Top Air Forces Algerian
bienvenue parmi nous ,n'oublier pas de vous présenter avant toutes choses,
et de lire la charte du Forum,
merci,
le staff.

Top Air Forces Algerian

Forces Armées Algérienne
 
AccueilportailCalendrierS'enregistrerConnexion
bonjour,vous devez vous présenter merci

Partagez | 
 

 actualitées iranienne (économies politiques militaire )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: actualitées iranienne (économies politiques militaire )    Mer 28 Sep - 18:42

S-300: Téhéran récupère l'acompte pour le contrat annulé par Moscou





Citation :


Le ministre iranien de la Défense, le général Ahmad Vahidi a confirmé mercredi que la Russie avait rendu à Téhéran l'acompte qui lui avait été versé pour le contrat de livraison des missiles sophistiqués sol-air S-300, rapportent les médias iraniens.

"Nous avons récupéré l'acompte versé à la Russie pour le contrat de livraison des missiles S-300", a déclaré le ministre, cité par l'agence Fars.

Ledit contrat avait été signé à la fin de 2007, mais son exécution a été suspendue en septembre 2010 par le président russe Dmitri Medvedev en application de la résolution 1929 du Conseil de sécurité de l'Onu. Ce document interdit la fourniture d'armes conventionnelles, dont les missiles, les chars, les hélicoptères d'assaut, les avions de combat et les bâtiments de guerre, à l'Iran.

Auparavant, le PDG de Rosoboronexport (Agence russe d'exportation d'armements), Anatoli Issaïkine, a annoncé qu'après l'annulation du contrat, Moscou avait rendu à Téhéran l'acompte de 167 millions de dollars.

Les missiles sol-air S-300 russes sont destinés à la protection des sites industriels et administratifs, des bases militaires et des postes de commandement contre les attaques aériennes et spatiales. Les S-300 sont capables de détruire les missiles balistiques et de croisière, ainsi que d'abattre les avions à une distance de 150 km et à une altitude allant jusqu'à 27 km.
http://fr.rian.ru/world/20110928/191278421.html






Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: actualitées iranienne (économies politiques militaire )    Jeu 3 Nov - 13:11

Les USA doivent réfléchir avant d'opter pour la force (Téhéran)

Citation :
Le ministre iranien des Affaires étrangères Ali-Akbar Salehi a recommandé à Washington de bien réfléchir avant de s'orienter sur une confrontation armée avec Téhéran à propos de son programme nucléaire, rapportent jeudi les médias internationaux.

"Les Etats-Unis ont malheureusement perdu toute sagesse et tout bon sens lors de la résolution des problèmes internationaux. Ils ne misent que sur la force", a déploré le chef de la diplomatie iranienne, en visite dans la ville libyenne de Benghazi.

"Nous nous préparons évidemment au pire, mais espérons que les Américains réfléchiront bien avant d'opter pour une confrontation avec l'Iran", a-t-il ajouté.

Selon certains médias, Israël, aidé par les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, s'apprêterait à bombarder les sites nucléaires iraniens. Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu cherche à convaincre ses ministres de soutenir une éventuelle attaque contre les installations nucléaires iraniennes, a notamment annoncé mercredi le journal Haaretz.

Plusieurs pays occidentaux, Etats-Unis en tête, soupçonnent l'Iran de chercher à se doter de l'arme nucléaire sous couvert d'un programme civil mené, selon Téhéran, à des fins pacifiques. Le Conseil de sécurité de l'Onu a déjà adopté plusieurs résolutions sanctionnant l'Iran pour son refus d'établir un moratoire sur l'enrichissement d'uranium.

Selon le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) Yukiya Amano, l'Iran ne coopère pas suffisamment avec l'Agence
http://fr.rian.ru/world/20111103/191806304.html






Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
DSI
Adjudant
Adjudant
avatar


MessageSujet: Implication US dans le terrorisme: l'Iran menace de faire des révélations   Ven 4 Nov - 13:08

Citation :
Le guide spirituel iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, menace de publier une centaine de "documents irréfutables" attestant l'implication des Etats-Unis dans des activités terroristes au Proche-Orient, rapporte l'agence iranienne Fars.

"Nous avons cent documents irréfutables démontrant le rôle les Etats-Unis dans l'organisation d'activités terroristes en Iran et dans tout le Proche-Orient", a déclaré mercredi M.Khamenei dans un discours devant des écoliers et des étudiants. Le guide spirituel est intervenu à la veille de l'anniversaire de la prise de l'ambassade américaine à Téhéran lors de la révolution islamique de 1979.

"En publiant ces documents, nous porterons atteinte à la réputation des Etats-Unis et de ceux qui veulent se faire passer aux yeux de l'opinion internationale pour des défenseurs des droits de l'Homme", a-t-il indiqué.

M.Khamenei a fait cette déclaration en réponse aux accusations récemment lancées par les Etats-Unis contre l'Iran. Les autorités américaines affirment que Téhéran a fomenté une conspiration criminelle visant à assassiner l'ambassadeur saoudien à Washington, Adel Al-Jubeir.

Le 11 octobre, le secrétaire américain de la Justice, Eric Holder, a annoncé que deux ressortissants iraniens avaient été mis en examen pour avoir tenté d'assassiner l'ambassadeur saoudien Abdel Al-Jubeir. M.Holder a précisé qu'il s'agissait d'une conspiration "conçue, organisée et dirigée par l'Iran". Selon lui, l'un des deux individus arrêtés possédait la double nationalité américaine et iranienne
http://fr.rian.ru/world/20111102/191789670.html






Revenir en haut Aller en bas
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: actualitées iranienne (économies politiques militaire )    Sam 5 Nov - 12:14

Implication US dans le terrorisme: l'Iran dévoile certains documents;
Citation :
Saïd Jalili, secrétaire du Conseil suprême iranien de la sécurité nationale, a dévoilé vendredi à Téhéran certains documents attestant l'implication des Etats-Unis dans des activités terroristes en Iran, a rapporté samedi l'agence iranienne Fars.

M.Jalili a fait ces révélations lors d'une cérémonie consacrée au 32e anniversaire de la prise de l'ambassade américaine à Téhéran lors de la révolution islamique de 1979, en réponse aux accusations récemment lancées par les Etats-Unis contre l'Iran.

