Top Air Forces Algerian
bienvenue parmi nous ,n'oublier pas de vous présenter avant toutes choses,
et de lire la charte du Forum,
merci,
le staff.

Top Air Forces Algerian

Forces Armées Algérienne
 
AccueilportailCalendrierS'enregistrerConnexion
bonjour,vous devez vous présenter merci

Partagez | 
 

 Exercice Circaete 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Exercice Circaete 2011   Dim 25 Sep - 16:31

Mercredi 21 septembre 2011, un Casa CN 235, deux Mirage 2000 de l’armée de l’air française, deux F18 Hornet espagnols, deux Su30 et deux Mig 29 algériens et un F5 Tiger tunisien ont participé à l’exercice de sûreté aérienne annuel «Circaete», fruit d’une coopération appelée « 5+5 Défense » initiée en 2004 entre cinq pays de la rive sud (Algérie, Libye, Maroc, Mauritanie et Tunisie) et cinq pays de la rive nord de la Méditerranée (France, Espagne, Italie, Malte et Portugal). Pour cet exercice, hormis la Libye et l’Italie, ces pays ont testé, en conditions réelles, les processus de coordination des postures permanentes de sûreté aérienne (PPS) dans les espaces nationaux respectifs des États membres ainsi que les procédures d’interception des aéronefs.

Citation :


Cette année encore, les polices du ciel et les structures de commandement et de contrôle (Command and Control – C2, notamment le centre national des opérations aériennes de Lyon Mont-Verdun pour ce qui concerne la France) du groupe « 5+5 Défense » ont pu s’entraîner en condition réelle. Un Casa de l’escadron de transport «Vercors» a ainsi simulé une menace aérienne en traversant les espaces aériens de la France, l’Espagne, l’Algérie et la Tunisie. Il a été intercepté par les avions de chasse en alerte dans ces différents pays survolés. Une nouveauté cette année, un «chat» sécurisé accessible à tous les pays membres du « 5+5 » a remplacé l’utilisation des lignes téléphoniques entre les structures C2. L’idée, proposée par la France, est de rendre disponible toutes les informations fournies par les avions de chasse, au cas où un appareil suspect traverserait plusieurs frontières. Cette messagerie instantanée offre un gain de temps considérable dans le partage des renseignements. Il s’agit d’un moyen de communication déjà utilisé dans les missions de guidage aérien pour la transmission ou la confirmation d’informations entre les commandos au sol et les aéronefs en vol. Encore en expérimentation, ce dispositif devrait être bientôt opérationnel lors des opérations de «police du ciel» de niveau européen.

Véritable outil interministériel de lutte contre le terrorisme, la PPS mobilise quotidiennement un millier d’aviateurs. 88 radars, civils et militaires, surveillent en permanence l’espace aérien français. «C’est avant tout, au niveau national, un travail interministériel, explique le lieutenant-colonel Xavier Reymond du commandement de la défense aérienne et des opérations aériennes. Concernant l’armée de l’air, la PPS est renforcée depuis 2001 sur le territoire. Aujourd’hui, grâce aux accords transfrontaliers, nous partageons nos compétences en interalliés, nous nous entraînons régulièrement avec nos voisins, et nous disposons de procédures communes d’interception des aéronefs «suspects», dans le cas où ceux-ci traversent les frontières.»







6h45. Un Casa de l’escadron de transport «Vercors» décolle de la base aérienne de Creil. L’aéronef joue le rôle d’un appareil civil détourné par des pirates. L’objectif est de mettre en oeuvre, dans un contexte interallié, des procédures d’échanges de renseignement, d’identification et d’interception des appareils.

8h00. Le centre de détection et de contrôle (CDC) de Lyon repère un aéronef au comportement suspect sur ses écrans. Immédiatement, il lance une alerte et informe le centre national des opérations aériennes (CNOA). La haute autorité de défense aérienne (HADA) décide alors de déclencher la permanence opérationnelle (PO) assurée, dans le cadre de la posture permanente de sûreté aérienne (PPS), par des Mirage 2000, depuis quatre sites militaires (les bases aériennes d’Orange, de Creil, de Mont-de-Marsan, et la base aéronavale de Lorient).

