, l’intention prêtée à Alger d’acheter des hélicoptères à une firme anglo-italienne, Agusta Westland. 80 appareils ultra rapides pour un montant estimé à 5 milliards de dollars. Le quotidien algérien El Khabar croit savoir aujourd’hui que le contrat serait accompagné d’un transfert de technologie. Les négociations porteraient actuellement sur l’implantation en Algérie d’une usine de fabrication des ces hélicoptères






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: industries militaire (Algérienne )    Lun 17 Jan - 17:19















Dernière édition par air-force le Mer 29 Mai - 21:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: industries Militaire Algérienne    Mer 19 Jan - 12:50

Le Safir-43 est un avion léger à quatre places, développé et conçu en Algérie par l'Entreprise de Construction Aéronautique E.C.A, son usage est destiné principalement à l'entraînement des pilotes militaires et civils, mais il peut également remplir d'autres missions telles que la navigation aérienne, les opérations postales et de communication, la surveillance maritime et terrestre, l'évacuation sanitaire ainsi que pour des activités touristiques. L'entreprise algérienne de construction aéronautique (ECA) vient d’exposer son nouveau né : un avion agricole nommé X-3A. Un modèle monoplace estimé à 24,6 millions de dinars, il est conçu pour l’épandage des produits phytosanitaires préconisés dans le cadre de la lutte antiacridienne, anti-moustiques et autres.

Lancé au début de l'année 2004, cet avion fera l'objet de certification une fois les essais achevés. L’avion est réalisé avec les propres moyens d’ECA dans les unités d'usinage, de traitement, de montage, d'assemblage à Tafraoui dans la région d’Oran. Le X-3A s’ajoute aux deux autres produits made in Algeria par ECA : le monoplace Firnas 142 et Safir 43. Deux nouveaux avions adaptés aux normes de la navigation aérienne.L'ECA a construit, en 2007 et en série, trois avions modèle SAFIR.

43M pour satisfaire les commandes des forces aériennes. Deux autres modèles ont été aussi réalisés pour les services de la Protection civile.

ECA ne cache pas ses ambitions pour les années à venir, il s'agit d'un programme de développement qui comporte le lancement du projet de construction d'un avion sanitaire destiné à l'évacuation des malades ou blessés, un avion de reconnaissance et de surveillance en équipant le Firnas 142 de matériels de télésurveillance et un autre avion-cargo pour le transport de produits lourds.

source : http://atc.algerie.free.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=174&Itemid=2 À ce jour, plus de 40 Safir-43 ont été fabriqués par l'ECA dont 20 pour le compte de l'Armée de l'air algérienne






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: industries Militaire Algérienne    Mer 19 Jan - 13:03

Firnas-142 / Zlin-142

Programme et développement :

Le Zlin-142 fut l'avion d'entraînement élémentaire des forces aériennes tchécoslovaques à l'époque de l'URSS. Beaucoup d'autres pays ont acquis ce type d'appareil pour sa robustesse et son prix relativement bas, ainsi que ses besoins peu important en matière d'entretien et de révision après vol
L'Algérie commença à acquérir ce type d'appareil, immédiatement après avoir inauguré son école d'aviation militaire à Tafraoui, ou il est utilisé pour l'entraînement primaire des pilotes
C'est en 1987 que le ministère des transports a signé un contrat avec son homologue de l'ex. République tchécoslovaque, portant sur le montage d'Avions de type Zlin-142. La mission fut confiée à l'époque à l'Entreprise de Construction de véhicules Industriels de Rouïba. Suite au Décret N'93-07 du 17 juillet 1993, le projet fut par la suite confié au Ministère de la Défense Nationale qui pour ses besoins, a crée l'ECA, Entreprise de Construction Aéronautique à Tafraoui

















Dernière édition par air-force le Mer 19 Jan - 20:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: industries Militaire Algérienne    Mer 19 Jan - 17:18

Sujet: Entreprise de construction aéronautique de Tafraoui : Des aéronefs algériens à la pointe de la technologie Hier à 23:41

--------------------------------------------------------------------------------

Publié le: 10/05/10
Dirigée par le commandement des forces aériennes, l?Entreprise de Construction aéronautique de Tafraoui (Oran) a convié, aujourd?hui, pour une visite guidée au niveau de ses différents ateliers de fabrication, les représentants des médias de la presse nationale. Cette entreprise créée dans la foulée du lancement de la première école aérienne en Algérie est devenue au fil du temps grâce aux compétences militaires et civiles nationales qui exercent en son sein une pièce maîtresse dans le schéma de conception et de fabrication d?aéronefs tout en assurant l'ensemble des opérations de contrôle, de maintenance, de suivi technique pour sa gamme de production et de formation pour le personnel navigant qu?il soit civil ou militaire. L?odyssée de cette entreprise commence il y a environ un quart de siècle quand elle se lança dans la fabrication du fameux Zlin -142 un avion d?entrainement tchécoslovaque destiné à l?origine à la formation de base des pilotes. Rapidement, l?ECA, grâce a son potentiel humain parvient non seulement a maitriser tous les processus et toutes les étapes théoriques , pratiques et techniques dans le montage et les essais du Zlin-142 mais aussi a concevoir et a fabriquer ses propres avions , inaugurant ainsi une première page dans l?histoire de l?aviation algérienne . Firnas-142 ( un biplace) et Safir-43 (quadriplace) bientôt suivi par le X-34 (monoplace) ,un avion agricole d?une efficacité évidente dans les opérations d?épandage de produits phytosanitaires et de lute antiacridienne, des avions « made in Algéria » prennent possession du ciel algérien. Les deux premiers avions Firnas-142 et Safir-43 sont conçu pour l'entraînement et la formation des pilotes ainsi que pour les opérations de navigation aérienne diurne et nocturne, de contrôle, de surveillance maritime et terrestre, d'évacuation sanitaire et de secours, mais aussi pour les opérations postales, de communication, de tourisme...etc. ?c?est dire, le large éventail qu?offrent ces avions fabriqués à Tafraoui depuis 2002 aussi bien dans une utilisation civile que militaire ,de tourisme que d?utilité publique. Leur efficacité dans le renforcement de la qualité d'entraînement et des exercices a été prouvée à chaque fois. Parmi les clients de l?ECA on peut citer les aéroclubs à travers le territoire national, la Sonelgaz, la Sonatrach la protection civile, etc. Cette entreprise est mitoyenne à l?Ecole supérieure de l?Air de Tafraoui . Récupérée par les forces aériennes au lendemain de l?indépendance cette école assure la formation de pilotes et d?ingénieurs pilotes de l?aéronautique. Des cycles de perfectionnement pour les pilotes et les ingénieurs pilotes nationaux mais aussi de plusieurs pays qui ont passés des conventions avec cette école( la Tunisie, la Libye, le Mali, le Burkina Faso, ?) Outre l?aspect pédagogique, l?Ecole supérieure de l?air dispose de plusieurs escadrons qui assurent des vols de reconnaissance et des opérations d?alerte et de recherche dans toute la région ouest. M. K
http://www.journaux.ma/algerie/entreprise-de-construction-aeronautique-de-tafraoui-des-aeronefs-algeriens-la-pointe-de-la-t