Les autorités américaines affirment depuis début octobre que Téhéran a fomenté une conspiration criminelle visant à assassiner l'ambassadeur saoudien à Washington, Adel Al-Jubeir. Samedi, Téhéran a de nouveau rejeté ces accusations dans une lettre adressée au secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon, selon l'agence Fars. Fin octobre, l'Iran a exigé des excuses officielles des Etats-Unis.

Le vice-président de la commission parlementaire iranienne pour la sécurité nationale et la politique étrangère Mohammad Esmayeel Kosari et l'ambassadeur de l'Iran au Liban Qazanfar Roknabadi ont aussi confirmé vendredi à l'agence Fars que l'Iran était en possession d'une centaine de documents démontrant l'implication directe des Etats-Unis dans les activités terroristes au Proche-Orient. Le 2 novembre dernier, le guide spirituel iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a menacé de publier le dossier anti-américain.
http://fr.rian.ru/world/20111105/191837492.html
hum il faut se souvenir des relations entre les USA et ben laden a l'époque des relations tres liées






Revenir en haut Aller en bas
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Iran: 17 morts dans l'explosion d'un dépôt de munitions près de Téhéran   Sam 12 Nov - 22:18

L'explosion apparemment accidentelle d'un dépôt de munitions situé dans une base des Gardiens de la révolution proche de Téhéran samedi a fait 17 morts, selon un bilan revu à la baisse, a indiqué un porte-parole de cette force d'élite



L'explosion apparemment accidentelle d'un dépôt de munitions situé dans une base des Gardiens de la révolution proche de Téhéran samedi a fait 17 morts, selon un bilan revu à la baisse, a indiqué un porte-parole de cette force d'élite.
"Malheureusement, le fax que j'ai reçu en provenance du lieu de l'incident était illisible et le bilan annoncé était de 27 (morts), alors qu'il y a eu 17 martyrs", a déclaré le commandant Ramezan Sharif, cité par la télévision d'Etat.
L'explosion a eu lieu peu après 13H00 (09H30 GMT) sur la base militaire Amir el-Momenin de Bidgen, une localité proche des agglomérations de Malard et de Shahryar, à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de la capitale, selon les médias.
Le commandant Sharif n'a pas précisé le nombre de blessés, mais affirmé que certains se trouvaient dans une "situation critique".
Un responsable des services d'urgence iraniens, Majid Khaled, cité par l'agence Mehr, a fait état pour sa part de vingt-trois blessés, évacués vers des hôpitaux à proximité de la base militaire.
"Selon les premières investigations, l'explosion est intervenue lors d'un déplacement des munitions", a indiqué le commandant Sharif.
"Cet accident n'est pas lié à un acte politique ou de sabotage", a affirmé de son côté le député de la région où est située la base, M. Hossein Garousi, à l'issue d'une visite sur place. "Une grande quantité de munitions a sauté", a-t-il ajouté.
De nombreuses ambulances, un hélicoptère médicalisé et des équipes de secours cynophiles ont été envoyés sur place immédiatement après l'explosion, qui a entraîné un énorme incendie encore visible deux heures plus tard, selon les médias iraniens citant leurs reporters sur place.
L'explosion a été si violente qu'elle a été ressentie dans les quartiers ouest de Téhéran, où elle a secoué portes et fenêtres selon plusieurs témoignages. Elle a été entendue jusque dans le centre de la capitale iranienne.
Les forces armées iraniennes disposent de nombreuses bases à la périphérie de Téhéran.
En octobre 2010, l'explosion accidentelle d'un dépôt de munition dans une base de Gardiens de la révolution avait fait une vingtaine de morts à Khorramabad (ouest du pays), selon les autorités
http://www.elwatan.com/depeches/iran-17-morts-dans-l-explosion-d-un-depot-de-munitions-pres-de-teheran-12-11-2011-146971_167.php






Revenir en haut Aller en bas
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: actualitées iranienne (économies politiques militaire )    Jeu 24 Nov - 10:22

Iran: 12 agents de la CIA interpellés.
Citation :
Les services spéciaux iraniens ont arrêté 12 agents de la CIA infiltrés dans le pays, a annoncé un membre de la commission pour la sécurité nationale et la politique étrangère du parlement iranien, Parviz Sorouri, cité jeudi par les médias occidentaux.

Selon la source, les agents américains soutenus par Israël envisageaient de porter atteinte à la sécurité, à la puissance militaire et au programme nucléaire de l'Iran.

Les informations sur la nationalité des suspects ainsi que la date de leur interpellation n'ont pas été dévoilées pour le moment.

Citant une source au sein des renseignements américains, la télévision américaine ABC a annoncé mardi qu'une dizaine d'agents travaillant pour la CIA avaient été démasqués et arrêtés au Liban et en Iran au cours des six derniers mois. Il s'agit d'agents recrutés par la CIA pour espionner l'Iran et le mouvement islamiste Hezbollah au Liban. Le démantèlement de ces réseaux de renseignement complique la surveillance du programme nucléaire iranien et des projets du Hezbollah contre Israël.
http://fr.rian.ru/world/20111124/192111990.html






Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: actualitées iranienne (économies politiques militaire )    Dim 4 Déc - 17:55

L’Iran affirme avoir abattu un drone américain



L’Iran a abattu, ce dimanche, un drone américain RQ-170 (voir photo). L’information a été donnée par plusieurs chaines iraniennes, à l’instar de EL Alam (en arabe), et Press Tv (en anglais). L’avion sans pilote aurait été abattu à l’est du pays. Les chaines TV citent une source militaire iranienne.

R.W
http://www.liberte-algerie.com/international/l-iran-affirme-avoir-abattu-un-drone-americain-167330






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: actualitées iranienne (économies politiques militaire )    Dim 4 Déc - 22:27