8h11 . Un Mirage 2000 armé décolle de la base aérienne d’Orange. La mission de «police du ciel» a commencé. À peine huit minutes plus tard, le pilote du chasseur établit un contact visuel avec l’avion «suspect». Il connaît désormais le type d’aéronef détourné, son immatriculation, son altitude et son cap exact. Il observe également le comportement de l’équipage sans oublier de prendre des photographies. Il peut ensuite tenter d’établir un contact radio avec les pilotes ou tenter de communiquer avec eux par signes. Toutes ces informations sont immédiatement transmises au CNOA et à la HADA, placée sous l’autorité du Premier ministre. Ces renseignements sont indispensables afin que le pouvoir politique puisse décider des mesures à prendre, allant jusqu’à la neutralisation de l’appareil, ultime recours en cas de menace terroriste avérée.

8h45. Le Mirage 2000 se place à proximité du Casa et «bat des ailes». Cette manœuvre signifie une injonction ferme à l’appareil de suivre l’avion de chasse. Entre temps, pour relayer le chasseur français, un autre Mirage 2000 décolle de la base de Mont-de-Marsan et rejoint le dispositif.

9h20. Le Casa se dirige maintenant vers l’espace aérien espagnol où deux chasseurs F18 des forces aériennes espagnoles viennent prendre la mission à leur compte, le Mirage français faisant alors demi-tour vers sa base de départ. Les procédures d’identification et de reconnaissance de l’aéronef sont à nouveau appliquées et les chasseurs espagnols rendent compte directement auprès de leur état-major. Ainsi, le Casa reste sous bonne escorte jusqu’à son entrée dans l’espace aérien algérien.

10h30. Deux Su30 de l’armée de l’air algérienne sont alertés par la présence de ce «plastron» au-dessus du ciel algérien. Ils se relaient autour de l’aéronef afin de récolter un maximum de renseignements et sont relevés par deux Mig29. Les manœuvres se poursuivent en relation avec les structures de commandement et de contrôle (Command and Control – C2) algériennes.

12h30. Dernière étape pour l’exercice Circaete. Le Casa de l’armée de l’air pénètre dans l’espace aérien tunisien. Un F5 Tiger de l’armée de l’air tunisienne entre dès lors en jeu. Après s’être positionné sur la gauche du Casa, le chasseur l’accompagne jusqu’à sa sortie de l’espace aérien tunisien.

14h00. Le Casa et son équipage se posent sur la base aérienne de Solenzara, en Corse, afin d’ avitailler en carburant avant de rentrer à Creil









Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
DSI
Adjudant
Adjudant
avatar


MessageSujet: Re: Exercice Circaete 2011   Lun 26 Sep - 20:42



Exercice Circaete 2011 الطيران الحربي الجزائري و مناورة













Initiative « 5+5 défense » : L'Algérie participe à un exercice de sûreté aérienne



L’Algérie a participé hier au cinquième exercice de sûreté aérienne "CIRCAETE-11", organisé et dirigé par l'Espagne dans le cadre de la concrétisation du plan d'action pour l'année 2011 des pays membres de l'Initiative "5+5 défense".