Le ZLIN-142 fut l'avion d'entraînement élémentaire des forces aériennes tchécoslovaques à l'époque de l'URSS. Beaucoup d'autres pays ont acquis ce type d'appareil pour sa robustesse et son prix relativement bas, ainsi que ses besoins peu important en matière d'entretien et de révision après vol. L'Algérie commença à acquérir ce type d'appareil, immédiatement après avoir inauguré son école d'aviation militaire à Tafraoui, ou il est utilisé pour l'entraînement primaire des pilotes.

C'est en 1987 que le ministère des transports algerien a signé un contrat avec son homologue de l'ex. République tchécoslovaque, portant sur le montage d'Avions de type Zlin-142. La mission fut confiée à l'époque à l'Entreprise de Construction de véhicules Industriels de Rouïba. Le projet fut par la suite confié au Ministère de la Défense Nationale qui a crée l'Entreprise de Construction Aéronautique de Tafraoui-ECA (Oran). Elle est dirigée par le Commandement des forces aériennes, qui construit depuis plusieurs années, des avions légers de type aéronefs après avoir démarré par l'acquisition d'avions légers ZLIN-142.

Regroupant des compétences nationales militaires et civiles, l'E.C.A a pu en un temps record parvenir à un haut degré de maîtrise des technologies de Construction, développement, montage, essais et enfin contrôle et exploitation des avions de type FIRNAS-142 (un bi-place qui totalise environ 150 heures de vol, soit l'équivalent de 180 missions), et SAFIR-43 (4 places, un avion construit au profit du commandement des forces aériennes et qui est actuellement en exploitation), tous deux, basés sur la cellule des Zlin-142 Tchèque. Et enfinun avion agricole X-3A, construit en réponse à des besoins d'intérêt national économique et d'utilité publique. Ce dernier peut effectuer des opérations d'épandage de produits phytosanitaires et principalement dans la lutte antiacridienne.

Le Firnas-142 et le Safir-43 sont construits pour l'entraînement et la formation fondamentale (dans les écoles Militaires et civiles) ainsi que pour les opérations de navigation aérienne diurne et nocturne, de contrôle, de surveillance maritime et terrestre, d'évacuation sanitaire et de secours, mais aussi pour les opérations postales, de communication, de tourisme...etc.

Les perspectives de l'ECA, à l'heure actuelle, se trouvent dans la recherche de partenariat pour la construction d'un aéronef de 12 places pour le transport régional. Autre projet, la transformation du SAFIR-43 afin de l'adapté pour les tranports sanitaires. Les délais de construction sont de 60 jours. Parmi les clients de l'ECA figurent plusieurs aéroclubs à travers le territoire national, la Sonelgaz, la Sonatrach la Protection civile, etc.

A ce jour, plus de 40 Safir-43 ont été fabriqués par l'ECA dont 20 pour le compte de l'Armee de l'air algerienne.

L'Entreprise de Construction Aéronautique est une Entreprise à caractère économique, qui oeuvre à satisfaire les besoins et commandes de tous ses partenaires tout en assurant l'ensemble des opérations de contrôle, de maintenance, de suivi technique et de formation. Elle dispose aujourd'hui de dizaines d'appareils immédiatement exploitables, comme elle est en mesure d'accroître sa production selon la demande nationale, et permet a notre pays une certaine indépendance dans le domaine de l'aéronautique de base.

Ceux qui ont vu les démonstrations en vol de l'avion Fernas-142, ont pu apprécier les hautes compétences acquises par l'Algérie en matière de Construction Aéronautique.

Source: la revue El Djeich






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: industries Militaire Algérienne    Ven 15 Avr - 23:08

des avions Safir et Firnas qui a permis a l'armée Algérienne d'y developper plusieurs
avions de ce genre






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
Frégart 123
Soldats
Soldats
avatar


MessageSujet: Re: industries Militaire Algérienne    Jeu 12 Mai - 14:21

Salam


je voudrais savoir s'il à d'autre projet pour Fabrique un autre Modelé d'avion plus puissant
Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: industries Militaire Algérienne    Jeu 12 Mai - 20:47

CHIRAD: Un embryon d'avion à Blida

Plusieurs tentatives ont été mises en place par le Centre Culturel Algérien pour établir des ponts entre les deux bords de l'atlantique, servant ainsi les étudiants/professeurs des universitaires et centres professionnels. Cette idée a fait du chemin et des actions modestes, mais loin d'être négligeables, ont été réalisées. Dans cette perspective et dans le cadre de ma visite familiale en Algérie, j'ai décidé de réaliser ce reportage pour le compte de SALAMONTREAL. C'était également une occasion pour partager mon expérience industrielle dans le domaine de l'aéronautique avec des étudiants de l'Institut d'Aéronautique de Blida (IAB), l'USTHB et l'ENP.

Par le biais de plusieurs amis dont Mr Slim Hamadouche et de son épouse Mme Amel Mahi que je tiens à remercier sincèrement, l'IAB qui a accepté de libérer les étudiants de 4ème et 5ème année pour 3 jours de présentations où le thème était « Structure d'aéronef ». C'était une façon d'aider notre pays d'origine dans le domaine de l'aéronautique. Cette occasion a permis de donner aux étudiants la chance de connaître l'étendue de leurs connaissances dans la vie professionnelle, au même temps, de faire une promotion du produit et de la technologie Canadienne.

La dernière journée de présentation soit le 26 décembre 2006, Mr Hocine Bentrad, un des maîtres assistants à l'IAB, a insisté pour me montrer un projet de trois étudiants de l'IAB. Une fois dans les locaux du département de structure, ma surprise était grande. Un modèle d'avion léger dénudé de son revêtement des ailes apparaît. À côté de ce modèle, il y avait deux techniciens supérieurs (TS) Adel et Hamoud (Figure 1). Le troisième, Hichem, était absent ce jour là. Il y avait aussi Melle Ghania Alili en 2ème année TS propulsion et Melle Chirine (Cherifa) Medjrab 3ème année Ing construction (Figure 2). Les deux ont contribué considérablement dans le projet.