Citation :
L'Iran a abattu dimanche un drone américain RQ-170 "dans l'est du pays", frontalier de l'Afghanistan et du Pakistan, ont affirmé les médias iraniens citant des sources militaires non identifiées.
La chaîne de télévision en arabe Al Alam, citant l'état-major des forces armées iraniennes, a indiqué que l'appareil avait été abattu "il y a quelques heures" dans "l'est du pays", sans préciser le lieu exact de l'incident mais en affirmant que l'appareil était en bon état.
"Les unités de guerre électroniques et anti-aériennes ont réussi à abattre un drone américain de type RQ-170 qui avait violé légèrement les zones frontalières de l'est du pays et ont pu s'en emparer alors qu'il a été peu endommagé", a confirmé de son côté l'agence Fars.
La Force de l'Otan en Afghanistan (Isaf) a admis dimanche soir qu'il pourrait s'agir d'un drone américain dont, selon elle, la trace a été perdue au-dessus de l'ouest afghan.
"Le drone auquel les Iraniens se réfèrent pourrait être un drone américain de reconnaissance qui effectuait une mission au dessus de l'ouest de l'Afghanistan en fin de semaine", explique Isaf dans un communiqué publié dimanche soir à Kaboul.
"Les opérateurs du drone ont perdu le contrôle de l'appareil et tentent toujours de déterminer ce qu'il est devenu", ajoute l'Isaf sans autre précision, notamment sur le type de l'appareil.
Le RQ-170 Sentinel est un drone de reconnaissance de haute altitude très récent dont l'existence, révélée en 2009 par des médias spécialisés, n'a été reconnue qu'en 2010 par l'US Air Force.
Selon certains sites spécialisés, des appareils de ce type seraient déployés en Afghanistan, notamment pour obtenir des renseignements sur l’Iran et le Pakistan.
Cet évènement pourrait être un nouvel épisode embarrassant pour la coalition en Afghanistan, qu'Islamabad a accusé le 26 novembre d'avoir tué 24 de ses soldats lors d'un bombardement en territoire pakistanais, provoquant une crise diplomatique avec Washington.
Les Etats-Unis négocient actuellement un partenariat stratégique avec Kaboul qui doit fixer les modalités de la présence militaire américaine en Afghanistan à l'issue du retrait, fin 2014, des troupes de combat de la coalition.
Kaboul exige que Washington s'engage à ne pas utiliser le territoire afghan pour des opérations contre ses voisins, particulièrement l'Iran et le Pakistan.
Les dirigeants militaires iraniens ont affirmé à plusieurs reprises ces dernières années avoir abattu des drones américains au dessus du Golfe ou dans des régions frontalières.
En janvier, l'Iran avait affirmé avoir abattu deux drones américains dans le Golfe en dehors de l'espace aérien du pays, sans donner de détails de lieu ni de date.
Le général Amir Ali Hajizadeh, commandant des forces aériennes des Gardiens de la révolution, a annoncé de son côté en juin avoir montré à des experts russes deux appareils abattus "dans les eaux internationales et les zones contrôlées par la République islamique", sans donner davantage de précisions.
Il a affirmé à cette occasion que l'Iran était parvenu à "copier" ces drones, dont il n'a pas indiqué le modèle.
Les Etats-Unis se sont inquiétés à plusieurs reprises de la construction de drones par l'Iran.
Les Gardiens de la Révolution, corps d'élite du régime islamique, sont notamment responsables de la défense de l'Iran dans la région du Golfe, ainsi que de l'emploi des nombreux missiles que la République islamique affirme posséder.
Ses principaux commandants se targuent régulièrement des capacités militaires de leurs forces, mettant en garde contre toute attaque d'Israël ou des Etats-Unis visant à stopper le programme nucléaire iranien controversé.
http://www.elwatan.com/depeches/l-iran-affirme-avoir-abattu-un-drone-de-reconnaissance-americain-04-12-2011-149717_167.php






Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Un drone américain abattu    Lun 12 Déc - 12:04

Un drone américain abattu par l'armée iranienne

Les militaires iraniens ont montré le drone américain RQ-170, abattu début décembre à l'est de Iran.

video : http://fr.rian.ru/video/20111212/192676528.html






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
DSI
Adjudant
Adjudant
avatar


MessageSujet: Re: actualitées iranienne (économies politiques militaire )    Mar 13 Déc - 15:10

LES USA demande la restitution du drone abattu par l'armée iranienne,

réponse immédiate de L'Iran

le drone est désormais propriété de la république islamique D'Iran. 327918






Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: actualitées iranienne (économies politiques militaire )    Mar 13 Déc - 19:07

ils sont vraiment drôle ces Américains :968687:
ils ne doute de rien ils espionne ensuite il faut restitué Evil or Very Mad






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
DSI
Adjudant
Adjudant
avatar


MessageSujet: Re: actualitées iranienne (économies politiques militaire )    Dim 18 Déc - 18:54


L’Iran a rendu “aveugle” un satellite-espion de la CIA



scratch



Citation :
Une source du renseignement occidental affirme que l’Iran a stupéfié l’Occident en “pointant l’éclat d’un rayon laser dans la direction exacte d’un satellite américain, lors d’un incident dont on n'avait jamais parlé précédemment. Selon un responsable américain : « Si les Russes ont fourni à l’Iran de l’équipement sophistiqué de brouillage, cela signifie que beaucoup d’autres nouvelles menaces sont à redouter ».








L’Iran est-il en possession de technologies de brouillage satellite? Une source du renseignement européen affirme que l’Iran a stupéfié les agences de renseignement occidentales, lorsqu’il est parvenu à « rendre aveugle un satellite-espion de la CIA », en pointant l’éclat d’un rayon laser juste sur lui» , lors d’un incident jamais mentionné auparavant.



Selon un article de l’Observateur Chrétien des Sciences (Christian Science Monitor), cet incident jamais mentionné semble suggérer que les Iraniens ont obtenu, avec succès, l’accès à la technologie de brouillage, leur permettant de tracer les capacités de véhicules aériens sans pilote.





L’ancien ambassadeur des Etats-Unis aux Nations-Unies, John Bolton, a déclaré à Fox News, dimanche, qu’une telle option était de l’ordre du possible.



Citation :
L'Iran présente le drone américain (Photo: AFP)



“Certains rapports disent que la Russie a vendu (à l’Iran) un système de brouillage très perfectionné, il y a très peu de temps. Actuellement, notre armée affirme que ce n’est pas vrai, qu’il est tombé à cause d’un dysfonctionnement interne. J’espère grandement que c’est vrai, parce que si les Russes ont fourni à l’Iran de l’équipement de brouillage sophistiqué, cela signifie aussi que les risques sont beaucoup plus importants qu’on ne le prétend », a déclaré Bolton.





Il a ajouté que le Congrès devrait être très préoccupé de savoir si l’Iran est en possession d'une technologie de brouillage qui soit capable de dérouter des missiles, des avions et des systèmes de communications et de guidage "contre la totalité de nos systèmes d’armement ».



Le tendon d’Achille du drone



“Un ingénieur iranien, essayant de décrypter les secrets du drone de la CIA qui survolait le territoire iranien, un peu plus tôt, ce mois-ci, a prétendu que les Iraniens avaient réussi à pirater la fréquence de l’aéronef, lui permettant d’activer le mode de pilotage automatique et de le faire atterrir sur le territoire iranien.