Citation :
L’Algérie a participé hier au cinquième exercice de sûreté aérienne "CIRCAETE-11", organisé et dirigé par l'Espagne dans le cadre de la concrétisation du plan d'action pour l'année 2011 des pays membres de l'Initiative "5+5 défense". Cet exercice intervient après ceux conduits respectivement par la France en 2007, l'Italie en 2008, le Portugal en 2009 et l'Algérie en 2010, a rappelé la cellule de communication du Commandement des forces de défense aérienne du territoire (CFDAT) dans un communiqué remis à la presse à cette occasion. Pour la partie algérienne, l'exercice a été placé sous l'égide de l'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP) et conduit et supervisé par le CFDAT, en coordination avec le Commandement des forces aériennes. Le but de l'exercice "CIRCAETE-11" est la poursuite de la coopération dans les domaines de la sûreté et de la sécurité aériennes avec l'application du « manuel pratique des procédures communes aux pays membres de l'Initiative "5+5 défense" pour l'échange des données et d'informations sur une menace aérienne terroriste de type « Renegade », précise la même source. « Renegade » désigne une plate-forme aérienne civile évoluant de telle façon qu'elle pourrait faire naître le soupçon d'un emploi comme arme terroriste. Le scénario de l'exercice comporte l'engagement des avions de transport à partir de l'Espagne et de la France dans l'espace aérien des parties concernées et au-dessus des eaux internationales dans les limites des régions d'information de vol (FIR) simulant une menace aérienne non militaire dans la zone d'intérêt mutuel (ZIM) impliquant la mise en alerte et l'intervention d'avions de défense aérienne des pays considérés, et ce conformément aux normes et recommandations internationales en vigueur dans l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), précise le communiqué du CFDAT. Les objectifs recherchés sont, entre autres, la consolidation des expé- riences acquises lors des précédents exercices et le développement de la coopération et la coor- dination dans le traitement et la gestion d'une situation en temps réel, présentant une menace aérienne terroriste.
Tous les moyens humains et matériels ont été mis en œuvre pour le bon déroulement de cet exercice, « qui devrait permettre le renforcement de la coordination entre organismes civils et militaires aux niveaux national et international », indique la même source.


http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/17046






Revenir en haut Aller en bas
MOMO
Moderateur
Moderateur
avatar


MessageSujet: Re: Exercice Circaete 2011   Lun 26 Sep - 20:48


EN IMAGES. A la poursuite des pirates de l'air




De faux pirates de l'air ont été traqués au-dessus de la France, l'Espagne, l'Algérie et la Tunisie. Lors de cette simulation, les avions de combat des quatre pays survolés ont participé à cette course-poursuite spectaculaire, avec pour mission d'intercepter les terroristes. Pour les besoins de l'opération, la cible mouvante était incarnée par l'équipage d'un Casa, un avion de transport militaire basé à Creil (Oise).

Baptisé Circaete, l’exercice visait à tester la sûreté aérienne de part et d’autre de la Méditerranée. Le but était de renforcer la coopération entre dix Etats, cinq de l’Union européenne (France, Espagne, Portugal, Italie et Malte) et cinq autres du Maghreb (Maroc, Algérie, Tunisie, Libye et Mauritanie) en cas d’attaque terroriste venue du ciel.

http://www.leparisien.fr/oise-60/en-images-a-la-poursuite-des-pirates-de-l-air-24-09-2011-1623879.php?pic=17#infoBulles1






Revenir en haut Aller en bas
http://pecheurs77.creerunforum.net/
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: Exercice Circaete 2011   Mer 28 Sep - 11:22

Les chefs d'état-major des armées des «5+5» à Nouakchott: Branle-bas de combat au Maghreb