Ce modèle était dans un local peu équipé, rien à avoir avec même les ateliers des particuliers ici au Canada. Des outils de base, mais surtout une volonté de fer de ces jeunes concepteurs. Ça donne un sentiment de fierté qu'on peut ressentir seulement quand on vit l'événement. J'avais presque les larmes aux yeux, car je voyais mon rêve de jeunesse se concrétiser par les mains de mes compatriotes de Hammem Bou Hadjar, de Blida et de Berrouaghia.

Deux jeunes étudiants très fiers de leur accomplissement. On voit dans leurs yeux qui ne mentent pas, une détermination hors paire que j'ai rarement vu dans ma vie. D'une voix tremblante, Adel commença à me décrire le projet. Ils ont donné à leur « bébé » le nom CHIRAD. Il qui pèse 600Kg, il a telle performance et telle caractéristique. Des termes techniques mais une fierté et une détermination plus que convaincantes. Une voix tremblante mais avec assurance, il s'adressait à moi comme si c'était moi qui allais approuver le projet et débloquer les fonds. Et si c'était le cas, je l'aurais fait sans hésitation.

Je garde encore gravé dans mon esprit ce regard déterminé et cette soif d'accomplir le projet qui va probablement changer le cours de l'histoire de l'aéronautique en Algérie et je pèse mes mots. Sur un des courriels, que j'ai reçu de Mr. Adel, il fait montrer une détermination qui mérite d'être soulignée. Il m'a écrit textuellement ceci :

«Je vais même avec des sacrifices imprimer vos reférences, car je veux avec mes ailes cassées voler et donner à tous les algériens la chance de vivre les sentiments d'un européen lorsqu'il voit l'Airbus 380 ouun ukrainien lorsqu'il voit l'Antonov 225.

Monsieur si vous connaissez Lord Messerschmitt (qui a conçu tous les types d'avion et qui a bouleversé plusieurs théories dans la 2gm) vous allez savoir les domaines intéressants pour moi.

Je serais très heureux et très content d'utiliser vos reférences cher monsieur. Je suis très reveux. Je sais. Mais avec les rêves premièrement puis avec des connaissances approfondies, je vais et nous allons sortir de nid et survolerons la forêt. »

Ce texte à lui seul montre les grands espoirs et de voir un jour émerger dans notre pays des bâtisseurs en aéronautique. Nous allons sortir du nid et si Dieu le veut nous survolerons la forêt, les collines et même le désert.

Oui Mr Adel, nous la survolerons cette forêt d'eucalyptus, des oliviers, des orangers et même des oasis de palmiers. Nous allons surmonter les obstacles et nous ferons revivre la passion et les rêves en chacun de nous. Qui sait, un jour il y aura dans nos universités des concours pour survoler cette forêt par des machines conçues et fabriquées par nos jeunes étudiants. Et émargera l'industrie Aéronautique tant chérie à mon cœur dans notre pays l'Algérie qui m'est chère plus que l'aéronautique.

La première chose que j'ai faite était de serrer la main à ces jeunes et de leur démontrer mon respect, mes encouragements et surtout mon support. J'étais plusque stupéfait, lorsque je voulais m'informer sur la structure et les performances de cet avion, les réponses étaient claires précises et convaincantes. Il n y a pas ci longtemps, j'ai reçu la liste des références que possédaient ces jeunes, je vous assure que labibliothèque municipale de n'importe quelle ville à Montréal est plus riche et plus nantie que la leur dans le domaine aéronautique.

La première fois que j'ai vu le Fernas 124 (Zlin 124) et la version 4 places baptisée Safir, j'étais très content et fier, car je voyais que l'Algérie peut avoir une contribution dans ce domaine qui est vierge dans notre pays. Mais ce jour là, ma joie était d'autant plus grande,car il a été bâti de scratch (désolé de l'anglicisme) avec des moyens très limités, mais avec une détermination et une volonté hors de l'ordinaire.

Je suis un passionné de l'aéronautique, et je ne me rappelle pas le jour où j'ai commencé à m'intéresser aux avions. A l'âge de 14 ans, j'ai déclaré à ma mère que quand je serai grand j'épouserai un avion, elle m'a traité de fou et même ma femme est un peu jalouse de ce bout de métal. Je me considère comme un rêveur qui a peur que son rêve ne se réalise jamais. Ce voyage, dont le but était à l'origine de faire connaître l'Aid à mes enfants, m'a fait connaître des rêveurs qui sont passés à l'action. Ce rêve qui est encré en moi depuis plus de 30 ans, ces jeunes algériens de 22 et 24 ans ont pu démontrer, même avec le peu de moyens, qu'il est toujours possible de réaliser ses rêves.

Je leur avais promis mon soutien et même le vôtre, désolé si j'ai parlé en votre nom sans votre consentement. J'ai juste pensé que vous ne seriez sûrement pas indifférents à un tel projet. Il manque à ces jeunes un petit 10millions de centimes soit 1 600 $ pour revêtir ces ailes d'espoir. Dernièrement, il (Mr Adel) m'a informé que suite au dernier test de moteur, l'hélice s'est brisé à haute vitesse de révolution. Ils sont présentement en train de fabriquer une nouvelle hélice et un autre réducteur de vitesse.

Il y a un poème que j'ai appris, et c'est d'ailleurs le seul :

«Je suis étonné comment 100 bâtisseurs n'équivaux à un destructeur. Alors qu'est ce qui on est d'un bâtisseur parmi 1000 destructeurs. »

Une bougie ne peut rester allumée indéfiniment sans la cire. Soyons cette cire qui nourrit leur flamme pour qu'elle soit vive et illuminée, et donnera un support à cette mèche pour qu'elle se tienne debout. Soyons pour ces jeunes un soutien et faisons en sorte que ces ailes cassées puissent se revêtir et survoler la forêt d'espoir inachevée, la forêt de rêve de millions de jeunes algériens.

Donnons leurs des ailes pour qu'ils volent loin et qu'ils atteignent les sommets de nos rêves et de nos espoirs.

C'est plus mon cœur qui a parlé au nom de ces jeunes qui n'ont demandé rien d'autre que de croire en eux. Ils m'ont montré avec fierté leur accomplissement, une façon de dire qu'on est capable, et de révéler leurs potentiels. À nous de leur dire que nous avons entendu ce cri et ces ondes de détermination, et nous serons pour eux une cire et un catalyseur.