L’ingénieur a maintenu que le tendon d’Achille du drone, c’est son système de positionnement global (GPS). Il a expliqué qu’en brouillant la communication, l’avion sans pilote est contraint d’allumer son pilotage automatique, provoquant sa perte de contrôle.



Selon l’ingénieur, l’Iran a réussi à brouiller ses communications, après avoir accumulé des données à partir d’autres drones américains, qui ont été abattus en Afghanistan. Les experts iraniens ont alors été en mesure de reprogrammer les données du GPS, en dirigeant, prétendent-ils, le drone américain pour qu’il atterrisse en Iran.



L’annonce de la capture retardée.



Pendant ce temps, le Ministre des Affaires étrangères d’Iran a déclaré, samedi, que son pays avait délibérément retardé son annonce de la capture d’un drone de surveillance américain, de façon à tester la réaction des Etats-Unis.



Ali Akhbar Salehi est cité par l’agence de presse officielle IRNA, disant, samedi que les forces armées iraniennes avaient intercepté et fait atterrir l’avion sans pilote sans assistance étrangère.



Vendredi, des responsables américains ont affirmé qu’ils pensent que le drone furtif américain exposé en Iran s’est écrasé et a été réduit en pièces détachées, qu’elles ont, ensuite, été assemblées par les Iraniens pour faire comme s’il n’avait pas été endommagé lors du crash, selon le Wall Street Journal.



Des images de responsables militaires iraniens sont apparues, examinant le véhicule aérien sans pilote, dans des clips vidéos publiés la semaine dernière. L’Iran prétend qu’il a été abattu ou détourné à distance durant son vol, avant qu’on réussisse à faire atterrir le drone intact.



Cependant, les responsables américains ont maintenu que les pilotes du drone, -qui a été développé par l’armée de l’air, mais qui était en mission pour l’Agence Centrale de Renseignement (CIA), au moment de l’incident,- ont perdu le contrôle du drone, la semaine dernière.



Les responsables affirment que le drone s’est scindé en trois parties, et ajoutent que l'appareil en question est l’un des avions d’espionnage américains les plus sophistiqués qui soient. Actuellement les responsables du renseignement américain travaillent dur pour évaluer à quel point cet incident porte préjudice à leurs capacités dans la région.



“Comme un puzzle”



Les responsables américains pensent que les Iraniens ont réussi à ré-assembler les pièces du drone pour pouvoir l’exhiber, ceci entraînant un vif débat entre les députés à Washington, qui sont scandalisés par le fait que le drone ne puisse s’autodétruire, dans l’éventualité où il échoue entre de mauvaises mains.



Ces responsables maintiennent également que le drone a été repeint par les Iraniens, dans une tentative de dissimuler les dommages causés à l’appareil. Selon eux, la couleur véritable du drone est le gris anthracite, et non le blanc, tel qu’il apparaît dans la vidéo.



Les affirmations de Téhéran, selon lesquelles le pilote avait perdu le contrôle de l’engin, ont soulevé la suspicion parmi les responsables américains.

Un responsable à Washington a déclaré : “ ils n’en ont pas pris les commandes pour l’entraîner vers l’atterrissage. Il s’est écrasé, et ils l’ont remis en état pour qu’il apparaisse entier, comme un puzzle dont on finit par produire la représentation d’ensemble ».





Pendant ce temps, le PDG de Google, Eric Schmidt a affirmé que l’Iran était en train de développer du matériel de cyber-guerre, qui pourrait mettre les Etats-Unis en danger, dans un avenir proche.



“ Les Iraniens sont devenus, de façon assez surprenante, talentueux dans le domaine de la guerre cybernétique, et ce, pour des raisons que nous ne comprenons pas totalement”, a sous-entendu Schmidt dans une interview à CNN, jeudi.
Dudi Cohen
Publié le :
17.12.11, 11:44 / Israel News
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4162770,00.html
Adapté par Marc Brzustowski
http://lessakele.over-blog.fr/article-l-iran-a-rendu-aveugle-un-satellite-espion-de-la-cia-93023017.html






Revenir en haut Aller en bas
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: actualitées iranienne (économies politiques militaire )    Dim 25 Déc - 21:09

L’Iran va mener des manœuvres navales
La marine iranienne va mener, à partir du 24 décembre et pendant 10 jours, des exercices navals dans un secteur allant de l’est du détroit d’Ormuz au golfe d’Aden.



« C’est la première fois que des manoeuvres couvriront une aussi large zone » a fait remarquer son commandant, l’amiral Habibollah Sayyari, cité par l’agence Fars.

Selon l’officier, ces exercices serviront à tester de nouvelles torpilles et à améliorer « la coordination entre navire de surface et sous-marins pour faire face à la piraterie, au terrorisme et aux menaces environnementales ».

Toujours d’après l’amiral Sayyari, la marine iranienne aurait doublé le nombre de ses opérations en mer d’Oman et dans le golfe d’Aden au cours des deux dernières années, notamment pour protéger les navires iraniens contre les piraterie.

Au moins 1.300 navires auraient été ainsi protégés et une centaine d’accrochages armés contre les pirates somaliens auraient été recensés.

Cela étant la marine iranienne compte moins d’une dizaine de navires de premier rang, pour la plupart hors d’âge (1 destroyer, 5 frégates et 3 corvettes), auxquels s’ajoutent trois sous-marins de la classe Kilo ainsi que des patrouilleurs et des bateaux lance-missiles de 205 tonnes.

Ces manoeuvres navales iraniennes n’impliqueront une fermeture du détroit d’Ormuz, zone stratégique s’il en est puisque 40% du trafic maritime pétrolier mondial passe par là.

Cependant, l’amiral Sayyari a affirmé que ses forces seraient en mesure de le bloquer si jamais elles en reçoivent l’ordre, ce qui pourrait arriver dans le cas où le programme nucléaire iranien serait visé par une opération militaire.