Citation :
par Yazid Alilat
Le dossier inquiétant de la circulation des armes, notamment de guerre, dans les pays du Sahel et au Maghreb a été au centre d'une rencontre hier mardi à Nouakchott de responsables militaires du groupe des ''5+5'', qui comprend les cinq pays du Maghreb (Algérie, Tunisie, Maroc, Mauritanie, la Libye étant absente de cette réunion) et cinq pays de la rive nord de la Méditerranée (France, Italie, Malte, Espagne et Portugal). Cette rencontre coïncide en fait avec les informations de plus en plus insistantes sur la circulation d'armes de guerre dans la région et au delà au Sahel. Les événements de Libye ont puissamment participé à la libre circulation dans plusieurs pays de la région, notamment en Tunisie, d'armes de guerre et de munitions prises dans les arsenaux libyens où les insurgés n'ont pas totalement pris le contrôle du pays. Cette rencontre d'une journée "a pour but de permettre aux participants de se concerter sur les différents aspects de la sécurité dans la région" du Sahel, indique l'Agence mauritanienne d'information (AMI). La réunion rassemble les responsables des armées de neuf des dix pays de ce groupe: Algérie, Maroc, Mauritanie, Tunisie, qui sont membres de l'Union du Maghreb arabe (UMA) et l'Espagne, la France, l'Italie, Malte et le Portugal. Les effets d'un regain d'activités dans la région des groupes d'Aqmi, qui aurait profité du désordre en Libye pour se réarmer et acquérir des armes de guerre lourdes, sont en fait au centre de cette rencontre des responsables militaires du groupe des ''5+5''. " La coordination qui s'impose entre leurs pays pour y faire face" a été également discutée au cours de cette rencontre, pour faire part de leurs inquiétudes à la suite des événements de Libye qui ont été marqués par la prolifération d'armes de guerre, qui menacent directement la stabilité et la sécurité dans la région, selon des observateurs, qui précisent que des éléments armés fuyant la Libye constituent également des sources de préoccupations pour les pays du Sahel, notamment le Mali et le Niger, et jusqu'au Tchad. D'autant que des armes lourdes ont été distribuées par les pays européens qui soutiennent la rébellion libyenne, et qui se trouveraient aujourd'hui entre les mains de groupes armés. La récente attaque au RPG de l'aéroport de Jijel et le groupe armé démantelé en Tunisie, près des frontières algériennes, constituent par ailleurs un réel motif d'inquiétude pour l'Algérie, qui a déjà mis en place des systèmes de sécurisation de ses frontières avec la Tunisie et la Libye. Alger a donc renforcé considérablement son dispositif de sécurité le long de la frontière libyenne, de peur d'infiltrations d'éléments armés ou d'armes. Et, surtout, que les groupes d'Aqmi puissent exploiter la crise en Libye pour s'équiper en armes de guerre pour mener des attaques sur le sol algérien. Le ministre de l'Intérieur Daho ould Kablia avait indiqué au printemps dernier que l'Algérie "fait tout pour sécuriser ses frontières avec les pays voisins". "Des moyens humains et matériels importants ont été déployés pour renforcer la sécurité sur nos frontières et interdire toute intrusion", a-t-il souligné, avant d'affirmer que "ce qui se passe ailleurs nécessite également une coordination plus poussée avec les pays concernés (Mali, Niger, Mauritanie)". En clair, l'Algérie a mené au cours de ces derniers mois, après la crise libyenne et les événements de Tunisie, une nouvelle configuration du système de surveillance de ses frontières, autant pour éviter toute porosité que pour lutter contre des infiltrations de groupuscules armés, d'armes de guerre et les transits de personnes. La rencontre de Nouakchott des ''5+5'' procède de cette logique.
http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5158334






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
air-force
fondateur (Administrateur)
fondateur (Administrateur)
avatar


MessageSujet: Re: Exercice Circaete 2011   Sam 1 Oct - 13:59

Exécution de l’exercice MEDEX I (Italie) 2011 dans sa sixième édition

LE BATEAU-ECOLE « LA SOUMMAM





autre information ici http://www.mdn.dz/site_cfn/index.php?L=fr&P=evenement






Revenir en haut Aller en bas
http://www.air91-force-algerian.com
DSI
Adjudant
Adjudant
avatar


MessageSujet: Re: Exercice Circaete 2011   Sam 1 Oct - 21:03












Spoiler:
 






Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Exercice Circaete 2011   

Revenir en haut Aller en bas
 

Exercice Circaete 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» TELEVIE 2011
» Réunion à Ostende le samedi 26 février 2011
» Réunion pour 2011. XI ème centenaire.
» Hockey : DIJON HC 2010/2011
» TELEVIE 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Top Air Forces Algerian :: Discussions Diverses (industrie)(parades)(images et vidéos) :: industrie militaire :: les salons militaires-