Merci en leurs noms, Merci pour votre soutien et Merci pour avoir cru en eux.

qu'elle que foto de l'avion chirad


http://www.skyscrapercity.com/showthread.php?t=825684
bravo a vous 322978






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
Frégart 123
Soldats
Soldats
avatar


MessageSujet: Re: industries Militaire Algérienne    Ven 13 Mai - 7:17

Bjour Air-Force

Merci beaucoup pour ta réponse
Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: industries Militaire Algérienne    Mar 17 Mai - 11:34

les deux versions S-43E et la X3A














Industrie aéronautique Btefrawi S-43E
http://www.youtube.com/watch?v=uaIU00aIsFs&feature=player_embedded






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
DSI
Adjudant
Adjudant
avatar


MessageSujet: Re: industries Militaire Algérienne    Sam 1 Oct - 10:34

Zlin 142







Revenir en haut Aller en bas
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: l'industrie militaire en L’Algérie,    Sam 8 Oct - 15:07

Industrie de l’armement britannique
L’Algérie, un marché prioritaire
Par : Lokmane-Khelil Samia



Des députés britanniques viennent de signer une pétition demandant au gouvernement de suspendre les exportations d’armement vers certains pays dont le nôtre.

Tout le monde sait que la Grande-Bretagne a passé avec l’Algérie des contrats de vente d’équipements militaires. Les responsables des deux pays ont évoqué vaguement le contenu de cette transaction. Mais rien n’a filtré encore sur son contenu exact. Le deal comporterait la vente d’un certain nombre d’hélicoptères de combat.

Mais encore. Des députés du parlement britannique viennent de révéler, documents à l’appui, que l’Algérie figure désormais parmi les marchés prioritaires du Royaume-Uni en matière d’armement, à côté de l’Arabie Saoudite, du Pakistan, de l’Irak et des Émirats arabes unis. Les exportations vers notre pays ont connu un pic entre 2010 et 2011. Les contrats se sont concrétisés suite à la visite, à Alger, durant l’automne 2009, de Robert Ainsworth, ancien secrétaire d’État à la défense du gouvernement travailliste de Gordon Brown. L’arrivée au pouvoir en 2010 des conservateurs n’a pas freiné la coopération militaire avec l’Algérie.

En novembre de la même année, le premier ministre, David Cameron, a envoyé à Alger Alistair Burnt, ministre délégué auprès du Foreign Office, pour relancer les projets en commun.

À cette occasion, le responsable britannique avait exprimé le souhait des compagnies britanniques d’accompagner le programme de modernisation de l’arsenal de l’ANP. Il avait confirmé la commande d’hélicoptères à l’équipementier Augusta Westland et a espéré que “de tels partenariats puissent progresser”. En ajoutant l’Algérie à sa liste de clients, la Grande-Bretagne vise à sauver son industrie militaire. Frappées de plein fouet par la crise économique qui sévit dans le pays, les usines d’armement sont menacées de fermeture. Il y a quelques jours, BAE Systems, un des leaders mondiaux de l’armement, annonçait la suppression de 3 000 emplois.

De son côté, Westland Helicopters doit sa survie à son rachat par le groupe italien Finmeccanica et compte désormais sur des marchés comme l’Algérie pour faire tourner ses machines. Salutaire pour les industriels, le rôle d’entremetteur endossé par le gouvernement britannique est, néanmoins, diversement apprécié par la classe politique. Au sein de la Chambre des communes, des députés viennent de lancer une pétition, demandant à l’exécutif de suspendre les exportations des équipements militaires vers des États, qualifiés d’anti-démocratiques.

L’Algérie figure dans leur liste. Selon ce groupe parlementaire conduit par les verts, le gouvernement se déjuge en fournissant des armes à des pays où il considère pourtant que les droits de l’homme ne sont pas respectés.

“Il y a un sérieux conflit moral”, dénonce Caroline Lucas, l’initiatrice de la pétition. Elle évoque, par ailleurs, l’hypocrisie de David Cameron, qui a accompagné et soutenu le mouvement de rébellion en Libye alors que jusqu’à l’année dernière son gouvernement continuait à pourvoir en armes le régime de Kadhafi. Des contrats de 200 millions de livres avaient été signés en 2010. Il y a quelques semaines, des associations de lutte contre le commerce des armes ont organisé une manifestation pour dénoncer la présence à la foire de l’armement à Londres de potentiels clients, originaires d’États dictatoriaux.

Le ministère de la défense s’est empressé de réagir en affirmant que le Royaume-Uni n’a jamais autorisé des ventes d’armes à des États susceptibles de les utiliser à des fins oppressives ou dans un conflit régional.

S. L.-K[/

http://liberte-algerie.com/actualite/l-algerie-un-marche-prioritaire-industrie-de-l-armement-britannique






Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: L’ANP s’investit comme acteur de l’industrie    Jeu 13 Oct - 11:34

Le Groupement de promotion de l’industrie mécanique officiellement créé

L’ANP s’investit comme acteur de l’industrie



Citation :
Par Samira Imadalou

Le décret présidentiel portant création du Groupement de promotion de l’industrie mécanique (GPIM) a été publié au Journal officiel. Cet établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) relevant du secteur économique de l’Armée nationale est régi selon l’article 1 du décret n°11-312 du 11 septembre 2011 par les dispositions du décret présidentiel n°08-102 du 26 mars 2008, par celles du décret qui vient d’être publié. Doté d’une autonomie financière et placé sous la tutelle du ministère de la Défense, ce groupement basé à Constantine peut être transféré vers une autre région du pays en dehors de son implantation actuelle, est-il précisé dans l’article 3. Quatre missions sont assignées à ce groupement, selon ce décret de quatre articles. La première consiste à assurer la synergie et la complémentarité de l’outil national de l’industrie mécanique, alors que la deuxième porte sur l’engagement du groupement à concevoir, développer et fabriquer des véhicules et moteurs destinés notamment aux besoins du ministère de la Défense nationale. Il s’agit aussi, selon la même source, d’assurer la surveillance industrielle des activités liées à la fabrication des véhicules et des moteurs. De même pour le suivi de la gestion des sociétés et filiales qu’il contrôle ou dans lesquelles il est actionnaire avec d’autres partenaires. A titre indicatif, la publication de ce décret intervient deux semaines après l’annonce
(le 4 octobre dernier) par le ministère de la Défense, de la création de deux entreprises mixtes algéro-émiraties en partenariat avec Aabar Insvestments. Et ce, avec la contribution de la Société nationale des véhicules industriels (SNVI) et des entreprises publiques implantées à Constantine et Tiaret. La première entreprise sera basée à Tiaret pour la production des VLTT (4X4) et des véhicules utilitaires. La deuxième entité produira, pour sa part, des moteurs sur le site de Oued Hamimime, dans la wilaya de Constantine.
Dans le même cadre, le 5 octobre dernier, le ministère de la Défense annonçait la signature d’un accord entre l’Etablissement de constructions mécaniques de Khenchela (ECMK) et l’émirati Caracal, filiale du fonds d’investissement du même pays, Tawazun.
«En application du protocole d’accord de partenariat algéro-émirati du 20 avril 2011, conclu avec le groupe Tawazun de la République des Émirats arabes unis, la mise en œuvre d’une société à capitaux mixtes a été formalisée le 4 octobre 2011 par la conclusion du pacte d’actionnaires entre l’Epic-ECMK et la filiale Caracal du groupe Tawazun», avait indiqué le communiqué annonçant la création de cette société. A travers ces projets de grande envergure dont la signature des actes entre dans le cadre de l’application des termes d’un protocole d’accord conclu en août 2009, le secteur de la Défense réussira sans nul doute à se placer sur la scène nationale de l’industrie mécanique. Et ce, d’autant qu’il compte sur des technologies de haute performance comme celle de l’allemand Daimler, partenaire de la société commune algéro-émiratie créée auparavant pour la modernisation et l’extension de la plateforme de production de véhicules industriels de Rouiba
http://www.latribune-online.com/evenement/58675.html






Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: L'ECM Khenchela va bientôt fabriquer le pistolet Caracal    Lun 17 Oct - 19:59

Après l'avoir testé, l'ANP s'apprête a fabriquer le pistolet automatique Emirati CARACAL.
Le site web du Ministère de la Défense Nationale a publié un court communiqué relatif à la visite d'un délégation Emiratie du 02 au 05 octobre à Alger et la signature d'un pacte d'actionnaire entre le groupe Twazun-Caracal et la Direction des Fabrications Militaires
Le Caracal a été présenté pour la première fois, lors du salon d'armement IDEX d'abou Dahbi en 2007. Nouvellement arrivé sur un marché très compétitif, le pistolet Caracal est le premier pistolet fabriqué aux Emirats Arabes Unis.
Il a passé avec succès la certification OTAN D14 et répond aux exigences techniques de la Police Fédérale Allemande et de la Bundeswehr. Ces tests sont les plus sévères jamais conçus pour une arme réglementaire.
Le pistolet Caracal a été créé et fabriqué par Caracal International LLC sous la direction de l'expert autrichien Wilhelm Bubits qui avait conçu le pistolet Steyr M. Il est exporté en Autriche, en Italie et aux États-Unis.
L'axe du canon des pistolets Caracal est positionné très bas sur la main, par comparaison avec un des pistolets les plus populaires disponible sur le marché. Ceci rend le Caracal particulièrement confortable à tirer et permet une reprise de visée immédiate en tir rapide
Le pistolet Caracal a été adopté en 2007 par les forces armées et les forces de sécurité des Émirats arabes unis, l'Algérie deviendra le troisième client de ce pistolet jugé encore jeune.
Il est proposé en 9x19 mm OTAN, 9x21 mm, .357 SIG et .40 Smith & Wesson.
L'introduction de ce pistolet automatique permettra un remplacement des PA Makarovs très largement utilisés (et fabriqués) par l'ANP.
Et c'est évidemment l'Etablissement de Construction Mécanique de Khenchela (ECMK) qui sera chargé de la production sous licence de cette arme.
Cet établissement fabrique déjà sous licence une variante chinoise de l'AK47, le Makarov, des fusils de chasse et des lance grenades.
Espérons que l'introduction du Caracal dans les lignes de production de Khenchela verra la signature d'autres licences pour la fabrication d'armes modernes.



Image extraite de http://4.bp.blogspot.com/-496nli2cRVo/Toxt2QWbpbI/AAAAAAA...






Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: industries Militaire Algérienne    Jeu 29 Déc - 18:56

projet elaborer par le MDN pour produire des vehicules militaires en Algérie au profil de l'ANP
Mercedes G-Wagon LAPV 6X










http://forum.dzfoot.com/topic/6-topic-unique-investissements-20072008/page__st__820






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: industries Militaire Algérienne    Mar 17 Jan - 13:16

Une usine de fabrication d’hélicoptères militaires en Algérie

L’Algérie sera l’un des fabriquants d’hélicoptères militaires
Un gros contrat d’armement, l’intention prêtée à Alger d’acheter des hélicoptères à une firme anglo-italienne, Agusta Westland. 80 appareils ultra rapides pour un montant estimé à 5 milliards de dollars. Le quotidien algérien El Khabar croit savoir aujourd’hui que le contrat serait accompagné d’un transfert de technologie. Les négociations porteraient actuellement sur l’implantation en Algérie d’une usine de fabrication des ces hélicoptères.Donc, l’Algérie s’apprête à lancer des négociations avec Agusta Westland, une compagnie anglo-italienne, spécialisée dans la construction des hélicoptères, afin de mettre en place une usine en Algérie et transmettre le savoir faire de cette compagnie, notamment en matière de la formation des officiers et des cadres militaires, en ce domaine.
Une compagnie anglo-italienne à l’origine du projet

Une usine de fabrication d’hélicoptères militaires en Algérie

Des sources bien informées ont révélé à El Khabar que les italiens et les britanniques, qui possèdent la compagnie Agusta Wasteland sont prêt à assister l’Algérie dans le domaine de la technologie militaire aérienne, à travers l’installation d’une usine de fabrication de matérielles militaires.

Les dirigeants de cette compagnie sont disposés à se lancer dans ce projet, surtout que l’Algérie compte acheter des hélicoptères militaires de cette même compagnie.

On parle d’un contrat de 5 milliards USD, pour l’achat de 80 hélicoptères ultra rapide, de marque Merlene.

Pour rappel, des responsables du MDN se sont rendus, la semaine dernière, en Italie, pour visiter l’usine d’Agusta Westland, pour avoir une idée sur les qualités techniques des hélicoptères que l’Algérie compte acheter.