De leur côté, les Etats-Unis, qui disposent d’importants moyens navals dans la région, avec la Ve Flotte de l’US Navy basée à Bahrein, ont estimé que l’Iran, « comme toute nation maritime », a le « droit d’entraîner sa marine ». Et d’ailleurs, par la voix d’un porte-parole du département d’Etat, ils ont prévenu qu’ils allaient en faire de même
http://www.egaliteetreconciliation.fr/L-Iran-va-mener-des-manoeuvres-navales-9674.html






Revenir en haut Aller en bas
negotrix
Sergeant chef
Sergeant chef
avatar


MessageSujet: Re: actualitées iranienne (économies politiques militaire )    Ven 30 Déc - 15:00

Affirmant le contrôler entièrement
L'Iran ne voit pas la nécessité de fermer le détroit d'Ormuz


Citation :
Le commandant de la marine iranienne a souligné hier qu'il était “très facile” pour l'Iran de fermer le détroit d'Ormuz, passage obligé de nombreuses exportations pétrolières, que Téhéran avait menacé la veille de fermer en cas de sanctions contre le pétrole iranien. “Fermer le détroit est très facile pour les forces armées iraniennes, c'est comme boire un verre d'eau, comme on dit en persan”, a déclaré l'amiral Habibollah Sayyari, tout en estimant qu'une telle mesure n'est pas nécessaire pour l'instant.
Des manœuvres navales sont en cours depuis quatre jours dans ce détroit par où transite entre un tiers et 40% du trafic maritime pétrolier mondial. “Tout le monde sait combien le détroit est important et stratégique, et il est complètement sous le contrôle de la République islamique d'Iran”, a dit le chef de la marine iranienne à la télévision en langue anglaise Press-TV. “Aujourd'hui, nous n'avons pas besoin de (fermer, ndlr) le détroit, car nous contrôlons la mer d'Oman et nous pouvons contrôler le transit” maritime et pétrolier, a-t-il cependant estimé.
La marine iranienne a entamé samedi dix jours de manœuvres militaires navales autour du détroit d'Ormuz, un couloir particulièrement vulnérable en raison de sa faible largeur, 50 km environ, et de sa profondeur qui n'excède pas soixante mètres. Les forces navales ont été déployées à l'est du détroit, dans la mer d'Oman et dans le golfe d'Aden, ainsi que dans l'océan Indien...

La source







Invité, bienvenue sur le forum.


Revenir en haut Aller en bas
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: actualitées iranienne (économies politiques militaire )    Ven 30 Déc - 19:29

Le détroit d'Ormuz, carte maîtresse de Téhéran




La Ve flotte américaine, basée à Barhein, ne permettra pas une interruption du trafic maritime dans le détroit d'Ormuz. C'est la réponse des États-Unis après les menaces iraniennes de fermer ce couloir






Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: actualitées iranienne (économies politiques militaire )    Sam 31 Déc - 11:37

l'iran effectue des testes de missiles de longue et moyenne porté dans le détroit d'Ormuz,


L'Iran teste un missile longue portée



L'Iran a effectué samedi un tir d'essai d'un missile à longue portée, ont annoncé les médias internationaux, se référant à l'agence iranienne Fars.

Les détails du tir ne sont pas révélés.

Le missile a été testé lors des manœuvres des forces navales iraniennes Velayat-90, qui se déroulent actuellement dans les eaux internationales du Golfe. Lancées le 24 décembre, ces manœuvres dureront dix jours. Elles englobent une zone d'environ 2.000 kilomètres carrés s'étendant du détroit d'Ormuz à la mer d'Oman.

http://fr.rian.ru/world/20111231/192922775.html






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
negotrix
Sergeant chef
Sergeant chef
avatar


MessageSujet: Re: actualitées iranienne (économies politiques militaire )    Sam 31 Déc - 12:55

Sa chauffe beaucoup dans la région, beaucoup de tension militaire, je sais pas mais moi sa me rappel la guerre froide, la Russie et la chine qui menace l'OTAN d'entrer en guerre ...







Invité, bienvenue sur le forum.


Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: actualitées iranienne (économies politiques militaire )    Sam 31 Déc - 19:39

Bras de fer entre l’Iran et les Etats-Unis au sujet du détroit d’Ormuz
Les Occidentaux menacent, Téhéran se défend
Citation :
L’Iran, sous la menace de nouvelles sanctions occidentales, décide de ne pas se laisser faire. Téhéran se défend avec les armes dont elle dispose. La plus puissante est indéniablement sa mainmise du le détroit d’Ormuz. Des déclarations motivées par des menaces de sanctions des Etats-Unis et de certains pays occidentaux contre les exportations pétrolières de Téhéran en raison de son programme nucléaire. Elles ont atteint leur but, faisant grimper le cours du dollar et de l’or noir. Ormuz joue, en effet, un rôle vital dans le trafic pétrolier : environ 40% du fret maritime pétrolier mondial, dont l’essentiel de la production des pays du Golfe, passe par ce couloir très étroit. L’Iran, deuxième producteur de l’Opep, les autres pays du Golfe, notamment l’Arabie Saoudite, le Koweït, l’Irak, le Qatar et les Emirats arabes unis, exportent une partie de leur pétrole par ce détroit. Les Etats-Unis, qui voient leurs importations pétrolières menacées, haussent le ton affirmant que ce procédé n’était pas tolérable. Le général Hassan Salami, numéro deux des Gardiens de la révolution, la force d’élite du régime iranien, a rejeté jeudi les mises en garde américaines contre la fermeture du détroit, soulignant que l’Iran agirait avec détermination «pour défendre ses intérêts vitaux». Mardi, le vice-président iranien, Mohammad Reza Rahimi, a affirmé qu’ «aucune goutte de pétrole ne transitera(it) par le détroit d’Ormuz» si les pays occidentaux adoptaient des sanctions contre les exportations pétrolières de l’Iran en raison de son programme nucléaire controversé. Le lendemain, le commandant de la marine iranienne, l’amiral Habibollah Sayyari, a souligné qu’il était «très facile» pour l’Iran de fermer le détroit, tout en estimant qu’une telle mesure n’était pas nécessaire pour l’instant. Réagissant à ces déclarations, Washington a mis en garde Téhéran, mercredi soir, en affirmant qu’«aucune perturbation du trafic maritime dans le détroit d’Ormuz ne sera tolérée». Les américains maintiennent, rappelons-le, dans le Golfe une présence navale puissante, avec notamment la Ve flotte, basée à Bahreïn. «Lorsque les intérêts vitaux de l’Iran sont menacés, nous répondons à la menace par la menace (en mettant) en œuvre notre stratégie de défense» sans attendre la «permission» d’autres pays, en particulier des Etats-Unis, a répliqué le numéro deux des Gardiens de la révolution. En dépit de ces déclarations belliqueuses, l’armée américaine n’a fait état d’aucune tension avec les forces navales iraniennes jeudi. Les navires des deux pays patrouillent dans la région. Deux navires de guerre américains ont, d’ailleurs, traversé le détroit d’Ormuz sans problème, a annoncé la Marine américaine jeudi. Le porte-avions USS John C. Stennis et le croiseur lance-missiles USS Mobile Bay «ont fait un passage de routine programmé à travers le détroit d’Ormuz» mardi, a déclaré un porte-parole de la Ve flotte américaine Rebecca Rebarich. L’armée iranienne avait signalé un peu plus tôt qu’un de ses avions de surveillance avait «identifié un porte-avions américain dans la zone des manœuvres où sont déployés des navires iraniens». «La marine iranienne observe et surveille tous les mouvements des forces (étrangères) dans la zone», a souligné l’amiral Mahmoud Moussavi, porte-parole des manœuvres navales iraniennes, ajoutant : «Nous conseillons aux forces étrangères non régionales de prendre au sérieux nos avertissements» de ne pas entrer dans la zone des manœuvres, conformément aux règles internationales. L’Iran a commencé samedi dix jours de manœuvres navales autour du détroit d’Ormuz, qui s’étendent sur 2000 km2, ce qui en fait les exercices les plus étendus jamais organisés par Téhéran. Les Iraniens veulent simplement bien faire comprendre aux Occidentaux qu’ils ont les moyens de répondre si un embargo était décidé.Les marchés pétroliers surveillent de près les tensions autour du détroit qui pourraient affecter lourdement les prix du pétrole en cas de conflit ouvert. Les conséquences seraient visibles sur l’ensemble de l’économie mondiale. Vu la situation actuelle et les chiffres du chômage, notamment en Europe, il ne serait pas souhaitable d’avoir encore en plus des complications sur le marché pétrolier et sur les prix du baril.
http://www.latribune-online.com/monde/62155.html

tôt ou tard cela va péter






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
yanis
Sergeant chef
Sergeant chef
avatar


MessageSujet: Re: actualitées iranienne (économies politiques militaire )    Mar 3 Jan - 18:40

Téhéran avertit Washington de ne pas envoyer son porte-avions dans le Golfe


L'Iran a réclamé mardi que les Etats-Unis ne renvoient plus leur porte-avions dans le Golfe où l'Iran mène des exercices navals, ont rapporté les médias iraniens.

"L'Iran ne répétera plus son avertissement. Un porte-avion ennemi est arrivé dans le détroit d'Ormuz (importante voie d'acheminement d'hydrocarbures) en raison de nos exercices. Je recommande et j'insiste pour que le porte-avions américain ne retourne plus dans le Golfe", a déclaré le général Ataollah Salehi, commandant en chef des Forces armées iraniennes.

L'Iran "prendra des mesures de rétorsion" si le porte-avions, qui a récemment traversé la zone des exercices pour se rendre dans la mer d'Oman, retourne dans le Golfe. "Nous n'avons pas l'habitude de répéter nos avertissements", a indiqué le général iranien.

Les forces navales iraniennes, qui mènent des manœuvres près de la côte sud du pays depuis le 24 décembre, ont découvert jeudi dernier le porte-avions américain John C.Stennis patrouillant à une faible distance des navires iraniens. Les manœuvres iraniennes se déroulent dans un secteur de 2.000 km², entre le détroit d'Ormuz et la mer d'Oman.

La situation autour des exercices iraniens s'est aggravée après qu'un membre de la commission parlementaire pour la sécurité nationale de l'Iran, Parviz Sarvari, eut annoncé mi-décembre que les exercices auraient pour objectif de mettre au point un scénario de blocage du détroit d'Ormuz. Cette déclaration a provoqué une flambée des cours du brut sur les marchés mondiaux. Pour calmer les esprits, le porte-parole de la diplomatie iranienne Ramin Mehmanparast a déclaré que la fermeture du détroit n'était pas prévue lors des manœuvres.

Mardi dernier, le premier vice-président iranien Mohammad Reza Rahimi a menacé de fermer le détroit au transit de pétrole en cas de sanctions occidentales contre les exportations pétrolières iraniennes. Le commandement de la Ve Flotte américaine basée à Bahreïn a promis d'empêcher la fermeture du détroit.

http://fr.rian.ru/world/20120103/192942235.html
Revenir en haut Aller en bas
Ninja
Administrateur
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: actualitées iranienne (économies politiques militaire )    Dim 8 Jan - 12:41

L'Iran salue la libération de ses marins par un porte-avions US





Citation :
Téhéran a salué samedi la libération par la marine américaine de 13 marins iraniens pris en otages par des pirates en novembre dernier, rapportent les médias en référence au porte-parole de la diplomatie iranienne Ramin Mehmanparast.

"Nous considérons l'action des forces américaines qui ont sauvé la vie de marins iraniens comme un geste humanitaire positif et nous saluons cette initiative", a déclaré le diplomate à la chaîne iranienne de langue arabe Al-Alam.

Le Pentagone a annoncé vendredi cette libération de même que la capture de 15 pirates présumés.

Selon les médias occidentaux, c'est justement le porte-avions américain John C. Stennis dont le départ des eaux du Golfe avait été réclamé par le commandement militaire de la République islamique, qui a délivré les 13 marins iraniens après plus de 40 jours de captivités chez les pirates hypothétiquement somaliens.

Mardi, le général Attaollah Salehi, chef de l'armée iranienne, a affectivement mis en garde contre la présence de la marine US dans le Golfe, en évoquant directement le porte-avions John C. Stennis
Cette libération intervient alors que la tension entre Téhéran et Washington est montée d'un cran après que l'Iran eut menacé de fermer le détroit d'Ormuz, passage stratégique pour le trafic maritime pétrolier, à la suite de nouvelles sanctions américaines contre son programme nucléaire controversé.








Revenir en haut Aller en bas
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: actualitées iranienne (économies politiques militaire )    Lun 9 Jan - 11:03

Manoeuvres terrestres iraniennes à la frontière afghane

L'Iran, dont les récentes manoeuvres navales dans le Golfe ont alarmé les Occidentaux et fait bondir les cours mondiaux du brut, a lancé samedi des exercices militaires terrestres non loin de sa frontière avec l'Afghanistan, a annoncé l'agence de presse officieuse Fars.

Mohammad Pakpour, chef des forces terrestres des Gardiens de la révolution ("pasdaran", fer de la lance du régime des mollahs), a précisé que cet exercice, baptisé "Martyrs de l'unité", se déroulait aux environs de Khvat, à 60 km de la frontière afghane.