Image de l’hélicoptère Agusta-Westland A109 qui sera produit en Algérie (Douanes, Gendarmerie, Police,
Protection civile…) à l’ECA de Oran :



1ère phase acquisition de 30 hélicos (15 AW-109 LUH pour la GN, 10 AW-109 LUH pour la DGSN et 5 AW-139 pour la protection civile “lutte anti-incendies et secours”

L’année suivante, 15 AW-101 pour les forces spéciales de la GN (ça doit être les GGF, GIS ou DSI

Dernière phase, le reste de la commande soit une quarantaine d’appareils ainsi que d’autres, seront fabriqués localement, on crois qu’ils font allusion à la ECA de Tafraoui comme embryon.

arrow: AW-139






AW-109



http://labrazien.blogvie.com/2010/12/25/une-usine-de-fabrication-d%E2%80%99helicopteres-militaires-en-algerie/






Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: L'ANP teste un nouveau MRAP Polonais    Mer 25 Jan - 19:41

l'Algérie produira sous peu
Des 4*4 légers classe G



Des 4*4 Camions Unimog



Des 6*6 APC Fuchs 2



Des 8*8 VCI Boxer



des camions militaires de Mercedes Benz






L'ANP teste un nouveau MRAP Polonais
http://secret-difa3.blogspot.com/2012/01/lanp-teste-un-nouveau-mrap-polonais.html

Il semblerait que l'ANP soit, en ce moment même, entrain de tester un véhicule de transport résistant aux mines et aux embuscades (Mine Resistant & Ambush Protected) d'origine polonaise.
Un Germaz M-ATV-G10, c'est le nom de l'engin, a été spotté à l'embarquement par un photographe polonais à Varsovie, à la mi-décembre 2011 probablement le 17 ou le 18 décembre. Le MRAP a été embarqué dans un Il76 des Forces Aériennes, portant le matricule 7T-WIG comme vous pouvez le constater sur la photo











Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
yanis
Sergeant chef
Sergeant chef
avatar


MessageSujet: Re: industries Militaire Algérienne    Jeu 26 Jan - 12:29

trouvé part hasard sur le net,


safir 43
Revenir en haut Aller en bas
mig29
Sergeant chef
Sergeant chef
avatar


MessageSujet: Re: industries Militaire Algérienne    Dim 25 Mar - 16:35

CTO für Algerien Direktor Produktion / Leiter Produktion / Fertigungsleiter (w/m)




Citation :
Zur Verstärkung unseres Teams im Bereich Geschäftsfeld Land/ SDS-L / 6022 suchen wir für den Aufbau einer lokalen Produktion in Algerien ab sofort eine/n:

CTO für Algerien Direktor Produktion / Leiter Produktion / Fertigungsleiter (w/m)



Sie werden:
das Unternehmen Carl Zeiss Optronics sowie dessen Interessen vor Ort repräsentieren
alle technischen Belange übergreifend für alle am Joint Venture beteiligten Unternehmen verantworten
die technischen Bereiche (Produktion, Facility Management, IT) führen
effiziente Produktionsprozesse sicherstellen
Budget und Resourcenplanung für die technischen Bereiche erstellen
ein Kennzahlensystem implementieren und die Fertigung anhand von Kennzahlen steuern
die Arbeitssicherheit gewährleisten und die Einhaltung von Umweltstandards im Verantwortungsbereich sicherstellen
Laufende Prozeß- und Schnittstellenoptimierung mit allen relevanten Abteilungen betreiben
eine kontinuierlichen Umsetzung und Einhaltung der durch QM vorgegebenen Standards sicherstellen
lokale Mitarbeiter anleiten und fachlich führen sowie der von den beteiligten deutschen Unternehmen entsandten Mitarbeiter der technischen Bereiche


Sie haben:
ein erfolgreich abgeschlossenes Dipl. Wirtschaftsingenieur/in oder betriebswirtschaftliches Studium mit fundiertem technischen Hintergrund oder Ingenieurstudium mit fundiertem betriebswirtschaftlichen Hintergrund
mehrjährige Erfahrung in einer vergleichbaren Position
verhandlungssicheres Französisch und Deutsch in Wort und Schrift; gute Englischkenntnisse
Bereitschaft für einen 3 - 5 jährigen Aufenthalt in Algerien
idealerweise Erfahrungen im nordafrikanischen Kulturraum


Carl Zeiss ist ein weltweit führendes Unternehmen der Optik und Optoelektronik mit rund 24.000 Mitarbeitern. Die Carl Zeiss Optronics GmbH ist Teil des Unternehmensbereichs Markenoptik/Optronik und ein führender Hersteller von optronischen und optischen Systemen für mehr Sicherheit. Hier arbeiten Sie dafür, dass Polizei, Grenzschutz und Militär weltweit Menschen schützen können. Sogar Weltraumtechnologie entsteht hier.

Wir bieten Ihnen: Eine selbständige und verantwortungsvolle Tätigkeit in einem technologisch führenden Unternehmen mit hervorragenden Zukunftsperspektiven in einem innovativen und dynamischen Umfeld. Wenn Sie diese Tätigkeit reizt, bewerben Sie sich bitte mit Ihren aussagekräftigen Bewerbungsunterlagen und unter Angabe des frühesten Eintrittstermins über den Link am Ende dieser Seite.
http://www.stepstone.de/stellenangebote--CTO-fuer-Algerien-Direktor-Produktion-Leiter-Produktion-Fertigungsleiter-w-m-Algerien-Carl-Zeiss--2133243-inline.html?cid=backinjob






Revenir en haut Aller en bas
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: industries Militaire Algérienne    Ven 13 Juil - 9:07

The first Algerian made UAV : CCS-01
fabrication DZ






Revenir en haut Aller en bas
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Mercedes-Benz made in Algeria en 2013    Lun 16 Juil - 16:13

Le partenariat avec les Emiratis et les Allemands passe au concret : Le Mercedes-Benz made in Algeria en 2013 !
Citation :
Autant le partenariat avec Renault, pour la création d'une usine, a été entouré d'incertitudes (et le demeure) autant le partenariat algéro-émirati-allemand autour de la marque Daimler-Mercedes-Benz semble suivre une feuille de route toute militaire pour aboutir à sa concrétisation. L'acte de naissance de trois sociétés mixtes a été signé, hier, au siège du ministère de la Défense. Les projets entrent dans une phase exécutive.

LE PREMIER CAMION EN 2013

Certes le projet est en maturation depuis 2009 et les discussions auront duré 3 ans, mais les choses se concrétisent.

La conclusion en août 2009 d'un accord entre le gouvernement algérien d'une part et le fonds d'investissement public d'Abou Dhabi, « Aabar Investments », associant 5 firmes allemandes pour produire jusqu'à 15.000 véhicules par an, en Algérie, avait été saluée comme une première brèche dans le tout import dans le domaine des véhicules.

La solidité du projet tenait aussi au fait qu'il était adossé à la satisfaction de commandes publiques et notamment du MDN. On entre désormais, dans la phase exécutive avec la création, dimanche, de 3 sociétés mixtes, dans le cadre de la mise en œuvre des protocoles d'accords algéro-émirati-allemand, pour le développement de l'industrie mécanique nationale.