Ces manoeuvres, a-t-il ajouté selon Fars, ont "pour objectif de renforcer la sécurité au long de la frontière avec l'Afghanistan". Il n'en a pas précisé la durée ou les effectifs militaires engagés.

A l'occasion des manoeuvres navales de dix jours qui se sont terminées lundi dernier, Téhéran a menacé de fermer le détroit d'Ormuz, par où transitent entre 30 et 40% des exportations d'hydrocarbures du Golfe à destination des économies occidentales et asiatiques.

Les Etats-Unis se sont portés garants de la liberté de navigation dans ce goulot d'environ de 6,5 km de large situé entre le sultanat d'Oman et la République islamique.

Mitra Amiri, Jean-Loup Fiévet pour le service français
http://fr.news.yahoo.com/manoeuvres-terrestres-iraniennes-à-la-frontière-afghane-140104368.html






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: actualitées iranienne (économies politiques militaire )    Lun 16 Jan - 14:04

Téhéran averti les pays du Golfe

Citation :

L’Iran a lancé hier un avertissement aux monarchies du Golfe, les pressant de ne pas compenser ses exportations pétrolières en cas de nouvelles sanctions occidentales contre son programme nucléaire, rapporte l’AFP.


«Si les pays pétroliers du Golfe persique donnent le feu vert pour remplacer le pétrole iranien en cas de sanctions et coopèrent avec les pays aventuriers» allusion aux Occidentaux, «ils seront responsables des incidents qui se produiront et leur geste ne sera pas amical», a déclaré le représentant de l’Iran auprès de l’OPEP, Mohammad Ali Khatibi. Plusieurs responsables occidentaux ont affirmé, ces dernières semaines, que des pays pétroliers du Golfe, en particulier l’Arabie Saoudite, allaient remplacer le pétrole iranien en cas de sanctions pour convaincre les pays asiatiques, en particulier le Japon et la Corée du Sud, de se joindre aux sanctions occidentales contre les exportations pétrolières de l’Iran.

«Si les pays du Golfe proclament clairement leur intention de ne pas compenser le pétrole iranien en cas de sanctions, les pays aventuriers ne seront pas enclins à prendre de telles décisions», a encore déclaré le responsable iranien, dont le pays est accusé de développer l’arme atomique par le biais de son programme nucléaire. Cité hier par la presse saoudienne, le ministre saoudien du Pétrole, Ali Al Nouaïmi, a en revanche déclaré que son pays est «capable de produire 12,5 millions de barils par jour, de répondre aux besoins du marché mondial et de satisfaire toute augmentation de la demande des pays consommateurs». L’Arabie Saoudite produit actuellement quelque 10 millions de barils de pétrole par jour.



Engrenage


L’Union européenne (UE) doit finaliser, le 23 janvier, les modalités d’un embargo sur le pétrole iranien, qui pourrait être mis en place progressivement sur six mois. L’Iran produit 3,5 millions de barils de pétrole par jour et tire 80% de ses devises de ses exportations pétrolières. Téhéran vend quelque 450 000 barils par jour, soit18% de ses exportations à l’UE et essentiellement à l’Italie, l’Espagne et la Grèce. Les principaux clients asiatiques du pétrole iranien, la Chine, le Japon, la Corée du Sud, l’Inde et la Turquie, ont rejeté les sanctions occidentales ou se sont montrés réticents. Le chef de la diplomatie nippone, Koichiro Gemba, a estimé, vendredi, qu’un tel embargo «pourrait avoir des effets négatifs non seulement sur l’économie japonaise, mais aussi sur l’économie mondiale». Le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, a réagi en affirmant qu’«il y a des possibilités pour certains pays producteurs de pétrole de prendre la relève de ce que l’Iran ne mettrait plus sur le marché», en faisant référence à l’Arabie Saoudite.

Les Etats-Unis et les pays européens veulent imposer des sanctions unilatérales pétrolières et financières contre l’Iran pour l’amener à renoncer à son programme nucléaire. Ce que Téhéran refuse. «Nous ne sommes pas inquiets par les sanctions américaines, nous avons suffisamment de clients pour notre pétrole», a déclaré de son côté le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Ramin Mehmanparast. Il a ajouté que «l’objectif des Etats-Unis est d’affaiblir ses futurs rivaux économiques qui sont le Japon, la Chine et l’Inde» en déstabilisant le marché pétrolier international. La Russie et la Chine, partenaires des Etats-Unis, de la France, de la Grande-Bretagne et de l’Allemagne au sein du groupe 5+1, qui négocie avec l’Iran sur son programme nucléaire, ont rejeté catégoriquement des sanctions supplémentaires contre Téhéran. Ces dernières semaines, l’Iran a déclaré qu’il a la capacité de fermer le détroit d’Ormuz, par où transitent 35% du trafic pétrolier maritime mondial, avant de revenir sur ces menaces
http://www.elwatan.com//international/teheran-avertit-les-pays-du-golfe-16-01-2012-155042_112.php






Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: actualitées iranienne (économies politiques militaire )    Mer 18 Jan - 15:26

S-300 pour l'Iran: la Russie peut lever l'embargo à tout moment




Citation :
La Russie se réserve le droit de lever à n'importe quel moment l'embargo sur la livraison de systèmes sol-air russes S-300 à l'Iran, cette restriction ne rentrant pas dans le cadre strict des sanctions du Conseil de sécurité de l'Onu, a déclaré Igor Korotchenko, membre du conseil social auprès du ministère russe de la Défense.

"Elle (la Russie, ndlr) a les mains libres pour revoir cette décision en fonction de sa perception de ses intérêts nationaux par rapport aux éventuelles livraisons d'armes à l'Iran. Les systèmes de défense antiaérienne ne tombant pas sous les sanctions du Conseil de sécurité de l'Onu, (…) nous pouvons lever les sanctions visant les systèmes d'armes défensives de la même façon que nous les avons introduites", a-t-il indiqué lors d'une table ronde à RIA Novosti.

D'après l'expert, la levée de l'embargo sur la livraison de systèmes S-300 est une affaire strictement intérieure, mais une telle décision ne serait probablement pas prise avant mai 2012.

Conclu en 2007, le contrat de livraison de S-300 à l'Iran engageait la Russie à fournir cinq unités complètes de cet armement pour un montant d'environ 800 millions de dollars, mais son exécution a été suspendue en septembre 2010 par le président russe Dmitri Medvedev, en application de la résolution 1929 du Conseil de sécurité de l'Onu.