Ces sociétés, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale, sont la Société algérienne de production de poids lourds de marque Mercedes-Benz/SPA Rouiba, la Société algérienne pour la fabrication de véhicules de marque Mercedes-Benz/SPA/Tiaret et une autre société algérienne de fabrication de moteurs de marque allemande (Mercedes-Benz, Deutz et MTU) SPA/Oued Hamimime (Constantine). Avec la création de ces entreprises, il est possible, comme l'a déjà annoncé le ministre de l'Industrie et de la PME, que le premier véhicule industriel labélisé Mercedes-Benz sorte d'usine, en 2013 en Algérie. Rouïba/spa sera détenue majoritairement par les parties algériennes, SNVI Rouiba et l'EPIC EDIV/Tiaret et le Fonds d'investissement émirati «Aabar». Le partage des parts se fait ainsi conformément à la règle du 51/49% édictée par la loi de finances complémentaires. La société allemande « Daimler » sera le partenaire technologique. La société devrait produire 15.000 camions, cars et bus par an, comme stipulé dans la licence de production de marque et label de qualité «Daimler».

La production devrait commencer en 2013 sur le site de la SNVI de Rouïba qui va ainsi connaître un nouveau départ.

VEHICULES TOUT TERRAIN ET… LEGERS A TIARET

La société de Tiaret (SPA), détenue aussi par l'EDIV/Tiaret et la SNVI Rouiba, ainsi que le Fonds d'investissement émirati ‘Aabar', fabriquera environ 10.000 véhicules tout terrain et véhicules légers utilitaires par an, sous la marque et le label de ‘Daimler'. Le démarrage de la production est prévu en 2013, sur le site de l'ex complexe véhicules particuliers de Tiaret. Quant à la société algérienne pour la fabrication de moteurs de marque allemande (Mercedes-Benz, Deutz et MTU), détenue par l'EPE/EMO et l'EPIC-GPIM, ainsi que le Fonds d'investissement émirati ‘Aabar', elle devrait produire 26.000 moteurs à refroidissement à eau, conformément aux dispositions énoncées respectivement dans les licences de production de marque et label de qualité Daimler, Deutz et MTU. Ces moteurs seront destinés à motoriser notamment les véhicules industriels, les engins agricoles et engins de travaux publics.

Le démarrage de la production est prévu à compter de 2014, sur le site de l'EMO Oued Hamimime, après réalisation des investissements d'infrastructures. Signe de l'importance de l'évènement, les actes de création de ces trois sociétés ont eu lieu au siège du ministère de la Défense nationale, sous la présidence du ministre délégué auprès du ministre de la Défense nationale, Abdelmalek Guenaizia et en présence des ambassadeurs des Emirats arabes unis et de la République fédérale d'Allemagne à Alger, ainsi que des représentants des ministères des Finances et de l'Industrie. Le ministère de la Défense nationale a exprimé, à l'occasion, sa satisfaction de participer à la concrétisation de ces trois objectifs inscrits dans «la stratégie de développement industriel national, à fort potentiel d'emploi, dans des technologies avérées, selon un concept de partenariat tel que défini et de transfert du savoir-faire». En mars dernier, le ministre de l'Industrie, Benmeradi a qualifié « d'ambitieux » le partenariat avec le groupe émirati «Aabar» et l'allemand Daimler. « Autour de cette plate-forme, nous allons travailler à développer la sous-traitance.

Nous sommes en train de travailler pour que les grosses entreprises publiques qui ont un cahier de commandes importantes puissent travailler avec les entreprises privées. Nous pensons notamment à Sonatrach et Sonelgaz avec qui des dizaines de conventions ont été signées ».
http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5170844






Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Il sera construit en Algérie : Le véhicule blindé "NIMR"   Sam 21 Juil - 11:04

Il sera construit en Algérie : Le véhicule blindé "NIMR" présenté au public
Les visiteurs de l'exposition de l'Armée nationale populaire (ANP) «Mémoires et réalisations» ont pris connaissance jeudi à Alger du véhicule blindé «NIMR» pour le transport des troupes qui sera construit en Algérie


Citation :
Les visiteurs de l'exposition de l'Armée nationale populaire (ANP) «Mémoires et réalisations» ont pris connaissance jeudi à Alger du véhicule blindé «NIMR» pour le transport des troupes qui sera construit en Algérie après la signature de l'accord de partenariat entre le Groupement pour la promotion de l'Industrie mécanique (Epic-Gpim) du ministère de la Défense nationale et le groupe émirati Tawazun. Le directeur des industries militaires, le général-major Rachid Chouaki, qui était accompagné de la délégation émiratie, a indiqué à ce propos que le partenariat algéro-émirati consacré par la signature ce matin des actes de création de la société à capital mixte dénommée «NIMR-Algérie. SPA» était fondé sur le «principe de confiance liant les deux pays frères». Pour sa part, le président exécutif du groupe Tawazun, M. Seif Mohamed Hadjiri, a indiqué que le partenariat algéro-émirati «est fondé sur le principe de complémentarité industrielle entre les deux pays», soulignant que la commission mixte «NIMR Algérie» était un projet «parmi d'autres conclus». S'agissant des spécificités techniques du véhicule «NIMR», M. Seif a souligné que le véhicule «est passé depuis 2002 aux Emirats arabes unis par plusieurs étapes et a obtenu un certificat de qualité de plusieurs centres internationaux spécialisés», ajoutant que «plusieurs essais ont démontré sa conformité aux exigences des forces armées des deux pays». Le président du conseil d'administration de la société «NIMR-Algérie», le colonel Abdelghani Badaoui, a souligné de son côté que «la création de la société mixte algéro-émiratie qui produira le véhicule «NIMR» en Algérie avec une main-d'œuvre algérienne permettra la création de 400 à 450 emplois ». Le ministre délégué auprès du ministre de la Défense nationale, M. Abdelmalek Guenaizia, en présence du président du Groupe Tawazun émirati, avait présidé ce matin au siège du ministère de la Défense nationale la cérémonie de signature des actes de création de la société à capitaux mixtes dénommée «Nimr-Algérie. SPA» dans la wilaya de Khenchela, entre le Groupement pour la promotion de l'industrie mécanique (Epic-Gpim) du ministère de la Défense nationale et le groupe émirati Tawazun. La signature de ces actes s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du protocole d'accord algéro-émirati pour la coproduction de véhicules spéciaux
http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/30635






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
DSI
Adjudant
Adjudant
avatar


MessageSujet: Algeria joins with UAE to produce military vehicules    Sam 21 Juil - 12:14

Algeria joins with UAE to produce military vehicules

General Rachid Chawaqi, the director of the sector of military industry in the Algerian Ministry of Defence, signed Wednesday a foundation deal with the Emirati state-run company Tawazun, to establish two joint companies between the two countries, which will specialise in producing military vehicles.
The two companies are expected to launch with 200 workers, 30 percent of whom will be engineers and 70 percent technicians, and this capacity is expected to rise to 3500 workers in a few years.
The Algerian military looks to follow in the steps of the Egyptian and Turkish military, which are known to run massive economic and industrial projects beside their military activities. In the last few months, the Algerian military signed several deals with foreign investors to establish joint industrial projects, at the same time when the Defence Ministry's budget has seen a significant increase to reach nearly $ 10 billion in 2012, which is the biggest budget for any of the Algerian ministries.
The cooperation agreement between the Algerian Ministry of Defence and Tawazun, was signed in April 2011. The agreement stated the two countries would establish two companies, the first of which would produce diverse models of Merceds Benz 4X4 military vehicles, while the second would produce the motors. The two companies are targeting a production target of 8500 vehicles in the first two years, rising to 16500 vehicles after five years. The whole production will be dedicated to supplying the militray requirements of the Algerian army.
