Ce document interdit de fournir des armes conventionnelles, dont les missiles, les chars, les hélicoptères d'assaut, les avions de combat et les bâtiments de guerre, à l'Iran.

Les missiles sol-air S-300 russes sont destinés à la protection des sites industriels et administratifs, des bases militaires et des postes de commandement contre les attaques aériennes et spatiales. Les S-300 sont capables de détruire les missiles balistiques et de croisière, ainsi que d'abattre les avions à une distance de 150 km et à une altitude allant jusqu'à 27 km.
http://fr.rian.ru/defense/20120117/193057512.html






Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: actualitées iranienne (économies politiques militaire )    Jeu 19 Jan - 15:45





L'Iran n'a jamais tenté de fermer le détroit d'Ormuz, selon Téhéran
Citation :
L'Iran n'a jamais de son histoire tenté de fermer le détroit d'Ormuz, par lequel transite une quantité importante du pétrole transporté par voie maritime dans le monde, a affirmé jeudi le chef de la diplomatie iranienne, Ali Akbar Salehi.

"De son histoire, l'Iran n'a jamais tenté d'empêcher, de faire des obstacles sur cette route maritime importante", au débouché du Golfe, a-t-il dit dans un entretien, lors d'une visite en Turquie, à la chaîne privée NTV.

Fin décembre, Téhéran avait menacé de fermer le détroit face aux sanctions engagées par les pays occidentaux pour empêcher les exportations pétrolières de l'Iran, et pousser ce pays à renoncer à son programme nucléaire controversé.

"Nous voulons la paix et la stabilité dans la région (...) Mais les Américains, qui sont à 12.000 milles de cette zone, veulent diriger certains pays de notre zone", a souligné le ministre iranien.

"J'en appelle à tous les pays de la région, s'il vous plaît ne vous laissez pas entraîner dans une position dangereuse", a-t-il continué.

M. Salehi a ajouté que les Etats-Unis devraient être disposés à "des négociations sans préalable avec l'Iran", en réponse à une question sur une lettre adressée par l'administration américaine à Téhéran sur la situation dans le détroit d'Ormuz.

Sur la question du programme nucléaire iranien, le chef de la diplomatie turque Ahmet Davutoglu a pour sa part rappelé mercredi que "les deux parties (Iran et les Occidentaux) ont exprimé leur volonté de se rencontrer et de redémarrer les discussions" interrompues depuis un an.

"Maintenant, il appartient à ces parties de décider du lieu et du temps" de ces négociations, a-t-il souligné lors d'une conférence de presse avec M. Salehi, réaffirmant que la Turquie était prête à les accueillir.

La Turquie, a-t-il dit, estime que la reprise "dans les plus brefs délais des discussions fera tomber la tension" sur ce dossier nucléaire dans lequel les Occidentaux soupçonnent l'Iran de vouloir se doter de l'arme atomique.

Les Etats-Unis disposent d'une importante présence militaire dans le Golfe. Deux porte-avions américains sont déployés à proximité du Golfe et des dizaines de milliers de soldats sont basés au Moyen-Orient.

Le détroit, par lequel transite 35% du pétrole transporté par voie maritime dans le monde, est au centre du jeu d'échec entre l'Iran et les Etats-Unis, qui mènent campagne pour durcir les sanctions contre Téhéran en raison de son programme nucléaire.

L'Iran en retour souffle le chaud et le froid, répétant, manoeuvres navales à l'appui, qu'elle a la capacité de fermer ce passage.

L'Iran a en 1987 et 1988 miné les eaux d'Ormuz et du Golfe pour empêcher les pétroliers venant d'Irak ou s'y rendant, alors qu'il était en guerre à l'époque avec ce pays, d'emprunter le détroit.

En avril 1988, dans le cadre d'une opération de déminage, une frégate américaine avait été gravement endommagée par une mine iranienne.

Les États-Unis avaient ensuite lancé une opération de représailles sous le nom de code Praying Mantis (mante religieuse), détruisant deux plates-formes pétrolières iraniennes et plusieurs bateaux de guerre.
http://fr.news.yahoo.com/liran-na-jamais-tenté-fermer-détroit-dormuz-selon-121927734.html






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: actualitées iranienne (économies politiques militaire )    Lun 20 Fév - 17:07

exercices antiaériens pour protéger les sites nucléaires

Citation :
Les forces armées iraniennes ont entamé lundi des "exercices d'envergure pour renforcer la défense antiaérienne" des sites clés, en particulier les installations nucléaires du pays, rapporte l'agence IRNA citant le commandement de l'armée de l'air.

Selon le commandement, les exercices de quatre jours se dérouleront dans le sud de l'Iran et feront appel à une large panoplie de missiles, aux systèmes radar et à l'aviation.

Les sanctions occidentales, dont les dernières visent le secteur pétrolier iranien, et la crainte d'une frappe militaire israélienne incitent Téhéran à entreprendre de telles démarches.

Le 23 janvier dernier, le Conseil de l'Union européenne a approuvé l'adoption d'un embargo sur les livraisons de brut iranien, afin d'obliger l'Iran à coopérer avec la communauté internationale sur son programme nucléaire controversé. Les pays de l'UE doivent cesser d'importer du pétrole iranien avant le 1er juillet prochain.

Téhéran avait antérieurement averti qu'il fermerait le détroit d'Ormuz (reliant le golfe d'Oman au golfe Persique) si l'Occident décrétait un embargo sur ses exportations pétrolières.

Plusieurs pays occidentaux, Etats-Unis en tête, soupçonnent l'Iran de chercher à se doter de l'arme nucléaire sous couvert d'un programme civil mené, selon Téhéran, à des fins pacifiques. Le Conseil de sécurité de l'Onu a déjà adopté plusieurs résolutions sanctionnant l'Iran pour son refus d'établir un moratoire sur l'enrichissement d'uranium.
http://fr.rian.ru/world/20120220/193435915.html






Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: actualitées iranienne (économies politiques militaire )    

Revenir en haut Aller en bas
 

actualitées iranienne (économies politiques militaire )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Actualités Américaines (Economiques,Politiques et Militaires)
» Les actualités de la Marine Française
» Mer et marine, toute l'actualité marine.
» Livret militaire
» Défilé militaire du 21 juillet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Top Air Forces Algerian :: ( actualités ) :: Actu (internationales)
-