Revenir en haut Aller en bas
mig29
Sergeant chef
Sergeant chef
avatar


MessageSujet: Re: industries Militaire Algérienne    Dim 5 Aoû - 20:39

le projet d'usine d'assemblage d’Hélicoptère est toujours d'actualité, eurcoptere le confirme

Lettre d'information des sections syndicales
http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/38/87/28/L-envers-du-decor/envers-du-decor-14.pdf








Revenir en haut Aller en bas
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: industries Militaire Algérienne    Mer 22 Aoû - 16:05

L'Algérie a gelé un accord pour fournir les véhicules de l'armée malienne



photo archive
Citation :
Détection président et directeur général de la Commission nationale algérienne des véhicules industriels "MSN VII" Hammoud Tzruta, gel Algérie pour toutes les transactions de fournir les véhicules de l'armée malienne industriels en raison de la détérioration de la sécurité dans le pays, révélant le déficit d'immatriculation fiscale atteint en 2011 environ un milliard de dinars en raison des coûts élevés la charge et le nombre de personnel.

Ledit Tzruta dans un entretien avec l'APS que la compagnie nationale des véhicules industriels exportés en 2011 une trentaine de camions 1,6 $ millions d'euros vers le Mali, qui est l'un des groupes principaux clients étrangers traditionnels, et déplore le porte-parole a déclaré: «Nous avons réussi à atteindre le marché financier pour passer à travers l'année 2011 un contrat avec l'armée malienne, mais la situation dans ce pays a gelé reprendre une activité ", at-il dit, ajoutant que ces exportations sont les résultats d'un programme spécial lancé par la Société nationale des véhicules industriels en 2010 pour atteindre le marché international après une longue absence en raison d'années nonante ans.

Ledit Tzruta que «depuis que la société a bénéficié en 2010 de l'ambition des investissements régime, nous travaillons à renforcer nos positions sur le marché national et relancer les exportations, en particulier vers notre Arabes anciens combattants et les Africains", soulignant la possibilité de fournisseur investissement prévu avec un budget 12,5 millions de milliards de dinars (160 millions de dollars dollars) de renforcer la compétitivité de l'entreprise, notamment par l'acquisition d'équipements modernes.

Le fonctionnaire a déclaré que la société va bientôt émettre environ 50 bus à la Guinée-Bissau d'une valeur totale estimée à 6,6 millions d'euros, et dit: «Nous avons signé un accord avec les autorités de la Guinée-Bissau au cours du mois dernier pour la vente d'environ 50 bus industriels réalisés par nos unités pour une valeur totale de 6,6 millions de Février Euro », que la livraison de ces autobus le type de bus Abidz« ambassadeur »et d'un mini-bus de type« 25 »dès que la Guinée-Bissau obtenir un prêt de la Banque islamique de développement.

Il a ajouté que les opérations d'exportation de la société sont les résultats d'un programme spécial lancé par la compagnie en 2010 pour atteindre le marché international après une longue absence due à des années nonante du siècle dernier, où l'entreprise traite avec la Tunisie, la Libye, la Mauritanie, le Maroc, le Sénégal, le Gabon, la Zambie, le Congo, le Niger, le Mali, l'Irak, et les camions de la société émises France et la Russie dans les années quatre-vingt et début des années nonante du siècle dernier, et la valeur des exportations de l'entreprise entre la période de 1986 - 2011, environ 160 millions de dollars américains.

En ce qui concerne les résultats obtenus par la société nationale des véhicules industriels au cours des dernières années, a déclaré Tzruta La Fondation continue de faire des efforts pour améliorer leur production et de revenir au niveau des années quatre-vingt ans, toute plus de 6 000 voitures par an .

La société a fait de l'année 2011 un chiffre d'affaires de plus de 20 milliards de dinars (250 millions de dollars) et la production totale est estimée à 2007 voitures, tandis que les résultats pour l'année 2010 indiquent chiffre d'affaires de un 15,8 milliards de dinars et de produire 1500 voitures, le chiffre d'affaires attendu de 27 millions de milliards de dinars en 2012, Le Tzruta confirmé que l'entreprise a toujours enregistré un déficit budgétaire en raison des coûts élevés de la charge, et le problème du nombre élevé de personnel (6500 Factor), ajoutant que le déficit a atteint l'an 2011 environ un milliard de dinars, contre 2 . 34 milliards de dinars en 2010.

Et sur ​​le rôle de l'entreprise dans le développement de l'industrie automobile en Algérie, a déclaré Tzruta que l'entreprise est prête à relever ce défi afin de répondre à la demande la main saline grande et de réduire les voitures d'importation attribués qui ont eu des dimensions de ces dernières années d'inquiétude, estimant que les conditions nécessaires à l'émergence de l'industrie automobile en Algérie assuré et deux avec la manipulation expérience (filiales spécialisées) et le potentiel du marché.
http://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=ar&u=http://www.echoroukonline.com/ara/articles/139195.html&prev=/search%3Fq%3Dhttp://www.echoroukonline.com/ara/articles/139195.html%26hl%3Dfr%26biw%3D1536%26bih%3D697%26prmd%3Dimvns&sa=X&ei=IgI1UM7wFubX0QXf_4HwBQ&ved=0CCoQ7gEwAA






Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: industries Militaire Algérienne    

Revenir en haut Aller en bas
 

industries Militaire Algérienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» La galette algérienne .
» La Bouqala, cérémonie ésotérique algérienne
» [Vie des ports] Port de Saint Nazaire
» forces speciale tunisienne
» essais nucléaire en algérie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Top Air Forces Algerian :: Discussions Diverses (industrie)(parades)(images et vidéos) :: industrie militaire-